Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - G. Schmaus

Fil des billets

"PLACE AU PEUPLE POUR LE GRAND PARIS ", par Guy Schmaus

AAGS.jpg
Le journal l'Humanité à publié cette contribution de notre camarade Guy Schmaus sur le Grand Paris.
La venue au pouvoir au printemps du parti socialiste, à l’Elysée, au Palais Bourbon et au gouvernement, après le basculement à gauche du Sénat l’an dernier, a changé la donne politique.
Elle l’a changé tout autant pour le devenir de la métropole parisienne.
Le choix des Franciliens étant le mieux vivre pour eux et leurs enfants au lieu du carcan d’un « Grand Paris » voué aux marchés financiers d’un capitalisme mondialisé en crise.
Ne pas les décevoir nous commande de ne jamais taire la vérité et de contribuer à leur action pour que cette fois-ci la gauche réussisse.
Certes, la région-capitale ne manque ni de dynamisme, ni de créativité.
Elle les doit d’abord aux femmes, aux hommes et aux jeunes qui y vivent.
Mais combien d’entre eux souffrent d’injustices et de discriminations révoltantes ?
Est-ce acceptable que les restos du cœur crées il y a 27 ans par Coluche atteignent, à eux seuls, en Ile de France 12 millions de repas distribués à 150 000 personnes ?
Nos concitoyens sont 1 million 300 000 à y vivre en dessous du seuil de pauvreté.
Est-ce tolérable que quatre Franciliens sur dix aient déjà renoncé à des soins comme le relève le « Parisien » du 8 décembre 2011 ?
Est-ce admissible qu’après un an de mensonges, le patron de P.S.A. annonce la fermeture de son usine d’Aulnay, supprimant ainsi 3.500 emplois directs tandis qu’il crée 3.500 emplois en Slovaquie ?
L’I.N.S.E.E. ne vient-elle pourtant pas de confirmer que le coût du travail dans l’industrie manufacturière est moins élevé en France qu’en Allemagne ? Est-ce normal que le directeur de la Fondation Abbé Pierre déplore, s’agissant du logement, « qu’il y a encore trop d’avantages en faveur des classes supérieures et aisées, au détriment des classes moyennes et modestes »?
406 000 demandeurs de logements (1) sont officiellement recensés ainsi que 85 700 SDF.
Entre 2002 et 2006, le coût du chauffage des ménages a grimpé de 85 %.
Est-ce supportable que l’Ile de France compte 694.000 Franciliens en recherche d’emploi dont plus de 100.000 jeunes parmi lesquelles une kyrielle de diplômés ?

Lire la suite...

 

La guerre au chômage c’est maintenant !, tribune de G. Schmaus, Ch. Garnier et A. Mendez

AAnonfermauln.jpg
Sans compter les radiés et les non inscrits, avec 5.620 demandeurs d’emplois, l’augmentation est, à Clichy, de 6,8% en 1 an, comme elle l’est, hélas, dans notre pays.
Cela explique les colères populaires.
« Nous n’avons pas battu Nicolas Sarkozy et élu François Hollande et une majorité socialiste à l’Assemblée Nationale pour en arriver-là ». Les clichois ont d’autant plus raison que les actionnaires vont eux, empocher en 2012 38,5 milliards d’euros, soit plus 5% sur 2011.
La baisse du chômage et la relance économique sont donc possibles :
1) Si le gouvernement gèle les plans de licenciements et exige partout des négociations afin de trouver des solutions acceptables par les salariés.
2) Si la loi interdisant les licenciements boursiers, votée par le Sénat, est adoptée en urgence par les députés.
Il s’agit de licenciements décidés par les patrons alors qu’ils font des bénéfices. Mais, au lieu de les réinvestir dans la croissance et dans l’emploi, ils les distribuent à leurs actionnaires pour spéculer.
3) Si le Parlement adopte un plan de réduction de temps de travail sans perte de salaire seul moyen de créer de nouveaux emplois durables.
4) Si la Banque Centrale Européenne cesse de renforcer les banques privées avec notre argent et aide directement les états en difficulté en respectant leur souveraineté.
Oui, en étant aux côtés de celles et ceux qui refusent l’austérité à perpétuité et la servilité face aux requins de la finance, nous pouvons gagner la guerre contre le chômage.
Ce sera bon pour les salaires et pour l’emploi, comme pour la réindustrialisation et pour les services publics….
Ce sera également bon pour les clichois et pour la France.
Guy Schmaus avec Annie Mendez et Christian Garnier

 

"Monsieur Hollande, venez à Clichy voir notre métro !", par G. Schmaus, A. Mendez et Ch. Garnier

AL13.jpg
Désormais Président de la République, grâce à la gauche rassemblée avec notre apport, nous souhaitons que « le changement maintenant » passe par le métro de Clichy.
Venez voir à la station « Mairie de Clichy », l’entassement des usagers comme des bestiaux.
Savez-vous qu’en 1969, il y a 43 ans, le conseil d’administration de la R.A.T.P. avait décidé le dédoublement de la ligne 13 pour en finir avec les deux branches partant de « La Fourche » et allant, l’une vers Saint-Ouen, l’autre vers Clichy ?
Aujourd’hui, les pouvoirs publics prétendent que le prolongement de la ligne 14 (météor) de Saint-Lazare à Saint-Ouen permettra de désaturer suffisamment la ligne 13. C’est inexact.
En effet, dans son rapport du 26 mars 2012, la commission d’enquête reconnaît elle-même, page 84, que la désaturation de la ligne 13 à Clichy n’atteindra pas 20%, tout en taisant que dans les 10 ans à venir, la population augmentera dans ce secteur de 10% et les emplois de 25%.

Lire la suite...

 

Budget de Clichy : Le fiasco démocratique de la gestion PS-droite

AGSMini200.jpg
Dialogue clichois met en ligne l'intervention de Guy Schmaus lors du vote du budget le 10 avril présenté par le maire socialiste G. Catoire qui gère la ville associé à la droite.
Clichy est en effet la seule municipalité PS- MODEM d'Ile de France.
Fidèle soutien de F. Hollande, G. Catoire pratique l'ouverture à droite ce qui fait réfléchir les électeurs socialiste sincèrement attachés à l'union de la gauche et au delà tous les clichois progressistes qui ne supportent pas ces changements d'alliance.
Les élus communistes se sont abstenus lors de ce vote.
Monsieur le Maire,
En dépit d’affiches, de mails et d’une info dans le Parisien, hormis 14 élus et 25 communaux, seuls 10 Clichoises et Clichois ont suivi votre présentation du budget 2012, lors de l’unique réunion publique du 3 avril, au 94 ème jour de l’année en cours, quand tout est bouclé et au quart dépensé !
Peut-on taire ce fiasco démocratique, sachant que le budget, c’est l’emploi de 1700 agents, un an de travaux, 150 millions d’euros déclinés en impôts payés par 60.000 habitants ?
La note de cadrage budgétaire de juillet 2011 signée par le premier maire adjoint n’aurait-elle pas dûe, dès la rentrée, nourrir les débats et les confrontations avec les Clichois et faire ensuite l’objet d’un bilan au Conseil municipal ?
C’eût été autrement plus conforme à la démocratie participative !
Certes, les colonnes de chiffres ne sont guère attrayantes en elles-mêmes.
Mais, derrière les chiffres, n’y a t-‘il pas une bonne part de ce qui fait la vie de nos concitoyens ?
Quand ils le veulent, les Clichois savent se mobiliser !
Citons leurs actions pour le métro , le chauffage urbain, l’école, l’urbanisme et la santé ou encore leur dévouement au sein des associations aussi diverses qu’utiles à la vie de la cité.
Le désintérêt apparent des Clichois pour la gestion de leur ville n’est toutefois pas sans causes.
Au premier rang de celle-ci, ils savaient bien que mardi dernier, le budget était ficelé à l’avance, sans eux.
En outre, tant au plan local que régional ou national, ils ont vu comment leurs choix ont été balayés !
N’avez-vous pas bafoué le vote de la majorité des Clichois en faveur de la gauche pour ensuite évincer quatre de ses représentants politiques et vous allier avec le MODEM ?
Les décideurs régionaux et vous-même n’avez-vous pas lâché les usagers de la ligne 13 du métro en leur faisant croire à sa désaturation par le prolongement de la ligne 14 de Saint-Lazare à la mairie de Saint-Ouen ?

Lire la suite...

 

G. Schmaus: la passion de la démocratie et de la citoyenneté

Aguymed.jpg
Voici la courte allocution de G. Schmaus à l'occasion de la remise par J. Bourgoin, conseiller général et maire de Gennevilliers, de la médaille d'honneur des élus.
Merci, cher Jacques, pour tes mots amicaux.
Merci à vous toutes et tous, d’être venus ce soir à l’occasion de cette remise de médaille.
En vérité, c’est dès 1968, il y aura 44 ans en septembre, qu’a débuté mon parcours d’élu.
Il ne fut en rien royal et pourtant c’est en entrant dans palais de la veuve d’Henri IV, que l’ouvrier, licencié de chez Citroën, devint sénateur de la République.

Lire la suite...

 

Scandale du chauffage urbain : G. Schmaus écrit au maire G. Catoire

agschnov.jpg
Dialogue clichois met en ligne ce courrier de Guy Schmaus, au nom des élus communistes, demandant au maire G. Catoire de réunir la Commission de suivi, prévue autour du chauffage urbain.

Monsieur le Maire,
Si, au conseil municipal du 21 décembre dernier, les élus communistes ont voté le protocole d’accord sur le chauffage urbain, entre Clichy et la S.D.C.C. (filiale du groupe Suez), c’est parce que la baisse de 20 % des tarifs , à partir du 1er mars 2012 ( base avril 2011) est positive pour les consommateurs, même si elle ne fait pas le compte.
C’est aussi parce qu’en dépit de ses vices, le protocole d’accord prévoit une commission de suivi qui devrait proposer des réponses aux nombreuses anomalies persistantes.
Citons entre autres, les tarifs encore très au-dessus de la moyenne nationale, le remboursement de 100 millions d’euros payés indûment par les clichois, la nécessaire étude par un cabinet indépendant sur la pertinence d’une chaudière à bois, le contrôle de la maintenance du réseau local, la transparence réelle de la gestion comptable, le calendrier des auditions…
Autant de points qui justifient la convocation de la première réunion de la commission de suivi avant la fin janvier, afin qu’elle puisse établir les règles démocratiques de son fonctionnement en accordant toute leur place aux locataires et aux copropriétaires.

Lire la suite...

 

Clichy : Les élus communistes obtiennent l'engagement qu'il n'y aura pas de hausse de la taxe d'habitation en 2012

GSM220.jpg
Répondant au souhait que j'ai émis lors du Conseil municipal du 22 novembre, le maire adjoint aux finances Jean Pierre Auffret s'est prononcé pour une augmentation zéro des impôts locaux pour 2012.
Voilà une bonne nouvelle pour les clichois d'autant que la dernière saignée du pouvoir Sarkozien : hausse de la TVA, blocage des prestations sociales, nouveau retard du départ à la retraite... va encore accroître le casse tête des fins de mois de milliers de familles clichoises.
Malgré la baisse probable des ressources de la ville l'an prochain, je me félicite de cet engagement qui va dans le bon sens pour nos concitoyens
Guy Schmaus, Président du groupe des élus communistes au Conseil municipal

 

Hommage à Parfait JANS

Jansparfait2.png
Dialogue clichois publie l'hommage de Guy Schmaus à Parfait Jans, ancien maire de Levallois et député de Clichy-Levallois, disparu il y a peu, lors de la cérémonie qui s'est tenue à Levallois le 17 novembre...
La victoire municipale du 21 mars 1965 m’a marqué pour toujours ! Ce dimanche soir-là, le secrétaire général du parti communiste Waldeck Rochet, accompagné de Gaston Plissonnier, étaient venus au siège de la fédération du PCF à Asnières, pour saluer les artisans des conquêtes électorales de Colombes et de Levallois.
Je revois Parfait JANS dire, trop modestement, à Waldeck ROCHET que l’union de la gauche à Levallois ne devançait la droite que de moins de 200 voix. J’entends encore le secrétaire général du PCF lui répondre aussitôt avec sa douceur habituelle « mais ça suffit ? ». Les chiffres n’ont d’ailleurs jamais été contestés !
Et pourtant, chez les communistes, que ce soit dans la fédération ou à la direction nationale, personne ne croyait à un succès possible. Seuls, les militants d’ici porte drapeau en tête, y ont cru avec leur remarquable ténacité. Ce sont eux, c’est vous qui aviez raison !

Lire la suite...

 

La Droite, le PS et le Parti de Gauche votent ensemble le budget de Catoire

Camp250.jpg
Les élus PS-MODEM-Nouveau Centre- PRG- Verts Europe Ecologie- Parti de Gauche et UMP (à l'exception de Mm Restoux) ont voté le budget 2011 de G.Catoire, lors de la séance du Conseil municipal du 26 avril .
A l'inverse, refusant d'apporter ainsi leur caution au virage à droite de Catoire, lequel ouvre sa majorité au MODEM-Nouveau Centre, les élus communistes Guy Schmaus, Annie Mendez et Christian Garnier ainsi que Mireille Lambert de L.O. (qui a pour sa part rendu sa délégation) se sont abstenus.
L'intérêt des Clichois ne doit pas être sacrifié à des préoccupations politiciennes.
Cela suppose un large rassemblement, sans compromission avec la droite, pour revenir à une véritable gestion de gauche répondant aux attentes de la population :
lutte pour le dédoublement de la ligne 13, maintien de la caserne des pompiers, refus de la fermeture des urgences et développement de l'Hôpital Beaujon, remboursement aux locataires et propriétaires des sommes indûment versées à Suez au titre du chauffage urbain, construction de logements sociaux et refus du surloyer, luttes contre les fermetures de classes et pour le maintien des filières au Lycée Newton, réalisation rapide du Boulevard urbain de contournement (BUC), refus des "tours Catoire" et aménagement à visage humain repoussant la spéculation immobilière et la vision sarkozienne du Grand Paris...

 

Chauffage urbain : les clichois ne sont pas des moutons !

Dialogue clichois publie un communiqué de Guy Schmaus.
AMetGSbeauj250.jpg
Pour tenter d’apaiser la juste colère des 30.000 clichois, locataires, copropriétaires, contribuables, victimes, depuis des décennies des prix ahurissants du chauffage urbain produit par la sous filiale S.D.C.C.(1) du groupe G.D.F Suez, le maire Gilles Catoire annonce le 10 mars 2011, avoir obtenu du P.D.G. du groupe, Monsieur Mestrallet, la promesse d’une baisse significative des tarifs avant l’été dans le cadre d’une solution globale « tenant compte du passé, du présent et du futur ».
Le maire prévoit en conséquence de convoquer une nouvelle commission spéciale le 31 mars pour fixer, dit-il, avec les représentants des usagers, l’ordre du jour, le calendrier et la composition de la table ronde décidée le 8 décembre 2010 par le conseil municipal unanime.
Gilles Catoire, a-t-il enfin la volonté de donner une suite aux cinq pertinentes expertises successives des 11 années écoulées ?
Est-il enfin sensible à l’accablant rapport de la chambre régionale des comptes du 9 juillet 2010 ?
Rapport qui relève de nombreuses anomalies, irrégularités et zones d’ombre visant le groupe multinational et le maire de clichy, a tel point que le bilan annuel de la S.D.C.C. a été, ces deux dernières années, unanimement rejeté par la commission consultative des services publics locaux.
Sait-il aussi que les victimes, qui en ont assez des tarifs exorbitants du chauffage urbain s’organisent et ont décidé, s’il le faut, d’en appeler à la justice pour obtenir gain de cause ?
Pour ma part, je les comprends et je les soutiens car ce n’est qu’en se rassemblant et en fouillant ce dossier complexe dont l’enjeu se chiffre au minimum en dizaines de millions d’euros, qu’ils obtiendront des résultats tangibles.
Leur détermination doit être d’autant plus encouragée que le groupe G.D.F. Suez a, rien qu’en 2010, engrangé 4 milliards 616 millions d’euros de profits se plaçant ainsi au cinquième rang des puissances financières et industrielles françaises.
Leur expérience doit également les conduire à une extrême vigilance et à ne pas prendre pour argent comptant, les nouvelles promesses de celui qui, jusqu’à ce jour, les a abandonnés et veut apparaître aujourd’hui comme leur bon berger.
Il devra toutefois admettre que les clichois ne sont pas des moutons.
Et le plutôt sera le mieux !
Guy Schmaus
(1) S.D.C.C. Société de Distribution de Chaleur de Clichy.

 

Devant la Mairie contre la trahison de Gilles Catoire.

Mairfev1.jpg
photo : Annie Mandois (PCF) , Gérald Goudal (NPA), Guy Schmaus (PCF) au micro, Marie Claude Fournier (Les verts), Aïssa Terchi (PG), P. Rabineau (PG), Alain Fournier (Les Verts)

L'ensemble des représentants des forces progressistes locales ont participé à la démonstration de protestation devant la Mairie de Clichy, le samedi 5 février : le PCF, le PG, le NPA, les Verts, Lutte ouvrière le POI et des camarades socialistes en désaccord avec le virage à droite de G. Catoire qui ouvre sa majorité à la droite ( MODEM), et confie des délégations aux élus qui figurait sur la liste de droite .
Annie Mandois, conseillère municipale de Levallois et candidate PCF Front de Gauche) au cantonale avait tenu à apporter son soutien aux clichois.
Mairfev2.jpg
Alain Fournier (Les Verts), Guy Schmaus (PCF), Chloé Perreau en discussion sur le parvis de la mairie.
Tous les intervenants ont tenu à condamner le déni de démocratie et le mépris du suffrage universel dont faisait preuve Gilles Catoire avec cet honteux retournement d'alliance.
Mairfev3.jpg

Au micro : Gérald Goudal (NPA), entouré de M. Lambert (LO), Annie Mandois (PCF), Guy Schmaus (PCF) et M.C. Fournier (Les Verts)

Parmi les militants socialistes présents, attachés à l'Union de la Gauche, Ibrahim Tariket, très applaudi, a courageusement dénoncé au micro le déni de démocratie et la dérive droitière de Gilles Catoire.
Mairfev4.jpg
Au micro: Ibrahim Tariket (PS)

 

Table ronde sur le chauffage urbain : les propositions de Guy Schmaus

GSM200.jpg


La dernière commission municipale consultative des services publics avait en principe à son ordre du jour, l'affaire du chauffage urbain.
Mais le maire G. Catoire n'était pas présent....
L'ordre du jour en a donc été changé.
Encore du temps de perdu!
Néanmoins, sans attendre, G. Schmaus s'est adressé, par courrier, aux participants pour les informer des propositions qu'il souhaitait proposer à Gilles Catoire pour avancer et rétablir les clichois dans leur droit.
Il faut maintenant obtenir que la table ronde, souhaitée par la CSF et les locataires, se tienne au plus vite.
Voici les suggestions de Guy Schmaus...

Lire la suite...

 

Vote du PLU: Catoire s'appuie sur la droite UMP et MODEM ! Lire l'intervention de Guy Schmaus

GS1beauj250rot.jpg

G. Catoire a finalement réussi, grâce au renfort des voix de la droite UMP et du MODEM, à faire voter son PLU Sarko-compatible ouvrant les vannes de la spéculation immobilière sur la ville .
Ce Plan local d'urbanisme aurait il été adopté si le vote avait été à bulletin secret ? Pas certain. A gauche, les élus communistes, les Verts, des divers gauche et 5 élus socialistes, dont deux maires adjoints, ont voté contre. Un autre maire adjoint socialiste s'est abstenu.
Le renfort des 8 voix de droite à donc été décisif.
Résultat : une gauche profondément divisée (17 pour et 15 contre et 1 abstention), un maire isolé jusque dans son bureau municipal...
Le bilan de G. Catoire est très mauvais et inquiète les clichois:
- anticommuniste viscéral, il retire leur délégation aux élus communistes et casse l'union de la gauche,
- il n'écoute pas les clichois, majoritairement opposés à ses options d'aménagement pour la ville, il s'apprête à mettre en œuvre un PLU ne pouvant réjouir que les promoteurs à même de rentabiliser les grandes tours,
- désertant le combat pour le dédoublement de notre ligne de métro, il abandonne les usagers de la ligne 13 à leur sort.
- il porte, par son inaction, une lourde responsabilité dans le scandale du chauffage urbain qui alourdit les charges de chauffage des locataires et des propriétaires
Et maintenant G. Catoire joue la carte de la compromission ouverte avec la droite UMP et MODEM, lesquels lui apportent l'appui qui lui manque à gauche.
Est-ce le prélude à une ouverture à droite , à une alliance avec le MODEM ou même avec l'UMP ?
Voici l'intervention de G. Schmaus, lors du dernier conseil municipal.

"Bien penser notre ville pour les 20 ans à venir, c’est naturellement long et difficile, car le préalable à tous les choix n’a qu’un nom : l’humain. L’humain dans ses besoins, dans ses attentes, dans ses espoirs et dans ses futurs.
Or, le seul moyen de ne pas se tromper est de satisfaire à l’exigence démocratique.
Tous vos déboires, Monsieur le Maire, au sujet du plan local d’urbanisme viennent de cette « exigence démocratique » que vous avez oubliée, négligée et hélas même, méprisée.
Nous ne nous réjouissons pas, nous communistes, de votre échec, puisqu’un P.L.U. est indispensable à une bonne gestion d’une ville comme Clichy.
Mais pas un P.L.U. soumis aux puissances d’argent dont les appétits, jamais rassasiés, n’écrasent pas seulement les plus modestes, mais tous ceux qui souffrent du chômage, de la vie chère, du manque de logements aux loyers accessibles, de l’angoisse du lendemain, des multiples régressions sociales, dont le recul de l’âge de la retraite n’est pas le moindre….
Aussi, nous nous prononçons pour un nouveau plan local d’urbanisme rédigé avec et pour les clichois, fondé sur trois règles de gauche : la fidélité aux engagements, le courage de résister et de riposter, la franchise sur ce que l’on dit et ce que l’on fait."

Lire la suite...

 

Pourquoi ce scandale du chauffage urbain ? G. Schmaus pose des questions précises à G. Catoire et fait des propositions

Guycarr_jpg.jpg
Lors du Conseil municipal de rentrée, Guy Schmaus a interpellé le maire socialiste G Catoire sur le scandale du chauffage urbain, confirmé par la Chambre régionale des comptes d'Ile de France qui vient de rendre un rapport jugé accablant par beaucoup.
Au nom du groupe communiste, G. Schmaus pose 4 questions précises à Gilles Catoire et avance sept idées pour en finir avec les injustices dont sont victimes les clichois.
On parle ainsi de plus de 10 millions d'euros (!) de trop perçu par la société distributrice....
Voici le texte de son intervention

"Monsieur le Maire, Monsieur le Premier Adjoint,
Je ne savais pas que le débat sur le chauffage urbain devait commencer par la lecture du rapport de la Chambre régionale des comptes.
J’ai écouté vos plaidoiries en défense. Pour ma part, je limiterai mon propos en posant quatre questions et en présentant Sept idées.
C’est cette fiche de régularisation des charges de chauffage pour 2004,une augmentation de 50 % sur 2003, distribuée avec deux ans de retard par l’OPHLM aux locataires du 1-9 rue De Lattre qui a provoqué notre colère.
Une colère dont j’ai fait part, à la réunion de la commission consultative des services publics locaux du 21 décembre 2006.
Il m’a alors été répondu qu’un audit était en cours en vue de faire la lumière sur les tarifs excessifs du chauffage urbain de Clichy.
Malheureusement, les recommandations de cet audit, après trois autres allant dans le même sens, n’ont été suivies d’aucun effet.
C’est la raison pour laquelle, j’ai saisi, le 8 janvier 2008, le Président de la chambre régionale des comptes.
Huit jour après, celui ci me répond qu’il allait enquêter sur le sujet.

Lire la suite...

 

Conseil municipal extraordinaire : Beaujon est nôtre, sauvons le d'urgence!

CMB1H380.jpg
Le Conseil municipal extraordinaire consacré à Beaujon, s'est tenu le 22 juin devant l'Hôpital. Les élus clichois, les syndicalistes ont pu exprimer toutes leurs raisons de refuser la mort programmée de l'Hôpital.
A terme, ce que le gouvernement et la droite souhaitent, c'est la mort de la santé publique et la marchandisation de la santé en privatisant les soins.
La Loi Bachelot (loi HSPT) enclenche cette mécanique infernale de casse.
Dans le plan de restructuration de l'AP HP, Beaujon serait regroupé avec Bichat, Louis Mourier, Bretonneau et Charles Richet :
" Au nom de la rationalisation et des gains de productivité revendiqués par la ministre de la Santé, il s'agirait de ne garder qu'un seul véritable hôpital par très gros secteur de trois cent à quatre cent mille habitants. Les autres s'ils ne sont pas fermés, ne survivraient que pour dispenser des soins élémentaires ou comme maisons de retraite ou de soins long séjour.", dénonce la CGT.
CMB2V290.jpg

Tel est le résultat des décisions adoptées par le Conseil d'administration de l'AP-HP présidé par le maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë.
Il faut beaucoup d'hypocrisie et de cynisme pour approuver le plan de restructuration et faire mine de s'émouvoir des suppressions d'emplois qu'il engendre.
En 2010, ce sont 129 suppressions de postes - dont 61 sur Beaujon- qui sont programmées et la direction se donne pour objectif de réaliser, en dépit des besoins criants, 17 millions d'euros d'économies à Beaujon même.
A court terme, outre les suppressions de postes, c'est la suppression du service des urgences, du service psychiatrique et le renoncement à la construction de la nouvelle maternité.

La délibération, proposée par le Maire, mais rendue plus offensive à la demande des élus communistes, a été adoptée à l'unanimité.
CMB3H350.jpg
Guy Schmaus et Annie Mendez

Guy Schmaus, est intervenu au nom des élus communistes.
Vous trouverez ci dessous son intervention

"L’annonce de la démolition future de l’hôpital Beaujon pour construire ailleurs qu’à Clichy, un nouvel hôpital, issu du regroupement entre Bichat et Beaujon, lequel perdrait au passage le tiers de 1 400 lits existants, a de quoi soulever l’indignation et la colère des clichois.

Beaujon, c’est en effet la reconnaissance des familles pour la guérison d’un proche, ou quelquefois, pour la sauvegarde de sa vie.

Lire la suite...

 

Sans vous, ils tueront Beaujon !

Beaujdepcar400.jpg
Les démolitions de Beaujon et de Bichat pour construire hors de Clichy et de Paris un hypothétique hôpital de 1000 lits au lieu des 1400 lits actuels est un crime contre la santé des clichois et contre celle de nos voisins.
Ce crime est inscrit dans la loi Sarkozy-Bachelot de régression sanitaire que confirme la directrice de l’hôpital Beaujon dans sa lettre du 21 avril 2010. C’est un crime commandité par l’Europe de l’inhumaine rentabilité financière contre nos industries, nos emplois, nos salaires, nos retraites et nos services publics.
Ne vient-on pas de trouver 700 milliards d’euros quémandés par la bourse et par les banques, pour imposer une folle austérité aux peuples d’Europe?
Ensemble nous pouvons assurer l’avenir de Beaujon et, dans l’immédiat, sauvegarder ses effectifs, ses services d’urgence et de psychiatrie...
Ensemble nous pouvons exiger sa modernisation et les coopérations avec les autres hôpitaux qu’appellent les avancées médicales.
C’est dans cet esprit que vos élus communistes ont présenté trois propositions au conseil municipal du 11 mai dernier. Nous nous félicitons qu’elles aient fait l’unanimité.

Il s’agit :

1) De développer le comité de défense de l’hôpital crée lors de la réunion publique du 16 avril dernier salle Heidenheim.
2) De convoquer un conseil municipal extraordinaire devant Beaujon avant la fin juin.
3) D’organiser avec les villes voisines des démarches et des manifestations…

Quelles que soient nos opinions et nos croyances, l’heure est aux mobilisations multiples et convergentes jusqu’à ce que nous obtenions la victoire. Soyons conscients qu’elle ne sera que le fruit de notre forte levée en masse car sans vous ils tueront Beaujon.

Les élus communistes de Clichy: Annie Mendez, Christian Garnier, Guy Schmaus.

 

"Nuit et Brouillard" à l'occasion de la Journée de la Déportation?

nuitetbrou.jpg
Dans un courrier à Hubert Falco, secrétaire d'État aux anciens combattant, G. Schmaus suggère que la chanson Nuit et Brouillard de Jean Ferrat , le chanteur récemment disparu, soit chantée le 25 avril, dans les cérémonies marquant la journée de la Déportation.

Lire la suite...

 

Vote du Budget 2010 : l'intervention de G. Schmaus (PCF)

Guycarr_jpg.jpg
"En 25 ans de mandat, c’est la première fois que vous nous proposez une augmentation zéro du taux des impôts locaux. Mieux vaut tard que jamais ! Bon anniversaire Monsieur le Maire !
Seriez vous devenu sensible aujourd’hui à l’avalanche des attaques qui submergent les clichois, à leurs angoisses dues à l’incroyable régression sociale, économiques sarkozienne, sanctionnée par le vote régional d’avant hier ou vous êtes vous enfin laissé convaincre par nos arguments réitérés sur la trop forte pression fiscale locale de ces dernières années ?

Lire la suite...

 

Crise à Clichy la Garenne

Communiqué du Groupe communiste de Clichy la Garenne

ANECR.jpg
Si Gilles Catoire, le maire socialiste de Clichy, a dû, in extremis, sortir de l’ordre du jour du Conseil municipal du 17 février 2010, le vote sur son Plan Local d’Urbanisme (PLU), c’est que l’hostilité initiale des seuls élus communistes, il y a 15 mois, a gagné sa propre majorité au point de lui faire mordre la poussière.

Lire la suite...

 

Plan Local d'Urbanisme : Une lettre des élus communistes clichois au maire G. Catoire

arton449-b0be9.jpg

Avant la tenue du prochain Conseil municipal consacré au PLU, les élus communistes viennent d'envoyer une lettre à Gilles Catoire, Maire de Clichy, pour lui demander des clarifications sur les points qui ont motivé le positionnement critique et constructif des communistes.
Ces points ont trait à la surdensification de la ville, à l'abandon des usagers de la ligne 13 à leur sort en refusant de s'engager pour le débranchement, au devenir des terrains SNCF, en bordure de Levallois et à la construction des tours gigantesques refusées par plus de 80 % des clichois, lors de la consultation par questionnaire.
De ces clarifications dépend le sens du vote final des élus communistes sur ce dossier.
Dialogue clichois met en ligne cette lettre dont copie a été également adressée à Mm C. Alfaroba, maire adjointe à l'urbanisme.

Lire la suite...

- page 1 de 2

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs