Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - P. Ivorra

Fil des billets

Solutions à la perte du AAA : maîtrise publique du crédit, nationalisation des banques, prêt de la BCE aux Etats à taux zéro

AAAnaufnicsark.jpg
Ainsi l'agence Standard & Poor's a décidé de dégrader la note souveraine de la France et de plusieurs pays de la zone euro. La France recule d'un cran. En revanche, l'Italie, l'Espagne et le Portugal sont rétrogradés de deux crans (BBB+).
Ces notes décernées par ces agences privées sont des indicateurs de confiance dans les capacités des pays, mais aussi des collectivités locales ou des entreprises, de rembourser leurs emprunts contractés auprès des marchés.
Pour Pierre Laurent (PCF) : "C'est le résultat de la nocivité d'une politique soumise à la finance, c'est un fiasco. Ce pouvoir n'a pas les compétences requises pour sortir la France de la crise puisqu'il obéit à la domination financière. Avec l'austérité, c'est la croissance réelle qui va baisser et diminuer les rentrées d'impôts et de cotisations."
Le secrétaire du PCF s'insurge : "La dégradation de la note de la France va contribuer directement à cet enrichissement monstrueux des grands actionnaires des banques du fait de l'alourdissement des prélèvements en intérêts sur ses ressources publiques. P. Laurent insiste sur l'urgence de rompre avec la soumission aux marchés financiers et aux agences de notation  : "Il faut immédiatement reprendre le contrôle public des banques françaises - c'est indispensable.(...) La BCE peut et doit s'engager à prêter à la France et aux États européens à taux zéro". Voici un décryptage de Pierre Ivorra, journaliste économique à l'Humanité.

Lire la suite...

 

CAC 40?: 80 milliards de profits se font la malle

Cac40fete.jpg
Groupes du CAC 40?: ce qui ne peut plus durer...Ils ont réalisé 80?milliards de profits, les multipliant par deux en 2010. Ils prospèrent alors qu’en France le chômage se maintient à un haut niveau et que la croissance se traîne. Enquête sur ce grand écart et sur les moyens d’y remédier.
Total, 5e groupe pétrolier mondial, qui affiche un bénéfice 2010 de 10?milliards d’euros, en hausse de 25?% sur 2009, claironne qu’il va en verser la moitié à ses actionnaires. Cela équivaut à un peu plus des trois quarts des dépenses de personnel du groupe en France et dans le monde. Le géant de l’or noir ne fait pas exception.
À quelques cas près, les groupes du CAC 40 montent tous au paradis. Bénéfice en hausse de 25?% pour L’Oréal, de 73?% pour LVMH, de 900?% pour Michelin… Et les dividendes sont au rendez-vous.
Cette envolée des profits nourrit les revendications des personnels.

Lire la suite...

 

Les emprunts européens, est-ce la solution pour sortir des difficultés?? par P. Ivorra

Cacinves400.jpg
Un grand emprunt européen permettrait de sortir les pays de la crise, peut on lire un peu partout. Pierre Ivorra montre qu'il s'agit là d'une illusion....

Les prises de position se multiplient en faveur de mesures permettant de transférer au niveau européen une partie de la dette publique des différents pays et/ou de doter l’Union d’une capacité à emprunter directement sur les marchés financiers.
Martine Aubry vient de se déclarer favorable à l’émission d’emprunts européens afin «?de réduire les déficits?» et de «?relancer?» l’économie. Jacques Delors a lui aussi repris l’idée et préconise en outre la création d’une «?caisse européenne d’amortissement qui prendrait en charge une partie du déficit de chacun des Seize, une sorte de mutualisation partielle qui allégerait le poids de la dette pour chacun et dégagerait des marges pour le soutien de l’activité durant le processus d’assainissement des finances publiques et privées?».
La Confédération européenne des syndicats s’est déjà prononcée en faveur d’un dispositif similaire.

Lire la suite...

 

Prélèvements obligatoires : en finir avec les idées tartes à la crème

lesrichesses359.jpg
Parmi les idées tartes à la crème de la droite qui font saliver médias et économistes bien pensants, celle d’un excès de prélèvements obligatoires en France par rapport aux autres pays développés tient une place de choix.
Les prélèvements obligatoires sont constitués par les impôts et l’ensemble des cotisations sociales à caractère obligatoire.

Lire la suite...

 

"Il y a dans la retraite quelque chose d’insupportable pour les capitalistes", par Pierre Ivorra

capsolH400.jpg
Faut-il, dans nos sociétés capitalistes développées, travailler plus et plus longtemps??
La réponse de la droite ?et du Medef ne souffre aucune ambiguïté?: l’humanité serait condamnée à rouler son rocher sans cesse plus loin et plus haut.
À gauche même, il en est qui cèdent aux faux arguments démographiques?: l’espérance de vie s’accroissant, il serait normal de travailler plus longtemps, au-delà de soixante ans et, en tout cas, de cotiser davantage.

Lire la suite...

 

Endettement public : "La « Moody’s attitude » des dirigeants vise à justifier l’abaissement social", par P. Ivorra

fricapital250.jpg
La mise en garde adressée notamment à la France, il y a peu, par l’agence de notation Moody’s, qui soulignait le niveau excessif selon elle de l’endettement public dans notre pays et aussi aux États-Unis, en Allemagne et au Royaume-Uni, est pour nos gouvernants à double tranchant.
Les économistes dopés au CAC 40, les gens au pouvoir y voient une raison pour réduire les dépenses sociales utiles, reculer l’âge de la retraite.
À plusieurs reprises, Nicolas Sarkozy et François Fillon ont justifié leur politique d’austérité en invoquant la nécessité de ne pas dégrader la note de la dette française.
C’est la «Moody’s attitude» qui vise à faire peur aux Français, à leur faire croire que le ciel va leur tomber sur la tête si jamais ils s’avisent de bouger ne serait-ce qu’un cil.

Lire la suite...

 

Une camisole pour imposer l'austérité aux peuples, par P. Ivorra

camisoleUE.jpg
En réclamant un droit de veto sur les budgets des pays membres, la Commission de Bruxelles met en cause la souveraineté des peuples et entend franchir un nouveau pas vers une politique autoritaire et ruineuse de superaustérité réclamée par Angela Merkel et soutenue par Nicolas Sarkozy.

Hier, dans plusieurs pays européens, des « fuites » ont été organisées dans la presse confirmant le durcissement des plans d’austérité des gouvernements.
Plusieurs quotidiens italiens ont révélé qu’un gel d’un an des salaires des fonctionnaires serait à l’étude. La presse espagnole a de son côté commenté les mesures d’austérité annoncées mercredi par le gouvernement : baisse des salaires pour les fonctionnaires, gel de la revalorisation de certaines retraites, suppression de projets d’investissement…
Au Portugal, les journaux ont annoncé le matin des mesures que le gouvernement a présentées l’après-midi et qui s’illustrent par une hausse généralisée des impôts.
Cette volonté de durcir les politiques publiques est aussi au cœur de la demande, mercredi, de la Commission de Bruxelles de pouvoir exercer un contrôle préalable des budgets des États.

Lire la suite...

 

Transformer l’euro de monnaie unique en monnaie commune

FMIslip.jpg
En pleine tourmente, des esprits bien intentionnés peuvent être conduits à considérer que mieux vaudrait que l’euro s’effondre et que chaque État récupère son indépendance monétaire.
Angela Merkel veut chasser les mauvais élèves, alors pourquoi la majorité de la classe ne sortirait-elle pas?de la salle pour aller jouer dans la cour? ?
?En vérité, on mesure mal le désastre auquel cela nous conduirait.
La constitution d’une monnaie unique en Europe a correspondu pour partie?à un besoin de coopération.
?Et dans ce monde de brutes, pour exister,? il faut coopérer.

Lire la suite...

 

La crise de l’Euroland signe l’échec d’une certaine Europe, par Pierre Ivorra

europenon.jpg
La crise actuelle de l’euro, les graves difficultés qui accablent particulièrement la Grèce, l’Espagne, le Portugal et demain, peut-être, l’Italie ou la France ne mettent pas seulement en cause les politiques économiques et sociales de chacun de ces pays.
C’est toute une manière de construire l’Europe, qui en porte la responsabilité. Dans les années 1990, ?il y avait l’idée, au sein des élites européennes de l’argent et du pouvoir, que la création ?de l’euro, la libéralisation des échanges ?et la prétendue « libre concurrence » ?leur permettraient de profiter du « parapluie » allemand.
L’arrimage au char de la Bundesbank et des grands groupes d’outre-Rhin, la création d’une monnaie au taux de change élevé devaient leur offrir à la fois stabilité et profitabilité.
Effectivement, la création de l’euro a permis aux banques et à quelques grandes entreprises dans une série de pays de l’Euroland de bénéficier de taux d’intérêt réels plus bas que par le passé et d’emprunter plus facilement à l’extérieur.
Mais à quoi ont servi ces disponibilités? ?

Lire la suite...

 

Europe: Le dollar tire l’euro vers le haut, par P. Ivorra, économiste

plancheabillets350.jpg
Monnaie : Le gonflement de la dette publique américaine et la politique monétaire de la BCE renchérissent la devise européenne. L’euro a atteint ces jours-ci son plus haut depuis un an face au dollar. Jeudi soir, elle est montée à plus de 1,4740 dollar. Dans les faits, pour ce qui concerne les évolutions actuelles, il s’agit plutôt d’un mouvement de baisse de la devise américaine que de hausse de l’européenne vis-à-vis de la plupart des autres monnaies.
Comment expliquer ce reflux du billet vert et cet attrait de l’euro ?
Cela n’est pas dû à ce qui pourrait être une « sortie » de crise plus rapide sur le Vieux Continent. En juillet, la production industrielle de la zone euro a baissé de 0,3 %. Elle reste inférieure de 15 % à son niveau d’il y a un an.
1,4 million de personnes ont perdu leur emploi et le taux de chômage s’est établi à 9,5 %, contre 7,5 % en juillet 2008. Par ailleurs, l’excédent de la balance commerciale de la zone euro vis-à-vis des États-Unis a diminué de moitié en un an.
Au total, la situation reste très dégradée des deux côtés de l’Atlantique.
(lire les explications de P. Ivorra)

Lire la suite...

 

Faut-il avoir peur de la chute du dollar?, par Pierre Ivorra

dollarsac.jpg
Les mouvements qui depuis quelques années affectent la parité du dollar vis-à-vis des principales monnaies ont repris.
Tout semble militer pour une baisse durable du billet vert. La crise, qui secoue le monde, a eu pour effet d’augmenter très fortement le besoin des États-Unis de faire appel aux capitaux extérieurs afin de financer leurs gigantesques plans de sauvetage des banques, de grandes entreprises comme General Motors, et les mesures de relance.
En même temps, la montée de cet endettement extérieur a contribué à faire plonger le dollar, provoquant l’inquiétude des pays disposant d’importants avoirs dans cette monnaie. 62 % des réserves mondiales de change sont en dollar.

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs