Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - Obama

Fil des billets

Palestine : le mauvais coup d'Obama, par Patrick Le Hyaric (PCF)

Endtheoc3.jpg
Au cœur du printemps des peuples arabes M. Obama vient de rendre un très mauvais service à la cause de la sécurité de la paix en opposant son veto au Conseil de Sécurité des Nations Unies sur un texte qui stipulait : « les colonies israéliennes établies dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967 y compris Jérusalem-Est, sont illégales et constituent un obstacle majeur à la réussite d’une paix juste, durable et globale ».
Ce document, parrainé par 130 pays, ne faisait que reprendre les mots, le langage, l’écriture d’une multitude d’autres résolutions pourtant approuvées par les Etats-Unis.
Quelques jours plus tôt d’ailleurs, lors d’une réunion du Quartet, les Etats-Unis avaient tout fait pour qu’aucune pression ne soit exercée à l’encontre des dirigeants israéliens pour les amener à discuter.
Or, les bouleversements actuels dans les pays arabes ne peuvent être dissociés de la question de l’Etat palestinien dans les frontières de 1967.

Lire la suite...

 

L'insanité de notre époque, par Fidel Castro

globalisation.jpg
Il faut bien appeler les choses par leur nom. Ceux qui conservent un grain de bon sens peuvent constater sans de gros efforts combien le réalisme s’éteint dans le monde actuel.
Quand le président des Etats-Unis, Barack Obama, fut nommé Prix Nobel de la paix, Michael Moore lui lança : « Eh bien, gagnez-le donc maintenant ! »
Ce commentaire vif et ingénieux plut à bien des gens, quoique beaucoup n’aient rien vu d’autre dans la décision du Comité norvégien que démagogie et exaltation de la politicaillerie apparemment inoffensive du nouveau président, un Afro-étasunien, bon orateur et politicien intelligent à la tête d’un puissant Empire plongé dans une profonde crise économique.
Le Sommet mondial de Copenhague était sur le point de s’ouvrir, et Obama fit sourdre l’espoir d’un accord obligatoire aux termes duquel les USA se joindraient enfin au consensus mondial pour éviter la catastrophe écologique qui menace l’espèce humaine.
Mais ce qu’il s’y passa fut décevant, et l’opinion publique internationale se rendit compte qu’elle avait été douloureusement bernée.

Lire la suite...

 

Le président Barack Obama a éloigné les Etats-Unis de l’Amérique Latine et de l’Europe en validant le coup d’Etat militaire au Honduras, par Noam CHOMSKY

Chomsky200.jpg
Le grand linguiste américain, pacifiste et pourfendeur lucide de l'impérialisme, Noam Chomsky montre qu'en appuyant et en validant le coup d'Etat au Honduras contre le régime progressiste du Président Zélaya démocratiquement élu, Barack Obama poursuit la politique de Bush : domination sur l'Amérique latine, préservation des intérêts des grandes sociétés américaines, agressivité du Pentagone.
Wall Street d'abord, les besoins humains et le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes après.
Bref, Obama ou pas, président blanc ou président noir à la Maison Blanche, le Bussiness reste aux manettes
(lire l'analyse de N. Chomsky)

Lire la suite...

 

Fidel Castro : "Rien ne forçait Obama à agir cyniquement"

fidelobam350.jpg
Pourquoi donc Obama a-t-il accepté le prix Nobel de la paix alors qu’il avait déjà décidé de porter la guerre en Afghanistan jusqu’à ses dernières conséquences? Rien ne le forçait à agir cyniquement!
Fidel Castro s'interroge et revient sur cette contradiction choquante, quand on apprend qu'Obama envoie 30 000 militaires supplémentaires en Afghanistran...plus que Bush lui même!
Dialogue clichois publie les réflexions du leader cubain ... Dans les derniers paragraphes de mes réflexions d’il y a deux mois, le 9 octobre 2009, Le glas sonne pour le dollar, j’ai évoqué le changement climatique que le capitalisme impérialiste a provoqué au grand dam de l’humanité.
Parlant des émissions de carbone, j’avais écrit : «Les USA ne font vraiment aucun effort spécial. Ils n’acceptent qu’une réduction de 4% par rapport à 1990.»
Or, les scientifiques exigeaient une réduction minimale d’entre 25 et 40% d’ici à 2020.
Et j’avais ajouté:
« Le monde a appris ce matin, vendredi 9, qu’«Obama le bon», pour reprendre l’énigme posée par le président vénézuélien Hugo Chavez aux Nations Unies avait reçu le Prix Nobel de la paix.
(lire la suite des réflexions de F. Castro)

Lire la suite...

 

De la science fiction..., un article de Fidel Castro

stonecastro400.jpg
(cliché : F. Castro et le cinéaste américain Oliver Stone)

Que je regrette de devoir critiquer Obama, alors que je sais qu’il y a d’autres possibles présidents de son pays pires que lui !
Je comprends qu’occuper ce poste aujourd’hui aux USA n’est pas une panacée.
Rien ne l’explique mieux peut-être que l’information donnée hier dans le journal Granma : 237 législateurs du Congrès sont millionnaires, soit 44%. S’il est vrai que ça ne veut pas dire pour autant que chacun d’eux est forcément un réactionnaire invétéré, il n’en reste pas moins qu’il est bien difficile qu’il pense comme n’importe lequel des nombreux millions d’Etasuniens qui n’ont pas d’assurance-maladie, qui sont au chômage ou qui doivent travailler dur pour gagner leur vie.
(lire la suite des réflexions de Fidel Castro sur les marges de manœuvre d'Obama)

Lire la suite...

 

Cuba face aux contradictions de l’administration Obama, par Salim LAMRANI

Raul_Castro.jpg
Le 23 septembre 2009, le président Barack Obama s’est adressé pour la première fois à l’Assemblée générale des Nations unies lors d’un discours salué par l’ensemble de la communauté internationale.
Obama a reconnu que l’interventionnisme à outrance des Etats-Unis dans les affaires internes des autres pays était une grave erreur. « Aucune nation ne doit être forcée d’accepter la tyrannie d’une autre nation », a-t-il déclaré, ajoutant qu’« aucune nation ne peut ni ne doit tenter de dominer une autre nation ».
« La démocratie ne peut pas être imposée à une autre nation de l’extérieur. Chaque société doit trouver sa propre voie, et aucune voie n’est parfaite. Chaque pays doit poursuivre une voie ancrée dans la culture de son peuple et dans ses traditions, et je reconnais que les Etats-Unis ont, trop souvent, été sélectifs dans leur promotion de la démocratie », a-t-il conclu (1).
Le président Obama a ainsi fait preuve de lucidité et d’intelligence en déclarant que les Etats-Unis devaient « entrer dans une nouvelle ère d’engagement basée sur les intérêts et le respect mutuels ».
S’adressant à ses détracteurs, il a réfuté tout double discours et a lancé un défi à ces derniers : « Je vous demande de jeter un œil aux actions concrètes que nous avons prises en à peine neuf mois (2) ».
La bonne volonté de l’ancien sénateur de l’Illinois n’est pas en cause.
C’est en partie pour cela qu’il a obtenu le prix Nobel de la paix 2009.
Néanmoins, il est impossible de ne pas relever les contradictions notables entre la rhétorique du locataire de la Maison-Blanche et la réalité des faits, notamment en ce qui concerne la politique de Washington vis-à-vis de Cuba.
(Lire la suite de l'analyse de S. Lamrani)

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs