Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - Grand Paris

Fil des billets

Grand Paris : FAISONS-LEUR LA RUE BELLE !

AADef26H900.jpg
Avec leur parler bref, mais leurs idées claires, les jeunes nous ont émus lors du débat sur le « Grand Paris » du 13 octobre au Bac d’Asnières.
Dommage que, dans son compte-rendu, « Clichy Mag » les a quasiment oubliés au profit des 74 lignes accordées au Maire et des 30 lignes consenties au président de Paris-Métropole.
Et, pourtant n’avons-nous pas à suivre nos jeunes lorsqu’ils pensent Clichy dans un « grand Paris » aux couleurs de leurs espoirs de formation, d’emplois et de toits sous la bannière des libertés et des solidarités dans le monde ?
Cela nous encourage à ne pas laisser les requins de l’immobilier, annexer notre ville, et, à empêcher les marchés financiers de modeler notre métropole en la vouant aux plus riches, au détriment de tous les autres dont la « mal vie » est le prix fort.
La question à se poser n’est donc pas celle de savoir s’il faut ou non un « grand Paris », mais pourquoi et avec qui le construire ?
Certes, la gouvernance à laquelle les élus de tous bords s’attachent n’est pas à négliger, mais ne faut-il pas d’abord et avant tout édifier une métropole par et pour ceux qui y travaillent et y habitent ?
A eux de se rassembler pour se faire entendre en agissant.
A Clichy, nous incluons dans le « Grand Paris » le rejet des tours de grande hauteur, le devenir de Beaujon et de sa maternité ainsi que le dédoublement de la ligne 13 du métro.
Georges Coulonges nous apprit naguère dans son livre « la lune Papa » que l’enfant a très tôt plus de contacts avec la collectivité qu’avec sa famille.
D’où le devoir des parents de lui faire « la rue belle » .
C’est bien dans cet esprit-là que nous combattons pour le « Grand Paris »
Guy SCHMAUS avec Annie MENDEZ et Christian GARNIER

 

"PLACE AU PEUPLE POUR LE GRAND PARIS ", par Guy Schmaus

AAGS.jpg
Le journal l'Humanité à publié cette contribution de notre camarade Guy Schmaus sur le Grand Paris.
La venue au pouvoir au printemps du parti socialiste, à l’Elysée, au Palais Bourbon et au gouvernement, après le basculement à gauche du Sénat l’an dernier, a changé la donne politique.
Elle l’a changé tout autant pour le devenir de la métropole parisienne.
Le choix des Franciliens étant le mieux vivre pour eux et leurs enfants au lieu du carcan d’un « Grand Paris » voué aux marchés financiers d’un capitalisme mondialisé en crise.
Ne pas les décevoir nous commande de ne jamais taire la vérité et de contribuer à leur action pour que cette fois-ci la gauche réussisse.
Certes, la région-capitale ne manque ni de dynamisme, ni de créativité.
Elle les doit d’abord aux femmes, aux hommes et aux jeunes qui y vivent.
Mais combien d’entre eux souffrent d’injustices et de discriminations révoltantes ?
Est-ce acceptable que les restos du cœur crées il y a 27 ans par Coluche atteignent, à eux seuls, en Ile de France 12 millions de repas distribués à 150 000 personnes ?
Nos concitoyens sont 1 million 300 000 à y vivre en dessous du seuil de pauvreté.
Est-ce tolérable que quatre Franciliens sur dix aient déjà renoncé à des soins comme le relève le « Parisien » du 8 décembre 2011 ?
Est-ce admissible qu’après un an de mensonges, le patron de P.S.A. annonce la fermeture de son usine d’Aulnay, supprimant ainsi 3.500 emplois directs tandis qu’il crée 3.500 emplois en Slovaquie ?
L’I.N.S.E.E. ne vient-elle pourtant pas de confirmer que le coût du travail dans l’industrie manufacturière est moins élevé en France qu’en Allemagne ? Est-ce normal que le directeur de la Fondation Abbé Pierre déplore, s’agissant du logement, « qu’il y a encore trop d’avantages en faveur des classes supérieures et aisées, au détriment des classes moyennes et modestes »?
406 000 demandeurs de logements (1) sont officiellement recensés ainsi que 85 700 SDF.
Entre 2002 et 2006, le coût du chauffage des ménages a grimpé de 85 %.
Est-ce supportable que l’Ile de France compte 694.000 Franciliens en recherche d’emploi dont plus de 100.000 jeunes parmi lesquelles une kyrielle de diplômés ?

Lire la suite...

 

Métro : Dédoublez la ligne 13 !

acrobligne13.jpg
La journée du 13 mars aura été une journée de mobilisation des communistes autour de l'exigence de dédoublement de la ligne 13, refusé par l'Etat Sarkozien, la Région dirigée par le socialiste J.P. Huchon et le STIF.
La galère quotidienne, le ras le bol et la colère ne cessent de grandir chez les usagers, écœurés de voir prévaloir le Grand Paris de la Finance au détriment des usagers dans le développement des réseaux de transport.
Contrairement aux affabulations de l'Etat, de la Région et du STIF , la ligne 14 - dont l'utilité n'est évidemment pas en cause-, ne permettra nullement de décongestionner la ligne 13 durablement.
La RATP, le STIF et la Région se sont contentés d'une concertation bidon où tout était décidé d'avance et dont le but premier était l'enfumage des usagers.
Ceux qui, comme le maire de Clichy G. Catoire, ont cru à la solution ligne 14, plutôt que de rejoindre le rassemblement pour le dédoublement de la ligne 13 devraient enfin ouvrir les yeux : contrairement à leur affirmation, il n'y aura pas de nouvelle station de la Ligne 14 sur Clichy !
La station Maison du Peuple, miroir aux alouettes brandie par Catoire à fait pschiiiit !
Les communistes de Clichy, d'Asnières, de Gennevilliers, de la RATP, de Paris, de St Denis, etc. représentant au total 17 sections ont, le matin et le soir, distribué un 4 pages aux usagers, fort bien accueilli.
F. Delalleau, candidat PCF-Front de gauche aux législatives, et G. Schmaus, président du groupe des élus communistes de Clichy ont participé à cette initiative rassembleuse.
De son côté la CGT- RATP dans le communiqué ci dessous porte une appréciation négative sur le projet de contrat entre le STIF (dirigée par la Région) et la RATP qui tourne le dos aux intérêts des usagers et dégraderait encore la situation des transports parisiens tout en accroissant l'exploitation des salariés.
Usagers et agents de la RATP, même combat!

Lire la suite...

 

Grand Paris, les contribuables franciliens paient l’addition !

AplatGP.jpg
Fruit d'un compromis sur le dos des franciliens, entre l'Etat Sarkozien et les élus socialistes de la Région et de la Mairie de Paris, le Grand Paris vise à aménager la région parisienne selon les souhaits du MEDEF et des marchés financiers en faisant de l'Ile de France une place forte financière mondiale.
Le Grand Paris privilégie les liaisons entre centre d'affaires plutôt que de porter réponse aux attentes des banlieusards en matière de déplacement : ce mauvais projet ignore ainsi la nécessité du dédoublement de la ligne 13.
Voici une déclaration de la CGT Ile de France...
Le « Grand Paris » fait l’objet de nombreux débats.
Ce projet est d’abord et surtout un projet capitalistique qui consacre l’idée d’une métropole financière de rang mondial, mais dont la majorité des salariés et habitants franciliens n’ont rien de bon à attendre en matière de transports, de logement, de services publics etc…
Car l’objectif est de faire de l’Ile-de-France une place forte financière qui entrerait en concurrence avec les autres places financières européennes telles Londres ou Francfort.
Et dans un tel contexte, les transports sont un enjeu essentiel dans cette logique capitalistique, l’organisation des transports précédant souvent l’aménagement du territoire.
Il en est ainsi du projet « Grand Paris Express ». Si certains localement peuvent y trouver une réponse à leurs problèmes de transports, globalement ce projet ne répond pas aux attentes et besoins des populations, particulièrement celles qui sont moins fournies en matière de transports collectif.
Et pourtant tous les contribuables franciliens vont payer ce projet « Grand Paris ». Ainsi tous les propriétaires et locataires doivent mettre la main au porte monnaie.

Lire la suite...

 

Grand-Paris : l’Accord Huchon-Sarkozy ignore la Ligne 13 et la galère quotidienne des Clichois

ProHuchonSarko.jpg
Belle opération de communication, d'enfumage et de manifestation consensuelle !
J.P. Huchon et le ministre de la ville M. Leroy ont tenu une conférence de presse pour présenter leur accord sur le volet transport du Grand Paris.
Ce plan, c’est 32,4 milliards d’euros d’investissement. Il prévoit la modernisation des réseaux de transport actuels, en particulier des RER, pour 11,9 milliards, et la réalisation d’un métro automatique de rocade autour de Paris, pour 20,5 milliards, (hors achat du matériel roulant).
Il s’agit avant tout de relier les pôles d’activités entre eux, ce qui serait une bonne chose, si ça ne s’opérait pas au détriment de l’amélioration des conditions de transports de centaines de milliers de banlieusards de la banlieue nord.
La desserte fine du territoire et l’amélioration des conditions de transports actuelles ne sont visiblement pas une priorité pour Sarkozy qui veut un Grand Paris au service de la Finance.
Quant au STIF et à Huchon, ils continuent d’ignorer la ligne 13. Pas un centime n’est prévu pour la ligne 13.
Des métros pour les uns, des « pousseurs » pour les autres », voilà ce que les clichois retiendront de ce Plan qui tourne le dos à leurs revendications et promet une aggravation de l'inégalité de traitement des usagers totalement contraire à l’esprit même du service public.
Comment ne pas s’indigner de voir un beau mensonge repris en cœur par les promoteurs de cet accord qui s’est conclu sur le dos de toute une partie des banlieusards: la fable de la désaturation de la ligne 13 par le prolongement de la ligne 14, ce qui est formellement démenti par les experts et les projections de trafic.

Lire la suite...

 

Vote du PLU: Catoire s'appuie sur la droite UMP et MODEM ! Lire l'intervention de Guy Schmaus

GS1beauj250rot.jpg

G. Catoire a finalement réussi, grâce au renfort des voix de la droite UMP et du MODEM, à faire voter son PLU Sarko-compatible ouvrant les vannes de la spéculation immobilière sur la ville .
Ce Plan local d'urbanisme aurait il été adopté si le vote avait été à bulletin secret ? Pas certain. A gauche, les élus communistes, les Verts, des divers gauche et 5 élus socialistes, dont deux maires adjoints, ont voté contre. Un autre maire adjoint socialiste s'est abstenu.
Le renfort des 8 voix de droite à donc été décisif.
Résultat : une gauche profondément divisée (17 pour et 15 contre et 1 abstention), un maire isolé jusque dans son bureau municipal...
Le bilan de G. Catoire est très mauvais et inquiète les clichois:
- anticommuniste viscéral, il retire leur délégation aux élus communistes et casse l'union de la gauche,
- il n'écoute pas les clichois, majoritairement opposés à ses options d'aménagement pour la ville, il s'apprête à mettre en œuvre un PLU ne pouvant réjouir que les promoteurs à même de rentabiliser les grandes tours,
- désertant le combat pour le dédoublement de notre ligne de métro, il abandonne les usagers de la ligne 13 à leur sort.
- il porte, par son inaction, une lourde responsabilité dans le scandale du chauffage urbain qui alourdit les charges de chauffage des locataires et des propriétaires
Et maintenant G. Catoire joue la carte de la compromission ouverte avec la droite UMP et MODEM, lesquels lui apportent l'appui qui lui manque à gauche.
Est-ce le prélude à une ouverture à droite , à une alliance avec le MODEM ou même avec l'UMP ?
Voici l'intervention de G. Schmaus, lors du dernier conseil municipal.

