Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - Le Hyaric

Fil des billets

P. Le Hyaric (PCF) : Qu'y a-t-il derrière la carrure d'Obélix ?

AAA-deparbel.jpg
Quel fracas autour de l’installation en Belgique de cet acteur connu et reconnu, devenu homme d’affaires !
Le cimetière des invectives stériles s’est encore agrandi et a caché le grand fatras d’informations pourtant si importantes pour la vie quotidienne, telles que la hausse des carburants, du gaz et de l’électricité, des impôts locaux, de la TVA pour payer un cadeau de 20 milliards d’impôt aux sociétés, les fermetures de lignes secondaires de train et un nouveau projet de réduction des services publics.
Tout ceci se fait en application des critères du traité européen d’austérité.
Bref, grâce à une nouvelle potion magique, Obélix, rebaptisé « Echappofisc » réduirait tous ces choix politiques décidés par un gouvernement -dont on est en droit d’attendre tout autre chose- au rang de questions de second ordre, alors qu’ils nous concernent au plus haut point.
D’ailleurs, s’il y a moins de trains, d’hôpitaux, de postes, d’écoles, d’activités culturelles, de tribunaux, de gendarmeries, insuffisamment de maisons de retraite, n’est-ce pas dû au fait qu’il y a moins de recettes pour l’Etat, résultat des cadeaux faits ces dernières années aux plus fortunés et d’un chômage en hausse constante qui handicape l’activité et donc les ressources de la Nation et des organismes sociaux ?
Et ceci n’a-t-il rien à voir à ce que donne chacune et chacun au bien collectif, selon ses capacités contributives ?
Voici un bon débat. M. Depardieu n’est pas à plaindre.
S’il est vrai qu’il a payé 145 millions d’impôt comme il l’a écrit dans une lettre au Premier ministre, cela veut dire qu’il gagne à peu près 6000 euros par jour.
Qu’il ne dise pas que c’est le matraquage fiscal de la gauche qui le gêne puisque cela fait plus de dix ans qu’il s’acquitte sans dire mot des impôts fixés par les budgets votés par la droite.
Dans ces conditions, notre grand acteur ne s’est-il pas placé, peut-être malgré lui, au centre d’un débat politique ou plutôt politicien ?
La droite s’est saisie de l’occasion pour défendre les plus fortunés et le Premier ministre a pu ainsi faire croire qu’il les attaquait au nom du chantier de la justice fiscale, alors que les impôts indirects et l’impôt sur le revenu des catégories modestes va augmenter, grâce au gel des barèmes, certes décidé sous M. Sarkozy mais maintenu par ses successeurs.

Lire la suite...

 

Patrick Le Hyaric (PCF): " Assez de mensonges ! Nos concitoyens n'en peuvent plus !"

AAApathya.jpg
Patrick Le Hyaric, député PCF\Front de gauche s'exprime sur la capitulation du gouvernement socialiste de J.M. Ayrault devant le milliardaire Mittal, dans le dossier Florange . Extraits...
Assez de mensonges ! Nos concitoyens n’en peuvent plus !
Ce M. Mittal, sixième fortune mondiale, disposant de 16 milliards de dollars de trésor personnel, a acheté une bonne partie de la production de l’acier dans le monde, en alliance avec la pieuvre bancaire Goldman Sachs, en utilisant le levier de la pyramide des dettes.
Il avait promis, lors de la fermeture de Gandrange, un investissement de 320 millions d’euros pour Florange.
L’accord de la fin de la semaine dernière ne prévoit que 180 millions, prétendument pour entretenir les hauts fourneaux.
Selon les syndicalistes, il est plutôt prévu « de couper le gaz », c’est à dire de tout arrêter dans un domaine où le redémarrage de la combustion est quasi-impossible parce que beaucoup trop coûteux.
Ce qui revient à une liquidation pure et simple, dure en termes d’emplois.
Bref, au bout du chemin, c’est le seigneur de l’acier qui s’est versé 2,3 milliards de dividendes l’an passé, qui gagne.
Peut-être d’ailleurs que celui-ci bénéficiera en plus du crédit à l’impôt envisagé dans le fameux « pacte de compétitivité ».
Nous sommes ici, une nouvelle fois, typiquement dans le cadre de l’affrontement capital-travail.

Lire la suite...

 

Vote Melenchon, vote d'espoir, par P. Le Hyaric (PCF)

avotemel.jpg
Jusqu’à dimanche soir, les électrices et les électeurs vont choisir le bulletin qu’ils mettront dans l’urne.
Le rejet du Président sortant est si fort, si largement partagé qu’on voit mal ce qui pourrait empêcher une majorité de nos concitoyens de tourner la page d’un quinquennat qui leur aura fait tant de mal, qui aura défiguré notre beau pays, qui aura terni son image en Europe et dans le monde.
Et son projet est encore pire que son bilan ! Les enquêtes d’opinions confirment ce que nous entendons et ressentons autour de nous.
L’actuel climat ressemble à celui qui précédait la victoire du “non” au référendum de 2005. Elles nous disent que la gauche et l’écologie politique sont, au premier tour, à un niveau bien plus élevé qu’en 2007 de dix pour cent puisqu’elles atteignent les niveaux de 1981 qui ont permis la victoire de François Mitterrand.
C’est grâce à la percée de Jean-Luc Mélenchon depuis quelques semaines qui conforte toute la gauche. Elles nous disent aussi, depuis des mois et des mois, sans aucune exception, que F. Hollande l’emportera au second tour avec une avance à la mesure de la répulsion suscitée par le candidat des riches.
Elles nous disent enfin que, notamment sous les coups de boutoir du Front de Gauche, la candidate de l’extrême-droite n’est heureusement pas en mesure de rééditer le sinistre “exploit” de son père en 2002.
C’est donc en toute liberté et sans risque, dimanche prochain, que chacune, chacun pourra non seulement choisir le changement à gauche mais surtout la nature et le niveau de ce changement.
Or, ce dont il est question, c’est de savoir si cette élection, puis celles des députés qui suivront, permettront ou non de renouer avec les fils d’un processus démocratique trop longtemps interrompu, pour une marche en avant vers le progrès social, humain, écologique.

Lire la suite...

 

Les valeurs du progressisme sont de retour, par P. Le Hyaric

Abastoche.jpg
La semaine dernière a encore amplifié la dynamique autour du Front de Gauche et de Jean-Luc Mélenchon.
De la rencontre avec les créateurs et intellectuels, de Vierzon, Limoges, jusqu’à la grande démonstration de force et d’unité place du Capitole à Toulouse, partout des foules actives, déterminées, joyeuses et fraternelles ont plaisir à se retrouver.
Une nouvelle démonstration de la vitalité et de la force du Front de Gauche aura lieu ce samedi à Marseille.
Ces puissants rassemblements qu’aucun autre candidat ne peut organiser sont constitutifs d’un processus de maturation d’un nouveau rapport de forces politiques.
Le Front de Gauche gagne en intérêt, en capacités de rassemblement et d’élargissement. En influençant toute la campagne électorale, il démontre aux yeux de millions d’électrices et d’électeurs qu’il peut modifier les rapports des forces politiques dans les urnes, pour la victoire et demain, dans la vie, pour la réussite du changement.
Sa progression redonne des couleurs à toute la gauche et à l’écologie politique.
Pour beaucoup de nos concitoyens, elle est la meilleure nouvelle de ce printemps.
A partir du Front de Gauche se construit quelque chose qui a à voir avec un Front unitaire du peuple en mouvement pour briser tant d’années de pensée unique, de valeurs renversées, d’humiliations aussi, pour celles et ceux qui n’ont jamais voix au chapitre.

Lire la suite...

 

Remaniement : le maquillage de la faillite politique de Sarkozy, par P. Le Hyaric (PCF)

Amibenali300.jpg
Le président de la République vient de se livrer à une incroyable opération de maquillage de ses propres faillites à propos des formidables mouvements populaires dans les pays Arabes.
Il semble soudain découvrir la force et la lucidité des peuples qui ont entamé des processus révolutionnaires depuis le mois de décembre en Tunisie et qui se répandent désormais partout. Normal le pouvoir Sarkozyste était du côté des dictateurs.

Lire la suite...

 

Purge sociale européenne...

p03babouse.gif
Combien de fois les promoteurs du traité de Lisbonne n’ont-ils pas expliqué, avec morgue et suffisance, que leur texte était si sacré qu’il était intouchable ? Intouchable !
Évidemment, s’il s’agissait d’y inclure le moindre progrès social ou démocratique.
Or, voilà que subitement le Conseil des chefs d’Etat et de gouvernement, engage une procédure pour modifier ce traité, de telle sorte qu’il devienne encore plus un instrument d’application de sacrifices décuplés pour les peuples.
Il décide de pérenniser le fonds dit « de stabilité financière » et, décision gravissime, de le placer sous la tutelle du FMI. Ce fonds ne servait jusqu’ici qu’à mettre de l’argent public sur la table -440 milliards d’euros pour l’instant- pour permettre aux Etats, pillés par les réductions d’impôt sur le capital et les taux d’intérêt bancaires usuraires, de rembourser les banques qui les pratiquent, tout en continuant d’abaisser les impôts des plus fortunés et d’appliquer de véritables purges sociales à tous les autres.

Lire la suite...

 

Le mensonge de l'Europe protectrice, par P. Le Hyaric

brown-merkel-sarkozy400.jpg
Parmi les arguties utilisées contre le puissant mouvement social refusant l’abrogation du droit à la retraite à 60 ans, de grands médias tentent de culpabiliser nos concitoyens en multipliant les reportages venus de l’étranger, accréditant l’idée que les autres peuples ne comprendraient pas les français.
Belle manipulation consistant à désigner les français comme d’irréductibles râleurs. Et que dire des images télévisées à l’étranger où on fait croire que la France c’est la guerre civile permanente. Le peuple ne se laissera ni berner, ni culpabiliser. Et il ne laissera détruire ni le droit de grève, ni l’existence des organisations syndicales qui prouvent leur grande utilité.
En vérité, les tenants de l’ordre actuel combinant super austérité et autoritarisme souhaitent partout la résignation. Ils ont peur que partout dans le monde, des Etats-Unis à l’Europe, des mouvements se développent contre des politiques qui font payer leur crise aux peuples tandis que la suraccumulation du capital dans quelques mains repart de plus belle.

Lire la suite...

 

P. Le Hyaric : Retirer le projet

Reculesarko300.jpg
Après la puissance de la 6ème journée d’action des organisations syndicales unies, le pouvoir ne peut plus rester autoritairement arc-bouté sur sa néfaste contre-réforme des retraites.
Les sénateurs, mandataires de l’opinion du peuple, c’est-à-dire des 70% de nos concitoyens qui refusent l’abrogation de la retraite à 60 ans, seraient dans leur rôle s’ils considéraient qu’ils ne peuvent adopter un texte contre une opinion populaire majoritaire et donc décider de renvoyer le débat à une négociation entre syndicats et gouvernement.
L’idée d’un Grenelle des retraites, après le vote de la loi, qui ne porterait que sur des enjeux de l’après 2016, n’est qu’une tromperie, un leurre.
Que le pouvoir ne s’y trompe pas ! Au fil des jours, à partir de la question des retraites, le débat populaire porte de plus en plus sur le type de société dans laquelle nous voulons vivre.
Nos concitoyens refusent l’injustice, les inégalités galopantes, la pauvreté, l’austérité pour le peuple, pendant que les grands fortunés et les puissants se gavent et spéculent.
Le slogan chanté dans les manifestations : « Les jeunes dans la galère, les vieux dans la misère », dit exactement ce que notre peuple ne veut plus alors qu’on apprend que notre pays est classé 3ème Nation au monde pour le nombre de ses multimillionnaires.
Il n’y a qu’une issue raisonnable : celle réclamée par la majorité de notre peuple.
Retirer ce texte. Organiser un débat public. Consulter le temps nécessaire les organisations syndicales et associer réellement le Parlement.

P. Le Hyaric

 

Le Hyaric (député européen PCF) : Faire le choix du ferroviaire public

p_lehyaric6.jpg
Patrick Le Hyaric, député au Parlement européen, vice-président du groupe de la « Gauche Unitaire Européenne – Gauche Verte Nordique » intervient sur la remise en cause du Fret ferroviaire public.
"Malgré toutes les belles proclamations sur la nécessité de préserver l’environnement, les discours sur l’écologie et les transports, les décisions ultralibérales de la commission européenne ont contribué à faire reculer de 15,3% en 1996 à 14,7% en 2007 la part du fret ferroviaire dans le transport de marchandises.
Le constat est accablant et sans appel : la concurrence libre et non faussée loin de rééquilibrer la part du fret l’a fait diminuer. Le dumping social et fiscal, les privatisations dans toute l’Europe ont conduit à amputer les capacités d’investissement public dans le fret, particulièrement à la SNCF, à rajouter des camions sur les routes et à supprimer des emplois.
Le fret ferroviaire public est remis en cause par des années de non-développement, de filialisation, d’application des directives les plus libérales et rétrogrades que portent la commission et le conseil de l’Europe. Or, le fret ferroviaire doit être réfléchi à partir d’enjeux de société.
(lire les propositions alternatives avancées par P. Le Hyaric)

Lire la suite...

 

Le HYARIC répond aux chercheurs en lutte

creditrech350.jpg
Les chercheurs en lutte ont adressé à toutes les listes une lettre ouverte pour connaitre les positions de chacune sur leurs revendications et sur leur refus de voir s'installer la marchandisation des savoirs, comme le prévoit la "stratégie de Lisbonne" dont s'inspirent V. Pécresse et X. Darcos.
Dialogue Clichois met en ligne la réponse de Patrick Le Hyaric, tête de liste du Front de Gauche et directeur de l'Humanité.
« Le Front de gauche est la liste unitaire de gauche qui s’oppose au traité de Lisbonne, au pacte de stabilité et à la stratégie de Lisbonne. Nous proposons l’élaboration démocratique d’un nouveau traité pour lequel les peuples des Etats membres devraient pouvoir se prononcer à l’issue d’un large débat.
La stratégie de Lisbonne devait à l’horizon 2010 faire de l’Union européenne, la grande puissance de la connaissance dans le monde. Cet objectif ne sera pas atteint.
Pire, la stratégie adoptée organise au contraire le déclin de l’enseignement, démantèle l’école et l’université publique, accroit la précarité des professions universitaires et de recherches, organise la mainmise des multinationales sur les politiques d’innovation et de recherche délaissant la recherche fondamentale, réduisant les budgets consacrés par l’Etat à ces secteurs, vouant les universités, les enseignants et les étudiants à la paupérisation.
Avec la stratégie de Lisbonne, le projet d’Espace Européen de la Recherche organise la concurrence entre les chercheurs, les institutions, les laboratoires supposant qu’elle sera la garantie de la « compétitivité » des activités de recherche. Y sont également légitimée la précarisation des emplois.

Lire la suite...

 

EUROPEENNES : LE 7 JUIN NE LAISSONS PAS PASSER L’OCCASION !

AFFFG.jpg
Leur système nous a plongés dans la crise et en plus ils veulent nous la faire payer !

D’un côté, des centaines de milliards d’euros versés aux banquiers et aux industriels sans aucune contrepartie, ni aucun contrôle sur leur utilisation ; de l’autre, rien pour les salaires, et aucune mesure non plus pour éviter les plans de licenciement qui tombent chaque jour !

N. Sarkozy et les dirigeants capitalistes ont décidé d’ignorer les mouvements sociaux, la colère et les attentes qu’ils expriment. Protéger profits et dividendes : voilà leur seul impératif.

Mais comment agir pour que ça change enfin ?

Sans modification du rapport des forces politiques, les mêmes continueront à gouverner et à décider toujours dans le même sens. Or, le 7 juin prochain, l’élection des députés au Parlement Européen fournit une occasion de bousculer la donne qu’il faut saisir. L’enjeu est de taille : 80% de la législation française est d’origine européenne. Les plans de productivité mis en oeuvre dans les entreprises privés et même publiques( RATP, La Poste, EDF, GDF, SNCF,etc.), les débats sur leur avenir sont directement conditionnés par les choix faits à l’échelle de l’Europe. Les salariés ne doivent donc pas se réfugier dans l'abstention, mais manifester leur colère en votant pour les candidats qui refusent, à Paris comme à Strasbourg, cette Europe du Traité de Lisbonne et se prononcent pour une autre Europe : une Europe de progrès, une Europe des travailleurs.

L’Union Européenne est totalement engagée dans un modèle néolibéral qui est responsable de la crise actuelle.

Cette Europe-là, on la connaît : C’est celle de la mise en concurrence des peuples pour tirer les acquis sociaux vers le bas ; celle d’une banque centrale européenne totalement dévouée aux marchés financiers ; celle d'un « pacte de stabilité » visant à rationner les dépenses sociales ; celle de l'interdiction d'interventions de l'Etat en faveur de politiques industrielles favorisant l'emploi ; celle de la libéralisation et de la privatisation des services publics ; celle de la concentration des pouvoirs loin des citoyens.
Avec le traité de Lisbonne que Sarkozy et ses amis veulent nous imposer, ce serait la poursuite de cette logique dévastatrice. C’est contre tout cela et pour donner un autre visage à l’Europe, celui du progrès social et démocratique, que s’est constitué le Front de Gauche.
Lors du référendum de 2005, le peuple français a su déjouer le matraquage médiatique pour imposer un vrai débat et a clairement rejeté l’Europe libérale. Aujourd’hui, communistes, socialistes refusant la dérive droitière du PS, militants d’extrême-gauche, syndicalistes, personnalités se sont rassemblés sur des listes d’union du Front de Gauche pour prolonger ce choix, porter les aspirations populaires et ouvrir une perspective.
Ce qui est vrai pour la France, l’est aussi pour l’Europe. Pour être bien défendus à Bruxelles et en finir avec les directives libérales, les citoyens ont besoin d’élus communistes combatifs prêts à porter le fer contre les partisans du “Tout-Marché”. C’est le sens du vote pour la liste du Front de Gauche, conduite par Patrick Le Hyaric, le directeur de l'Humanité.

Alors oui, le 7 juin, ça vaut le coup d’aller voter !

 

Le retour des Fonds Spéculatifs !

bce175.jpg
Déclaration de Patrick le Hyaric, directeur de l’Humanité, tête de liste du Front de gauche aux élections européennes en Ile-de-France :

A ceux qui n’ont pas compris les décisions alambiquées du sommet du G20, le projet de directive européenne sur les fonds spéculatifs que vient de proposer le commissaire européen, irlandais, Charlie Mc Creevy, vient de passer aux travaux pratiques en demandant d’autoriser des fonds spéculatifs de pouvoir venir s’investir en Europe à partir de paradis fiscaux !

Les grands discours de M. Sarkozy sont une chose ! Les actes en sont une autre ! Et les larmes de crocodile de Xavier Bertrand n’y changent rien. A bien y réfléchir, cela se comprend.

Monsieur le Commissaire ne fait là que mettre en œuvre les principes ultralibéraux et ultraréactionnaires inscrit en toutes lettres dans le traité de Lisbonne comme dans son article 63 qui spécifie que : « Toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les Etats membres et les pays tiers sont interdites

Cette déclaration est tout à fait éclairante des politiques ultralibérales appliquées à l’Europe, que soutiennent, malheureusement, la plupart des forces politiques au Parlement européens, sauf le groupe de la Gauche Unie Européenne présidé par mon ami Francis Wurtz.
En conséquence de quoi, chacun peut aujourd’hui préparer son vote pour le 7 juin, en utilisant la seule force politique nouvelle, qui propose de ne pas appliquer le traité ultra libéral de Lisbonne, c’est-à-dire les listes du Front de gauche.

Patrick le Hyaric

 

Tamouls : le soutien de Patrick Le Hyaric

manif-tamoul350.jpg
Alors que les rebelles tamouls du Sri Lanka, acculés dans le nord-est de l’île, ont prévenu samedi que "165.000" civils qui vivraient dans la zone du conflit risquent la famine et ont comparé la situation humanitaire à celle du Darfour, Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité et tête de liste du Front de gauche en Ile-de-France, était au rassemblement de soutien samedi à Paris.
De son côté Marie-George Buffet, secrétaire du PCF, s'est adressée au Premier Ministre afin que les manifestants tamoul arrêtés à Paris soient remis en liberté et que la France use de son influence pour faire cesser le massacre et promouvoir une solution politique au conflit.

Patrick Le Hyaric a lu ce message :
Chers amis, à l’heure où nous sommes rassemblés ici à Paris, sur cette si symbolique esplanade des droits de l’Homme, à plusieurs milliers de kilomètres de Paris, sur une terre qui vous est chère, des milliers d’enfants, de femmes, de vieillards, toute une population subit la violence terrible d’une guerre sans merci.
Le massacre doit s’arrêter. (lire la suite du message de P. Le Hyaric)

Lire la suite...

 

Treize propositions pour changer l’Europe et le monde. Par Patrick Le Hyaric

Lehya250.jpg Patrick Le Hyaric est le Directeur de l’Humanité Dimanche. Dirigeant du Parti Communiste Français, c'est lui qui conduira en Ile de France, la liste du Front de gauche aux élections Européennes de juin prochain. Nous publions aujourd'hui les 13 grandes propositions pour changer d'Europe.
La campagne permettra d'articuler ces propositions avec les luttes en cours et d'affiner les propositions de réformes transformatrices s'attaquant pour de bon à la logique capitaliste. (Voir les 13 propositions).

Lire la suite...

 

Salvador: l’élection du candidat du Front Farabundo Marti marque un tournant historique à gauche

mauriciofunes-2.jpg
Pour la première fois depuis qu’il a déposé les armes, il y a vingt ans, signant des accords de paix qui ont mis fin à la guerre civile, le Front Farabundo Martí de libération nationale (FMLN) a obtenu le 15 mars, une victoire historique et conquis la présidence de la république du Salvador. Mauricio Funes sera le nouveau Président du Salvador.
Figure historique prestigieuse, Farabundo Marti fut le dirigeant communiste de l’insurrection paysanne de 1932, fusillé par la dictature de l’époque.
La guerre civile qui a opposé de 1980 à 1992 la junte d’extrême droite en place, soutenue par les Etats-Unis, et la guérilla marxiste du FMLN a fait 100 000 morts. Les résultats sont serrés: 51,27 % des voix pour le candidat de gauche, le journaliste Mauricio Funes, contre 48,73 % pour la droite.

Après Cuba, le Vénézuela, la Bolivie, l’Equateur, le Nicaragua, et dans une moindre mesure l'Uruguay et le Brésil, c’est au tour du Salvador de s’inscrire dans la vague progressiste encourageante que connait l’Amérique Latine.
Patrick Le Hyaric Le directeur de l'Humanité a aussitôt salué la victoire de Mauricio Funes.

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs