Achass400blog2.jpg
Jacques Chabalier, dans l’Humanité du 19 janvier, retraçant les débats du CN et ceux de l’assemblée des animateurs de sections, réaffirme que « dans l’immédiat, les communistes sont invités à débattre de l’ambition qu’ils se donnent dans la perspective de l’élection présidentielle… » et que « les communistes seront régulièrement informés… ».
Il n’évoque pas la Lettre d’André Chassaigne qui a justement et officiellement fait acte de candidature à la candidature pour le Front de Gauche lors de ce même CN du 7 janvier.
Pour sa part, devant l'assemblée des animateurs de section, le rapporteur des groupes de discussion ("les ruches") a déformé, sans retenue, le contenu des échanges qui faisaient ressortir un large soutien à l'idée d'une candidature d'un communiste aux Présidentielles.
Pourquoi ces œillères et ces parti-pris dans l'information les communistes ? Ceux ci sont de grands garçons et n’ont nul besoin qu’on leur livre du prêt à penser .
Ces oublis et cette désinformation des communistes sont d’autant plus regrettables, lorsque l’on s'aperçoit dans le même temps que la lettre ouverte aux communistes qu’André Chassaigne adresse à tous les communistes, explicitant le sens de son offre de candidature, n’est toujours pas parue dans l’ Humanité.
Pourquoi et qui décide ce black-out imposé à la direction du journal ?
Y aurait –il dorénavant deux poids deux mesures ?
L’Humanité en date du 24 janvier, propose un entretien avec Jean-Luc Mélenchon dont la candidature a été entérinée la veille par le conseil national du PG. Pourquoi pas ? C'est en effet un élément important d'information.
Mais alors, pourquoi le silence s’agissant d’André Chassaigne ?