"Bien penser notre ville pour les 20 ans à venir, c’est naturellement long et difficile, car le préalable à tous les choix n’a qu’un nom : l’humain. L’humain dans ses besoins, dans ses attentes, dans ses espoirs et dans ses futurs.
Or, le seul moyen de ne pas se tromper est de satisfaire à l’exigence démocratique.
Tous vos déboires, Monsieur le Maire, au sujet du plan local d’urbanisme viennent de cette « exigence démocratique » que vous avez oubliée, négligée et hélas même, méprisée.
Nous ne nous réjouissons pas, nous communistes, de votre échec, puisqu’un P.L.U. est indispensable à une bonne gestion d’une ville comme Clichy.
Mais pas un P.L.U. soumis aux puissances d’argent dont les appétits, jamais rassasiés, n’écrasent pas seulement les plus modestes, mais tous ceux qui souffrent du chômage, de la vie chère, du manque de logements aux loyers accessibles, de l’angoisse du lendemain, des multiples régressions sociales, dont le recul de l’âge de la retraite n’est pas le moindre….
Aussi, nous nous prononçons pour un nouveau plan local d’urbanisme rédigé avec et pour les clichois, fondé sur trois règles de gauche : la fidélité aux engagements, le courage de résister et de riposter, la franchise sur ce que l’on dit et ce que l’on fait."

Lire la suite...

 

La Réforme des collectivités locales conduit à leur asphyxie

AchassH300.jpg
André Chassaigne, le député communiste du Puy de Dôme expose, dans son intervention à l'Assemblée nationale, les dangers de la réforme des collectivités locales.
A lire absolument pour comprendre le sens de cette réforme.

Lire la suite...

 

Ouvrir des espaces de synergies démocratiques, par Pierre Dharréville (PCF)

GrandParisbleuH350.jpg
Grand Paris, Paris Métropole...Métropolisation... Que de discours technocratiques et d'illusions.
Ainsi G. Catoire, le maire de Clichy pense que notre ville peut être gagnante à s'inscrire dans le Grand Paris de Sarkozy (d'où ses projets de Tours géantes!) , au lieu de le combattre.
Mais qui seraient "gagnants", sinon les spéculateurs, la haute finance et les multinationales ?
Et si, au delà des apparences, les forces du capital cherchaient tout simplement le meilleur moyen de remodeler le territoire pour mieux répondre à leur soif d'accumulation de profits?
Pierre Dharéville secrétaire fédéral des Bouches de Rhône revient sur ces enjeux et sur la nécessité d'y opposer une toute autre conception des coopérations entre collectivités, basées réellement sur l'intérêt des populations.
Dialogue clichois vous invite à lire cette réflexion de P. Dharéville.

Lire la suite...

 

PLU de Clichy: CATOIRE BATTU POUR SA POLITIQUE DE DROITE ET DE DIVISION DE LA GAUCHE

Babelbrug180.jpg
Au dernier conseil municipal, le PLU prévoyant des tours gigantesques a été rejeté et le maire Gilles Catoire a été mis en minorité dans son propre camp.
Le vote à bulletin secret lui aura été fatal, malgré le renfort d'une partie de l'UMP.
A l'évidence, au décompte des voix et au vu de la colère de G. Catoire, nombre d'élus socialistes ont choisi cette fois de voter contre. Rappelons que les trois élus communistes ont été les seuls à gauche, a voté contre ce projet dangereux dès 2008.
L'analyse initiale des communistes sur ce PLU Sarko-compatible s'intégrant trop bien dans le Grand Paris Bussiness est maintenant largement partagé à gauche, chez les Verts et y compris chez nombre d'électeurs, de militants et d'élus socialistes inquiets devant la dérive droitière de G. Catoire.
Garder Clichy à gauche suppose que le Ps local revienne à l'union et à une véritable politique de gauche. Le PCF et ses élus sont disponibles.
Voici la déclaration de la section du PCF de Clichy et des élus communistes.

Lire la suite...

 

(1) Pour un Front de résistance au Grand Paris de Sarkozy

biftondistrib.jpg.
Le Grand Paris, c'est tout pour la Finance!
Eliane ASSASSI, Sénatrice de la Seine Saint-Denis, Brigitte GONTHIER-MAURIN, Sénatrice des Hauts-de-Seine, Bernard VERA, Sénateur de l’Essonne, membres de la Commission spéciale du Grand Paris au Sénat viennent de lancer un appel à la résistance contre le grand Paris à la sauce Sarkozy.
Dialogue Clichois le met en ligne.
"Le débat qui s’ouvre aujourd’hui au Sénat sur le projet de loi du Grand Paris est un véritable coup de force du gouvernement. Envers et contre tout, il veut imposer le Grand Paris. Rappelons ici que l’UMP en Ile de France en avait fait un thème majeur de la campagne des régionales et qu’elle a été battue !"

Lire la suite...

 

(2) Halte au projet de Grand Paris!

Assassi300.jpg
Dialogue Clichois propose l'intervention de la sénatrice communiste Eliane Assassi sur le dangereux projet de Grand Paris qui vise a aménager de façon technocratique la métropole au seul bénéfice des marchés financiers et de la haute finance, au détriment des franciliens.
Seraient au rendez vous : la spéculation et la flambée des loyers, les tours de grandes hauteur ( (comme à Clichy avec les Tours-Catoire), la liaison rapide entre aéroport et pôle d'affaires pour les biznessmen pressés plutôt que le dédoublement de la ligne 13, le développement des inégalités plutôt que la solidarité entre territoire et l'étouffement de la démocratie de proximité avec la suppression à terme des départements et des pouvoirs de décisions restant aux communes..

"Comment croire également au développement d'un grand Paris si vous sacrifiez la production matérielle de richesses et des projets de développement économique au profit –c’est le cas de le dire- de la création de bulles financières ? En l’état, votre texte va accentuer un peu plus encore la désindustrialisation de la région capitale. C'est un vrai problème.

Lire la suite...

 

Le projet de loi sur le Grand Paris doit être retiré !

borvo_cohen_seat_nicole.jpg
Nicole Borvo Cohen-Seat, Présidente du groupe Communiste, Républicain et Citoyen et des sénateurs du Parti de Gauche a adressé un courrier au premier Ministre, François Fillon, pour lui demander le retrait du projet de loi relatif au Grand Paris.
23 mars 2010
« Monsieur le Premier Ministre,

Les élections régionales ont été marquées par une forte progression de la gauche et par un repli significatif de la droite parlementaire.
Si les avis divergent, bien entendu, sur les raisons profondes de ce vote, chacun s’accordera sur le fait, dans des proportions à préciser, qu’enjeu régional et enjeu national se sont mêlés lors de cette élection.

Lire la suite...

 

PARIS PLACE FINANCIERE, par Yves Dimicoli (PCF) économiste

Loifric350.jpg
« Paris place financière », c'est, d'abord, une masse considérable de ressources collectées par les banques en Ile-de-France: plus de 357 milliards d'euros fin 2009!
Pour la plus grande part, il s'agit des salaires, pensions et retraites virés chaque mois gratuitement dans les comptes courants bancaires. Sert-elle à financer le développement des capacités humaines de tous les franciliens? Ça se saurait!
En fait, si on regarde comment se distribue le crédit bancaire dans la région, on constate qu'il y a deux départements, le 75 et le 92, où les banques accordent nettement plus de crédit qu'elles ne collectent de dépôts.

Lire la suite...

 

Quelle alternative au Grand Paris ?

portzamparc235.jpg
Dominique Adenot, maire de Champigny évoque des pistes alternatives au Grand Paris de Sarkozy qui veut consiste à placer l'aménagement francilien au service de la Finance.
L’idée directrice c’est qu’il faut des fonctions différentes dans la ville, mais pas de zones d'excellence et de zones à l'abandon, nous voulons l'excellence pour tous.

Lire la suite...

 

Grand Paris : Main basse sur les sols!

Mainbasse250.jpg
Dominique Adenot (PCF) revient sur le Grand-Huit de Sarkozy et l'autoritarisme de l'Etat. Il montre que derrière cette opération conduisant à l'aggravation des ségrégations en ile de France, se cache aussi un projet dément visant à livrer la banlieue aux spéculateurs immobiliers.

Lire la suite...

 

Pour la création d’une Conférence et d’un Fonds régional pour l’emploi et la formation en Ile de France

BNP_SNUPPE.jpg
Quand Pernod-Ricard a besoin d’argent pour faire un raid (OPA) sur le suédois Absolute ( vodka…), il emprunte 3 milliards à 3%. Pas d’emplois créés bien au contraire, mais de juteux profits en perspective dont seuls, les actionnaires verront la couleur.
Mais quand une PME d’Ile de France cherche de l’argent pour investir et embaucher ou mieux former son personnel, là le cocktail est amer : pas de prêt à moins de 7-8 % !
L’utilité sociale et économique du crédit, c’est-à-dire de l’argent que les banques ont en dépôt et qu’elles utilisent, est un enjeu central de la construction d’un autre mode de développement.
Les Régionales peuvent faire grandir l'exigence d'une autre utilisation de l'argent en Ile de France. Il n' y aura pas de rééquilibrage francilien, d'aménagement francilien ou métropolitain alternatif au Grand Paris, sans placer cet enjeu au coeur des luttes, des programmes et de l'action des élus communistes et du Front de Gauche.

Lire la suite...

 

La Région Ile de France et Clichy ont besoin d’une vraie politique de gauche

planIDF.gif

Les grandes manoeuvres pour les élections régionales des 14 et 21 mars prochains ont débuté.
A droite, c’est la cavalcade pour briguer la tête de liste. Finalement dans le 92, la secrétaire d’état de droite Rama Yade ne conduira pas la liste du Ps, - comme lui proposait l’adjointe socialiste d’Huchon, le président de la Région - mais sera en seconde position sur la liste Ump.
Les Verts, requinqués par leur succès des européennes, font des offres de service et débauchent à tout va. Confondant casting et politique, les listes font appel à des pipoles, des stars médiatiques, loin du peuple et ignorant tout de la réalité de la vie dans les quartiers populaires.
Le libéral Cohn-Bendit, qui a fait la campagne du oui au référendum sur l’Europe , est à la manœuvre et travaille au rapprochement des Verts, d’Europe-Ecologie et d’une partie de la droite (le Modem de Bayrou).
Qui peut croire qu'on peut relever les défis écologiques sans s'attaquer à la logique capitaliste, au profit roi, à la logique de l'europe de la libre concurrence et de la casse des services publics?

Au Parti Socialiste, chacun s ’observe sur fond de vieille querelle. Les socialistes s’entredéchirent entre Vincent Peillon et Ségolène Royal pour conduire le PS dans l’ornière de l’alliance à droite.
A la télé Martine Aubry nous annonce déjà qu'elle est prête à s'entendre avec F. Bayrou et le Modem.
A bon entendeur salut.
Les communistes ne mangeront pas de ce pain là.

La secrétaire nationale du PS propose une cuisine politicienne peu alléchante. Elle ferait perdre la gauche en accompagnant la droite dans un brouillage des repères et des valeurs orchestré par Sarkozy.
Plus que jamais, face à une droite agressive et très déterminée, le chemin à prendre n’est pas celui d’une impasse avec une alliance d’une partie de la gauche avec une partie de la droite. Nous devons construire des majorités de gauche claires pour des politiques régionales transformatrices.
(lire la suite : ce qu'il faut pour l'Ile de France)

Lire la suite...

 

Nous voulons le débranchement de la Ligne 13

Sch_ma_L13.jpg
Les Comités d’usagers de Saint-Denis, Gennevilliers et de Clichy de la Ligne 13 préparent, en liaison avec la CGT-RATP une mobilisation de grande ampleur.
A Clichy, les usagers doivent particulièrement se mobiliser puisque, contrairement aux élus communistes, le maire socialiste G. Catoire a abandonné la revendication du dédoublement de la ligne 13, pour comme Huchon, le STIF et Delanoé se rallier à la pseudo solution du prolongement de la ligne 14.

Malgré les multiples débats de ces deux dernières années, les promesses faites aux usagers, aux annonces en tous genres, la galère des voyageurs de la ligne 13 n'a guère évolué.
En raison du trafic qui ne cesse d'augmenter, aux incidents à répétitions et à l'éternel retard des projets de modernisation de la ligne, les conditions de transport ne cessent de se dégrader.
Le sentiment que les pouvoirs publics ne se soucient nullement des usagers de la ligne 13 prédomine de nouveaux. Pourtant les diverses associations d'usagers, la CGT-IDF, 93, 92, 75 et RATP, s'étaient réjouis il y a deux ans d'une évolution intéressante du dossier de dé-saturation de la ligne 13 même si au final le projet choisi par le STIF et la RATP, à savoir le prolongement de la ligne 14, ne nous satisfait toujours pas.
Nous le jugeons inefficace pour la ligne 13, et trop long à mettre en œuvre comparé au projet que nous soutenons : le débranchement et le dédoublement de la ligne 13.
Le débat sur le grand Paris ne fait que renforcer notre sentiment. Plutôt que d'apporter des réponses concrètes pour améliorer les conditions de transport des usagers franciliens, l'état fait le choix d'un développement des transports qui répond avant tout à un choix politique affirmé : dynamiser l'économie de la région capitale en privilégiant les liens entre les centres d'affaires, les pôles de compétitivités, les aéroports…
Ce projet tourne volontairement le dos aux besoins de dé-saturation du réseau existant, aux besoins exponentiels des franciliens en termes de transports collectifs.
Et la ligne 13 dans tous cela !!
(Lire dans suite la fin de l'article sur la ligne 13)

Lire la suite...

 

Métro : C'est le refus d'investir dans la modernisation du réseau qui plonge des milliers d'usagers dans la galère !

metrorail340.jpg
Un rail cassé entre Châtelet et Gare du Nord a entraîné mercredi 18 novembre une quasi-paralysie des RER B et RER D.
Cet évènement en apparence anodin a entraîné des retards de plus d’une heure pour le million d’usagers quotidiens de ces deux lignes.
Une galère de plus…
Mais pourquoi un rail cassé impacte-t-il le trafic de 2 lignes RER au lieu d’une seule ?
Tout simplement parce qu’entre Châtelet et Gare du Nord, seules 2 voies sont disponibles pour les RER B et D !
Ainsi, systématiquement, tout problème sur une ligne entraîne des retards sur l’autre !
La solution est simple : il suffirait de percer un deuxième tunnel entre Châtelet et Gare du Nord pour passer de 2 à 4 voies et rendre enfin les RER B et D « indépendants » l’un de l’autre.
Mais comme pour le dédoublement de la ligne 13, ce n'est pas jugé prioritaire!
( lire la suite du billet sur la situation du RER...)

Lire la suite...

 

La République au rabais !

reforme_sarkozy300.png
Nouvelle et importante mesure dans les tuyaux élyséens, la Réforme des Collectivités territoriales est une étape déterminante du projet de société que N. Sarkozy et son gouvernement mettent en place depuis plus de 2 ans.
Il s’agit ainsi d’affaiblir considérablement le particularisme français qui, en mettant des centaines de milliers d’élu(e)s et de fonctionnaires au contact très proches des citoyens, oriente une part importante de la richesse nationale vers la satisfaction de leurs besoins.
La réforme supprimerait l’essentiel des communes et, à terme, tous les départements, confisquerait aux élus locaux ce qui fait leur raison d’être, donnerait à l’Etat central les pleins pouvoirs, tout en livrant aux appétits du capital privé la plus grande partie des fonctions aujourd’hui assurées par les services publics territoriaux dans un objectif d’égalité des citoyens et de cohésion nationale.
Pour tout cela, la démocratie locale est un frein désormais insupportable aux ambitions communes du gouvernement,de la droite et du capital financier.
(lire la suite !)

Lire la suite...

- page 1 de 2

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs