Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - Guy Schmaus

Fil des billets

J. Bourgoin, maire de Gennevilliers remet la médaille d'honneur à Guy Schmaus

Medaille2mini.jpg
Effervescence sympathique jeudi soir à la section du PCF, et devant le trottoir rue Martre, car cette dernière s’est avérée trop petite pour accueillir tout le monde.
Une bonne centaine de communistes et d’amis avait tenu à assister à la remise de la médaille en l’honneur de Guy Schmaus, célébrant ainsi 35 années de mandats au service de ses concitoyens.
Annie Mendez, conseillère municipale, a souhaité la bienvenue aux participants.
C’est entouré de François Delalleau et d’Annie Mandois, candidats du Front de gauche aux législatives et de Ch. Garnier, syndicaliste chez Alstom et conseiller municipal, que Guy Schmaus à reçu des mains de Jacques Bourgoin, maire de Gennevilliers et conseiller général, cette distinction cent fois méritée.
Medaille11mini.jpg
Parmi les participants, on remarquait la présence de B. Gonthier-Maurin, sénatrice des Hauts de Seine et secrétaire de la fédération PCF du 92, celle d’anciens élus du conseil régional d’Ile de France, comme l’ex Vice-Présidente en charge de l’aménagement régional Jocelyne Riou ou encore Réné Santraine.
P. Gosnat, maire d’Ivry, retenu par ses obligations, avait tenu à faire parvenir un message.
On notait parmi la foule des représentants d’associations, des commerçants, des enseignants, des étudiants, des syndicalistes, et parmi eux des représentants du personnel de Beaujon en lutte pour sauver, avec les clichois, leur hôpital.
J. Bourgoin a rappelé l’itinéraire singulier de G. Schmaus, issu de l’immigration juive, le parcours de l’apprenti fourreur devenu ouvrier chez Citroën puis sénateur, guidé par un principe majeur : la défense de l'intérêt des clichois, des travailleurs et des plus humbles.
Guy Schmaus a tenu à dédier cette médaille à tous ses camarades et amis engagés dans la lutte pour le progrès social.
Il a naturellement conclu en appelant chacun à assurer le succès des candidats du Front de Gauche : J.L. Mélenchon à la présidentielle et F. Delalleau et A. Mandois à la législative.

 

SCANDALE DU CHAUFFAGE URBAIN DE CLICHY-Table ronde: la SDCC propose une baisse de 20%

communiqué de la CSF Clichy
CSLogoH300.jpg
La SDCC-GdF Suez a fait une proposition lors de la table ronde du mardi 28 juin : le concessionnaire parle désormais d’une baisse possible de 20 % sur la facture de chauffage. Ce qui se traduirait par une économie de 220 € sur la base d’un logement payant 1 098 € par an de charges chauffage. C’est un premier pas qui démontre à l’évidence que la SDCC-Suez a pour le moins une marge de manoeuvre…
Par contre, concernant le remboursement du surcoût abusif payé par les usagers ces dernières années, la SDCC-Suez propose… 1,5 million d’euros pour l’Office HLM et rien pour la ville ! Sans compter que pour le seul organisme Clichy Habitat le surcoût est évalué à une trentaine de millions d’euros.
Sans minimiser l’avancée que constitue la proposition de la SDCC, avancée rendue possible par la constance de notre action dans cette affaire, il est évident que le compte n’y est pas.
Un relevé de conclusion partagé doit être rédigé dans les prochains jours afin de pointer accords et désaccords des divers acteurs de ce dossier. Nous le rendrons public dès que possible. En attendant, pour ceux dont c’est déjà l’ordre du jour, bonnes vacances !

Clichy, mardi 28 juin 2011

 

Beaujon : Délégation du personnel et des Clichois à l'Agence Régionale de Santé

ARS1.jpg
Le 1er juin, une délégation composée de personnels de Beaujon, de clichoises et de clichois, accompagnés de Guy Schmaus et de militants communistes s'est rendue au siège de l'Agence Régionale de Santé, à Paris, pour défendre l’Hôpital Beaujon de Clichy.
La délégation a été reçue par le directeur de cabinet de Claude Evin, le patron de l'Agence.
Elle a rappelé l'exigence des personnels et des clichois du maintien de l'Hôpital sur Clichy qui doit rester un hôpital d'excellence et de proximité et disposer des moyens de son développement.
Les syndicalistes ont eu l'occasion de dénoncer le fait que 200 emplois ont été supprimés sur deux ans. Les conditions de travail ne cessent de se détériorer dramatiquement sur Beaujon ce qui commence à poser de graves problèmes.
Actuellement dans le collimateur des démolisseurs de la santé publique, le Service des Urgences (15 médecins, 30 infirmières et 20 aides soignantes et 27 000 admissions de patients chaque année)
ARSBeau.jpg
Il faut le sauver : un hôpital sans urgence, sans service d'excellence est un hôpital sur le déclin.
Faute de capacité d'accueil et de soins dans le cadre de l’hôpital public, trop de patients admis aux urgences sont dirigés vers des structures privées dont l'objectif essentiel est la rentabilité avant la santé.
Guy Schmaus a souligné que le conseil municipal de Clichy s'était réuni deux fois sur la situation de Beaujon et s'était prononcé à chaque fois à l'unanimité sur la nécessité de sauver l'Hôpital.
Il a également insisté sur la nécessité d'abroger la loi HPST (Hôpital-patient Santé- Territoire) dite Bachelot et a exigé des mesures concrètes. Le représentant de l'ARS, dans ses réponses, a botté en touche du côté de l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris....
Une évidence : la mobilisation des clichois autour de leur Hôpital doit prendre davantage d'ampleur pour se faire entendre.

 

Résidence Guy Moquet : A quand les plaques ?

guy_moquet.jpg
La résidence1-9 rue de Lattre, réhabilitée l'an passé grâce à la mobilisation des locataires soutenus par les communistes, porte désormais le nom de Guy Môquet, jeune résistant communiste fusillé par les nazis.
Mais à ce jour, la Mairie et Clichy Habitat , contrairement à l'usage, s'agissant du nom des résidences, n'ont pas posé de plaques.
Mauvaise volonté ou négligence du maire ?
Guy SCHMAUS, Sénateur honoraire s'adresse au Directeur de Clichy Habitat, Olivier Ménard pour demander que les plaques soit apposées.



Monsieur le directeur Général,
Des Clichois du quartier Nord me demandent d’être leur interprète auprès de vous afin que soient apposées à côté des cinq portes d’entrée sur la façade de l’immeuble du 1-9 rue de Lattre, des plaques indiquant qu’il s’agit de la résidence « Guy Môquet ». (1)
Actuellement, seule une petite plaque située à l’intérieur du hall du 5 rue de Lattre rappelle que la réhabilitation du bâtiment a été achevée le 15 février 2010.
Le choix du nom du jeune lycéen fusillé à l’âge de 17 ans à Châteaubriant, le 21 octobre 1941, (il y aura dans quelques mois 70 ans), résulte d’un vote à bulletin secret des locataires, vote qui eût lieu deux ans auparavant.

Lire la suite...

 

Conseil municipal : l'intervention de Guy Schmaus

GuySch2250.jpg
Le Conseil municipal du 26 avril avait à son ordre du jour le vote du budget présenté par le maire socialiste Gilles Catoire.
Ce budget défensif, suite notamment aux protestations l'an passé des élus communistes devant la hausse de la taxe d'habitation, ne comportait pas de hausse d'impôts.
Premier constat : sur ce point Catoire à du reculer !
Il n'en reste pas moins que ce budget est insuffisant et ne constitue en rien un budget de luttes et de résistance . A tel point que toute la droite, - évidemment le MODEM-Nouveau Centre qui fait partie de l'équipe Catoire-, mais aussi l'ensemble des conseillers UMP (à l'exception de M.C. Restoux) l'ont voté comme un seul homme!
Et pour ajouter à la confusion, les Verts-Europe Ecologie et les élus PG-"Front de Gauche" ont rejoint par leur vote ce beau consensus gauche-droite !
Seuls, les élus communistes, toujours fidèles aux intérêt des clichois ont refusé ces procédés politiciens et ce sont abstenus dans leur vote.
Pas question pour nous de donner le moindre encouragement à une gestion PS-Droite-"PG-Front de Gauche".
Dialogue Clichois publie l'intervention de Guy Schmaus au nom des élus communistes.

Découvrir le jeudi matin dans sa boîte aux lettres les documents budgétaires, quand la conférence des présidents de groupe et la commission municipale des finances ont lieu le soir même, comment, dans ces conditions, pouvions nous formuler utilement des remarques, des questions, des suggestions au sujet de l’acte politique principal de la gestion d’une grande ville comme la nôtre ?
C’était, convenez-en, Monsieur le Maire, mission impossible !

  • Mission impossible, car désinformés, depuis que vous nous avez débarqués de l’équipage majoritaire pour cause de fidélité à nos concitoyens, très majoritairement hostiles aux tours de grande hauteur et à la surdensification de Clichy !
  • Situation inadmissible, au regard de l’article L2121-13 du code général des collectivités territoriales et de l’arrêt du conseil d’état du 15 février 1961, qui vous obligent à nous informer, en heures et en temps, de toutes les affaires de la commune !

De surcroît, et c’est à nos yeux primordial, il n’est ni concevable, ni acceptable que les clichois ne soient conviés qu’à une seule réunion, non pas d’échange et de confrontation sur les choix budgétaires, mais seulement d’information sur un budget bouclé à l’avance sans eux et pourtant avec leur argent !

Lire la suite...

 

Vers un hommage de Clichy à Jean Mercier

JeanMetGuyMoq.jpg
Jean Mercier et Guy Moquet, internés au camp de Chateaubriant, peu avant l'exécution des otages.
A la Libération, Clichy eut un maire communiste Jean Mercier, issu de la Résistance, dont un square dans ce qui fut son quartier porte aujourd'hui le nom.
Sur proposition de Guy Schmaus, (voir la question écrite ci dessous) le maire a accepté d'honorer la mémoire de Jean Mercier à l'occasion du 40 ém anniversaire de sa disparition.
Jean Mercier fut compagnon d'internement de Guy Moquet au camp de Chateaubriant en Bretagne où fut fusillé le jeune communiste.

Monsieur le Maire,
Il y a 40 ans cette année que Jean Mercier s’éteignait, celui qui fut maire de Clichy de 1945 à 1947, conseiller général et conseiller municipal jusqu’en 1959.
Le 23 juin 1992, la Ville lui a rendu hommage en donnant son nom au square situé derrière l’immeuble qu’il habita 144, rue Martre. Jean Mercier a très fortement marqué l’histoire de notre ville.
Ancien combattant de la guerre 14-18, il en est sorti, comme Henri Barbusse, combattant de la paix et adhéra au parti communiste français. Arrêté en janvier 1941, il est interné à la prison de Clairvaux, puis au camp de Châteaubriant où il est le « parrain » du jeune Guy Môquet.
GuyetMercier.jpg
Guy Schmaus aux cotés de Jean Mercier, dans son appartement du 144 rue Martre

Premier magistrat de Clichy, il s’attache avec son équipe composée, entre autres, de Yvonne Bonin, Marie Bréchet, Marthe Jean, Amand Danesse, Cécile Sacco, Alexis Raynaud, Germaine Dir, Marcel Lebas, Adèle Mercier…, à la reconstruction , à l’aide aux sinistrés, à l’action sociale, à l’envoi des enfants en colonies de vacances……

Lire la suite...

 

Après 3 mois et demi sans conseil municipal, enfin le débat sur les Orientations budgétaires pour 2011!

democratie.jpg
Gêné aux entournures par son alliance avec le MODEM-Nouveau Centre, fortement contesté jusqu'à l'intérieur du groupe socialiste, en grande difficulté sur le dossier du chauffage urbain, le maire Gilles Catoire n'a pas réuni le conseil municipal durant trois mois et demi !
La trahison des électeurs fait mauvais ménage avec la démocratie et la gestion au grand jour. Ce délai effarant sans réunir les élus des clichois, en dit long sur sa conception de la démocratie à la Mairie, et sur son penchant au pouvoir personnel...
Mais la Loi rend obligatoire un débat d'orientation avant le vote du budget, et Catoire a du se résoudre, après l'avoir plusieurs fois repoussé, à convoquer un conseil municipal le 29 mars. Voici l'intervention de G. Schmaus au cours du débat autour des orientations budgétaires.

Lire la suite...

 

G. Schmaus (PCF): Ensemble, relevons le défi du mépris de la démocratie !

GuySch2250.jpg
Dialogue Clichois reproduit l'intervention de G. Schmaus, président du groupe des élus communistes, sur le parvis de la mairie, le 5 février.
« Gardons Clichy à Gauche » titrait le dernier tract de notre liste d’union élue en mars 2008 par les clichois !
Le même tract – que j’ai sous les yeux, reprochait à Stéphane Cochepain du MODEM de faire liste commune avec l’UMP, parce qu’il avait rejoint, je cite « la droite, sa famille d’origine ». C’était, il y a moins de trois ans.
Le MODEM a-t-il changé pour que Gilles Catoire, maire PS de Clichy, lui ouvre en grand les portes de sa gestion municipale ? Le Modem est il passé de l’orange au rouge de la contestation de la politique des puissances d’argent conduite par Sarkozy, politique qui s’illustre par le creusement sans précédent des inégalités et par les attaques insupportables contre les retraites, les services publics et les acquis sociaux ?
Non mille fois non !

Lire la suite...

 

Chauffage urbain de Clichy: Déclaration commune de Guy Schmaus (PCF) et d'Alain Fournier (Europe Ecologie-Les Verts)

ESc280.jpg

La commission consultative des services publics locaux du 16 décembre 2010 a rejeté à l'unanimité le bilan de l'exercice 2009 présenté par la société de distribution du chaleur de Clichy (SDCC), filiale à 100% du groupe Suez.
C'est d'ailleurs la seconde année consécutive que ce document est désapprouvé.
En effet, la commission n'a pu cette année encore vérifier l'exactitude ds factures concernant la réalité des prestations. Elle a en outre déploré les anomalies concernant les prix différenciés de la vapeur fournie aux abonnés et relevé l'opacité du bilan comptable au mépris de la législation en vigueur.
Le scandale du chauffage urbain de Clichy continue. Il justifie l'action des "consommateurs payeurs" qu'ils soient abonnés directs, copropriétaires de résidences ou locataires, y compris en ayant recours à la justice à l'encontre de tous les responsables de cette situation inacceptable.
Il faut que ce scandale cesse au plus vite et que toutes les victimes soient dédommagées avec équité.

Alain Fournier, conseiller municipal Europe Ecologie les Verts
Guy Schmaus , conseiller municipal Parti Communiste Français
membres de la commission consultative des services publics locaux
Clichy le 19/01/2011

 

Locataires : LA RESIDENCE GUY MOQUET EST VOTRE VICTOIRE !

Delat6350.jpg
C’est aujourd’hui, lundi 15 février 2010, qu’est inauguré votre HLM enfin réhabilité.
Il s’appelle, comme vous l’avez décidé « Guy Môquet ».
C’est grâce à votre lutte opiniâtre au sein de votre association indépendante rassemblant la majorité des 189 familles locataires que ce bâtiment a pu être conservé, réaménagé et embelli pour répondre aux normes de sécurité.
Tout aurait pu être réalisé 5 ans plus tôt, si le Maire et l’Office d’ HLM n’avaient pas multiplié les obstacles et les erreurs.
La réhabilitation a coûté 7 millions d’euros et a permis de valoriser notre patrimoine HLM, dont certains comme Rémi Muzeau, souhaitaient la destruction.

Lire la suite...

 

Ligne 13 : ça chauffe à La Fourche!

LF71recad400.jpg
Le comité des usagers de la ligne 13 avait décidé d’une action de sensibilisation le 7 décembre à 10h au métro La Fourche.
Assez d’être transportés comme des sardines !
Assez des pannes, des retards incessants sur cette ligne surchargée!
L’exigence du dédoublement et du débranchement de la ligne 13 comme seule solution sérieuse à la saturation de la ligne 13 gagne du terrain. Il apparaît de plus en plus clairement dans l’esprit des usagers que le prolongement de la ligne 14 vers St Ouen et Pleyel, bien qu’ utile, ne résoudra pas les problèmes de la ligne 13 !
Anne Laure Perez (comité de Gennevilliers- Asnières), Jean-Claude Guillou (comité de Clichy), Sonia Gomar (Comité de St Denis) et Serge Medard (CGT-RATP), accompagnés de Guy Schmaus, Président du groupe des élus communistes de Clichy et de Patrice Leclerc, conseiller général de Gennevilliers ont discuté avec les voyageurs et distribuè le badge (1) nouvellement édité par le Comité.
Le gouvernement trouve des millions pour renflouer le système bancaire, programme des milliards pour le volet transport du grand Paris, mais ne met pas un centimes dans le débranchement et le dédoublement de la ligne 13.
Quant au STIF, présidé par le socialiste J. P. Huchon, il se refuse a en faire une priorité ! Pour les usagers, au contraire, le débranchement-dédoublement doit être un point fort du volet transport pour les Régionales.
Badge13250.jpg
Le Comité s’adressera d’ailleurs aux élus du STIF, aux maires et aux futures tête de liste pour les Régionales afin de mettre chacun devant ses responsabilités.
Au niveau des médias, la manifestation a été couverte par le Parisien dont une journaliste était présente sur place…
Cette manifestation a été d’autant mieux accueillie par les usagers et les agents de la RATP, qu’au même moment, une panne de signalisation a perturbé durant plus d’une heure le trafic sur la ligne 13, coutumière de ce genre d’incidents.
Le ras le bol des voyageurs était manifeste. Le comité d’usagers se propose maintenant d’organiser un référendum, sous forme de votation publique, courant janvier.
(1) On peut se procurer des badges auprès de J.Cl. Guillou : jceguillou.clichyligne13@yahoo.fr

 

OPH : Les communistes de Clichy solidaires des locataires

recad528360.jpg
Les locataires ne sont pas contents et le font bruyamment savoir!
Les locataires en colère ont manifesté devant le 28 de la rue du Landy, le 16 novembre au soir, alors que se tenait la réunion prévue par la Loi entre la direction de l'OPH et les représentants des amicales de locataires (CSF, UACI, CNL...).
Ils ont reçu le soutien actif d'Annie Mendez et de Guy Schmaus, les élus communistes présents parmi eux.
Les locataires de l'Office, présidé par le maire socialiste Gilles Catoire, ont en effet, reçu une sacrée régularisation des charges : entre 500 et 5000 euros à payer, au titre des années 2007 et 2008 !
On comprend l'émotion et la colère qui ont saisi les 3700 locataires du parc social clichois.
D'autant plus que les loyers ont augmenté de 2,38 % en juillet et qu'une nouvelle hausse de 2,50 % est prévue au 1er janvier.
Cela vient aussi après les surloyers imposés et la chasse aux locataires, parfois résidents depuis plusieurs décennies, pratiquée par l'Office, sous l'impulsion de Gilles Catoire.
Il est inconcevable qu'un office à vocation sociale puisse ignorer à ce point les difficultés financières des familles qu'il loge.
Une preuve parmi d'autre qui montre qu'il n'y a pas de véritable gestion de gauche à Clichy, dès lors que le maire G. Catoire retire aux élus communistes leur écharpe.

A l'évidence, il faudra bien que son président en convienne : il y a eu des anomalies dans le fonctionnement passé de l'OPH.
Les associations de locataires refusent, à juste titre, ces hausses des charges et réclament dans l'immédiat la suspension de ce quittancement délirant.
On sait - Dialogue clichois l'a souvent dénoncé ici même - que les locataires ont été victimes de surfacturation de la part de la Société de chauffage de Clichy, filiale du groupe Suez.
Guy Schmaus et les élus communistes ont dénoncé ce scandale et ont saisi la cour des Comptes. L'action doit se poursuivre pour que les sommes trop perçues soient remboursées aux victimes de ces surfacturations ( bâtiments publics, HLM, Hopital Beaujon, immeubles privés). Ils exigent toujours de G. Catoire la constitution d'une mission d'enquête municipale, mais le maire, sans doute mal à l'aise sur cette question, s'y refuse.
recad507350.jpg.
G. Schmaus aux côtés des locataires de l'OPH

G. Schmaus, les élus et militants communistes soutiennent l'idée, avancée par les locataires, de la constitution immédiate d'une commission réunissant tous les acteurs : locataires, OPH, Ville, représentant du Conseil général et de l'Etat (Préfet, Receveur)

 

Grand Paris : « L’heure de nous-mêmes est venue » Par Guy Schmaus

Guycarr_jpg.jpg
Dans l’assiette alléchante que le chef de l’État a servie à ses convives le 29 avril dernier, à la Cité de l’architecture, il n’a pas pu taire que sa véritable ambition est de rendre la métropole parisienne plus apte à rivaliser, au sens capitaliste du terme, avec ses concurrentes de la planète.
« Paris n’est pas que la capitale de la France, dit-il. Elle est aussi la rivale de Londres, de New York, de Tokyo ou de Shanghai », en ajoutant qu’elle est « la carte maîtresse de la France en Europe et dans le monde. »
Certes l’État n’a jamais lâché sa tutelle sur la capitale, hormis pendant les semaines sanglantes de la Commune de Paris, mais avec Nicolas Sarkozy c’est de la mainmise totale sur Paris et la région dont il est question.

Lire la suite...

 

Clichy : Catoire et le P.S. soutiennent la Loi Boutin

HLMklock350.jpg
Au conseil municipal du 16 décembre 2008, le maire, les socialistes et les radicaux de gauche ont rejeté le vœu des élus communistes contre la "Loi Boutin" sur le logement.

Comme l’a dit le Maire, Gilles Catoire :

1/ Ils approuvent la vente de 40 000 HLM à des particuliers malgré les conséquences pour la spéculation. Gilles Catoire a déjà vendu par le passé 62 HLM de Clichy mais il veut faire beaucoup plus dorénavant.

2/ Ils veulent à l’appui de la ministre chasser tous les locataires qui ne sont pas au bas de l’échelle des revenus.

Ainsi Christine Boutin a trouvé en Gilles Catoire et ses amis un appui concret pour son entreprise de démolition du logement social. Les 25 associations qui luttent inlassablement pour le droit au logement pour tous, contre les ghettos de la misère et pour la construction de logements accessibles notamment aux 4 000 familles clichoises mal logées apprécieront. La droitisation du parti socialiste et du P.R.G. de Clichy va de pair avec l’élimination des communistes de la gestion municipale.

Retrouvez les communistes de Clichy sur le site dialogue clichois, à l’adresse internet suivante http://communistesclichy92.elunet.fr
Guy Schmaus

 

GiIlles Catoire ou le mépris pour les communistes : l'intervention de G. Schmaus (Conseil municipal)

guy280.jpg
Conseil municipal du 16 décembre 2008

intervention de Guy Schmaus, Président du Groupe communiste
Monsieur le Maire,

Mesdames, Messieurs,

Pourquoi le vote sur les postes d’adjoints d’Annie Mendez et de Christian Garnier sont-ils inscrits au dernier point de l’ordre du jour ? Parce que c’est le point le moins important, avez-vous répondu à la conférence des présidents.Quel aveu de votre mépris à l’égard de la composante communiste de la gauche à Clichy ! Quel aveu de votre rôle de diviseur de la gauche au risque de la faire perdre, face à la droite ! Quel aveu du peu de cas que vous réservez aux Clichoises et aux Clichois qui souffrent de cette crise du capitalisme où la corruption des uns le dispute à l’arrogance des autres !

Vous avez fait là, le choix politique de tourner le parti socialiste vers la droite alors que tout commande la riposte de gauche à la folie financière qui plombe le pouvoir d’achat, casse les salaires, noie les emplois et porte un coup fatal au logement social, à l’école, à la santé, aux transports et à l’environnement.

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs