guy_moquet.jpg
La résidence1-9 rue de Lattre, réhabilitée l'an passé grâce à la mobilisation des locataires soutenus par les communistes, porte désormais le nom de Guy Môquet, jeune résistant communiste fusillé par les nazis.
Mais à ce jour, la Mairie et Clichy Habitat , contrairement à l'usage, s'agissant du nom des résidences, n'ont pas posé de plaques.
Mauvaise volonté ou négligence du maire ?
Guy SCHMAUS, Sénateur honoraire s'adresse au Directeur de Clichy Habitat, Olivier Ménard pour demander que les plaques soit apposées.



Monsieur le directeur Général,
Des Clichois du quartier Nord me demandent d’être leur interprète auprès de vous afin que soient apposées à côté des cinq portes d’entrée sur la façade de l’immeuble du 1-9 rue de Lattre, des plaques indiquant qu’il s’agit de la résidence « Guy Môquet ». (1)
Actuellement, seule une petite plaque située à l’intérieur du hall du 5 rue de Lattre rappelle que la réhabilitation du bâtiment a été achevée le 15 février 2010.
Le choix du nom du jeune lycéen fusillé à l’âge de 17 ans à Châteaubriant, le 21 octobre 1941, (il y aura dans quelques mois 70 ans), résulte d’un vote à bulletin secret des locataires, vote qui eût lieu deux ans auparavant.