Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - Front de Gauche

Fil des billets

Consultation des communistes : Echec au plébiscite

Bulurnrouge300.jpg
Les résultats de la consultation des communistes, s'ils valident le fait accompli de la candidature Mélenchon, constituent un sérieux revers pour des dirigeants qui avaient tout mis en oeuvre pour obtenir un plébiscite.
Celui-ci n'a pas eu lieu. Un rassemblement très nouveau des communistes pour l'avenir du Parti a peut-être commencé.
59,12% pour la candidature de J.L.Mélenchon, c'est un recul de 4,5% sur le résultat de la Conférence nationale.
40,88% opposés à ce choix, dont 36,82 pour André Chassaigne et 4,06 pour E. Dang Tran
André Chassaigne est placé en tête dans les fédérations suivantes: Allier, Ardennes, Cantal, Charente Maritime, Eure, Haute-Garonne, Lozère, Maine-et-Loire, Marne, Haute Marne, Meurthe-et-Moselle, Nord, Orne, Pas-de-Calais, Puy-de-Dôme, Rhône, Saône-et-Loire ,Seine-Maritime, Somme, Var et Val-de-Marne.
Dans ces départements, ainsi que dans l'Aisne, l’Ile-et-Vilaine, la Loire, la Loire-Atlantique, la Haute-Saône et le Tarn, JLMélenchon obtient moins de 50% des voix.
Dans les deux départements dont les conseils généraux sont à direction communiste l'Allier et le Val de Marne, A. Chassaigne devance Mélenchon.
Le plébiscite voulu par Jean-Luc Mélenchon, Marie-George Buffet et Pierre Laurent n'a pas eu lieu!
Dimanche 5 juin, après la décision de la conférence nationale du PCF, imposée contre la volonté de la direction, de procéder à un vote des militants sur plusieurs candidatures, Jean-Luc Mélenchon, annulant son déplacement à Montreuil, tenait une conférence de presse au cours de laquelle, cachant mal son dépit de cette décision, il lançait cet appel:
« Les militants du parti communiste vont voter...Je forme le voeu que la décision prise le soit d'une manière nette, claire, massive et franche … avec élan et enthousiasme... »
Les partisans de la candidature Mélenchon à la direction du parti misaient sur un score de 70%, 20% pour Chassaigne et 10% pour Dang Tran. Ils ont mis le paquet pour y parvenir : appel de Pierre Laurent (une page dans l'Huma), appel de « 3 députés »..., tribune de Bob Injey contre André Chassaigne, interview de Jacques Chabalier dans Communistes, et censure de toute tribune favorable à André Chassaigne.
Le résultat est très loin de ces objectifs.
Il ouvre des perspectives pour le rassemblement de toutes celles et ceux qui, au delà du vote qui vient d'avoir lieu, souhaitent travailler pour que notre parti joue sans s'effacer, dans les luttes et pour les élections, son rôle pour un rassemblement transformateu,et travailler donc aux transformations profondes et à la démocratisation du parti dont ce qui vient de se passer confirme qu'il a tant besoin.

André Chassaigne reste disponible pour le peuple de France

 

Beaujon : Délégation du personnel et des Clichois à l'Agence Régionale de Santé

ARS1.jpg
Le 1er juin, une délégation composée de personnels de Beaujon, de clichoises et de clichois, accompagnés de Guy Schmaus et de militants communistes s'est rendue au siège de l'Agence Régionale de Santé, à Paris, pour défendre l’Hôpital Beaujon de Clichy.
La délégation a été reçue par le directeur de cabinet de Claude Evin, le patron de l'Agence.
Elle a rappelé l'exigence des personnels et des clichois du maintien de l'Hôpital sur Clichy qui doit rester un hôpital d'excellence et de proximité et disposer des moyens de son développement.
Les syndicalistes ont eu l'occasion de dénoncer le fait que 200 emplois ont été supprimés sur deux ans. Les conditions de travail ne cessent de se détériorer dramatiquement sur Beaujon ce qui commence à poser de graves problèmes.
Actuellement dans le collimateur des démolisseurs de la santé publique, le Service des Urgences (15 médecins, 30 infirmières et 20 aides soignantes et 27 000 admissions de patients chaque année)
ARSBeau.jpg
Il faut le sauver : un hôpital sans urgence, sans service d'excellence est un hôpital sur le déclin.
Faute de capacité d'accueil et de soins dans le cadre de l’hôpital public, trop de patients admis aux urgences sont dirigés vers des structures privées dont l'objectif essentiel est la rentabilité avant la santé.
Guy Schmaus a souligné que le conseil municipal de Clichy s'était réuni deux fois sur la situation de Beaujon et s'était prononcé à chaque fois à l'unanimité sur la nécessité de sauver l'Hôpital.
Il a également insisté sur la nécessité d'abroger la loi HPST (Hôpital-patient Santé- Territoire) dite Bachelot et a exigé des mesures concrètes. Le représentant de l'ARS, dans ses réponses, a botté en touche du côté de l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris....
Une évidence : la mobilisation des clichois autour de leur Hôpital doit prendre davantage d'ampleur pour se faire entendre.

 

Pour un printemps de lutte

1ermaipav.jpg
Voici venu le mois de mai, le printemps.
Et pourtant c’est le gel qui fait la une de l’actualité : le gel des salaires des fonctionnaires.
Le gouvernement vient de décider que pour la deuxième année consécutive, les fonctionnaires ne verront pas leur salaire augmenter en 2012.
Deux ans sans augmentation, après plusieurs années pendant lesquelles les salaires ont augmenté moins vite que l’inflation. Le pouvoir d’achat des fonctionnaires ne cesse de baisser, comme celui de la majeure partie des travailleurs et des retraités.
À quand le dégel ? Certains à gauche sont tentés d’attendre 2012 comme on attend le printemps, comme si l’alternance politique pouvait être aussi mécanique que celle des saisons.

Lire la suite...

 

Choisir entre J.L. Mélenchon et A. Chassaigne, c'est choisir entre deux conceptions du Front de Gauche, par Alain Depoilly (PCF)

Alterchassmel280.jpg
Le choix du candidat à l'élection présidentielle va être déterminant pour l'avenir du Front de Gauche.
En effet, nous voyons s'affronter pour les présidentielles deux conceptions antagonistes du Front de Gauche avec les candidatures de Jean-Luc Mélenchon et de André Chassaigne.
Jean-Luc Mélenchon qui s'est donné comme objectif de transformer le Front de Gauche en un parti politique qui se constituerait à partir de la fusion du PCF, du PG et du GU.
André Chassaigne qui lui, déclare que le Front de Gauche n'est pas la configuration d'une future organisation politique, que nous avons besoin d'un parti révolutionnaire comme le parti communiste, que le Front de Gauche est conçu pour faire du collectif, pas pour être au service d'une personnalité charismatique.
En conséquence choisir entre ces deux candidatures, c'est forcement choisir entre ces deux conceptions du Front de Gauche.

Lire la suite...

 

Libye : Mélenchon vote l'agression !

AvUS.jpg
Trente ans de militantisme au parti socialiste, ça laisse des traces.... J.L. Mélenchon, aspirant candidat Front de Gauche aux Présidentielles, qui s'oppose en parole à la guerre à Paris, vote pour les frappes à Strasbourg, tout comme Mm Vergiat l'autre élue du PG au Parlement Européen.
Ces deux députés européens, membre du PG ont voté la résolution commune droite-PS du Parlement incluant l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne en Libye, ce qui signifie évidemment des frappes aériennes et une intervention inévitable des aviations....
Les députés des PC grec, portugais, chypriote, le Parti socialiste hollandais auxquels il faut rajouter le député du Parti communiste d’Espagne ont bien sûr voté contre.
La résolution adoptée votée par les députés droite, socialiste et PG précise notamment:
"Les gouvernements de l'UE doivent se tenir prêts pour une décision du Conseil de sécurité des Nations unies concernant des mesures supplémentaires, y compris la possibilité d'une zone d'exclusion aérienne".
Les révolutions au Maghreb ont besoin d'un soutien politique, pas d'une intervention militaire. Chasser le naturel, il revient au galop, chez l'ancien ministre de Lionel Jospin qui participa sans état d'âme à un gouvernement qui battit tous les records de privatisations.
Il reste que le recours au double langage, le feu vert donné aux interventions impérialistes des Etats-Unis et de leurs vassaux sont incompatibles avec sa prétention à représenter le Front de Gauche à la Présidentielle.

 

PRESIDENTIELLES : Quel jeu joue la direction de notre parti ? par B. Lamirand, syndicaliste

Iluspcf.jpg
Je suis en droit de m'interroger.
J'ai déjà dit mon opinion sur la méthode décidée par le conseil national pour déterminer notre positionnement pour les élections présidentielles.
Je ne sens vraiment pas un vrai débat communiste pour situer notre projet communiste avant de le mettre en relation avec ceux de nos autres partenaires du Front de Gauche.
J'ai l'impression d'une simple alliance électoraliste pour se préparer à gouverner avec les socialistes si ceux-ci reviennent au pouvoir: une sorte de ragoût de gauche plurielle.
Ainsi aucun débat de fond entre les communistes dans les sections et dans les fédérations pour présenter un projet communiste avant qu'il puisse être versé dans le pot commun d'un front de gauche qui ne doit pas être un parti mais un rassemblement de luttes pour moi.

Lire la suite...

 

L'ébranlement et la chute des "dictatures amies", par Ignacio Ramonet, journaliste


Affrontcaire.jpg
Une dictature, la Tunisie ? L’Egypte, une dictature?
En voyant les médias se gargariser maintenant du mot "dictature" appliqué à la Tunisie de Ben Ali et à l’Egypte de Moubarak, les Français ont dû se demander s’ils avaient bien entendu ou bien lu.
Ces mêmes médias et ces mêmes journalistes n’avaient-ils pas, durant des décennies, martelé que ces deux "pays amis" étaient des "Etats modérés"?
Le vilain mot de "dictature", dans le monde arabo-musulman, n’était-il pas exclusivement réservé (après la destruction de l’ "effroyable tyrannie" de Saddam Hussein en Irak) au seul régime iranien ? Comment ? Il y avait donc d’autres dictatures dans cette région ?
Et nos médias, dans notre exemplaire démocratie, nous l’auraient-ils caché?

Lire la suite...

 

Un débat de fond pour élargir le Front, par André Chassaigne (PCF)

AChassblog3.jpg
Nous constatons jour après jour la fuite en avant des dirigeants européens face à la crise de la dette publique en Europe.
En fait, l’objectif n’est pas nouveau : conforter un euro « fort », avec une BCE au service de la domination des marchés financiers. Cela ne fait qu’accentuer le plongeon économique de l’Union Européenne et le malheur social des Européens.
Ainsi, malgré l’ébranlement des dogmes libéraux, les gouvernements continuent à répondre sans dévier aux exigences des capitaux financiers.
Une fois encore, ils choisissent de faire payer l’addition aux peuples en imposant de nouveaux reculs aux services publics et à la protection sociale. Terrible constat ! Et que de souffrances et angoisses constatées au quotidien !

Lire la suite...

 

Réaction de P. Laurent (PCF) à Sarko sur TF1 :" Sarkozy n'en sort pas grandi!"

charb-sarkorol.jpg
J’ai écouté Nicolas Sarkozy avec beaucoup de colère. Le président de la République a offert aux Français un spectacle pathétique et plus inquiétant que jamais.
Aux policiers, il affirme que les effectifs sont suffisants, aux magistrats que les moyens ne sont pas le problème, aux chômeurs qu'il va les envoyer en stage, aux agriculteurs que les marchés ont fait leur bonheur, aux ouvriers que la "vraie" pénibilité est d'être sans emploi...
Il confirme surtout qu'il est incapable d'écouter les Français.
A ceux qui étaient mobilisés aujourd'hui, ou hier contre sa réforme des retraites, il répond toujours sur le même ton, sentencieux et hautain.
Ce soir, le chef de l’Etat n’a pas hésité pas à mentir aux Français : Contrairement a ce qu’il a dit, l'avocat d'affaires a en réalité déjà décidé d'offrir un contrat juteux aux assureurs, celui du "marché" de la dépendance !
Toute la soirée, il aura martelé des choix politiques qui sont des échecs et qui ont des conséquences gravissimes qu'il s'agisse de sécurité ou d'emploi. Avec lui, c'est assez simple : 16 000 postes de profs en moins, cela fait 5 000 places de prison en plus...
Pour finir le président a été odieux et insultant à l’égard des français de religion musulmane.
En emboitant le pas d’Angela Merkel et de David Cameron, il a condamné le multiculturalisme tournant le dos aux valeurs les plus fondamentales de la république française.
En taxant "d'échec", la diversité culturelle de la France, Sarkozy ajoute un tome 2 à son discours de Grenoble et ne sort décidément pas grandi de cette soirée laborieuse.
Pierre Laurent, secrétaire national du PCF,

 

Roland Muzeau: « Des comportements indignes »

MuzeauR250.jpg
Roland Muzeau, député des Hauts de Seine est porte-parole des députés communistes, républicains et citoyens.

Comment réagissez-vous aux révélations sur les vacances de François Fillon payées par le gouvernement égyptien??
Roland Muzeau. Cette information révèle une nouvelle fois le mélange des genres entre intérêts privés et vie publique. L’exemple vient de haut. Quand le président de la République passe ses vacances sur le yacht de M.?Bolloré, ses ministres se sentent autorisés à user et abuser de leurs relations publiques pour satisfaire leurs envies privées.
C’est insupportable. Outre la démission de Michèle Alliot-Marie, qui n’est plus en capacité de conduire la diplomatie française, nous exigeons que le président de la République s’explique et s’engage à mettre un terme à ces comportements indignes et dangereux pour la vie politique et la démocratie.

Lire la suite...

 

Relancer le service public d’éducation nationale : la solution aux défis d’avenir

ecolfinie2350_copie.jpg
Le gouvernement poursuit son entreprise d'instauration d'une école à plusieurs vitesses.
Il veut supprimer à la rentrée 2011, 16 000 postes d'enseignants. Cela ferait 66 400 postes supprimés depuis le début du quinquennat, soit 8% des effectifs !
A Clichy, c'est l'excellente filière Informatique et Réseau du Lycée Newton, que le Gouvernement veut liquider.
L'État répond ainsi au dogme libéral de la baisse des dépenses publiques. Or, cela ne répond en rien aux besoins réels des populations. D'autant que, depuis l'an 2000, la natalité est repartie à la hausse.
Ces mesures se traduiraient, à la rentrée prochaine, par une nouvelle dégradation des conditions d'accueil des élèves, notamment en maternelle, primaire et au collège.
Au lycée, les réformes dégradent les scolarités. Face à cela il y a besoin de défendre le service public d'éducation nationale.
Le PCF appelle à tout mettre en oeuvre pour réussir la mobilisation du 10 février et ainsi contribuer à faire entendre la nécessité, pour l’avenir du pays et des enfants, de la relance du service public d’éducation nationale.
Manifestation, jeudi10 février,14h30 PARIS – M° Luxembourg (itinéraire jusqu’à Rue du bac)

Lire la suite...

 

Chez l'Oréal, "si on est pas bien payé, c'est qu'on ne le vaut pas bien"

Orfev2011.jpg
Des salariés ont manifesté lundi devant le siège social du géant mondial des cosmétiques l'Oréal pour réclamer une revalorisation salariale et la direction a annoncé à la mi-journée une hausse de 2% pour 2011, à l'issue d'une séance de négociations.
"On n'est pas bien payés, parce qu'on ne le vaut pas bien apparemment", a déclaré Manu Banco, délégué CGT des salariés de l'Oréal, précisant que "la revendication (...) est de 0,8% de rattrapage sur 2010, 3% pour 2011 et la mise en place d'un treizième mois".
Alors que Lindsay Owen-Jones, emblématique dirigeant du groupe s'apprêterait à abandonner ses fonctions de président au profit de son directeur général, Jean-Paul Agon, selon des informations de presse non confirmées par la direction, une centaine de salariés ont manifesté lundi matin aux cris de: "Agon du pognon".

Lire la suite...

 

Devant la Mairie contre la trahison de Gilles Catoire.

Mairfev1.jpg
photo : Annie Mandois (PCF) , Gérald Goudal (NPA), Guy Schmaus (PCF) au micro, Marie Claude Fournier (Les verts), Aïssa Terchi (PG), P. Rabineau (PG), Alain Fournier (Les Verts)

L'ensemble des représentants des forces progressistes locales ont participé à la démonstration de protestation devant la Mairie de Clichy, le samedi 5 février : le PCF, le PG, le NPA, les Verts, Lutte ouvrière le POI et des camarades socialistes en désaccord avec le virage à droite de G. Catoire qui ouvre sa majorité à la droite ( MODEM), et confie des délégations aux élus qui figurait sur la liste de droite .
Annie Mandois, conseillère municipale de Levallois et candidate PCF Front de Gauche) au cantonale avait tenu à apporter son soutien aux clichois.
Mairfev2.jpg
Alain Fournier (Les Verts), Guy Schmaus (PCF), Chloé Perreau en discussion sur le parvis de la mairie.
Tous les intervenants ont tenu à condamner le déni de démocratie et le mépris du suffrage universel dont faisait preuve Gilles Catoire avec cet honteux retournement d'alliance.
Mairfev3.jpg

Au micro : Gérald Goudal (NPA), entouré de M. Lambert (LO), Annie Mandois (PCF), Guy Schmaus (PCF) et M.C. Fournier (Les Verts)

Parmi les militants socialistes présents, attachés à l'Union de la Gauche, Ibrahim Tariket, très applaudi, a courageusement dénoncé au micro le déni de démocratie et la dérive droitière de Gilles Catoire.
Mairfev4.jpg
Au micro: Ibrahim Tariket (PS)

 

"Sortir de l'euro ? Une tentation illusoire, car la pression des marchés serait accrue", par Denis Durand, (commission économique du PCF)

Eurofini.jpg
À la veille du traité de Maastricht, les partisans de la monnaie unique, surtout à gauche, présentaient son adoption comme un moyen simple et évident d’échapper à l’emprise des marchés?: « Supprimez la lire, la peseta, le franc, le Deutsche Mark, et vous supprimerez automatiquement la spéculation contre les monnaies européennes… »
Vingt ans après, la spéculation n’a pas disparu?: elle vise maintenant l’euro et le dollar. La dictature des marchés financiers n’a jamais été aussi forte, elle va jusqu’à menacer l’existence de l’euro lui-même?!
Loin de se réduire, la fracture entre une Allemagne dominatrice et des économies « périphériques », vulnérables à tous les aléas de la crise, n’a fait que s’accentuer avec la perte des marges de manœuvre procurées par les possibilités d’ajustement à la hausse ou à la baisse des monnaies.
Devant l’impasse évidente de la construction monétaire actuelle, voici revenir, surtout à l’extrême droite mais aussi parfois à gauche, la tentation de solutions apparemment simples et évidentes?: «?Sortons de l’euro, et nous échapperons ainsi aux pressions des marchés financiers?!?»
Cette tentation est aussi illusoire que l’autre.

Lire la suite...

 

Les communistes clichois exigent la parution de la Lettre d'André Chassaigne dans l'Humanité

Achass400blog2.jpg
Jacques Chabalier, dans l’Humanité du 19 janvier, retraçant les débats du CN et ceux de l’assemblée des animateurs de sections, réaffirme que « dans l’immédiat, les communistes sont invités à débattre de l’ambition qu’ils se donnent dans la perspective de l’élection présidentielle… » et que « les communistes seront régulièrement informés… ».
Il n’évoque pas la Lettre d’André Chassaigne qui a justement et officiellement fait acte de candidature à la candidature pour le Front de Gauche lors de ce même CN du 7 janvier.
Pour sa part, devant l'assemblée des animateurs de section, le rapporteur des groupes de discussion ("les ruches") a déformé, sans retenue, le contenu des échanges qui faisaient ressortir un large soutien à l'idée d'une candidature d'un communiste aux Présidentielles.
Pourquoi ces œillères et ces parti-pris dans l'information les communistes ? Ceux ci sont de grands garçons et n’ont nul besoin qu’on leur livre du prêt à penser .
Ces oublis et cette désinformation des communistes sont d’autant plus regrettables, lorsque l’on s'aperçoit dans le même temps que la lettre ouverte aux communistes qu’André Chassaigne adresse à tous les communistes, explicitant le sens de son offre de candidature, n’est toujours pas parue dans l’ Humanité.
Pourquoi et qui décide ce black-out imposé à la direction du journal ?
Y aurait –il dorénavant deux poids deux mesures ?
L’Humanité en date du 24 janvier, propose un entretien avec Jean-Luc Mélenchon dont la candidature a été entérinée la veille par le conseil national du PG. Pourquoi pas ? C'est en effet un élément important d'information.
Mais alors, pourquoi le silence s’agissant d’André Chassaigne ?

Lire la suite...

 

Ensemble, refusons l'effacement du PCF au profit de Mélenchon

faucille.jpg
D’une manière large et diverse, de nombreux communistes expriment leur volonté d’une candidature issue du parti communiste en 2012 et leur refus de la dilution et de l’effacement du PCF que serait le soutien apporté à un candidat socialiste bis.
Ce serait une fois encore, - comme ce fut le cas avec l'épisode stérile de la Gauche Plurielle au cours duquel DSK, J.L. Mélenchon et MG. Buffet étaient ensemble au gouvernement - entraîner notre peuple dans l'impasse et tourner le dos au nécessaire rassemblement majoritaire à opérer pour non seulement battre Sarkozy, mais changer véritablement en France et en Europe, avec une vraie politique de gauche s'en prenant autrement qu'en parole, aux logiques capitalistes.
Certains camarades soutiennent la candidature d'André Gérin, d'autres autour de Communisme 21 s'inquiètent de l'effacement du PCF et de son enfermement dans la petite gauche de la gauche, d'autres comme les communistes Clichois se retrouvent bien dans la candidature d'André Chassaigne, enfin de nombreux communistes, une majorité vraisemblablement, estiment qu'un candidat communiste est le mieux placé pour porter les couleurs du Front de Gauche.
Nous sommes rentrés dans une période décisive pour rassembler cette force et gagner.
L'heure n'est elle pas venue de nous retrouver sur ce qui nous rassemble : le refus de l'effacement du PCF à l'occasion de la Présidentielle, notre volonté commune de faire vivre le PCF, de développer partout les luttes ?

Lire la suite...

 

Présidentielles 2012: Chassaigne invite le PCF à se prononcer

Chassaignesalaires250.jpg
Le député appelle son parti à exprimer une préférence entre les candidats pour 2012.
Jean-Luc Mélenchon, désormais proposé par le PG comme le meilleur candidat pour représenter le Front de gauche à l’élection présidentielle, le député communiste André Chassaigne appelle son parti à exprimer à son tour une préférence dans le débat où lui-même est candidat à l’investiture.
« Dans la mesure où le Parti de gauche a désigné un candidat, je pose la question suivante : est-ce que le PCF, à partir des candidats qui se sont déclarés en son sein, va lui aussi proposer un candidat à la candidature du Front de gauche, interroge-t-il dans un entretien accordé à Libération.
Je ne demande pas que le PCF impose un candidat mais qu’on puisse discuter sans a priori. »
Le député communiste du Puy-de-Dôme alerte sur le risque d’un débat biaisé à ses yeux entre les candidatures, du fait de « la forme d’exclusion a priori de (sa) candidature » pratiquée par les télés et les radios « en considérant que Mélenchon est le candidat naturel du Front de gauche ».
Répétant son attachement à une méthode de désignation qui « doit se faire sur une réflexion et non sur un rapport de forces quantitatif », André Chassaigne estime qu’il y a, chez les électeurs et les militants, « une attente qui ne correspond pas à la façon de faire de Jean-Luc Mélenchon », en particulier sur le « positionnement face au PS » et dans la déclinaison de l’ambition qu’André Chassaigne fait sienne de « faire gagner une gauche bien ancrée à gauche ».

 

Tunisie : l’amnésie de Gilles Catoire

cp1100897.jpg
Le peuple tunisien par sa révolte donne une formidable leçon de dignité, de courage, de combativité et de lucidité à l’ensemble des peuples du Magreb et aux peuples d’Europe et du monde.
ll ne veut pas se voir spolié de sa victoire, et il a raison.
Comment ne pas se réjouir et saluer la mémoire de ses martyrs tombés sous les coups de la répression sanglante de ce gangster affairiste qu'est Ben Ali?
A droite, le bal des faux-culs fait salle pleine. Alors que la ministre Alliot Marie se préparait à fournir a Ben Ali le "savoir faire " de la France, pour mater le soulèvement populaire, les politiciens de droite font mine de découvrir soudain les abominations du clan Ben Ali qu'ils ont soutenu pendant des années.
Aujourd’hui, le maire de Clichy, Gilles Catoire, agite des drapeaux, en signe de solidarité avec le peuple Tunisien.
Mais que veut il faire oublier, en cette période pré électorale ?
Alors que les communistes ont toujours été aux côtés du peuple Tunisien et solidaires dans les pires moments, lorsqu’il était sous le joug de la famille Ben Ali et de ses sbires, tel n’était pas le positionnement des dirigeants socialistes.
Veut-il, avec ses gesticulations, faire oublier que Ben Ali, le tyran honni de son peuple et qui avec sa famille a pillé la Tunisie était, jusqu’au 17 janvier, membre de l’Internationale Socialiste, qui regroupe comme son nom l’indique, les partis socialistes et donc le parti de Gilles Catoire ?
Monsieur Catoire, avez-vous oublié que Ben Ali et son parti étaient membre de l'Internationale Socialiste ?
Ainsi, comme le rappelle Francis Wurtz (PCF), l'Union Européenne justifie sa sollicitude pour la Tunisie de la façon suivante :' L'UE officielle aurait pu difficilement rejeter un régime qui avait l'aval de l'Internationale Socialiste."
Gilles Catoire veut-il également faire oublier que pour son ami Dominique Strauss-Kahn, le patron du FMI, organisme généralement bien informé sur la situation des pays, la Tunisie de Ben Ali était, jusqu'à ces derniers jours, un modèle : « La politique économique adoptée en Tunisie, déclarait DSK, est une politique saine et constitue LE MEILLEUR MODÈLE à suivre pour de nombreux pays émergents ».
Telle n’était visiblement pas l’appréciation du peuple tunisien.
Il est vrai que pour DSK, le poulain de Catoire pour les présidentielles, une politique saine est une politique qui permet de pressurer le peuple pour enrichir les patrons, les géants de la Finance.
Voilà les français prévenus.
Ni les Clichois, ni nos amis tunisiens ne sont dupes.
Nous suggérons à Gilles Catoire de ne pas ranger trop vite ses drapeaux : son camarade Hosni Moubarak, également membre de l’Internationale socialiste est lui aussi en grandes difficultés en Egypte…
A Clichy, Catoire s'allie avec la Droite et soutient DSK, l'Affameur des peuples qui dirige le FMI. Comment pourrait il être aux côtés de ceux qui, en Tunisie et ailleurs, sont engagés dans le combat progressiste contre les forces locales de droite et qui ne veulent plus des politiques d'austérité et de misère imposées par le FMI?
Amis tunisiens, égyptiens, marocains, algériens, un seul parti a toujours été de votre côté dans les combats contre le colonialisme, pour l'indépendance, le progrès social et la démocratie : le parti communiste français dont une des devises, héritée de Karl Marx, reste Prolétaires de tous les pays, unissez vous.
Pour donner de la force à votre combat, rejoignez la section de Clichy du PCF.

 

Grand-Paris : l’Accord Huchon-Sarkozy ignore la Ligne 13 et la galère quotidienne des Clichois

ProHuchonSarko.jpg
Belle opération de communication, d'enfumage et de manifestation consensuelle !
J.P. Huchon et le ministre de la ville M. Leroy ont tenu une conférence de presse pour présenter leur accord sur le volet transport du Grand Paris.
Ce plan, c’est 32,4 milliards d’euros d’investissement. Il prévoit la modernisation des réseaux de transport actuels, en particulier des RER, pour 11,9 milliards, et la réalisation d’un métro automatique de rocade autour de Paris, pour 20,5 milliards, (hors achat du matériel roulant).
Il s’agit avant tout de relier les pôles d’activités entre eux, ce qui serait une bonne chose, si ça ne s’opérait pas au détriment de l’amélioration des conditions de transports de centaines de milliers de banlieusards de la banlieue nord.
La desserte fine du territoire et l’amélioration des conditions de transports actuelles ne sont visiblement pas une priorité pour Sarkozy qui veut un Grand Paris au service de la Finance.
Quant au STIF et à Huchon, ils continuent d’ignorer la ligne 13. Pas un centime n’est prévu pour la ligne 13.
Des métros pour les uns, des « pousseurs » pour les autres », voilà ce que les clichois retiendront de ce Plan qui tourne le dos à leurs revendications et promet une aggravation de l'inégalité de traitement des usagers totalement contraire à l’esprit même du service public.
Comment ne pas s’indigner de voir un beau mensonge repris en cœur par les promoteurs de cet accord qui s’est conclu sur le dos de toute une partie des banlieusards: la fable de la désaturation de la ligne 13 par le prolongement de la ligne 14, ce qui est formellement démenti par les experts et les projections de trafic.

Lire la suite...

 

L’ÉCOLE : Enjeu de société parce qu’elle « fait société », par André Chassaigne

AndrChassaigne11V350.jpg
Comme beaucoup d’élus locaux, je suis confronté de façon permanente au traitement infligé à l’école publique par le pouvoir en place.
Depuis 2007, la virulence des attaques contre l’école s’est accélérée avec la suppression massive de postes d’enseignants et de personnels éducatifs spécialisés et le recul de la part des dépenses de l’État dans l’éducation dans le PIB.
Cette politique a des conséquences palpables dans le vécu de nos concitoyens sur les territoires : fermetures de classes, non-remplacement des absences des enseignants, accroissement des difficultés scolaires, en particulier des élèves les plus défavorisés, impossibilité d’intégrer correctement les élèves handicapés…
Comment admettre, au XXIème siècle, que l’effort éducatif dans notre pays décroisse depuis plusieurs années ? Comment ne pas être choqué par l’absence de considération pour cette école qui fait la société de demain ?

Lire la suite...

- page 1 de 5

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs