Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - La Poste

Fil des billets

"Le nouveau Traité européen va propulser La Poste dans une impasse", par Bernard Dupin (CGT)

AAlaposte.jpg
(photo : Clichy Octobre 2009, les militants du PCF et du PS organisent ensemble le referendum contre la privatisation de la Poste)

Bernard Dupin est administrateur CGT du Groupe La Poste. Il expose ici les dangers du nouveau Traité pour ce précieux service public qu'est La Poste.

Le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG), plus connu sous le nom de pacte budgétaire européen, est un mécanisme qui aura de nombreuses conséquences sur la vie quotidienne des postiers et des usagers de La Poste.
Ce traité qui prévoit l'institution d'une règle d'or budgétaire nationale définit clairement des possibilités de sanctions venant de la Cour européenne de justice pour les pays qui ne respecteront pas des budgets en équilibre ou en excédent.
Un Traité pour vider le social de l'entreprise
En clair, l’Etat qui est l’actionnaire majoritaire du Groupe La Poste va accélérer sa politique de dividendes dont le taux actuel qui vient de passer de 25% à 36% sera loin de correspondre aux énormes contraintes budgétaires prévues.
Les 130 à 145 millions de dividendes annuels reversés par La Poste à l’Etat apparaissent d’ores et déjà comme quantités négligeables dans les perspectives à venir.
C’est donc l’ensemble du modèle économique actuel de La Poste basé uniquement sur l’écrémage des emplois, la baisse des charges et la vente du patrimoine, qui non seulement ne sera pas remis en cause, mais qui va au contraire prendre de plus en plus de consistance.
Les conséquences apparaissent donc évidentes pour un bilan social qui s’annonce encore plus dégradé et un service public postal très rapidement mis dans l’incapacité de répondre aux besoins de la population.

Lire la suite...

 

POSTE: Un vote citoyen pour dire NON à la privatisation !

ogreposte.jpg
Le gouvernement entend privatiser prochainement La Poste. Encore une proposition qui conforterait les logiques financières.
Notre société, les citoyens, ont besoin de La Poste et de grands services publics. C’est efficace pour résister à la crise et répondre aux besoins humains.
Avec d’autres, les communistes entendent participer à la défense et à l’amélioration du service public. La Poste et les télécommunications sont notre bien commun.
Au peuple, de décider de son avenir.
Commençons le vendredi 2 octobre et le samedi 3 octobre, à Clichy et partout en France avec les référendums. La Poste va constituer l’un des conflits majeurs de l’automne.
Le gouvernement croit pouvoir faire passer la privatisation comme une lettre à la poste. La méthode est éprouvée comme en avaient fait l’expérience les salariés de France Télécom. Les dégâts humains sont lourds mais le bulldozer libéral était passé.
Les sirènes des marchés financiers n’avaient-elles pas chanté sur tous les tons que la concurrence abaisserait les prix pour les usagers devenus des clients, qu’elle dynamiserait le pouvoir d’achat des employés devenus des actionnaires, que la déréglementation libérerait le travail de ses routines sclérosantes ?
(voir la suite)

Lire la suite...

 

La POSTE : Contre la privatisation, réussir le référendum du 3 octobre

poste_timbr_.jpg
Les communistes de Clichy sont opposés à la privatisation de La Poste, décidée par Sarkozy et Fillion, en application des directives européennes découlant du Traité de Lisbonne.
Leurs élus et leurs militants sont mobilisés pour assurer le succès à Clichy, de la votation du 3 octobre pour repousser par référendum cette privatisation.
Le gouvernement entend privatiser prochainement La Poste. Encore une proposition qui conforterait les logiques financières. Notre société, les citoyens, ont besoin de La Poste et de grands services publics.
C'est efficace pour résister à la crise et répondre aux besoins humains. Avec d'autres, les communistes entendent participer à la défense et à l'amélioration du service public. La Poste et les télécommunications sont notre bien commun.

Au peuple, de décider de son avenir. Commençons le samedi 3 octobre, à Clichy et partout en France avec les référendums.

Lire la suite...

 

Les Postiers en grève le 22 Septembre

LogoPoste200.gif
La fédération CGT des postiers (CGT Fapt) a déposé un préavis de grève de 24 heures pour la journée du 22 septembre 2009, couvrant l'ensemble des personnels, fonctionnaires, contractuels de droit public ou privé, cadres ou non cadres, de tous les services de la Poste, et pour tous les régimes de travail, y compris cycliques ou assimilés, du lundi 21 septembre 2009, 0 heure au vendredi 25 septembre 2009, 6 heures.

Comme l'indique le communiqué commun des fédérations CGT, SUD, CFDT, FO et CFTC de La Poste du 27 août 2009, la CGT réaffirme son opposition résolue au changement de statut de La Poste en société anonyme et à l'ouverture du capital, et notre exigence d'un service public postal moderne et rénové assurant l'avenir de La Poste et garantissant l'emploi, le maintien et l'amélioration des garanties de tous les personnels.

La Fédération CGT Fapt appelle l'ensemble des postiers à faire grève le mardi 22 septembre 2009 pour réaffirmer ni privatisation ni statu quo, pour exiger :

- l'abandon du projet de loi de privatisation de La Poste,

- l'arrêt des réorganisations et restructurations incessantes qui s'accompagnent de suppressions d'emplois, d'intensification du travail et de modification des règles de gestion et qui concourent à la privatisation, à la mise à mal du service public et des droits et garanties de tous les personnels.

Par leurs actions les salariés exigeront l'ouverture de négociations à tous les niveaux, en matière d'emploi, de salaire, de protection sociale, de conditions de vie et de travail, de contenu et conditions des activités au sein du service public postal. Ils revendiqueront pour assurer leur avenir et celui de La Poste :

  • le remplacement de chaque départ, l'embauche à temps plein de tous les salariés en contrat précaire (intérimaires, CDD, apprentis…) et la titularisation des contractuels,
  • la revalorisation des grilles salariales à partir d'un SMIC à 1600€ bruts pour un salarié sans qualification, ce qui donne 1920€ au début du I-2, 2240€ en début de la classe II, 2560€ en début de la classe III…,
  • la retraite à taux plein à 60 ans et la reconnaissance de la pénibilité par des départs anticipés,
  • le versement de 400€ à tous les personnels du groupe au titre des résultats de 2008,
  • l'amélioration des conditions de travail et l'arrêt des réorganisations qui dégradent le service rendu et remettent en cause la santé du personnel (facteur d'avenir, PIC, fermetures des bureaux, congés supprimés ou forcés…),
  • le développement du service postal en s'appuyant sur le savoir-faire des postiers à partir de l'unicité de La Poste et de la complémentarité de ses activités,
  • la distribution 6 jours sur 7, le respect du J+1, une véritable présence postale sur tout le territoire, la sécurité de l'épargne… .
 

Pas de statut privé pour La Poste !

Post440.jpg
Sous la direction de l’Élysée, le projet de réforme du statut de La Poste va connaître une nouvelle avancée au cours du mois de juillet.
En effet, c’est à cette date que le projet de loi réformant le statut de l’entreprise publique sera soumis au Conseil des ministres. Le gouvernement veut aller vite en la matière. Ainsi, l’examen du texte débuterait cet automne au Sénat.

L’objectif officiel est d’ouvrir à la concurrence le secteur postal d’ici le 1er janvier 2011, conformément aux injonctions de la troisième directive postale. Adopté le 20 février 2008, ce texte européen prévoit la libéralisation totale des marchés postaux européens pour 2010.

S’appuyant sur ce fait, le gouvernement prévoit notamment de modifier le statut juridique de La Poste, bien qu’il n’y soit pas contraint. Aujourd’hui établissement public industriel et commercial (EPCI), le service postal serait assuré par une société anonyme.
Pour temporiser les contestations, le gouvernement assure que le capital social de l’entreprise serait détenu à 100% par l’État ou par des investisseurs publics. Pour combien de temps et pour quelles garanties sur le service public ce système sera-t-il mis en oeuvre ?
Nous connaissons l’expérience de France Télécom, EDF et GDF. Déjà nous voyons monter une réduction du nombre de lever du courrier, d’ouverture des bureaux ou encore de facteurs non remplacés ou par des intérimaires…

La fermeture des agences postales et leur transformation en « point contact », privent de nombreux territoires d’un service public de qualité. Les considérations locales et l’intérêt général sont mis de côté aux motifs de la « nécessaire » réalisation d’économies.

Un plan de départ de 200 à 300 salariés a d’ailleurs été annoncé à la mi-juin par la direction de l’entreprise. Motif invoqué : une réduction des coûts en 2009 sur la branche courrier.
Seul un postier sur cinq, contre un sur deux précédemment, sera remplacé selon la direction. Missions et emplois publics sont menacés.
De nombreux élus ont déjà contesté les critères de réorganisation territoriale de La Poste aujourd’hui à l’oeuvre.
Des pétitions circulent d’ailleurs aux quatre coins de l’hexagone. Quelle situation connaîtrons-nous quand les règles de la concurrence s’imposeront pleinement au service public postal ?
Pourrons-nous toujours parler de service public si les objectifs de rentabilité priment sur la qualité des services rendus au public ?

La mobilisation collective des postiers, usagers et des élus a déjà poussé le gouvernement à reporter le vote du projet de modification du statut de La Poste prévu initialement avant l’été.
Alors que les syndicats n’ont pas réussi à s’entendre sur un mot d’ordre commun de retrait du texte, une majorité d’entre eux s’accorde à dire que les initiatives réunissant syndicalistes, usagers et élus doivent se multiplier durant tout l’été.
André Chassaigne et les députés communistes et du Parti de Gauche ont ainsi déposé le 18 juin une proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête sur la politique de présence territoriale de La Poste.

 

Postiers : Appel à la mobilisation du 19 mars 2009 !

poste_timbr_250.jpg
Les Fédérations CGT, SUD, CFDT, FO, CFTC de La Poste se retrouvent pleinement dans l’appel des organisations syndicales interprofessionnelles du 9 février confirmé le 23 février pour faire du 19 mars une journée de mobilisation dans le prolongement du 29 janvier :

• Défendre l’emploi privé et public dans toutes les entreprises,
• Lutter contre la précarité et les déréglementations économiques et sociales,
• Exiger des politiques de rémunération qui assurent le maintien du pouvoir d’achat des salariés, des chômeurs et retraités et réduisent les inégalités,
. Défendre le cadre collectif et solidaire de la protection sociale,
. Conforter des services publics de qualité qui assurent en particulier tout leur rôle de réponse aux besoins sociaux et de solidarité.

Comme pour le 29 janvier, elles entendent avec tous les postiers s’opposer au projet gouvernemental en réaffirmant leur refus de la privatisation de La Poste, leur exigence d’un véritable service public postal moderne et rénové assurant l’avenir de La Poste et des postiers et à faire entendre au gouvernement comme à La Poste leurs revendications :

• Arrêt des restructurations, des suppressions d’emploi et des projets qui touchent à la déréglementation du travail,
• Augmentation des salaires,
• Redistribution des richesses créées vers les postiers, l’emploi,
• Préservation et amélioration des droits et garanties collectives,
• Respect du dialogue social,
• Mettre fin à tout projet de privatisation de la Poste.

Les Fédérations CGT, SUD, CFDT, FO, CFTC de La Poste appellent l’ensemble des postiers à participer massivement aux grèves et aux manifestations le 19 mars dans tous le pays.

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs