L13plclicH380.jpg
« Des millions de Franciliennes et de Franciliens, parmi lesquels de très nombreux usagers des transports en commun, subissent aujourd’hui de plein fouet les effets de la crise.
De son côté, afin de répondre à une situation financière difficile, liée à la fois à cette conjoncture économique défavorable et au désengagement financier de l’Etat, le Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF) envisage de voter le 2 juin prochain de nouvelles hausses tarifaires dépassant largement l’inflation.
Pour nous, élu-e-s régionaux du groupe Front de Gauche, Parti Communiste, Gauche unitaire et Alternative Citoyenne, et notre représentante au STIF Laurence Cohen, il n’est pas possible de faire peser les contraintes budgétaires sur les usagers et les collectivités !
Notre position reste celle de l’alignement des hausses tarifaires sur l’inflation, conjuguée à une extension du droit à la mobilité pour les plus démunis, par des mesures de tarification sociale.
Cela a été largement engagé lors du mandat précédent, en grande partie à notre initiative, et doit être poursuivi – notamment en ce qui concerne les jeunes en insertion.