599972705.jpg
Au G8, les véritables causes de la crise - à chercher dans le règne de ce système fou qu'est le capitalisme - ne sont pas traitées, le casino n’a pas été fermé. Les paradis fiscaux n’ont pas été sérieusement touchés, les marges de manœuvres des marchés financiers et grandes banques n’ont pas été restreintes.
La logique de la spéculation sans frein est repartie. La mission des banques restent toujours de soutenir les marchés financiers, d'assurer les profits du Dow Jones, du CAC 40, du Nikkei, etc. La Banque Mondiale, le FMI, l'OMC sont plus que jamais au services des géants de la finance..
L'agriculture, toujours soumise à la spéculation engendre famine et malnutrition, le commerce international, régi par la guerre économique avec les spéculations sur les monnaies et matières premières qui met le monde en danger...