Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - Ligne 13

Fil des billets

Le STIF tape encore dans notre porte monnaie !

AAABus.jpg
Le STIF, syndicat des transports d'Ile de France, présidé par le socialiste J. P. Huchon, vient de décider encore une fois une hausse des transports franciliens : une augmentation d'en moyenne 2,4% pour l'ensemble des titres de transport.
Ainsi non content de mépriser les clichois et les alto séquanais en refusant obstinément le dédoublement de la ligne 13, demandée par les Clichois, les Gennevillois et les Asnierois, les Audoniens et les Dyonisiens qui voyagent chaque jour dans des conditions d’entassement indignes, le STIF frappe au porte monnaie !
Le détenteur du Passe Navigo zone 1-2 verra le prix de son forfait mensuel bondir de 3,5% à 65,10 euros et la carte Imagine R pour les jeunes augmentera de 3%. Côté métro, le prix du carnet de 10 tickets passera de 12,70 euros à 13,30 euros. Et ce n'est pas mieux pour l'autobus : le prix du ticket à l’unité pour le bus passe à 2 euros, contre 1,90 euro jusqu'ici.
« Nous avons besoin de ressources nouvelles pour financer les investissements et le fonctionnement des nouveaux moyens de transports mis en place», plaide Jean-Paul Huchon dans le Parisien.
Mais Huchon préfère ponctionner l’usager et la jeunesse plutôt que de se battre pour exiger une hausse sérieuse du versement transport des entreprises. Une augmentation de cette taxe permettrait pourtant de dégager 800 millions d’euros supplémentaires.
Par ailleurs, s’agissant de la Région capitale, il est inadmissible - hier comme aujourd'hui - que l’Etat se retire du financement des infrastructures.
Une fois de plus les clichois sont mis à contribution et payent plein pot alors qu’ils ne bénéficient pas d’un niveau acceptable de service sur la ligne 13: fréquence moindre des rames, entassement insupportable, retards et pannes fréquents.
Les élus PCF/FDG au conseil d’administration du STIF s’opposent à cette nouvelle hausse et ont publié le communiqué suivant .

Lire la suite...

 

"Monsieur Hollande, venez à Clichy voir notre métro !", par G. Schmaus, A. Mendez et Ch. Garnier

AL13.jpg
Désormais Président de la République, grâce à la gauche rassemblée avec notre apport, nous souhaitons que « le changement maintenant » passe par le métro de Clichy.
Venez voir à la station « Mairie de Clichy », l’entassement des usagers comme des bestiaux.
Savez-vous qu’en 1969, il y a 43 ans, le conseil d’administration de la R.A.T.P. avait décidé le dédoublement de la ligne 13 pour en finir avec les deux branches partant de « La Fourche » et allant, l’une vers Saint-Ouen, l’autre vers Clichy ?
Aujourd’hui, les pouvoirs publics prétendent que le prolongement de la ligne 14 (météor) de Saint-Lazare à Saint-Ouen permettra de désaturer suffisamment la ligne 13. C’est inexact.
En effet, dans son rapport du 26 mars 2012, la commission d’enquête reconnaît elle-même, page 84, que la désaturation de la ligne 13 à Clichy n’atteindra pas 20%, tout en taisant que dans les 10 ans à venir, la population augmentera dans ce secteur de 10% et les emplois de 25%.

Lire la suite...

 

Budget de Clichy : Le fiasco démocratique de la gestion PS-droite

AGSMini200.jpg
Dialogue clichois met en ligne l'intervention de Guy Schmaus lors du vote du budget le 10 avril présenté par le maire socialiste G. Catoire qui gère la ville associé à la droite.
Clichy est en effet la seule municipalité PS- MODEM d'Ile de France.
Fidèle soutien de F. Hollande, G. Catoire pratique l'ouverture à droite ce qui fait réfléchir les électeurs socialiste sincèrement attachés à l'union de la gauche et au delà tous les clichois progressistes qui ne supportent pas ces changements d'alliance.
Les élus communistes se sont abstenus lors de ce vote.
Monsieur le Maire,
En dépit d’affiches, de mails et d’une info dans le Parisien, hormis 14 élus et 25 communaux, seuls 10 Clichoises et Clichois ont suivi votre présentation du budget 2012, lors de l’unique réunion publique du 3 avril, au 94 ème jour de l’année en cours, quand tout est bouclé et au quart dépensé !
Peut-on taire ce fiasco démocratique, sachant que le budget, c’est l’emploi de 1700 agents, un an de travaux, 150 millions d’euros déclinés en impôts payés par 60.000 habitants ?
La note de cadrage budgétaire de juillet 2011 signée par le premier maire adjoint n’aurait-elle pas dûe, dès la rentrée, nourrir les débats et les confrontations avec les Clichois et faire ensuite l’objet d’un bilan au Conseil municipal ?
C’eût été autrement plus conforme à la démocratie participative !
Certes, les colonnes de chiffres ne sont guère attrayantes en elles-mêmes.
Mais, derrière les chiffres, n’y a t-‘il pas une bonne part de ce qui fait la vie de nos concitoyens ?
Quand ils le veulent, les Clichois savent se mobiliser !
Citons leurs actions pour le métro , le chauffage urbain, l’école, l’urbanisme et la santé ou encore leur dévouement au sein des associations aussi diverses qu’utiles à la vie de la cité.
Le désintérêt apparent des Clichois pour la gestion de leur ville n’est toutefois pas sans causes.
Au premier rang de celle-ci, ils savaient bien que mardi dernier, le budget était ficelé à l’avance, sans eux.
En outre, tant au plan local que régional ou national, ils ont vu comment leurs choix ont été balayés !
N’avez-vous pas bafoué le vote de la majorité des Clichois en faveur de la gauche pour ensuite évincer quatre de ses représentants politiques et vous allier avec le MODEM ?
Les décideurs régionaux et vous-même n’avez-vous pas lâché les usagers de la ligne 13 du métro en leur faisant croire à sa désaturation par le prolongement de la ligne 14 de Saint-Lazare à la mairie de Saint-Ouen ?

Lire la suite...

 

Métro : Dédoublez la ligne 13 !

acrobligne13.jpg
La journée du 13 mars aura été une journée de mobilisation des communistes autour de l'exigence de dédoublement de la ligne 13, refusé par l'Etat Sarkozien, la Région dirigée par le socialiste J.P. Huchon et le STIF.
La galère quotidienne, le ras le bol et la colère ne cessent de grandir chez les usagers, écœurés de voir prévaloir le Grand Paris de la Finance au détriment des usagers dans le développement des réseaux de transport.
Contrairement aux affabulations de l'Etat, de la Région et du STIF , la ligne 14 - dont l'utilité n'est évidemment pas en cause-, ne permettra nullement de décongestionner la ligne 13 durablement.
La RATP, le STIF et la Région se sont contentés d'une concertation bidon où tout était décidé d'avance et dont le but premier était l'enfumage des usagers.
Ceux qui, comme le maire de Clichy G. Catoire, ont cru à la solution ligne 14, plutôt que de rejoindre le rassemblement pour le dédoublement de la ligne 13 devraient enfin ouvrir les yeux : contrairement à leur affirmation, il n'y aura pas de nouvelle station de la Ligne 14 sur Clichy !
La station Maison du Peuple, miroir aux alouettes brandie par Catoire à fait pschiiiit !
Les communistes de Clichy, d'Asnières, de Gennevilliers, de la RATP, de Paris, de St Denis, etc. représentant au total 17 sections ont, le matin et le soir, distribué un 4 pages aux usagers, fort bien accueilli.
F. Delalleau, candidat PCF-Front de gauche aux législatives, et G. Schmaus, président du groupe des élus communistes de Clichy ont participé à cette initiative rassembleuse.
De son côté la CGT- RATP dans le communiqué ci dessous porte une appréciation négative sur le projet de contrat entre le STIF (dirigée par la Région) et la RATP qui tourne le dos aux intérêts des usagers et dégraderait encore la situation des transports parisiens tout en accroissant l'exploitation des salariés.
Usagers et agents de la RATP, même combat!

Lire la suite...

 

Grand Paris, les contribuables franciliens paient l’addition !

AplatGP.jpg
Fruit d'un compromis sur le dos des franciliens, entre l'Etat Sarkozien et les élus socialistes de la Région et de la Mairie de Paris, le Grand Paris vise à aménager la région parisienne selon les souhaits du MEDEF et des marchés financiers en faisant de l'Ile de France une place forte financière mondiale.
Le Grand Paris privilégie les liaisons entre centre d'affaires plutôt que de porter réponse aux attentes des banlieusards en matière de déplacement : ce mauvais projet ignore ainsi la nécessité du dédoublement de la ligne 13.
Voici une déclaration de la CGT Ile de France...
Le « Grand Paris » fait l’objet de nombreux débats.
Ce projet est d’abord et surtout un projet capitalistique qui consacre l’idée d’une métropole financière de rang mondial, mais dont la majorité des salariés et habitants franciliens n’ont rien de bon à attendre en matière de transports, de logement, de services publics etc…
Car l’objectif est de faire de l’Ile-de-France une place forte financière qui entrerait en concurrence avec les autres places financières européennes telles Londres ou Francfort.
Et dans un tel contexte, les transports sont un enjeu essentiel dans cette logique capitalistique, l’organisation des transports précédant souvent l’aménagement du territoire.
Il en est ainsi du projet « Grand Paris Express ». Si certains localement peuvent y trouver une réponse à leurs problèmes de transports, globalement ce projet ne répond pas aux attentes et besoins des populations, particulièrement celles qui sont moins fournies en matière de transports collectif.
Et pourtant tous les contribuables franciliens vont payer ce projet « Grand Paris ». Ainsi tous les propriétaires et locataires doivent mettre la main au porte monnaie.

Lire la suite...

 

Tansports : Les Clichois disent OUI à la zone unique mais NON et NON à l’augmentation du Pass Navigo !

A_placeClichL13.jpg
Le débat autour de la tarification des transports en commun en Ile-de-France va être discuté au conseil d'administration du STIF le 7 Décembre et à la Région.
Le PCF est favorable à la création du tarif unique pour l’Ile de France afin de favoriser la mobilité des clichois et des franciliens. Mais pas question que ce tarif unique s’accompagne d’une hausse significative du coût du PASS Navigo .
En particulier des tarifs du Navigo pour la zone1 et 2 dans laquelle est située Clichy.
Toute explosion des tarifs serait intolérable. Alors que la droite et les marchés financiers imposent sans cesse de nouveaux plans de rigueur aux peuples, les communistes refusent de faire payer davantage les usagers.
D’autant que le gouvernement ponctionne une nouvelle fois payer les usagers : le ‘’super plan d’austérité’’ annoncé par François Fillon augmentera ainsi la TVA sur les forfaits et tickets de 5,5 % à 7 %.
Alors zone unique oui, mais pas touche au tarif du Navigo de la zone 1 et 2….
Nous refusons aussi de faire financer la zone unique par les collectivités locales : cela reviendrait à faire payer les contribuables ou à amputer leurs politiques au service des Franciliennes.
Les tarifs sont déjà trop élevés pour la qualité du service rendu : dans le 92 les clichois, comme les gennevillois et les asniérois sont traités par la RATP, le STIF (et donc la Région), l’Etat qui se désengage du financement des infrastructures, comme du bétail sur la Ligne 13 !
Les usagers paient plein pot pour un service moindre qu’ailleurs puisque faute de dédoublement de la ligne, le cadencement des rames est moindre, tandis que les incidents, les arrêts de services, les retards se multiplient. Quant à la dignité des usagers, elle est mise à mal avec l’intervention des « pousseurs RATP » aux portes palières….
Au mépris des usagers, lâchés par le maire G. Catoire, le STIF et la Région ont poussé le prolongement de la ligne 14 répondant mieux aux objectifs du Grand Paris de la Finance au détriment du dédoublement de la ligne 13. Ils ont présenté faussement la ligne 14 comme une solution pour soulager le trafic sur la ligne 13.
C’est prendre les usagers, ou plutôt les sardines de la ligne 13 pour des idiots.

Lire la suite...

 

Carte Imagine'R : PCF et JC exigent du Département le remboursement à 50 %

Affhorligne13.jpg
Le PCF et la JC 92 se battent pour le remboursement à 50% de la Carte Imagine'R destinée aux jeunes.
À l’heure où la question de la lutte contre la ségrégation géographique des territoires se pose dans les débats autour du Grand Paris Express qui organise les transports pour répondre aux besoins de la finance et non à ceux des usagers, notre département se devrait d'agir pour l'accès aux transports et le droit à la mobilité.
Droit trop souvent remis en cause par le coût ces transports.
En particulier pour la jeunesse. A Clichy, avec la ligne 13, les jeunes paient plein pot, pour un service de mauvaise qualité, dans des conditions honteuses !
La RATP, la Région, le STIF - G. Catoire, le maire de Clichy, J.P. Huchon (PS) le Pdt de la Région et J.V. Placé (Verts) l'Adjoint aux Transports se couchent devant l'Etat - font fi des attentes en refusant le dédoublement de cette ligne 13 qui multiplie les incidents et les retards et transporte les jeunes et les usagers comme du bétail.
Y a basta! Exigeons sans attendre le remboursement à 50 % de la carte Imagine'R!

Lire la suite...

 

Grand-Paris : l’Accord Huchon-Sarkozy ignore la Ligne 13 et la galère quotidienne des Clichois

ProHuchonSarko.jpg
Belle opération de communication, d'enfumage et de manifestation consensuelle !
J.P. Huchon et le ministre de la ville M. Leroy ont tenu une conférence de presse pour présenter leur accord sur le volet transport du Grand Paris.
Ce plan, c’est 32,4 milliards d’euros d’investissement. Il prévoit la modernisation des réseaux de transport actuels, en particulier des RER, pour 11,9 milliards, et la réalisation d’un métro automatique de rocade autour de Paris, pour 20,5 milliards, (hors achat du matériel roulant).
Il s’agit avant tout de relier les pôles d’activités entre eux, ce qui serait une bonne chose, si ça ne s’opérait pas au détriment de l’amélioration des conditions de transports de centaines de milliers de banlieusards de la banlieue nord.
La desserte fine du territoire et l’amélioration des conditions de transports actuelles ne sont visiblement pas une priorité pour Sarkozy qui veut un Grand Paris au service de la Finance.
Quant au STIF et à Huchon, ils continuent d’ignorer la ligne 13. Pas un centime n’est prévu pour la ligne 13.
Des métros pour les uns, des « pousseurs » pour les autres », voilà ce que les clichois retiendront de ce Plan qui tourne le dos à leurs revendications et promet une aggravation de l'inégalité de traitement des usagers totalement contraire à l’esprit même du service public.
Comment ne pas s’indigner de voir un beau mensonge repris en cœur par les promoteurs de cet accord qui s’est conclu sur le dos de toute une partie des banlieusards: la fable de la désaturation de la ligne 13 par le prolongement de la ligne 14, ce qui est formellement démenti par les experts et les projections de trafic.

Lire la suite...

 

Vote du PLU: Catoire s'appuie sur la droite UMP et MODEM ! Lire l'intervention de Guy Schmaus

GS1beauj250rot.jpg

G. Catoire a finalement réussi, grâce au renfort des voix de la droite UMP et du MODEM, à faire voter son PLU Sarko-compatible ouvrant les vannes de la spéculation immobilière sur la ville .
Ce Plan local d'urbanisme aurait il été adopté si le vote avait été à bulletin secret ? Pas certain. A gauche, les élus communistes, les Verts, des divers gauche et 5 élus socialistes, dont deux maires adjoints, ont voté contre. Un autre maire adjoint socialiste s'est abstenu.
Le renfort des 8 voix de droite à donc été décisif.
Résultat : une gauche profondément divisée (17 pour et 15 contre et 1 abstention), un maire isolé jusque dans son bureau municipal...
Le bilan de G. Catoire est très mauvais et inquiète les clichois:
- anticommuniste viscéral, il retire leur délégation aux élus communistes et casse l'union de la gauche,
- il n'écoute pas les clichois, majoritairement opposés à ses options d'aménagement pour la ville, il s'apprête à mettre en œuvre un PLU ne pouvant réjouir que les promoteurs à même de rentabiliser les grandes tours,
- désertant le combat pour le dédoublement de notre ligne de métro, il abandonne les usagers de la ligne 13 à leur sort.
- il porte, par son inaction, une lourde responsabilité dans le scandale du chauffage urbain qui alourdit les charges de chauffage des locataires et des propriétaires
Et maintenant G. Catoire joue la carte de la compromission ouverte avec la droite UMP et MODEM, lesquels lui apportent l'appui qui lui manque à gauche.
Est-ce le prélude à une ouverture à droite , à une alliance avec le MODEM ou même avec l'UMP ?
Voici l'intervention de G. Schmaus, lors du dernier conseil municipal.

"Bien penser notre ville pour les 20 ans à venir, c’est naturellement long et difficile, car le préalable à tous les choix n’a qu’un nom : l’humain. L’humain dans ses besoins, dans ses attentes, dans ses espoirs et dans ses futurs.
Or, le seul moyen de ne pas se tromper est de satisfaire à l’exigence démocratique.
Tous vos déboires, Monsieur le Maire, au sujet du plan local d’urbanisme viennent de cette « exigence démocratique » que vous avez oubliée, négligée et hélas même, méprisée.
Nous ne nous réjouissons pas, nous communistes, de votre échec, puisqu’un P.L.U. est indispensable à une bonne gestion d’une ville comme Clichy.
Mais pas un P.L.U. soumis aux puissances d’argent dont les appétits, jamais rassasiés, n’écrasent pas seulement les plus modestes, mais tous ceux qui souffrent du chômage, de la vie chère, du manque de logements aux loyers accessibles, de l’angoisse du lendemain, des multiples régressions sociales, dont le recul de l’âge de la retraite n’est pas le moindre….
Aussi, nous nous prononçons pour un nouveau plan local d’urbanisme rédigé avec et pour les clichois, fondé sur trois règles de gauche : la fidélité aux engagements, le courage de résister et de riposter, la franchise sur ce que l’on dit et ce que l’on fait."

Lire la suite...

 

STIF (2)- De nouvelles ressources pour les transports franciliens : Ensemble à gauche, relevons le défi !

L13plclicH380.jpg
« Des millions de Franciliennes et de Franciliens, parmi lesquels de très nombreux usagers des transports en commun, subissent aujourd’hui de plein fouet les effets de la crise.
De son côté, afin de répondre à une situation financière difficile, liée à la fois à cette conjoncture économique défavorable et au désengagement financier de l’Etat, le Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF) envisage de voter le 2 juin prochain de nouvelles hausses tarifaires dépassant largement l’inflation.
Pour nous, élu-e-s régionaux du groupe Front de Gauche, Parti Communiste, Gauche unitaire et Alternative Citoyenne, et notre représentante au STIF Laurence Cohen, il n’est pas possible de faire peser les contraintes budgétaires sur les usagers et les collectivités !
Notre position reste celle de l’alignement des hausses tarifaires sur l’inflation, conjuguée à une extension du droit à la mobilité pour les plus démunis, par des mesures de tarification sociale.
Cela a été largement engagé lors du mandat précédent, en grande partie à notre initiative, et doit être poursuivi – notamment en ce qui concerne les jeunes en insertion.

Lire la suite...

 

(2) Halte au projet de Grand Paris!

Assassi300.jpg
Dialogue Clichois propose l'intervention de la sénatrice communiste Eliane Assassi sur le dangereux projet de Grand Paris qui vise a aménager de façon technocratique la métropole au seul bénéfice des marchés financiers et de la haute finance, au détriment des franciliens.
Seraient au rendez vous : la spéculation et la flambée des loyers, les tours de grandes hauteur ( (comme à Clichy avec les Tours-Catoire), la liaison rapide entre aéroport et pôle d'affaires pour les biznessmen pressés plutôt que le dédoublement de la ligne 13, le développement des inégalités plutôt que la solidarité entre territoire et l'étouffement de la démocratie de proximité avec la suppression à terme des départements et des pouvoirs de décisions restant aux communes..

"Comment croire également au développement d'un grand Paris si vous sacrifiez la production matérielle de richesses et des projets de développement économique au profit –c’est le cas de le dire- de la création de bulles financières ? En l’état, votre texte va accentuer un peu plus encore la désindustrialisation de la région capitale. C'est un vrai problème.

Lire la suite...

 

Vote du Budget 2010 : l'intervention de G. Schmaus (PCF)

Guycarr_jpg.jpg
"En 25 ans de mandat, c’est la première fois que vous nous proposez une augmentation zéro du taux des impôts locaux. Mieux vaut tard que jamais ! Bon anniversaire Monsieur le Maire !
Seriez vous devenu sensible aujourd’hui à l’avalanche des attaques qui submergent les clichois, à leurs angoisses dues à l’incroyable régression sociale, économiques sarkozienne, sanctionnée par le vote régional d’avant hier ou vous êtes vous enfin laissé convaincre par nos arguments réitérés sur la trop forte pression fiscale locale de ces dernières années ?

Lire la suite...

 

Régionales : Résultats de Clichy

electionspan600.jpg
Inscrits 28 112
Abstentions 59.4%
Votants11 416 40.6%
Exprimés 11 106 39.5%

Jean-Paul HUCHON (SOC) 3 407 Voix 30.7%
Cécile DUFLOT (VERTS) 2 192 Voix 19.%
Valérie PECRESSE (MAJ) 2 068 Voix 18.6 %
Marie-Christine ARNAUTU (FN) 979 Voix 8.8%
Pierre LAURENT (FDG) 733 Voix 6.6 %
Olivier BESANCENOT (NPA) 529 Voix4.8%
Alain DOLIUM (MODEM) 472 Voix 4.2 %
Nicolas DUPONT-AIGNAN (DVD) 357 Voix 3.2%
Jean-Marc GOVERNATORI (Alliance Ecolo Indep.) 135 Voix 1.2%
Jean-Pierre MERCIER (LO) 102 Voix 0.9%
Axel de BOER (Liste Chrétienne) 81 Voix 0.7%
Almamy KANOUTE (Emergence) 51 Voix 0.5%

Dans ce contexte marqué avant tout par une très forte abstention traduisant le désarroi des couches populaires, un rejet massif de la droite présidentielle au profit de la Gauche et un regain du Front National, le Front de Gauche, sur Clichy avec 733 voix et 6,6 %, gagne 84 voix et 0, 6% sur les Européennes. A Clichy, sans retrouver leur score des européennes, les Verts se maintiennent à un niveau élevé.
Trop d'électeurs des couches populaires, victimes de la crise du capitalisme sont restés chez eux et sont venus grossir les rangs des abstentionnistes.

La liste conduite par P. Laurent (PCF) dépasse la barre des 10% dans quatre quartiers de la ville : le 10èm bureau (école Victor Hugo) avec 11,61 % des voix, le bureau n° 22 (école Pasteur) avec 11,16%, le bureau n°25 (école Jean Jaurès) avec 10,26 % et le bureau n° 11 (école Victor Hugo) avec 10,19 %.
Ces résultats sont encourageants et sont à mettre au crédit des militants et élus communistes de Clichy.
Dans les Hauts de Seine, le score de P. Laurent à Clichy arrive en septième position des résultats du Front de gauche: derrière les résultats de Gennevilliers, Malakoff, Bagneux, Nanterre, Villeneuve la Garenne, Colombes, viennent ensuite Clichy et Fontenay aux roses.
Au niveau national, la défaite de la droite sarkoziste et du Modem est sévère.
On note le succès des listes du Front de Gauche conduite par le PCF : 14,2% pour A. Chassaigne en Auvergne, 13,1 % pour Ch. Audouin en Limousin, 10,8 pour Alain Bocquet dans le Nord-Pas de Calais, 10% par D. Bucchini en Corse. En Picardie, le total des deux listes communistes (M. Gremetz et Th. Aury) fait 11, 5%.
Les communistes de Clichy appellent à faire partout barrage à la droite et à amplifier la déroute de Sarkozy.
Ils se prononcent pour une fusion technique des listes, respectueuses des diverses sensibilités de la gauche et de la réalité politique des Hauts de Seine et de l'Ile de France.
Ils demandent aux futurs élus du Front de Gauche de rester libres de leur choix et de leur vote en toute occasion, de continuer à porter leurs revendications avec offensive et sans esprit de renoncement, notamment au sein du STIF pour contribuer à la réorientation nécessaire. A l'évidence, les luttes devront s'amplifier sur les questions de l'emploi et de l'utilisation de l'argent des banques, du logement social, de la défense de la retraite, de la santé pour sauver l'Hôpital public et développer Beaujon, autour du refus du Grand Paris et sur la ligne 13 pour obtenir la réorientation des priorités du STIF, le dédoublement de la ligne et la tenue d'un référendum sur les villes concernées.
Les clichois peuvent compter sur la mobilisation des communistes sur ces enjeux si importants pour la vie quotidienne de chacun.

 

Succès du meeting du 10 Mars

julfer2350.jpg
45 personnes sont venues dialoguer, école Jules Ferry, avec les invités, candidats sur la liste du Front de Gauche conduite par Pierre Laurent. Autour d'Annie Mendez (de gauche à droite sur la photo), déléguée de la liste Front de Gauche pour Clichy qui présidait cette soirée,Thierry Guigui, syndicaliste hospitalier, Rodolphe Balensi (PCF) syndicaliste dans la grande distribution et Daniel Kossowski (PG) ont présenté des éléments du programme du Front de Gauche pour l'Ile de France.
julfer1350.jpg

Les points abordés par les intervenants dans la salle ont reflété les préoccupations des clichois.
Ainsi, la ligne 13, avec l'exigence du dédoublement prioritaire de la ligne et donc la révision nécessaire des orientations du STIF et le souhait de pouvoir enfin compter sur des élus combatifs sur ces enjeux de transport. Guy Schmaus a rappelé la teneur du courrier des élus communistes à J.P. Huchon, lui demandant l'organisation d'un référendum, sur les villes concernées ...
J. C. Guillou et L Landau, du comité des usagers ont rappelé l'enfer au quotidien vécu par les voyageurs et l'exigence de voir organiser ce referendum. Qui pourrait avoir peur de la démocratie participative?
julfer4250.jpg

D'autres interventions ont porté sur la situation de Beaujon et les attaques sur la santé, le problème du Handicap et la nécessité de mettre en chantier une grande politique de prévention et de santé publique en dotant l'hôpital public des moyens nécessaires à sa modernisation et à la revalorisation des salaires des agents hospitaliers.
La situation faite à l'éducation nationale a également été évoquée par l'assistance et notamment par P. Rabineau de la FSU, avec une actualité marquée à Clichy, par la gréve des enseignants du collège Van Gogh qui demandent une augmentation de la dotation globale d'enseignement et le retour et la pérennité du poste de CPE.
julfer6240.jpg

Autres préoccupations: celle de l'emploi avec l'exigence de Fonds régionaux pour l'emploi et la réflexion sur l'utilisation de l'argent et du crédit, et la nécessite d'un pôle public bancaire, de réorientation de la BCE. Il s'agit de contrôler l'usage de l'argent et du crédit afin que ce dernier aille à la création d'emploi et non à la spéculation.
julfer5340.jpg

La précarité et le calvaire des horaires fractionnés dans la grande distribution, la réforme de la fiscalité, la réforme des collectivités territoriales, la situation des retraités mais aussi celle de la jeunesse et des étudiants, le refus du Grand Paris et bien entendu, les problèmes clichois (PLU et rejet des tours de grande hauteur, OPHLM chauffage urbain, etc...) sont autant de thèmes qui ont nourri les interventions. A noter, dans la salle, outre la présence de représentant(e)s d'associations, celle d'une dizaine de jeunes de 17-25 ans dont la participation a été saluée par la tribune. Parmi eux, on peut souligner la présence de F. Dellaleau, secrétaire national de l'UEC (Union des étudiants communistes) et nouveaux clichois.

 

Crise à Clichy la Garenne

Communiqué du Groupe communiste de Clichy la Garenne

ANECR.jpg
Si Gilles Catoire, le maire socialiste de Clichy, a dû, in extremis, sortir de l’ordre du jour du Conseil municipal du 17 février 2010, le vote sur son Plan Local d’Urbanisme (PLU), c’est que l’hostilité initiale des seuls élus communistes, il y a 15 mois, a gagné sa propre majorité au point de lui faire mordre la poussière.

Lire la suite...

 

Dédoublement de la Ligne 13 : Le combat continue, par Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers

Bourgoin230.jpg
Jeudi 11 février en soirée, s’est tenue la réunion de clôture de la soi-disante concertation, ouverte par le STIF, pour la désaturation de la ligne 13 du métro.
J’y étais, j’ai écouté, à nouveau pris part au débat et fais des propositions. J’en sors déçu mais renforcé dans ma conviction que le combat continue et s’amplifie.
Alors que tous les usagers transportés dans des conditions indignes et de nombreux élus locaux demandent le dédoublement de la ligne 13, seule solution valable pour vraiment la désaturer, la direction du STIF s’entête à n’étudier que le prolongement de la ligne 14, solution dont toutes les études démontrent l’insuffisance flagrante.
Le retard pris depuis 30 ans nécessite un plan d’une toute autre ampleur et, enfin, des engagements financiers clairs de l’Etat au côté du STIF.
C’est pourquoi, avec les élus gennevillois, nous poursuivrons l’action aux côtés des usagers du Nord-ouest parisien pour obtenir un service public du transport de qualité.
A très court terme, nous serons vigilants à la mise en œuvre, dans des délais rapides, des annonces faîtes hier soir : la généralisation des portes palières et le renforcement de l’offre de bus.
Jacques Bourgoin, maire de Gennevilliers

 

Garder la région à gauche : Oui, mais pour en faire un vrai pôle de résistance et d'alternative !

"?Ensemble pour des régions à gauche, solidaires, écologiques et citoyennes" Quatre mille personnes. avec le  Front de gauche (PCF, Parti de gauche, Gauche unitaire)   et de nouveaux partenaires (Alternatifs, République et socialisme, la Fédération, le
Les militants du PCF n'attendent pas les veilles d'élections pour être sur le terrain des luttes : dédoublement de la ligne 13, défense des terrains SNCF en bordure de Levallois, lutte contre le Grand Paris et les Super Tours de G. Catoire, luttes aux côtés des locataires pour la réhabilitation du 1-9 rue Raoul Delattre ou contre les hausses de quittances, dénonciation du scandale du chauffage urbain, votation contre la privatisation de la poste, refus des fermetures de services sur Beaujon, etc.

Lire la suite...

 

Transports collectifs : Pour P. Laurent (PCF), il est possible de répondre aux besoins des franciliens

Plaurentmeet300.jpg
© Copyright by Photothèque du mouvement social
Lors de la conférence de presse du 10 février, consacrée aux transports franciliens, Pierre Laurent, tête de liste (PCF) du Front de Gauche en Île-de-France, a fait valoir le droit au transport à travers l’idée d’une zone unique pour tous les Franciliens au prix de la zone 1 et 2, le remboursement à 100 % des trajets domicile-travail par l’employeur et l’extension de la gratuité aux titulaires de la CMU, aux jeunes en formation et aux salariés à bas revenus.
Pour Pierre Laurent, il est d’abord nécessaire de rattraper « les retards sur investissements.
Et, dans un deuxième temps, on pourrait avancer sur la gratuité totale.
En premier lieu, menons la bagarre avec l’État qui reconnaît lui-même que le développement des transports dans la région nécessite des milliards ».
Des mesures que le Front de gauche chiffre à 4 milliards d’euros répartis entre la région, le Syndicat des transports d’Île-de-France et l’État.
Les transports, pris comme « piliers de la cohésion sociale », serviraient à réduire les frontières invisibles avec la création de 250 lignes de bus.
Par ailleurs, la cauchemardesque ligne 13 se verrait dédoublée.
Cela implique donc une réorientation des priorités du STIF.
Enfin un engagement clair et précis et bienvenu quand toutes les autres listes, à l'exception de celle du Front de gauche, font l'impasse sur cette attente majeure des clichois..
L’occasion pour Pierre Laurent de revenir sur le « grand huit », ce réseau de transports qui prend forme dans le cadre du Grand Paris sarkozyen.
« Dans ce projet, les stations seront éloignées de 5 à 8 km les unes des autres, cela signifie que des zones entières resteront isolées. Certes, le temps de transport entre les grandes zones d’affaires sera diminué mais le temps de trajet restera le même pour les Franciliens.
De plus, on ne sait rien du financement et du partenariat public-privé qui nous est annoncé.
C’est un projet conçu pour créer des zones spéculatives » grâce au droit de préemption que s’octroierait l’État dans un rayon de 1?500 mètres autour des gares.

 

Avec Pierre Laurent : Ligne 13 et PRIORITÉ AU TRANSPORT DE QUALITÉ PARTOUT ET POUR TOUS

13V300.jpg
Voici le volet transport des propositions de Pierre Laurent (PCF) et de la liste Front de Gauche qu'il conduit. On notera que la liste Front de Gauche est la seule à reprendre très clairement la revendication du dédoublement de la ligne 13 demandé par les Clichois....

Chaque jour, c’est la galère. Rames bondées, trains supprimés, insuffisance du nombre de bus et horaires inadaptés : les conditions de transport en le-de-France sont devenues insupportables !
Les causes sont connues : Des investissements en retard de plus d’un demi-siècle.

Lire la suite...

 

LIGNE 13 : Catoire gonflé à l'anticommunisme

L13fouleV300.jpg
En grandes difficultés dans la ville, car les Clichois, comme les Gennevillois et les Asnierois sont attachés à la solution consistant à rendre les deux branches de la ligne 13 indépendante, G. Catoire a recours à son dérivatif habituel : l’anticommunisme.
Il vient de se fendre d’un communiqué rageur, à en-tête de la municipalité, donc sur deniers publics, s’en prenant aux positions des communistes coupables, comme la population, d’être favorables au débranchement-dédoublement, de la ligne 13, seule solution permettant la désaturation réelle de la ligne 13.
Bien en mal de contre-argumenter sur le fond, il fait mine de croire – pour tromper le lecteur ?-que les communistes sont opposés au prolongement de la ligne 14. C’est faux. Répétons-le : l’intérêt du prolongement de la ligne 14 est indéniable en terme de maillage des transports en commun : elle permettra la correspondance avec le RER à St Ouen, avec la future gare TGV à Pleyel et avec l’aéroport Charles de Gaulle à son extrémité nord. Rançon de son succès prévisible avec cette capacité de maillage : elle risque d’être rapidement saturée à son tour, puisqu‘il s’agit en fait d’un maillon du grand-huit de Sarkozy et de Ch. Blanc.
Naïveté ? G. Catoire se cramponne a un leurre : la création hypothétique sur la ligne 14 de la station Maison du Peuple sur Clichy, ce qui serait effectivement une bonne chose.
Mais comment croire que le prolongement de la ligne 14 (météorisation) basé sur la rapidité de liaisons entre les pôles et les aéroports, va permettre l’ouverture d’une telle station ? L’impératif de la vitesse commerciale s’oppose à une desserte de cabotage. Dans la logique financière dominante, cette station apparaîtra bien trop proche du RER de St Ouen !
Comment ne pas comprendre qu’avec les projets d’urbanisation (logement et emploi) sur Clichy, sur Gennevilliers, ou sur Paris avec la Cité de la Justice porte Clichy, le trafic va encore s’accroître sur le tronçon Port de Gennevilliers-La Fourche ?
A Gennevilliers, c'est toutes sensibilités confondues (y compris les socialistes et les verts) que les élus se sont prononcés pour le dédoublement. Mais à Clichy, G.. Catoire s'enferme dans son refus.
Même si des militants socialistes et même quelques élus s'interrogent mezzo voce derrière son dos.
La position de la mairie de Clichy, - bizarrement soutenue par l’élu vert Fournier - va vite devenir intenable. Déjà le commissaire-enquêteur du PLU de Clichy s’inquiéte et s’interroge dans son rapport : il ne comprend pas que la ligne 13 ne soit pas une priorité pour la mairie de Clichy.
G. Catoire prend la responsabilité d’affaiblir le front uni des élus de la boucle Nord des Hauts de Seine pour obtenir le débranchement de la ligne 13. Il rend service à la droite Sarkozyste et à Ch. Blanc en divisant et en ne rejoignant pas le camp de ceux qui luttent, aux côtés des usagers pour le débranchement.
Une précision : pour masquer son manque de fermeté dans le dossier de la ligne 13, G. Catoire évoque la responsabilité de l’ancien ministre des transports J.C. Gayssot, personnage qui s’est éloigné du PCF au point d’être candidat contre la liste du Front de Gauche en Languedoc Roussillon.
Mais qui peut sérieusement croire que dans le Gouvernement Jospin, le ministre des transport disposait d’une réelle marge de manœuvre ?
La solidarité de gestion que G. Catoire évoque a cor et à cri, dans d’autres circonstances, conduit en réalité à imputer au Premier Ministre de l’époque Lionel Jospin lui-même cette attention insuffisante portée à la ligne 13.
Puisque G. Catoire aime se pencher sur le passé de la ligne 13, pourquoi ne rappelle-t-il pas à ses lecteurs, le rôle déterminant des communistes – ceux de Gennevilliers et de Clichy- dans la réalisation de cette ligne.
Pourquoi n’évoque –t-il pas la formidable bataille animée à l’époque par Guy Schmaus pour que le métro soit enterré ? Oublie-t-il que le maire socialiste de l’époque et les socialistes locaux se satisfaisaient d’une sortie du métro en aérien au niveau de la rue du Landy ?
Pour leur part, les militants et élus communistes de Clichy n’ont pas varié : ils restent attachés au dédoublement-débranchement de la ligne 13 qui doit être considéré comme prioritaire et sont aux côtés des usagers qui galère au quotidien et qui en ont raz le bol .
Le chef de file du Front de Gauche Pierre Laurent s’engage à faire du dédoublement-débranchement de la ligne 13, un des points forts de son programme pour l’Ile de France, en matière de transport.

- page 1 de 2

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs