Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - Gilles Catoire

Fil des billets

G. Schmaus (PCF): Ensemble, relevons le défi du mépris de la démocratie !

GuySch2250.jpg
Dialogue Clichois reproduit l'intervention de G. Schmaus, président du groupe des élus communistes, sur le parvis de la mairie, le 5 février.
« Gardons Clichy à Gauche » titrait le dernier tract de notre liste d’union élue en mars 2008 par les clichois !
Le même tract – que j’ai sous les yeux, reprochait à Stéphane Cochepain du MODEM de faire liste commune avec l’UMP, parce qu’il avait rejoint, je cite « la droite, sa famille d’origine ». C’était, il y a moins de trois ans.
Le MODEM a-t-il changé pour que Gilles Catoire, maire PS de Clichy, lui ouvre en grand les portes de sa gestion municipale ? Le Modem est il passé de l’orange au rouge de la contestation de la politique des puissances d’argent conduite par Sarkozy, politique qui s’illustre par le creusement sans précédent des inégalités et par les attaques insupportables contre les retraites, les services publics et les acquis sociaux ?
Non mille fois non !

Lire la suite...

 

Tunisie : l’amnésie de Gilles Catoire

cp1100897.jpg
Le peuple tunisien par sa révolte donne une formidable leçon de dignité, de courage, de combativité et de lucidité à l’ensemble des peuples du Magreb et aux peuples d’Europe et du monde.
ll ne veut pas se voir spolié de sa victoire, et il a raison.
Comment ne pas se réjouir et saluer la mémoire de ses martyrs tombés sous les coups de la répression sanglante de ce gangster affairiste qu'est Ben Ali?
A droite, le bal des faux-culs fait salle pleine. Alors que la ministre Alliot Marie se préparait à fournir a Ben Ali le "savoir faire " de la France, pour mater le soulèvement populaire, les politiciens de droite font mine de découvrir soudain les abominations du clan Ben Ali qu'ils ont soutenu pendant des années.
Aujourd’hui, le maire de Clichy, Gilles Catoire, agite des drapeaux, en signe de solidarité avec le peuple Tunisien.
Mais que veut il faire oublier, en cette période pré électorale ?
Alors que les communistes ont toujours été aux côtés du peuple Tunisien et solidaires dans les pires moments, lorsqu’il était sous le joug de la famille Ben Ali et de ses sbires, tel n’était pas le positionnement des dirigeants socialistes.
Veut-il, avec ses gesticulations, faire oublier que Ben Ali, le tyran honni de son peuple et qui avec sa famille a pillé la Tunisie était, jusqu’au 17 janvier, membre de l’Internationale Socialiste, qui regroupe comme son nom l’indique, les partis socialistes et donc le parti de Gilles Catoire ?
Monsieur Catoire, avez-vous oublié que Ben Ali et son parti étaient membre de l'Internationale Socialiste ?
Ainsi, comme le rappelle Francis Wurtz (PCF), l'Union Européenne justifie sa sollicitude pour la Tunisie de la façon suivante :' L'UE officielle aurait pu difficilement rejeter un régime qui avait l'aval de l'Internationale Socialiste."
Gilles Catoire veut-il également faire oublier que pour son ami Dominique Strauss-Kahn, le patron du FMI, organisme généralement bien informé sur la situation des pays, la Tunisie de Ben Ali était, jusqu'à ces derniers jours, un modèle : « La politique économique adoptée en Tunisie, déclarait DSK, est une politique saine et constitue LE MEILLEUR MODÈLE à suivre pour de nombreux pays émergents ».
Telle n’était visiblement pas l’appréciation du peuple tunisien.
Il est vrai que pour DSK, le poulain de Catoire pour les présidentielles, une politique saine est une politique qui permet de pressurer le peuple pour enrichir les patrons, les géants de la Finance.
Voilà les français prévenus.
Ni les Clichois, ni nos amis tunisiens ne sont dupes.
Nous suggérons à Gilles Catoire de ne pas ranger trop vite ses drapeaux : son camarade Hosni Moubarak, également membre de l’Internationale socialiste est lui aussi en grandes difficultés en Egypte…
A Clichy, Catoire s'allie avec la Droite et soutient DSK, l'Affameur des peuples qui dirige le FMI. Comment pourrait il être aux côtés de ceux qui, en Tunisie et ailleurs, sont engagés dans le combat progressiste contre les forces locales de droite et qui ne veulent plus des politiques d'austérité et de misère imposées par le FMI?
Amis tunisiens, égyptiens, marocains, algériens, un seul parti a toujours été de votre côté dans les combats contre le colonialisme, pour l'indépendance, le progrès social et la démocratie : le parti communiste français dont une des devises, héritée de Karl Marx, reste Prolétaires de tous les pays, unissez vous.
Pour donner de la force à votre combat, rejoignez la section de Clichy du PCF.

 

OPH-Clichy : Locataires, ne payez pas les factures abusives!

Schmauslogrecad450.jpg
Les locataires sont descendus dans la rue pour affirmer leur refus de payer un prix excessif pour le chauffage urbain, un rappel ahurissant des charges et une hausse de 5 % sur un an des loyers.

L’OPH de Clichy se moque de ses locataires !

Alors que les familles ont déjà tant de mal à vivre à cause de la politique de régression sociale de Sarkozy, l’OPH de Clichy, dirigé par le maire socialiste Gilles Catoire, réclame à ses locataires de payer le rappel des charges des deux années 2007 et 2008, ce qui se traduit par une moyenne de 600 € en plus du loyer avec, de surcroît, des facturations bourrées d’erreurs.
C’est ainsi qu’une maman dont le salaire est de 900 €, qui vit avec sa fille de 13 ans et habite rue Alfred-Couillard, a reçu une facture de 4 125,37 €. Une autre famille aux ressources très modestes, demeurant allée Paul-Signac, a reçu, quant à elle, une facture de 5 780,50 €.

Lire la suite...

 

Clichy : Gilles Catoire sur le gril du chauffage urbain

radiateur-fonte-03.jpg
Des hausses exorbitantes : + de 50% d’une année sur l’autre

Plus 50 % d’une année sur l’autre, le prix du chauffage urbain avait en 2004 fait éclater la colère des locataires de l’O.P.H.L.M. de Clichy. Une colère d’autant plus légitime que tout le monde savait officiellement depuis l’an 2000 que les tarifs de la S.D.C.C., la Société de distribution de chaleur de Clichy, filiale du groupe multinational Suez, étaient plus élevés qu’ailleurs : entre 30 % et 50 % selon tous les rapports d’experts.

Il fallait donc trouver les causes et les responsables pour corriger ces inacceptables anomalies. Mais malgré plusieurs réunions, s’étalant sur trois ans, de la Commission consultative des services publics locaux, impossible de savoir d’où venaient ces anomalies et, donc, quelles mesures prendre pour obtenir une baisse significative des prix, le remboursement des sommes trop versées par les Clichois durant des années, et pour éliminer les incohérences juridiques de la concession passée entre la Ville et le fournisseur de vapeur.
Il fallait donc savoir pourquoi les quatre rapports des experts pointant tous de gros dysfonctionnements étaient restés lettre morte. Ce dossier est sur la place publique depuis dix ans mais les énigmes demeurent.

Nous étions en présence d’un blocage du maire de Clichy puisque, en 1995, il renouvela sans rien y changer la concession jusqu’en 2015. C’est la raison pour laquelle Guy Schmaus réclame avec les élus communistes depuis plus d’un an la création d’une « mission d’information et d’évaluation » sur le chauffage urbain de Clichy, prévue par une loi initiée par Lionel Jospin en 2002. Elle est de droit si un sixième des élus municipaux le demande. C’est le cas à Clichy !

Catoire lève la séance pour empêcher la discussion !

Mais, lors du Conseil municipal du 24 mars, Gilles Catoire est allé jusqu’à lever la séance pour empêcher la discussion et le vote du voeu communiste réclamant cette mission d’information. Guy Schmaus a donc saisi le préfet qui, dans sa réponse du 27 avril, indique qu’il a demandé des explications au maire de Clichy.
Souhaitons qu’une Commission d’enquête réellement pluraliste, où chaque groupe du Conseil municipal pourra désigner un titulaire avec les mêmes droits et les mêmes devoirs, conformément à la loi, voie enfin le jour au prochain Conseil municipal ! C’est cela la démocratie.
Cette commission devra en six mois éclaircir les mystères du chauffage urbain et conclure par des propositions concrètes, comme le remboursement des sommes dues aux Clichois.

SUEZ A LES MOYENS DE REMBOURSER LES CLICHOIS !

Tous les Clichois sont concernés, soit comme contribuables, soit comme contribuables et consommateurs à la fois. La liste des abonnés, quant à elle, est éloquente : bâtiments communaux, écoles, Office de l’habitat, hôpital Beaujon, Fondation Roguet, L’Oréal, Verger Delporte, et de nombreux copropriétaires…

Au bout du compte, le groupe Suez, qui a fait 6,5 milliards d’euros de profits en 2008, a les moyens de dédommager les Clichois. Et la municipalité a besoin de mettre rapidement un peu d’ordre dans ses rapports avec la S.D.C.C… Ainsi, les Clichois auront enfin leur chauffage urbain à un prix comparable à celui des autres.

Il serait utile que la loi Jospin soit complétée par un contrôle citoyen du fonctionnement de cette société financée par nos deniers.

(source 60jours à Clichy)

 

Retrait des délégations par Gilles Catoire: message de soutien d'Hervé Bramy à Annie Mendez, Christian Garnier et Guy Schmaus

brami280.jpgHervé Bramy, ancien Président du Conseil général de la Seine-Saint Denis, conseiller général de Blanc-Mesnil et dirigeant national du Parti communiste français vient d'adresser aux élus clichois, Annie Mendez, Christian Garnier et Guy Schmaus, privés de leur délégation par le maire socialiste Gilles Catoire, le message suivant :

Cher(e)s camarades,

Je tiens à vous exprimer mon soutien le plus vif dans l’exercice de votre mandat d’élu du peuple, au service des clichoises et des clichois. Si j’en juge par l’émotion que suscite, parmi la population, les projets du maire, vous êtes loin d’être isolés dans votre refus de livrer Clichy aux promoteurs immobiliers et d’inscrire celle-ci dans un « grand Ouest parisien », accueillant pour la haute finance et le luxe, excluant les familles modestes, faisant une croix sur les logements et équipements sociaux, les transports collectifs.

Je crois , comme vous, qu’à l’heure où la faillite du capitalisme se fait chaque jour plus destructrice, l’urgence est de se rassembler à gauche pour des propositions offensives plutôt que diviser la gauche en s’en prenant aux élus communistes . Ce qui de toute façon ne nous empêchera pas de mener les luttes légitimes et nécessaires avec la population.

Recevez donc cher(e)s camarades, encore une fois, mon soutien résolu.

Hervé Bramy

membre du conseil national du PCF,

conseiller général de Blanc-Mesnil

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs