Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - G. Catoire

Fil des billets - Fil des commentaires

Didier Schuller est de retour à Clichy !

AAALuz_400.jpg
Les communistes font des propositions pour battre Schuller et la Droite à Clichy et rassembler une gauche aujourd'hui divisée.
Didier Schuller est de retour à Clichy !
Il affirme dans Le Parisien qu’il sera candidat pour battre Catoire en 2014 et se vante d’avoir toute la droite à ses côtés et même les centristes du nouveau parti de Borloo.
Rappellons-nous que D. Schuller a été condamné en 2007 à 3 ans de prison dont un an ferme pour avoir fait financer ses activités politiques à Clichy par des patrons du Bâtiment
Et le voilà de nouveau, toute honte bue, sillonnant les rues de Clichy en distribuant des cascades de promesses...
Schuller, c’est la droite sans complexe.
C’est cette Droite qui est responsable de la crise du système de l’argent-roi, celle dont tant de clichois souffrent injustement avec le chômage, les bas salaires, les retraites insuffisantes, l’avenir bouché pour les jeunes
Contre cette Droite imposant à tous l’austérité et la régression économique, cassant l’accès aux soins et les services publics, la gauche a su se rassembler à la Présidentielle et a réussi à chasser Sarkozy. Cette Droite, les clichois et les français n’en veulent pas et ils attendent aujourd’hui du gouvernement une politique différente rompant avec l’austérité.
Pourquoi la Gauche est-elle divisée à Clichy ?
Parce que dès octobre 2008, le maire socialiste Gilles Catoire a évincé les élus communistes qui refusaient les tours géantes et la surdensification de la ville, comme 80 % des clichois (sondage de la municipalité). Par la suite, G. Catoire a écarté les élus Verts Europe-Ecologie, ceux du PG et de Lutte Ouvrière pour les remplacer par les élus de la droite centriste de F. Bayrou.
Les clichois y ont beaucoup perdu car la gestion de la ville est dominée par la soumission aux promoteurs immobilier et par la passivité et la résignation devant les attaques contre les services publics : départ de la caserne de pompiers, menace de fermeture de Beaujon, abandon du dédoublement de la ligne 13 de métro.
Le PCF\Front de gauche propose à Clichy le rassemblement à gauche
Cette volonté de rassemblement s’inscrit dans la bataille nationale pour que la gauche au pouvoir réponde à vos attentes en matière d’emplois, de salaires, de retraites, de justice sociale, d’éducation, de santé et de protection de l’environnement. Pour cela, il faut retrouver la croissance, refuser les diktats austéritaires européens, utiliser l’argent des banques non pour la spéculation, mais pour développer l’emploi et les formations. La gauche doit relancer la production industrielle et nationaliser les banques et la sidérurgie. Elle doit développer les services publics, mater les marchés financiers au lieu de les rassurer, tourner le dos à l’austérité qui mine la croissance.
Il faut s’en prendre aux profits du capital et non au pouvoir d’achat et aux conditions de vie et de travail des salariés.
A CLICHY, le prolongement de la ligne 14 ne doit pas laisser aux oubliettes l’indispensable dédoublement de la ligne 13 dont le trafic va croissant, afin d’en finir avec les conditions de transports indignes.
A CLICHY, il faut renoncer aux tours de grande hauteur et à la surdensification, tout en poursuivant la résorption des immeubles insalubres et en construisant des logements sociaux et les équipements nécessaires.
A CLICHY, il faut développer une concertation réelle avec tous les clichois pour établir un programme municipal ancré à gauche autour d’une gestion sociale, transparente et combative, placée sous le contrôle permanent des citoyens.

 

Déclaration du PCF, composante du Front de Gauche : Ensemble faisons barrage à la droite

alogpcfFDG.jpg
Merci aux 1.709 électrices et électeurs de Clichy et de Levallois qui, avec 4,26 % des voix, ont voté pour les candidats du Front de Gauche, François Delalleau et Annie Mandois.
Dans nos deux villes, le Front de Gauche est ainsi la seconde force politique de la Gauche.
Le gain sur 2007 est de 772 voix et de 2 %.
atabresclichleval.jpg
Malheureusement, le mode de scrutin injuste favorise la bipolarisation et privera la France d’élus communistes et Front de Gauche combatifs pour que la Gauche rejette l’austérité et relance l’économie et l’emploi, en premier lieu celui des jeunes.
A Clichy et à Levallois, le recul des candidats de la droite sarkozyste, Patrick Balkany, est net puisqu’il perd 2.389 voix et 5,6 % sur 2007.
Dans le prolongement des élections présidentielles du mois dernier, le candidat du parti socialiste, Gilles Catoire, avec 12.570 voix et 31,3 % des suffrages, gagne 3.039 voix et 7,7 %.
Pour le second tour de scrutin nous appelons les clichois et les levalloisiens qui nous ont accordé leur confiance, à faire barrage à la droite représentée par Patrick Balkany.
Cet appel au rassemblement de la Gauche rend insupportable le maintien à Clichy d’une majorité municipale comprenant le MODEM, un parti de droite, tandis que les élus communistes, puis les élus Europe Ecologie Les Verts et Lutte Ouvrière, en ont été chassés.
Or, la gauche ne réussira à changer la situation que si partout elle est unie sur des objectifs clairs, sans compromission avec la droite.
C’est la seule garantie pour faire front efficacement aux pressions d’une droite, d’un grand patronat et de la finance toujours forts et agressifs.
Vous pouvez comptez sur nous pour poursuivre l’action à vos côtés. François Delalleau, Candidat Titulaire du PCF/Front de Gauche
Clichy-Levallois, le 12 juin 2012

 

Budget de Clichy : Le fiasco démocratique de la gestion PS-droite

AGSMini200.jpg
Dialogue clichois met en ligne l'intervention de Guy Schmaus lors du vote du budget le 10 avril présenté par le maire socialiste G. Catoire qui gère la ville associé à la droite.
Clichy est en effet la seule municipalité PS- MODEM d'Ile de France.
Fidèle soutien de F. Hollande, G. Catoire pratique l'ouverture à droite ce qui fait réfléchir les électeurs socialiste sincèrement attachés à l'union de la gauche et au delà tous les clichois progressistes qui ne supportent pas ces changements d'alliance.
Les élus communistes se sont abstenus lors de ce vote.
Monsieur le Maire,
En dépit d’affiches, de mails et d’une info dans le Parisien, hormis 14 élus et 25 communaux, seuls 10 Clichoises et Clichois ont suivi votre présentation du budget 2012, lors de l’unique réunion publique du 3 avril, au 94 ème jour de l’année en cours, quand tout est bouclé et au quart dépensé !
Peut-on taire ce fiasco démocratique, sachant que le budget, c’est l’emploi de 1700 agents, un an de travaux, 150 millions d’euros déclinés en impôts payés par 60.000 habitants ?
La note de cadrage budgétaire de juillet 2011 signée par le premier maire adjoint n’aurait-elle pas dûe, dès la rentrée, nourrir les débats et les confrontations avec les Clichois et faire ensuite l’objet d’un bilan au Conseil municipal ?
C’eût été autrement plus conforme à la démocratie participative !
Certes, les colonnes de chiffres ne sont guère attrayantes en elles-mêmes.
Mais, derrière les chiffres, n’y a t-‘il pas une bonne part de ce qui fait la vie de nos concitoyens ?
Quand ils le veulent, les Clichois savent se mobiliser !
Citons leurs actions pour le métro , le chauffage urbain, l’école, l’urbanisme et la santé ou encore leur dévouement au sein des associations aussi diverses qu’utiles à la vie de la cité.
Le désintérêt apparent des Clichois pour la gestion de leur ville n’est toutefois pas sans causes.
Au premier rang de celle-ci, ils savaient bien que mardi dernier, le budget était ficelé à l’avance, sans eux.
En outre, tant au plan local que régional ou national, ils ont vu comment leurs choix ont été balayés !
N’avez-vous pas bafoué le vote de la majorité des Clichois en faveur de la gauche pour ensuite évincer quatre de ses représentants politiques et vous allier avec le MODEM ?
Les décideurs régionaux et vous-même n’avez-vous pas lâché les usagers de la ligne 13 du métro en leur faisant croire à sa désaturation par le prolongement de la ligne 14 de Saint-Lazare à la mairie de Saint-Ouen ?

Lire la suite...

 

Scandale du chauffage urbain : G. Schmaus écrit au maire G. Catoire

agschnov.jpg
Dialogue clichois met en ligne ce courrier de Guy Schmaus, au nom des élus communistes, demandant au maire G. Catoire de réunir la Commission de suivi, prévue autour du chauffage urbain.

Monsieur le Maire,
Si, au conseil municipal du 21 décembre dernier, les élus communistes ont voté le protocole d’accord sur le chauffage urbain, entre Clichy et la S.D.C.C. (filiale du groupe Suez), c’est parce que la baisse de 20 % des tarifs , à partir du 1er mars 2012 ( base avril 2011) est positive pour les consommateurs, même si elle ne fait pas le compte.
C’est aussi parce qu’en dépit de ses vices, le protocole d’accord prévoit une commission de suivi qui devrait proposer des réponses aux nombreuses anomalies persistantes.
Citons entre autres, les tarifs encore très au-dessus de la moyenne nationale, le remboursement de 100 millions d’euros payés indûment par les clichois, la nécessaire étude par un cabinet indépendant sur la pertinence d’une chaudière à bois, le contrôle de la maintenance du réseau local, la transparence réelle de la gestion comptable, le calendrier des auditions…
Autant de points qui justifient la convocation de la première réunion de la commission de suivi avant la fin janvier, afin qu’elle puisse établir les règles démocratiques de son fonctionnement en accordant toute leur place aux locataires et aux copropriétaires.

Lire la suite...

 

Chauffage urbain : Les propositions de Catoire ne font pas le compte

Catoire.jpg
Intervention de Guy Schmaus, au nom des élus communistes, lors Conseil municipal du 21 décembre 2011 Monsieur le Maire,
A 10 jours du réveillon, vous nous présentez des bien maigres étrennes, aux avenants 3 et 9 et au protocole d’accord transactionnel d’août dernier sur le chauffage urbain ! Pas de quoi déboucher le champagne, tout au plus du mousseux !
Les clichois qui attendent depuis tant d’années la baisse de 40 % des tarifs et le dédommagement des trop versés, savent qu’en face, le groupe Suez, cet avide d’argent, dispose d’une batterie de juristes pour faire les poches des locataires, des abonnés et des contribuables de notre ville.
Avec ses milliards de profits, le groupe multinational s’offre, il est vrai, les services d’un P.D.G. , Monsieur Mestrallet, huitième plus gros salaire de France, avec 3 millions 109.786 euros en 2010 , soit 260 SMIC par mois, sans compter ses jetons de présence chez Axa, Saint Gobain et ses à-côtés.
Mais pourquoi les tarifs de la vapeur sont-ils devenus au fil des ans, aussi exorbitants ? A qui la faute ?
Il n’est pas inutile de le rappeler....

Lire la suite...

 

La CSF Clichy et le scandale du chauffage urbain : "Mettre fin au gâchis et à l’injustice"

CSLogoH300.jpg
Dialogue Clichois publie ce communiqué de la CSF Clichy...

Chauffage urbain : mettre fin au gâchis et à l’injustice
Les amicales de locataires CSF réunies en union locale jeudi 1er septembre n’ont pu que constater le gâchis et l’incapacité du Maire à maîtriser le dossier du chauffage urbain.
Le vote d’un rapport sur le sujet a, en effet, été reporté lors du conseil municipal du 30 août. De ce fait le Conseil d’Administration de Clichy-Habitat du 31 août n’a pas eu à se prononcer non plus.
De nouvelles négociations sont annoncées pour les prochaines semaines…
Il faut dire que l’accord proposé avec le concessionnaire (reprenant sans discussion ses propositions) était très insuffisant comme nous l’avions souligné après la table ronde de fin juin.

Lire la suite...

 

SCANDALE DU CHAUFFAGE URBAIN DE CLICHY-Table ronde: la SDCC propose une baisse de 20%

communiqué de la CSF Clichy
CSLogoH300.jpg
La SDCC-GdF Suez a fait une proposition lors de la table ronde du mardi 28 juin : le concessionnaire parle désormais d’une baisse possible de 20 % sur la facture de chauffage. Ce qui se traduirait par une économie de 220 € sur la base d’un logement payant 1 098 € par an de charges chauffage. C’est un premier pas qui démontre à l’évidence que la SDCC-Suez a pour le moins une marge de manoeuvre…
Par contre, concernant le remboursement du surcoût abusif payé par les usagers ces dernières années, la SDCC-Suez propose… 1,5 million d’euros pour l’Office HLM et rien pour la ville ! Sans compter que pour le seul organisme Clichy Habitat le surcoût est évalué à une trentaine de millions d’euros.
Sans minimiser l’avancée que constitue la proposition de la SDCC, avancée rendue possible par la constance de notre action dans cette affaire, il est évident que le compte n’y est pas.
Un relevé de conclusion partagé doit être rédigé dans les prochains jours afin de pointer accords et désaccords des divers acteurs de ce dossier. Nous le rendrons public dès que possible. En attendant, pour ceux dont c’est déjà l’ordre du jour, bonnes vacances !

Clichy, mardi 28 juin 2011

 

Résidence Guy Moquet : A quand les plaques ?

guy_moquet.jpg
La résidence1-9 rue de Lattre, réhabilitée l'an passé grâce à la mobilisation des locataires soutenus par les communistes, porte désormais le nom de Guy Môquet, jeune résistant communiste fusillé par les nazis.
Mais à ce jour, la Mairie et Clichy Habitat , contrairement à l'usage, s'agissant du nom des résidences, n'ont pas posé de plaques.
Mauvaise volonté ou négligence du maire ?
Guy SCHMAUS, Sénateur honoraire s'adresse au Directeur de Clichy Habitat, Olivier Ménard pour demander que les plaques soit apposées.



Monsieur le directeur Général,
Des Clichois du quartier Nord me demandent d’être leur interprète auprès de vous afin que soient apposées à côté des cinq portes d’entrée sur la façade de l’immeuble du 1-9 rue de Lattre, des plaques indiquant qu’il s’agit de la résidence « Guy Môquet ». (1)
Actuellement, seule une petite plaque située à l’intérieur du hall du 5 rue de Lattre rappelle que la réhabilitation du bâtiment a été achevée le 15 février 2010.
Le choix du nom du jeune lycéen fusillé à l’âge de 17 ans à Châteaubriant, le 21 octobre 1941, (il y aura dans quelques mois 70 ans), résulte d’un vote à bulletin secret des locataires, vote qui eût lieu deux ans auparavant.

Lire la suite...

 

Pour étouffer le scandale du chauffage urbain, Catoire manoeuvre

chauurbpieds.jpg
La CSF de Clichy communique

Le CDCC censuré

La réunion du Collectif de Défense des utilisateurs du Chauffage urbain de Clichy (CDCC) qui devait se tenir jeudi 26 mai à 20 h a été annulée en dernière minute : le maire a fait pression pour que la salle soit déclarée non conforme !
La salle paroissiale, qui avait été louée pour la soirée, est pourtant régulièrement utilisée pour des réunions. Mais y traiter des questions posées par le scandale du chauffage urbain, s’en était trop pour M. Catoire.
Cette censure avait besoin d’un prétexte et montre que l’action des locataires et des copropriétaires touche un point sensible.
Après avoir fait mine d’accepter en décembre dernier le principe d’une table ronde sur le sujet, le Maire et président de l’Office HLM multiplie les manœuvres pour que l’affaire soit une fois de plus étouffée.
Il est vrai qu’à court d’arguments pour justifier les sommes facturées par le concessionnaire SDCC (GdF Suez), il ne lui reste plus que la solution du bâillon pour toute contestation citoyenne.
On trouvera ci-dessous, en pièce jointe téléchargeable, la trame de l’intervention que devait prononcer à cette réunion Jacqueline Crémieux, administratrice élue des locataires au CA de Clichy Habitat, au nom de la CSF et de AAC.
Il y a des vérités bonnes à dire mais que M. Catoire ne veut pas entendre…

Voir en annexe, ci dessous l'intervention prévue de J. Crémieux.

 

Conseil municipal : l'intervention de Guy Schmaus

GuySch2250.jpg
Le Conseil municipal du 26 avril avait à son ordre du jour le vote du budget présenté par le maire socialiste Gilles Catoire.
Ce budget défensif, suite notamment aux protestations l'an passé des élus communistes devant la hausse de la taxe d'habitation, ne comportait pas de hausse d'impôts.
Premier constat : sur ce point Catoire à du reculer !
Il n'en reste pas moins que ce budget est insuffisant et ne constitue en rien un budget de luttes et de résistance . A tel point que toute la droite, - évidemment le MODEM-Nouveau Centre qui fait partie de l'équipe Catoire-, mais aussi l'ensemble des conseillers UMP (à l'exception de M.C. Restoux) l'ont voté comme un seul homme!
Et pour ajouter à la confusion, les Verts-Europe Ecologie et les élus PG-"Front de Gauche" ont rejoint par leur vote ce beau consensus gauche-droite !
Seuls, les élus communistes, toujours fidèles aux intérêt des clichois ont refusé ces procédés politiciens et ce sont abstenus dans leur vote.
Pas question pour nous de donner le moindre encouragement à une gestion PS-Droite-"PG-Front de Gauche".
Dialogue Clichois publie l'intervention de Guy Schmaus au nom des élus communistes.

Découvrir le jeudi matin dans sa boîte aux lettres les documents budgétaires, quand la conférence des présidents de groupe et la commission municipale des finances ont lieu le soir même, comment, dans ces conditions, pouvions nous formuler utilement des remarques, des questions, des suggestions au sujet de l’acte politique principal de la gestion d’une grande ville comme la nôtre ?
C’était, convenez-en, Monsieur le Maire, mission impossible !

  • Mission impossible, car désinformés, depuis que vous nous avez débarqués de l’équipage majoritaire pour cause de fidélité à nos concitoyens, très majoritairement hostiles aux tours de grande hauteur et à la surdensification de Clichy !
  • Situation inadmissible, au regard de l’article L2121-13 du code général des collectivités territoriales et de l’arrêt du conseil d’état du 15 février 1961, qui vous obligent à nous informer, en heures et en temps, de toutes les affaires de la commune !

De surcroît, et c’est à nos yeux primordial, il n’est ni concevable, ni acceptable que les clichois ne soient conviés qu’à une seule réunion, non pas d’échange et de confrontation sur les choix budgétaires, mais seulement d’information sur un budget bouclé à l’avance sans eux et pourtant avec leur argent !

Lire la suite...

 

La Droite, le PS et le Parti de Gauche votent ensemble le budget de Catoire

Camp250.jpg
Les élus PS-MODEM-Nouveau Centre- PRG- Verts Europe Ecologie- Parti de Gauche et UMP (à l'exception de Mm Restoux) ont voté le budget 2011 de G.Catoire, lors de la séance du Conseil municipal du 26 avril .
A l'inverse, refusant d'apporter ainsi leur caution au virage à droite de Catoire, lequel ouvre sa majorité au MODEM-Nouveau Centre, les élus communistes Guy Schmaus, Annie Mendez et Christian Garnier ainsi que Mireille Lambert de L.O. (qui a pour sa part rendu sa délégation) se sont abstenus.
L'intérêt des Clichois ne doit pas être sacrifié à des préoccupations politiciennes.
Cela suppose un large rassemblement, sans compromission avec la droite, pour revenir à une véritable gestion de gauche répondant aux attentes de la population :
lutte pour le dédoublement de la ligne 13, maintien de la caserne des pompiers, refus de la fermeture des urgences et développement de l'Hôpital Beaujon, remboursement aux locataires et propriétaires des sommes indûment versées à Suez au titre du chauffage urbain, construction de logements sociaux et refus du surloyer, luttes contre les fermetures de classes et pour le maintien des filières au Lycée Newton, réalisation rapide du Boulevard urbain de contournement (BUC), refus des "tours Catoire" et aménagement à visage humain repoussant la spéculation immobilière et la vision sarkozienne du Grand Paris...

 

Loi Boutin et surloyer: un recul pour la mixité sociale

logpauvre.jpg
Avec la Loi Boutin et la flambée des surloyers, c'est un rude coup qui est porté à la mixité sociale : chassés du logement social, nombre de salariés modestes sont livrés à l'appétit des bailleurs du privé et à la spéculation immobilière, tandis que se constituent dans le parc social de véritables ghettos de la misère.
Fini l'ambition du logement social de qualité pour le plus grand nombre : les HLM devraient être réservés aux plus pauvres d'entre les pauvres. Pour les autres, le logement deviendrait une marchandise.
Avec un objectif recherché par la droite qui se refuse à construire du logement social : elle espère ainsi opposer les plus pauvres aux moins pauvres et diviser les locataires entre eux.
On sait qu'à Clichy, le maire socialiste G. Catoire - allié au MODEM-Nouveau Centre - est un chaud partisan de la Loi Boutin, malgré l'hostilité des amicales de locataires. Il s'est même porté à l'avant-garde pour l'application du surloyer dans sa commune.
Mais en Région parisienne, toutes les sociétés HLM n'ont pas docilement emboîté le pas de Mm Boutin. Voici l'exemple de l'office HLM de Plaine Commune, à deux pas de Clichy...
Stéphane Peu, président de l’office HLM de Plaine Commune Habitat en Seine-Saint-Denis, décrypte les conséquences néfastes de la loi Boutin sur le logement social en France et explique comment l'office et les élus communistes ont combattu l'application du surloyer.
On voit l'intérêt pour les locataires de pouvoir compter sur des élus communistes...

Lire la suite...

 

(CSF Clichy) : Chauffage urbain, remboursez !

LOGO_CSF200.jpg
Dialogue Clichois porte à la connaissance des internautes, cette déclaration de la CSF Clichy.

Le Président de Clichy-Habitat ayant abondamment communiqué sur un hypothétique accord concernant le chauffage urbain, les Amicales CSF de Clichy ont fait connaître leur point de vue sur les soit-disant "négociations" avec GDF Suez, qui ne les concernent pas.
Afin de poursuivre la mise au point, voici le rappel de nos revendications dans ce dossier.

Lire la suite...

 

Clichy : Progrés des candidats PCF (FDG) + 2, 8 %

AFFelecam.jpg
A Clichy, Annie Mandois et François Delalleau (PCF-FDG) font 7,9 % et progressent de + 2,8 % par rapport aux élections cantonales de 2004 et gagnent 7 voix, malgré le bond de l'abstention (+ 6,33%).
Si l'on analyse les résultats des 11 villes du Département où nos candidats gagnent des voix sur 2004, la progression sur Clichy représente à égalité avec nos camarades de Montrouge, la plus forte progression constatée sur les Hauts de Seine.

  • L'abstention, venant des milieux les plus populaires, atteint 66,13 % à Clichy. A l'évidence, l'enjeu de la reconquête de cet électorat populaire, sans laquelle, dans notre pays, il n' y a pas de changement véritable et durable possible à gauche, reste entier.
  • Les Verts (Europe-Ecologie) avec M. C. Fournier atteignent 18,9 % et confirment leur percée (+9 %) en gagnant180 voix.
  • Le PS-PRG, avec A. E. Faure, fait 32,9 % et perd 5,4% sur le total PS-div gauche de 2004. Malgré la candidature cette fois commune avec le PRG, il perd même 310 voix sur le candidat socialiste de 2004.

Cette déperdition peut être en partie imputée à l'orientation droitière de Gilles Catoire, qui après avoir rompu l'alliance avec le PCF et les Verts, se retrouve désormais à la tête d'une municipalité PS- Droite depuis qu'il a fait entrer le MODEM-Nouveau Centre dans sa majorité.
Ainsi, le fait que le suppléant de la candidate est un conseiller municipal socialiste clichois favorable à l'alliance avec le MODEM-Nouveau centre a pu conduire certains électeurs socialistes à ne pas voter pour ne pas cautionner l'alliance avec la droite.
On constate que le PS est la seule force de gauche à ne pas progresser à Clichy par rapport à la cantonale de 2004.

  • S'il est hélas en progrès (+1,2 %), le FN réalise 13,4 % à Clichy, mais contrairement à la tendance nationale, ne retrouve pas la totalité des voix que la droite sarkozyste lui a siphonnées : - 105 voix.
  • La droite UMP balkaniste fait 12,7% avec Sylvie Ramond, mais est devancée d'une courte tête par l'autre tendance issue de l'UMP, Rémi Muzeau qui fait 13% des voix. La Droite UMP, aujourd'hui scindée, si elle retrouve le total de ses voix, perd néanmoins 5, 8 % sur le score 2004 d'I. Balkany. Toutefois en 2004, elle disposait de la réserve de voix du Modem qui avait alors réalisé 9,9 %. Cette fois-ci, le MODEM ayant rejoint Catoire, ne présentait pas de candidats....

Les communistes sont et seront en première ligne pour combattre la droite sous toutes ses formes, sur le terrain comme dans les urnes.

 

VOTEZ Annie Mandois et François Delalleau : CHAQUE VOIX COMPTERA!

Delmeetpast.jpg
F. Delalleau, avec Annie Mandois, la candidate titulaire

Sarkozy redoute le résultats des élections cantonales et la colère populaire. C'est le Président le plus détesté des français: il bat tous les records d'impopularité et coule dans les sondages.
Pour tenter de refaire surface, il est prêt à lancer la France dans la guerre, (avec la complicité du PS et celle de J.L. Mélenchon). Contre Khadafi, qu'il a lui même armé hier et qu'il recevait en grande pompe! Histoire de redorer son blason, de stopper les révolutions dans le monde arabe et de participer au pillage des ressources pétrolières.
A Clichy, comme ailleurs, la Droite se présente avec son drapeau dans la poche, de peur du verdict des électeurs. Elle peut être battue mais table pour échapper à la colère, sur l’abstention et la mise en avant de Marine Le Pen, la fille du milliardaire de Saint-Cloud, celle qui propose une politique encore plus dure et injuste .

Lire la suite...

 

Chauffage urbain : les clichois ne sont pas des moutons !

Dialogue clichois publie un communiqué de Guy Schmaus.
AMetGSbeauj250.jpg
Pour tenter d’apaiser la juste colère des 30.000 clichois, locataires, copropriétaires, contribuables, victimes, depuis des décennies des prix ahurissants du chauffage urbain produit par la sous filiale S.D.C.C.(1) du groupe G.D.F Suez, le maire Gilles Catoire annonce le 10 mars 2011, avoir obtenu du P.D.G. du groupe, Monsieur Mestrallet, la promesse d’une baisse significative des tarifs avant l’été dans le cadre d’une solution globale « tenant compte du passé, du présent et du futur ».
Le maire prévoit en conséquence de convoquer une nouvelle commission spéciale le 31 mars pour fixer, dit-il, avec les représentants des usagers, l’ordre du jour, le calendrier et la composition de la table ronde décidée le 8 décembre 2010 par le conseil municipal unanime.
Gilles Catoire, a-t-il enfin la volonté de donner une suite aux cinq pertinentes expertises successives des 11 années écoulées ?
Est-il enfin sensible à l’accablant rapport de la chambre régionale des comptes du 9 juillet 2010 ?
Rapport qui relève de nombreuses anomalies, irrégularités et zones d’ombre visant le groupe multinational et le maire de clichy, a tel point que le bilan annuel de la S.D.C.C. a été, ces deux dernières années, unanimement rejeté par la commission consultative des services publics locaux.
Sait-il aussi que les victimes, qui en ont assez des tarifs exorbitants du chauffage urbain s’organisent et ont décidé, s’il le faut, d’en appeler à la justice pour obtenir gain de cause ?
Pour ma part, je les comprends et je les soutiens car ce n’est qu’en se rassemblant et en fouillant ce dossier complexe dont l’enjeu se chiffre au minimum en dizaines de millions d’euros, qu’ils obtiendront des résultats tangibles.
Leur détermination doit être d’autant plus encouragée que le groupe G.D.F. Suez a, rien qu’en 2010, engrangé 4 milliards 616 millions d’euros de profits se plaçant ainsi au cinquième rang des puissances financières et industrielles françaises.
Leur expérience doit également les conduire à une extrême vigilance et à ne pas prendre pour argent comptant, les nouvelles promesses de celui qui, jusqu’à ce jour, les a abandonnés et veut apparaître aujourd’hui comme leur bon berger.
Il devra toutefois admettre que les clichois ne sont pas des moutons.
Et le plutôt sera le mieux !
Guy Schmaus
(1) S.D.C.C. Société de Distribution de Chaleur de Clichy.

 

Pour le Garde des Sceaux, un syndicaliste est un criminel en puissance !

ADNprison.jpg
Pour le gouvernement, être syndicaliste relèverait-il de la criminalité?
En tout cas, ce Gouvernement liberticide prétend maintenant ficher génétiquement les militants syndicaux.
Voici la protestation du député communiste Pierre Gosnat après la réponse scandaleuse du ministre de la justice Michel Mercier (Nouveau Centre) dont les amis clichois sont accueillis à bras ouverts dans l'exécutif municipal par le maire socialiste G. Catoire.
Hier, lors de la séance des questions au gouvernement, j’ai questionné le Ministre de la Justice, Michel Mercier, sur le fichage génétique des militants syndicaux et plus particulièrement sur le cas de Philippe Galano, ancien responsable CGT des autoroutes du sud de la France (ASF), menacé de prison ferme pour refus de prélèvement ADN.

Lire la suite...

 

AU FEU, les pompiers quittent CLICHY !

Aufeu350.jpg
Votre sécurité en danger ! Depuis janvier, notre caserne de pompiers du 137 boulevard Jean Jaurès n’assure plus les secours d’urgence. Le garage est vide. Les pompiers sont désormais contraints de traverser les embouteillages de Levallois ou de Saint-Ouen pour intervenir sur Clichy où ça ne roule pas mieux.
Or chaque minute compte pour éteindre un feu, soigner un blessé ou sauver une vie ! Sarkozy, Balkany et la droite veulent faire des économies sur le dos de la sécurité des clichois. Ca suffit !
« Pour obtenir la réouverture du centre de secours, avertit Guy Schmaus, les clichois doivent se faire plus et mieux entendre ».
Pour cela deux moyens : la signature de la pétition proposée par les communistes clichois et pour les clichois du canton Nord, le vote massif pour les candidats PCF\Front de Gauche : A. Mandois et F. Delalleau.

Lire la suite...

 

Devant la Mairie contre la trahison de Gilles Catoire.

Mairfev1.jpg
photo : Annie Mandois (PCF) , Gérald Goudal (NPA), Guy Schmaus (PCF) au micro, Marie Claude Fournier (Les verts), Aïssa Terchi (PG), P. Rabineau (PG), Alain Fournier (Les Verts)

L'ensemble des représentants des forces progressistes locales ont participé à la démonstration de protestation devant la Mairie de Clichy, le samedi 5 février : le PCF, le PG, le NPA, les Verts, Lutte ouvrière le POI et des camarades socialistes en désaccord avec le virage à droite de G. Catoire qui ouvre sa majorité à la droite ( MODEM), et confie des délégations aux élus qui figurait sur la liste de droite .
Annie Mandois, conseillère municipale de Levallois et candidate PCF Front de Gauche) au cantonale avait tenu à apporter son soutien aux clichois.
Mairfev2.jpg
Alain Fournier (Les Verts), Guy Schmaus (PCF), Chloé Perreau en discussion sur le parvis de la mairie.
Tous les intervenants ont tenu à condamner le déni de démocratie et le mépris du suffrage universel dont faisait preuve Gilles Catoire avec cet honteux retournement d'alliance.
Mairfev3.jpg

Au micro : Gérald Goudal (NPA), entouré de M. Lambert (LO), Annie Mandois (PCF), Guy Schmaus (PCF) et M.C. Fournier (Les Verts)

Parmi les militants socialistes présents, attachés à l'Union de la Gauche, Ibrahim Tariket, très applaudi, a courageusement dénoncé au micro le déni de démocratie et la dérive droitière de Gilles Catoire.
Mairfev4.jpg
Au micro: Ibrahim Tariket (PS)

 

Chauffage urbain de Clichy: Déclaration commune de Guy Schmaus (PCF) et d'Alain Fournier (Europe Ecologie-Les Verts)

ESc280.jpg

La commission consultative des services publics locaux du 16 décembre 2010 a rejeté à l'unanimité le bilan de l'exercice 2009 présenté par la société de distribution du chaleur de Clichy (SDCC), filiale à 100% du groupe Suez.
C'est d'ailleurs la seconde année consécutive que ce document est désapprouvé.
En effet, la commission n'a pu cette année encore vérifier l'exactitude ds factures concernant la réalité des prestations. Elle a en outre déploré les anomalies concernant les prix différenciés de la vapeur fournie aux abonnés et relevé l'opacité du bilan comptable au mépris de la législation en vigueur.
Le scandale du chauffage urbain de Clichy continue. Il justifie l'action des "consommateurs payeurs" qu'ils soient abonnés directs, copropriétaires de résidences ou locataires, y compris en ayant recours à la justice à l'encontre de tous les responsables de cette situation inacceptable.
Il faut que ce scandale cesse au plus vite et que toutes les victimes soient dédommagées avec équité.

Alain Fournier, conseiller municipal Europe Ecologie les Verts
Guy Schmaus , conseiller municipal Parti Communiste Français
membres de la commission consultative des services publics locaux
Clichy le 19/01/2011

- page 1 de 3

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs