Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - Mélenchon

Fil des billets

Clichy : Le PG et le PCF appelent à voter Mélenchon à la présidentielle et François Delalleau à la législative

AvFdeletJLMel.jpg
Voici le texte diffusé à Clichy par les forces du Front de gauche

Avec le Front de gauche faisons entendre l’exigence de l’Humain d’abord.
En 2012 : on dit stop à Sarkozy et à la droite.
L’élection présidentielle des 22 avril et 6 mai et les élections législatives des 10 et 17 juin seront l’occasion de dire stop à la politique de Nicolas Sarkozy et de la droite quoi veulent nous imposer l’austérité.
La crise n’est pourtant pas une fatalité. Elle est bien la conséquence directe des politiques qui ont été menées ces dernières années : blocage des salaires qui oblige à s’endetter, spéculation débridée et carte blanche donnée à la finance… Pour sortir de la crise, il faut donc changer de politique.
Mettons un coup de barre à gauche
Il ne suffira pas de chasser Nicolas Sarkozy.
Nous avons besoin d’une gauche qui ne déçoive pas.
Faute d’être à la hauteur, cela nourrirait la droite et le Front national de Marine Le Pen.
Nous avons besoin d’une gauche offensive, déterminée, qui s’attaque à la loi de l’argent qui soit porteuse de nouvelles et de grandes avancées sociales, qui remette en cause les logiques qui ont amené l’Europe au bord du gouffre.
Il faut une politique de gauche qui ne laisse pas écraser par les financiers.
Le Front de gauche veut s’attaquer à la racine de la crise.
Les mesures proposées par le Front de Gauche permettent de sortir réellement de la crise dans laquelle le capitalisme nous a plongés.
Le Front de Gauche, c’est l’humain d’abord !
Avec la candidature de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle et les candidats du Front de Gauche aux législatives, François Delalleau et Annie Mandois à Clichy\Levallois, nous proposons la seule alternative crédible : résister à la finance et rendrele pouvoir au peuple pour permettre le progrès humain. Quand le peuple s’en mêle, tout peut changer

Lire la suite...

 

La chance de la gauche, par Patrick Le Hyaric

ApatLH.jpg
Comme cette campagne électorale serait terne sans le formidable dynamisme du Front de Gauche, le talent de Jean-Luc Mélenchon et ses propositions pour changer de politique. Nos concitoyens se trouveraient enserrés dans un étouffant étau.
D’un côté, M. Sarkozy jouant sur les peurs et les divisions pour tenter de se sauver et le système avec lui.
De l’autre, des orientations perçues comme ne répondant pas aux attentes. Bref, on pourrait certes avoir une alternance, mais sans perspective de vivre mieux. Sans espérances.
Or, l’espoir est en train de renaître. Grâce au Front de Gauche des millions de nos concitoyens, dont beaucoup étaient tentés par l’abstention, relèvent la tête. C’est cela qui a fait pousser des cris d’orfraie à Mme Parisot hier.
C’est bon signe !

Lire la suite...

 

500 syndicalistes appellent à voter pour le candidat du Front de gauche J.L. Mélenchon

afdgencom.jpg
A peine lancé juste avant la "Reprise de la Bastille" de ce dimanche, et déjà 500 signataires.
L'appel "Des luttes sociales aux urnes" rédigé par des syndicalistes en faveur du Front de gauche rencontre un succès exponentiel.
Voici la liste des 30 premiers signataires:
Biard Joël, Electricien; Bressan Eugénio, Enseignant; Chailley Jean Claude; Cochin Yann, énergie; Debons Claude; Drevon Jean Michel ;Dumez Thierry, Fonction publique territoriale ;Faverie Sébastien, Chimie ; Franco Helène, Magistrate ;Garrel Gilbert, Cheminot ; Geay Bertrand, universitaire ; Gibelin Jean Luc, Directeur d’Hôpital ; Guidou Jean Albert, Finances publiques ; Joly Pascal, Cheminot ;Journiac Marianne ; AP HP; Khalfa Pierre ; Lafaurie Anne, Fonction publique territoriale ;Le Loarer Anne, Technicienne laboratoire ; Le Reste Didier, Cheminot ; Lerichomme Jacques, Enseignant ;Marsaleix Pierre, Enseignant ;Ossant Herve, Métallurgie ; Painchan Reza, La Poste ; Petit Lesage Valérie ; Mutuelle agricole ; Renard Denis, Sécurité Sociale ; Sauvage Laurence; Sergent Nicole, Enseignante ;Tealdi Jean François, Audiovisuel public ;Torres Michel, Education nationale ;Trésallet Guy, Enseignant ;Weber Louis, Enseignant
Dialogue Clichois publie l'appel.
Des luttes sociales aux urnes

Salariés, militant(e)s syndicaux ou non, nous sommes confrontés quotidiennement aux dégâts que produit la soumission des politiques à la loi du capitalisme: fermetures d'entreprises, précarité et chômage massifs des jeunes, temps partiel imposé à une majorité de femmes, retraites amputées, fin de mois difficiles, services publics dégradés...

Lire la suite...

 

10 mai 1981 : « Changer la vie aujourd'hui, c'est ne pas décevoir l'espoir »

FrMitt300.jpg
A l'occasion des 30 ans du 10 mai 1981, date anniversaire de l'élection de F. Mitterrand, Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF, est intervenu aux Bouffes du Nord, sur le thème "Changer la vie aujourd'hui". Extrait de sa déclaration....
« 30 ans après le 10 mai qui fut porté par un élan populaire formidable, il n'est plus possible de démêler dans les mémoires ce qui relève de cet élan victorieux, des déceptions et des renoncements qui suivirent.
Depuis, le peuple de gauche reste tout à la fois habité par l'espoir du changement pour lequel il continue de se battre et par la crainte de voir cet espoir à nouveau déçu. D'autant que la chance accordée par notre peuple entre 1997 et 2002, ou en 2005 dans la campagne du NON au TCE, n'a pas été saisie.
Changer la vie aujourd'hui, c'est d'abord ne pas décevoir l'espoir. C'est trancher nettement pour qui nous voulons gouverner et à qui nous voulons donner le pouvoir : aux ouvriers, aux employés, à tous ceux qui vivent sous le seuil de pauvreté, à tous les travailleurs et à tous les créateurs. Il faudra alors faire reculer le pouvoir des marchés financiers.
Changer la vie aujourd'hui, c'est changer le travail, changer le pouvoir des travailleurs sur l'argent et les richesses créées, changer l'Europe, changer les institutions en construisant une 6eme république.
Ceux qui espèrent de la gauche savent que pour changer la vie, le pouvoir devra changer de camp et pas seulement à l'Élysée. En 81, voilà ce que le peuple espérait en votant François Mitterrand. En 2012, saurons-nous rouvrir la porte de cet espoir? ».
Bonne question.
Mais alors pourquoi Pierre Laurent s'obstine-t-il à proposer la candidature de Jean Luc Mélenchon qui divise les communistes et emmène le Front de Gauche droit dans le mur?
Avec cet homme incontrôlable, issu du mitterandisme, avant-hier partisan de Maastricht, hier membre de l'écurie de Ségolène Royal, aujourd'hui appuyant la guerre en Libye, c'est précisément l'assurance de nouvelles déceptions pour les milieux populaires.

 

Denis Durand: la candidature Mélenchon conduit le Front de Gauche à l'échec !

FDGimpasseter.jpg
Dialogue Clichois publie l'intervention de Denis Durand (syndicaliste et économiste) au Conseil National du PCF d'avril 2011.

L’expérience du Front de gauche est dans l’ensemble positive au regard des résultats électoraux :
Au regard des réunions locales organisées sous son égide où la confrontation des idées est enrichissante. Je n’en dirais pas autant des réunions nationales.
Le plateau négatif de la balance c’est que JL Mélenchon a été érigé en candidat du FDG et que cela ne semble pas marcher – les débats d’aujourd’hui en témoignent.
- Ça ne marche pas dans les sondages,
- Ça ne marche pas auprès des communistes qui sont 90 % des militants du Front de gauche.
Les débats d’aujourd’hui me renforcent dans la conviction que la candidature Mélenchon conduit le Front de gauche à l’échec.

Lire la suite...

 

Libye : Seul, le PCF reste fidèle à Jaurès

jauresdess.jpg
Il n'y a pas d'argent pour le dédoublement de la Ligne 13, pour créer les postes nécessaires dans l'éducation nationale ou dans la justice, pour développer Beaujon et améliorer le système hospitalier, mais il y en a, sans problème et du jour au lendemain, pour bombarder la Libye!
Pour la guerre, pas d'austérité ! Avec le capitalisme le financement de la guerre passe avant la satisfaction des besoins des hommes.
La vérité est toujours la première victime de la guerre.
Et les grands médias dans ces moments, en particulier la Télévision, révèle sa vraie nature, celle de défendre les dominants, les milieux d'affaires, et sa fonction première : le bourrage des crânes.
L'intox au service des va-t-en guerre bat son plein: journalistes, politiciens de droite, écolos ou socialistes embouchent la trompette guerrière sur nos écrans. En France, l’intervention en Libye s’accompagne d’une puissante vague de propagande visant à diaboliser le sinistre Kadhafi, comme hier Sadam Hussein, et à nous convaincre que l’on bombarde ce pays dans l’objectif de « protéger les civils » et de permettre au peuple libyen de « choisir son destin ».
Le devoir élémentaire des partis de gauche, de ceux qui se réclament de Jaurès, est de dénoncer ces mensonges et d’expliquer les véritables objectifs de l’intervention impérialiste.
L’intervention de la France en Libye est directement liée à ses intérêts économiques et stratégiques. Par exemple, Total y a d’importants investissements.

Lire la suite...

 

Retraites : c’est en 2010 qu’on les arrête !

Imposonsmanif.jpg
En 1945, la France était dévastée, ruinée: pourtant, le résistant communiste et dirigeant CGT A. Croizat, devenu ministre du Travail sur la base du programme du CNR, mettait en place les retraites par répartition et la Sécu.
Depuis la Libération, la productivité du travail a été multipliée par 50 en France : et pourtant, Sarko-MEDEF et l’Union européenne prétendent qu’ils n’ont plus d’argent pour payer nos retraites…
Quel mensonge ! En réalité, les profits capitalistes s’envolent (cf l’envol du CAC 40) et l’affaire Woerth-Bettencourt révèle la soumission totale de l’UMP aux privilégiés de la fortune.
Quand il s’agit de renflouer les banques victimes de la spéculation financière ou de mener une guerre stupide en Afghanistan, comme par miracle, l’argent existe !
De qui se moque-t-on?
En s’ajoutant aux contre-réformes Balladur-Fillon de 93, 2003, 2007 (allongement des annuités, plus lourdes décotes), le texte Woerth obligerait 90% des salariés à « choisir » entre un départ retardé à 62 ans avec une pension minable et un départ à 67 ans pour toucher la pension à taux plein. Une pension dont le pouvoir d’achat ne cesse de diminuer.
Pas question d’un réferendum-bidon qui noierait le poisson et renverrait les luttes aux calendes grecques, comme le proposent Ségolène Royal et J. L. Mélenchon.
C’est toute de suite qu’il faut agir pour contrer la réforme Woerth, mais aussi pour imposer une réforme progressiste.

Lire la suite...

 

Yves DIMICOLI : "Et maintenant, que faire ?"

dimicoli3.jpg
Le PCF a réuni ses instances dirigeantes les 19 et 20 juin 2009 pour analyser les résultats des européennes. Pierre Laurent a présenté un rapport, consultable sur le site web du PCF.
Yves Dimicoli, économiste, est intervenu pour donner son appréciation et préciser les axes majeurs qui devraient présider, selon lui, à l'action des communistes.

"Je veux aussi alerter sur la situation extrêmement grave de l’emploi en France, en Europe et dans le monde. Elle va continuer de se dégrader en 2010 et 2001, même si une reprise, à partir des Etats-Unis et des pays émergents, peut se produire.
Elle serait, de toute façon, très contradictoire, lente, peu créatrices d’emplois et parasitée par le redoublement de la spéculation. Elle déboucherait sur une nouvelle récession mondiale plus grave encore.
Les résultats des élections européennes portent profondément l’empreinte de la formidable angoisse sociale,_morale qu’engendre cette situation en Europe, avec la montée des droites et de l’extrême droite, alors que s’effondre la social-démocratie.
(lire la suite de l'intervention de Y.Dimicoli)

Lire la suite...

 

Européennes : J.L. Mélenchon et Raquel Garrido avec le Front de Gauche

Melenchon300.jpg
Jean-Luc Mélenchon, ancien ministre de Lionel Jospin et soutien de Ségolène Royal dans sa course précédente à l'investiture présidentielle, vient de quitter le Parti socialiste pour créer le Parti de Gauche.
Pour les Européennes, le nouveau parti de Mélenchon a rejoint le Front de Gauche, proposé par le PCF. Député de l'Essonne, le leader du PG conduira la liste du Front de Gauche dans le Sud-Ouest.
En Ile de France, Raquel Garrido (PG) figurera en seconde position derrière Patrick Le Hyaric, le directeur de l'Humanité.

J.L. Mélenchon, qui sait de quoi il en retourne, se montre très sévère avec ses anciens camarades : "On ne peut pas être contre les délocalisations et signer le traité de Lisbonne, déclare-il. «Le traité de Lisbonne est d'un archaïsme absolu (…) il a été conçu pour la politique des puissants (…) et s'applique aux pauvres diables. On ne peut pas défendre les services publics et accepter ce traité."

Les Français ont voté NON au référendum sur le Traité Constitutionnel, y compris la majorité des électeurs socialistes, alors que le PS a fait campagne pour le Oui. A l'image de G. Catoire, le maire de Clichy, chaud partisan du Oui, qui a été désavoué par les clichois à cette occasion, lesquels ont majoritairement voter NON à cette Europe du capital.
"Membre des instances nationales du PS, explique Raquel Garrido, j'ai vécu la spirale vers le fond qui a frappé le PS suite à son soutien au Traité constitutionnel européen et qui s'est manifesté avec un triste éclat à l'occasion du congrès de Reims(...) Je n'ai pu que constater que c'est le PS qui a permis le vote du Traité de Lisbonne par voie législative pour contourner le vote populaire."
"Dans le Sud-Ouest, note J.L. Mélenchon, sur 18 départements, 18 ont voté non au référendum constitutionnel, et tous les députés socialistes européens ont approuvé le traité de Lisbonne qui en est le succédané. Vous avez été trahis !"
C'est un fait et une contradiction : alors que l'électorat socialiste y est hostile, la plupart des députés socialistes ont, comme la droite et le Modem, ratifié le traité de Lisbonne qui est en réalité le clone du Traité repoussé par le réferendum.

J.L.. Mélenchon reproche aux gouvernements sociaux-démocrates européens de "gouverner avec la droite" et de présenter par exemple prochainement un rapport pour "démanteler les services publics d'électricité".

"Qui le présente? un travailliste anglais", s'indigne-t-il, ajoutant que "les sociaux-démocrates allemands gouvernent avec la droite, les sociaux-démocrates hollandais gouvernent avec la droite, tous ces gens vont chanter en choeur les louanges de l'Europe (...) ça n'a rien à voir avec la gauche", a déclaré le sénateur de l'Essonne.
En choisissant le vote pour le Front de Gauche, les électeurs clichois, auront la possibilité d'émettre un vote cohérent avec leur NON, de faire élire des députés qui les défendent contre les directives libérales et d'exiger une réorientation profonde de la construction européenne, pour mettre cette dernière, non plus aux services des marchés financiers, mais du développement humain et de la qualité environnementale.

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs