algici.jpg
Peut-on encore occulter cette répression féroce ?
Rappelons que le PCF, fut à gauche, le seul parti à se mobiliser à fond pour la Paix en Algérie et la reconnaissance du droit à l'indépendance du peuple algérien.
Mouloud Aounit, président d’Honneur du MRAP, et Madjid Si Hocine, animateur du collectif l’Égalité d’abord !, signent ce point de vue dans le journal l'Humanité.
Cela fait désormais un demi-siècle que l’on occulte le fait que, le 17?octobre 1961, en plein Paris, eut lieu un massacre.
Ce jour-là, des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants manifestaient pacifiquement contre un couvre-feu raciste. Une répression sanglante, d’une violence et d’une sauvagerie inouïes, se déclencha et se poursuivra jusqu’au 20?octobre.
Arrestations massives, noyades, tortures et déportations frapperont aveuglément les Algériens de Paris et de sa banlieue.