Blocklmedic.jpg
Si nous sommes d’accord pour affirmer que la santé est un bien universel et non une source de profit, il nous faut y inclure le médicament.
Pour ce dernier, il nous faut partir des besoins réels des gens, de leur évolution, et de la nécessite de créer les conditions d’y répondre tant en France, en Europe que dans le monde.
On ne peut pas parler « industrie pharmaceutique» en ne parlant que de l’industrie française, car de fait celle-ci n’existe plus, elle s’est mondialisée.
La recherche n’est pas à la hauteur de ces besoins et de leurs évolutions. La politique de réduction des dépenses publiques et la pression des complémentaires jouent aussi un rôle négatif sur la situation du médicament en France.
C’est pourquoi le PCF fait de la sortie du médicament du marché une de ses principales préoccupations.