Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - Hôpital public

Fil des billets

Défendons Beaujon et l'Hôpital Public

APHPsol250.jpgLes luttes sont porteuses d’exigences nouvelles. A Beaujon, c'est la survie de l'Hôpital qui est en cause.
Devant l’importance et la diversité des mobilisations pour la défense de l’Hôpital public, dans toutes les régions, les communistes souhaitent un large front de lutte face au laminage orchestré par N. Sarkozy, F.Fillon, X. Bertrand et leur exécuteur des basses œuvres, le socialiste C. Evin, directeur de l'Agence Régionale de santé d'Ile de France.
Des luttes, qui font rarement la une des médias, mais qui sont néanmoins porteuses d’exigences nouvelles et de perspectives, depuis l’entrée en Résistance des personnels, des usagers, des élus, avec les populations face à la Loi Hôpital, Patient, Santé et Territoires (HPST).
Avec leurs syndicats, les salariés dans leur diversité ont engagé des luttes frontales pour l’emploi, la formation, les salaires, la retraite partout, dans tous les services, les urgences, les blocs, les services de pointe comme la cancérologie ou les maternités, les services de gériatrie, de psychiatrie…

Lire la suite...

 

LA REGION Ile-de-France menacée par Sarkozy et Evin de devenir un désert hospitalier public

Beaujurg350.jpg
L’Hôpital Public est livré aux Marchands de la santé, l’AP-HP devient une entreprise de démantèlement public. L’ARS organise le Renoncement aux soins en Ile de France. TROP c’est TROP, Ça Suffit comme ça !!!!
Nous, Elu-e-s, Usagers, Militants syndicaux et associatifs, Militants politiques engagé dans le domaine de la santé sur la liste Front de gauche en Ile de France, Nous vous appelons à sauver notre service public de santé en Ile-de-France.

Lire la suite...

 

Pr Didier DREYFUSS : Aux Régionales avec le Front de Gauche

hopital_public300.jpg__
Professeur de médecine à PARIS DIDEROT et chef de service de réanimation à l'Hôpital Louis Mourier, Didier Dreyfuss a décidé de s'engager aux côtés du Front de Gauche, à l'occasion des Régionales.
D. Dreyfuss est l'animateur de l'Appel Sauvez l'Hôpital public et de l'Appel des appels.

Il dénonce les restructurations de services obéissant, comme dans le cas de celles qui touchent l'Hôpital Beaujon, non à une logique médicale, mais comptable....

« Je vois la dégradation épouvantable de pans entiers de la société notamment à l’hôpital, avec cette loi Hôpital, patients, santé et territoires, entraînant dégradation des conditions de fonctionnement, départs non remplacés, restructuration des services sans logique médicale mais comptable. Je constate que toutes les protestations n’ont pas permis de nous faire entendre.
Pourtant, en avril, fait unique, nous étions nombreux, chefs de service, ouvrier, cadres, infi rmières dans la rue. Homme de gauche, je n’étais pas jusqu’à présent engagé en politique. Mais ce pouvoir ne reculera jamais, il faut lui faire perdre les élections. C’est le pourquoi de mon engagement avec le front de gauche.
Hier, j’ai selon les circonstances voté PS, PC ou Front de gauche. Aujourd’hui, j’ai une confi ance très modéré dans la capacité du PS à changer les choses, car il faut prendre en compte la réalité des problèmes sociaux, ce que fait pleinement le Front de gauche.
Les élections régionales sont une occasion à ne pas louper. »

 

DE L’HÔPITAL que fait-on?

sant_cartebleue350.jpg
Les dernières semaines ont été marquées par une série de drames dans les hôpitaux. Nicolas Sarkozy et son équipe en attribuent la responsabilité à un défaut d’organisation dans les établissements. Et, pour la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, l’incrimination des soignants serait “procédure normale”.
En réalité, ces évènements, qu’on ne peut évoquer sans penser aux familles durement touchées, ne peuvent décemment être attribués à la malchance. Ils sont la partie émergée d’un hôpital abîmé par le manque de crédits et par la logique d’entreprise à laquelle il est soumis.

Lire la suite...

 

Hôpitaux publics : Non la France n'est pas suréquipée !

santetritherap350.jpg
La part des dépenses hospitalières dans le produit intérieur brut (3,7 %) est plus faible qu’en Suisse (4 %), et équivalente au Danemark (3,8 %), légèrement supérieure à l’Allemagne (3,1 %) sans parler des États-Unis (4,9 %) qui ont les performances sanitaires les moins bonnes. De plus, en France, les hôpitaux ont la particularité d’assumer une part des dépenses de recherche (15 % du budget des CHU) et d’enseignement.
La France n’est pas suréquipée avec 7 lits d’hôpitaux pour 1000 habitants, alors qu’il y en a 8,3 en Allemagne, 7,6 en Autriche ou encore 6,9 en Finlande. Quant au personnel l’effectif moyen d’infirmiers par lit dans les services de soins aigus est de 0,58 en France et de 0,77 en Allemagne, 0,87 au Luxembourg ou encore 0,82 en Autriche. La part des dépenses de l’hôpital public dans les dépenses de l’assurance-maladie est passée de 42 à 34 % en 20 ans. Ces données sont issues des statistiques officielles de l’OCDE.

 

(2) Santé, Prescription de la CGT pour L’HOPITAL : « plus de moyens et plus de démocratie … »

hopitalfaujour300.jpg
Suite aux récents évènements dramatiques survenus dans les services d'urgences et l'aggravation de la situation dans les hôpitaux, la CGT et la Fédération CGT Santé - Action sociale réagissent. Les organisations syndicales pointent l'hypocrisie de la droite UMP et du Gouvernement qui refusent l'attribution de moyens supplémentaires pour l'hôpital public et préfèrent dénoncer les gestionnaires, les médecins ou les personnels hospitaliers.
Un point commun de toutes les réformes qu'a subit le système hospitalier est l'absence de concertation. Les praticiens, les personnels ne sont pas écoutés et les réformes, jamais évaluées sérieusement.
Le système français souffre d'un double manque : moyens financiers et démocratie. Le 29 janvier, médecins, personnels soignants, agents hospitaliers seront dans la rue.

Lire la suite...

 

(3) Santé, N. SARKOZY reste sourd aux hospitaliers : rendez-vous au 29 Janvier 2009

sante-b8539.jpg Le projet de loi "Hôpital, patients, santé, territoires" (HPST), présenté à Strarbourg par le président de la République est de plus en plus contesté par les syndicats hospitaliers, notamment par la fédération CGT de la Santé et de l’Action sociale. L’un des syndicats de médecins hospitaliers, l’INPH a demandé "la suspension, voire le retrait" du projet de loi de modernisation du système de santé ainsi que l’ouverture d’un vrai dialogue social. Part ailleurs, l’INPH demande l’apurement de la dette de plus d’un milliard des hôpitaux publics en dehors de tout plan social de licenciements. Des marges de financement existent (...) On peut penser au paquet fiscal".
Lire la réaction de la CGT-santé aux annonces du plan santé de Sarkozy.

Lire la suite...

 

OUI au retrait de la loi Bachelot, NON AU KRACH HOSPITALIER

sant_300.jpg
Les évènements de la fin de l’année 2008 ont mis l’hôpital au cœur de l’actualité. Le gouvernement veut faire de l’hôpital un bouc émissaire. Pourtant, la vraie responsabilité est ailleurs…
Partout en France, les hôpitaux publics, de l’hôpital de proximité au Centre hospitalier universitaire, sont confrontés à une même situation : déficit budgétaire, fermetures de lits et de services, licenciements dont les annonces tombent quotidiennement, restructurations à marche forcée, personnels surchargés et en nombre de plus en plus insuffisant, dégradation des conditions de travail de tous les professionnels…

Les plans de redressements sont de plus en plus nombreux. Leurs dégâts pour l’emploi public, pour la réponse aux besoins de la population sont considérables. De fait, ce sont la qualité et l’accès aux soins pour toutes et tous qui sont remis en cause !
Toute la population en pâtit !

La loi Bachelot, discutée à l’Assemblée nationale en janvier ou février, loin de résoudre ces problèmes, constitue un véritable danger pour l’hôpital public. Il faut impérativement sortir du rationnement comptable qui empêche l’hôpital public de s’acquitter de ses missions et donc dégager de nouvelles sources de financement.

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs