Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - PCF

Fil des billets

Le gouvernement privilégie le patronat au peuple de gauche.

AADartigolles.jpg
Olivier Dartigolles répond aux questions de J. BOUCHET-PETERSEN pour le journal Libération et réagit à l’appel des grands patrons de l’Afep paru dans le Journal du Dimanche et à l'accueil que lui a réservé le gouvernement.
Comment avez-vous reçu cet appel ?
Olivier Dartigolles. Le patronat est le premier parti de droite. Et un parti en campagne, à l'offensive pour exiger un «choc» de compétitivité.
Quand Jérôme Cahuzac (le ministre du Budget, ndlr) leur dit ce matin avoir déjà tenu compte de leurs propositions dans le budget 2013, je me dis que le patronat fait plus que marquer des points.
L'affaire des pigeons avait déjà été un exemple d'un recul du gouvernement. On a un peu le sentiment que les patrons placent où bon leur semble le curseur de la discussion politique...

Lire la suite...

 

PCF : Les 10 principes pour une transition énergétique réussie

globwarm.jpg
Les principes sur lesquels devrait reposer la planification d'une transition énergétique réussie, et que le PCF soumet au débat, sont au nombre de dix.
1 Un principe fondamental : garantir le droit universel à l'énergie et au développement.
2 Un impératif immédiat : sortir des énergies carbonées fortement productrices de gaz à effet de serre.
Quatre urgences :
3 Lancer un programme national de rénovation thermique de l’habitat ;
4 Rééquilibrer l’usage des transports en favorisant les moins polluants ;
5 Mener de pair réindustrialisation et planification écologique ;
6 Engager un développement massif et diversifié des énergies renouvelables;
7 Une exigence : sécuriser le nucléaire dont le recours reste pour le moment nécessaire dans un mix énergétique rééquilibré.
Trois conditions :
8 Assurer la maîtrise publique de l’ensemble du secteur énergétique ;
9 Programmer un effort de recherche massif dans toutes les directions ;
10 Garantir des financements importants et pérennes pour réussir cette transition énergétique.

Lire la suite...

 

Pas de revalorisation du SMIC au 1er juillet : Indignons-nous!

Babsmic.jpg
Laurence Parisot, patronne du MEDEF, assure que la richesse est bien partagée en France : elle se fout du monde!
Les entreprises du CAC 40 viennent de battre un nouveau record avec 83 milliards d’euros de bénéfices engrangés en 2010. Dont 40 milliards ont été versés pour leurs actionnaires !
En plus de ces bénéfices records, les grands patrons du CAC 40 augmentent leurs salaires de 24 %. Et pendant ce temps là, la Droite et les socialistes imposent partout l’austérité en Europe pour rassurer les marchés financiers et les spéculateurs.
Pourtant les luttes peuvent payer: Les 32 000 salariés de Carrefour Market ont mené plusieurs journées d’actions et de grève et ont gagné entre 2 % et 2,5 % d’augmentation de salaire.
Le 1er juillet tous ensemble, exprimons notre révolte contre les politiques d’austérité qui ravagent nos vies et exigeons une autre logique de production que la rentabilité immédiate et une autre répartition des richesses en faveur des salaires et de l’emploi.
Le PCF exige une augmentation immédiate du SMIC pour le porter à 1600 € brut.

Lire la suite...

 

Motion de la section de Clichy la Garenne du PCF

faucille.jpg
Dialogue clichois publie la motion de la section du PCF adressée à la Fédération des Hauts de Seine et à la Direction nationale du PCF: cette motion porte une appréciation sur les résultats des cantonales, dénonce le déni de démocratie dans le processus de désignation du candidat à la présidentielle, refuse le chantage auquel se livre la Direction et développe les raisons de l'opposition des communistes clichois au choix de Mélenchon.

Les communistes de Clichy la Garenne apprécient de façon positive les résultats des élections cantonales sur la ville.
En dépit d’une montée extrêmement préoccupante de l’abstention dans les milieux populaires, leurs candidats Annie Mandois et François Delalleau avec 7, 91% progressent en pourcentage (+2,8 %) et en voix (+7), ce qui n’est pas le cas partout dans les Hauts de Seine où il manque 3003 voix aux candidats, présentés à ce scrutin sous l’étiquette Front de Gauche, pour retrouver les suffrages des candidats PCF aux élections de 2004.
Cette progression est d’autant plus appréciable qu’à Clichy l’alliance PS-Droite (Nouveau-Centre et MODEM) sème le trouble dans l’électorat de gauche, favorise la défiance vis à vis du politique et la montée du vote Front National.
Ce bon résultat sur Clichy vient après les progrès enregistrés aux européennes et aux régionales.

Lire la suite...

 

Pacte pour l’euro, un alignement vers le bas, par Vincent Drezet (Sud)

Cardonrail.jpg
dessin de Cardon
Vincent Drezet est syndicaliste, secrétaire national de l'Union SNUI-SUD Trésor Solidaires
Le pacte pour l’euro, adopté en mars dernier par les chefs d’État de la zone euro, prévoit de «?favoriser la compétitivité, favoriser l’emploi, contribuer à la viabilité des finances publiques?».
En termes clairs, il vise à faire pression sur les salaires – «?des augmentations de salaires pourraient provoquer une érosion ?de la compétitivité?», dixit le Conseil de la zone euro… –, à introduire plus de flexibilité, à réduire le coût du travail, à faire pression sur les finances publiques, à «?réformer?» les systèmes sociaux (cf. la réforme des retraites ?en France), etc.
Il prévoit aussi d’instaurer au sein de chaque État un mécanisme «?contraignant et durable?» prévoyant des plafonds de déficit ?et de dette. En la matière, la France ?est volontariste?: un projet de réforme constitutionnelle relatif à l’équilibre des finances publiques sera examiné en mai?2011 par le Parlement.

Lire la suite...

 

Moins de profs, plus d’élèves : un crime contre le besoin de scolarité

FSU450.jpg
A l’arrivée de la droite en 2002, il y avait 862 610 postes de fonctionnaires (pas seulement les enseignants) dans l’éducation nationale. Après la décentralisation et les suppressions de postes sous Chirac, ils n’étaient plus que 838 177 en 2002. Avec Sarkozy, on est tombé à 804 043 à la rentrée la rentrée 2010.
Et voilà que le gouvernement annonce une suppression supplémentaire de 16 000 postes à la rentrée 2011, ce qui conduirait aux alentours de 788 000 seulement. En neuf ans, de 2002 à 2011, ce sont plus de 74 600 postes supprimés, soit 8,6% !
Dans le même temps, la natalité ne cesse de progresser : 774 800 nouveaux nés en 2000 (scolarisables en 2002) pour 797 700 naissances en 2010 ! Qui va enseigner à ces enfants en nombre croissant ?

Lire la suite...

 

L'ébranlement et la chute des "dictatures amies", par Ignacio Ramonet, journaliste


Affrontcaire.jpg
Une dictature, la Tunisie ? L’Egypte, une dictature?
En voyant les médias se gargariser maintenant du mot "dictature" appliqué à la Tunisie de Ben Ali et à l’Egypte de Moubarak, les Français ont dû se demander s’ils avaient bien entendu ou bien lu.
Ces mêmes médias et ces mêmes journalistes n’avaient-ils pas, durant des décennies, martelé que ces deux "pays amis" étaient des "Etats modérés"?
Le vilain mot de "dictature", dans le monde arabo-musulman, n’était-il pas exclusivement réservé (après la destruction de l’ "effroyable tyrannie" de Saddam Hussein en Irak) au seul régime iranien ? Comment ? Il y avait donc d’autres dictatures dans cette région ?
Et nos médias, dans notre exemplaire démocratie, nous l’auraient-ils caché?

Lire la suite...

 

Un débat de fond pour élargir le Front, par André Chassaigne (PCF)

AChassblog3.jpg
Nous constatons jour après jour la fuite en avant des dirigeants européens face à la crise de la dette publique en Europe.
En fait, l’objectif n’est pas nouveau : conforter un euro « fort », avec une BCE au service de la domination des marchés financiers. Cela ne fait qu’accentuer le plongeon économique de l’Union Européenne et le malheur social des Européens.
Ainsi, malgré l’ébranlement des dogmes libéraux, les gouvernements continuent à répondre sans dévier aux exigences des capitaux financiers.
Une fois encore, ils choisissent de faire payer l’addition aux peuples en imposant de nouveaux reculs aux services publics et à la protection sociale. Terrible constat ! Et que de souffrances et angoisses constatées au quotidien !

Lire la suite...

 

Réaction de P. Laurent (PCF) à Sarko sur TF1 :" Sarkozy n'en sort pas grandi!"

charb-sarkorol.jpg
J’ai écouté Nicolas Sarkozy avec beaucoup de colère. Le président de la République a offert aux Français un spectacle pathétique et plus inquiétant que jamais.
Aux policiers, il affirme que les effectifs sont suffisants, aux magistrats que les moyens ne sont pas le problème, aux chômeurs qu'il va les envoyer en stage, aux agriculteurs que les marchés ont fait leur bonheur, aux ouvriers que la "vraie" pénibilité est d'être sans emploi...
Il confirme surtout qu'il est incapable d'écouter les Français.
A ceux qui étaient mobilisés aujourd'hui, ou hier contre sa réforme des retraites, il répond toujours sur le même ton, sentencieux et hautain.
Ce soir, le chef de l’Etat n’a pas hésité pas à mentir aux Français : Contrairement a ce qu’il a dit, l'avocat d'affaires a en réalité déjà décidé d'offrir un contrat juteux aux assureurs, celui du "marché" de la dépendance !
Toute la soirée, il aura martelé des choix politiques qui sont des échecs et qui ont des conséquences gravissimes qu'il s'agisse de sécurité ou d'emploi. Avec lui, c'est assez simple : 16 000 postes de profs en moins, cela fait 5 000 places de prison en plus...
Pour finir le président a été odieux et insultant à l’égard des français de religion musulmane.
En emboitant le pas d’Angela Merkel et de David Cameron, il a condamné le multiculturalisme tournant le dos aux valeurs les plus fondamentales de la république française.
En taxant "d'échec", la diversité culturelle de la France, Sarkozy ajoute un tome 2 à son discours de Grenoble et ne sort décidément pas grandi de cette soirée laborieuse.
Pierre Laurent, secrétaire national du PCF,

 

Roland Muzeau: « Des comportements indignes »

MuzeauR250.jpg
Roland Muzeau, député des Hauts de Seine est porte-parole des députés communistes, républicains et citoyens.

Comment réagissez-vous aux révélations sur les vacances de François Fillon payées par le gouvernement égyptien??
Roland Muzeau. Cette information révèle une nouvelle fois le mélange des genres entre intérêts privés et vie publique. L’exemple vient de haut. Quand le président de la République passe ses vacances sur le yacht de M.?Bolloré, ses ministres se sentent autorisés à user et abuser de leurs relations publiques pour satisfaire leurs envies privées.
C’est insupportable. Outre la démission de Michèle Alliot-Marie, qui n’est plus en capacité de conduire la diplomatie française, nous exigeons que le président de la République s’explique et s’engage à mettre un terme à ces comportements indignes et dangereux pour la vie politique et la démocratie.

Lire la suite...

 

Relancer le service public d’éducation nationale : la solution aux défis d’avenir

ecolfinie2350_copie.jpg
Le gouvernement poursuit son entreprise d'instauration d'une école à plusieurs vitesses.
Il veut supprimer à la rentrée 2011, 16 000 postes d'enseignants. Cela ferait 66 400 postes supprimés depuis le début du quinquennat, soit 8% des effectifs !
A Clichy, c'est l'excellente filière Informatique et Réseau du Lycée Newton, que le Gouvernement veut liquider.
L'État répond ainsi au dogme libéral de la baisse des dépenses publiques. Or, cela ne répond en rien aux besoins réels des populations. D'autant que, depuis l'an 2000, la natalité est repartie à la hausse.
Ces mesures se traduiraient, à la rentrée prochaine, par une nouvelle dégradation des conditions d'accueil des élèves, notamment en maternelle, primaire et au collège.
Au lycée, les réformes dégradent les scolarités. Face à cela il y a besoin de défendre le service public d'éducation nationale.
Le PCF appelle à tout mettre en oeuvre pour réussir la mobilisation du 10 février et ainsi contribuer à faire entendre la nécessité, pour l’avenir du pays et des enfants, de la relance du service public d’éducation nationale.
Manifestation, jeudi10 février,14h30 PARIS – M° Luxembourg (itinéraire jusqu’à Rue du bac)

Lire la suite...

 

Chez l'Oréal, "si on est pas bien payé, c'est qu'on ne le vaut pas bien"

Orfev2011.jpg
Des salariés ont manifesté lundi devant le siège social du géant mondial des cosmétiques l'Oréal pour réclamer une revalorisation salariale et la direction a annoncé à la mi-journée une hausse de 2% pour 2011, à l'issue d'une séance de négociations.
"On n'est pas bien payés, parce qu'on ne le vaut pas bien apparemment", a déclaré Manu Banco, délégué CGT des salariés de l'Oréal, précisant que "la revendication (...) est de 0,8% de rattrapage sur 2010, 3% pour 2011 et la mise en place d'un treizième mois".
Alors que Lindsay Owen-Jones, emblématique dirigeant du groupe s'apprêterait à abandonner ses fonctions de président au profit de son directeur général, Jean-Paul Agon, selon des informations de presse non confirmées par la direction, une centaine de salariés ont manifesté lundi matin aux cris de: "Agon du pognon".

Lire la suite...

 

Qu'attendent la direction du PCF et la FD des Hauts de Seine pour promouvoir la candidature d'André Chassaigne ?

AchassLCP1.jpg
Devant l'apathie de la direction nationale du PCF, nos camarades de la FD du Puy de Dôme - où est adhérent A. Chassaigne - se sont adressés au secrétaire national Pierre Laurent, aux membres du CN et aux secrétaires fédéraux.
L'embarras, les censures et le refus de promouvoir la candidature d'André Chassaigne par la direction nationale, et dans notre département l'inertie de de la direction fédérale tendent à montrer que la décision de soutenir J.L. Mélenchon a déjà été prise, dans le dos des communistes, dans le cadre de combinaisons politiciennes de sommet.
Voici le texte de cette lettre.
Chers camarades,
La convocation de notre Conférence Nationale des 4 et 5 juin prochain ouvre officiellement le débat sur la question de l'élection présidentielle et celle de l'accord politique que nous souhaitons au sein du Front de Gauche.
La discussion sur notre projet et sur celui ou celle qui portera à cette occasion notre parole collective est posée. Ainsi l'adresse du Conseil National aux communistes « invite toutes les fédérations à prendre le maximum de dispositions pour permettre à chaque communiste d'être partie prenante de ce débat essentiel ». André Chassaigne s'est adressé aux communistes dans une lettre ouverte rendue publique à l'Assemblée des animateurs de section dans laquelle il fait le bilan d'un tour de France débuté en septembre au lendemain de son offre de candidature.
Cette lettre ouverte, pourtant riche d’enseignements, n’a pas été portée à la connaissance des communistes. Il est de plus en plus évident que la candidature d'André Chassaigne n’est pas et ne sera pas soutenue officiellement par le Parti.

Lire la suite...

 

G. Schmaus (PCF): Ensemble, relevons le défi du mépris de la démocratie !

GuySch2250.jpg
Dialogue Clichois reproduit l'intervention de G. Schmaus, président du groupe des élus communistes, sur le parvis de la mairie, le 5 février.
« Gardons Clichy à Gauche » titrait le dernier tract de notre liste d’union élue en mars 2008 par les clichois !
Le même tract – que j’ai sous les yeux, reprochait à Stéphane Cochepain du MODEM de faire liste commune avec l’UMP, parce qu’il avait rejoint, je cite « la droite, sa famille d’origine ». C’était, il y a moins de trois ans.
Le MODEM a-t-il changé pour que Gilles Catoire, maire PS de Clichy, lui ouvre en grand les portes de sa gestion municipale ? Le Modem est il passé de l’orange au rouge de la contestation de la politique des puissances d’argent conduite par Sarkozy, politique qui s’illustre par le creusement sans précédent des inégalités et par les attaques insupportables contre les retraites, les services publics et les acquis sociaux ?
Non mille fois non !

Lire la suite...

 

A. Chassaigne (PCF) : Mr Chatel, nous ne voulons pas de l'école-entreprise!

Educprim350.jpg

Le Ministre de l’Education Nationale Luc Chatel, (un ancien de l'Oréal ! ) a annoncé la création d’une prime au mérite pour les chefs d’établissements.
Ces critères « au mérite » sont une véritable machine de guerre contre l’Ecole de la république, l'accès aux droits et aux savoirs.
Ils favorisent l’accroissement des difficultés des élèves et les inégalités sociales de réussite scolaire.
A l’heure où le gouvernement veut rendre les établissements autonomes laissant à la charge des collectivités locales leur financement, c’est une pression supplémentaire mise sur les chefs d’établissement et donc sur les établissements eux-mêmes.
La conséquence de leur mise en concurrence risque d’être dramatique ! Faute de moyens pédagogiques, ce principe de prime va pousser les chefs d’établissement à « recruter » de moins en moins d’élèves issus de familles populaires.
Les logiques de marché et la concurrence ne doivent pas être le leitmotiv des établissements scolaires ! L’école n’est pas une entreprise et les chefs d’établissement ne doivent pas être des patrons.
Pour le PCF, l'éducation n'est pas à vendre. Elle doit être libérée du marché et gratuite !
C’est d’une transformation progressiste, dont l’école a besoin, pour satisfaire son rôle de service public, assurant partout et pour tous la qualité et l’égalité des conditions d’enseignement.
Voici la réaction scansalisée d'André Chassaigne, lui même ancien directeur d'école.
"Après les annonces de suppression de 16 000 nouveaux postes d’enseignants pour la rentrée prochaine, le Ministre de l’Education Nationale, Luc Chatel est toujours à la pointe de la destruction du service public d’éducation.
En grand spécialiste du « marketing » et de la « gestion des ressources humaines » qu’il est, il propose aujourd’hui la création d’une prime au mérite pour les chefs d’établissements !
Luc Chatel se rêve en PDG de l’école, en voulant transformer les chefs d’établissements en « managers » payés à la « performance » en fonction de leur capacité à appliquer les réformes libérales.

Lire la suite...

 

3,6 millions de français mal-logés

fondabbepie400.jpg
A nouveau la Fondation Abbé Pierre attire l’attention sur le scandale du mal–logement en France : 3 ,6 millions de personnes, soit 100.000 de plus que l’an dernier, sont confrontées à la précarité en ce domaine.
En réalité , comme le souligne également la Fondation Abbé Pierre, ce sont des millions de personnes qui vivent dans des conditions de logement inadmissibles à notre époque et dans un pays tel que le notre, ce que le Conseil de l’Europe avait d’ailleurs dénoncé en juin 2008.
Au drame que vivent déjà ces millions de personnes s’ajoute la cruauté des expulsions locatives. Leur nombre ne cesse d’augmenter à la suite de l’envolée des impayés de loyers dus à l’augmentation du chômage et des difficultés à vivre que la crise aggrave lourdement.

Lire la suite...

 

Tunisie, Egypte... UN AIR DE LIBERTE !

Courage350.jpg
L'histoire s'accélère et les révolutions se précipitent en Afrique du nord. Après la Tunisie, c'est l'Égypte qui tente de se débarrasser de son despote, d'un régime oligarchique, autoritaire et corrompu.
La mobilisation a rassemblé plus d'un million de personnes au Caire, scandant à l'unisson : Moubarak, dégage !
Le vent qui souffle dans le monde arabe est un vent de liberté qui n'a pas de frontières et s'échappe dans le monde entier qui a un grand besoin de justice sociale, de démocratie et d'en finir avec le capitalisme.
Le Parti communiste français se tient fermement au côté des manifestants, de toutes les forces qui agissent pour que les attentes du peuple égyptien, se réalisent, pour que le mouvement populaire ne soit pas dépossédé de sa lutte courageuse.
Manifestation de soutien samedi 5 février à 14h30, place de la République.

Lire la suite...

 

Ch Ramaux, économiste démissionnaire du PG, s'interroge sur des positions économiques de Mélenchon qu'il juge "libérales"

jLMmez.jpg

(Illustration : Présidentielles 2007, Affiche de meeting socialiste). Parcours de J.L. Mélenchon : a voté Oui au référendum sur Maastricht, en 2000, il devient Ministre dans le gouvernement Jospin qui a procédé à des privatisations massives, en 2005, il vote Non au référendum sur le Traité mais aux Présidentielles 2007, il prend parti pour la candidate de l'aile droite du PS et rejoint l'état major de campagne de Ségolène Royal.

Le site Bellaciao a mis en ligne la lettre de démission de l'économiste Christophe Ramaux, un des responsables du Parti de Gauche, " économiste hétérodoxe" notoire, qui fut en son temps, notamment, l’un des initiateurs de "L’appel des économistes pour sortir de la pensée unique"
Il publie aussi un message de Ch. Ramaux sur la politique monétaire, précédemment adressé à Jean-Luc Mélenchon, dans lequel il reproche notamment des "conceptions libérales."
Ce n'est pas rien!
Ces documents confirment bien l'existence de problèmes de fond qu'il faut éclairer et débattre au grand jour. La première partie de la lettre porte sur le fonctionnement interne du PG : cela ne regarde les militants du PG et ne fait donc pas l'objet de ce billet.
Par contre, le reste touchant aux conceptions économiques et monétaires d'un homme prétendant porter les couleurs du Front de Gauche, intéresse toute la gauche et singulièrement les composantes du Front de Gauche.
Voici la partie de la lettre de Ch. Ramaux portant sur le programme ou plutôt l'absence de programme du PG.
"Le livre de Jean-Luc est un pamphlet. Ce n’est aucunement un programme et il ne prétend pas l’être. « Ce livre n’est ni un manifeste ni un programme » est-il écrit (p. 19). « L’un et l’autre sont à disposition, élaborés par les militants du Parti de gauche avec lesquels je suis engagé » est-il ajouté.
Il y a un hic ici. Dès son lancement fin 2008, le PG a affiché l’ambition d’écrire son programme. Qu’est-ce qu’un parti sans programme en effet ? Avec d’autres, je devais participer à l’élaboration d’une première mouture à soumettre aux débats des militants. Une commission a été créée en ce sens.
La pire façon de fonctionner pour une commission est encore de ne pas fonctionner.

Lire la suite...

 

"Sortir de l'euro ? Une tentation illusoire, car la pression des marchés serait accrue", par Denis Durand, (commission économique du PCF)

Eurofini.jpg
À la veille du traité de Maastricht, les partisans de la monnaie unique, surtout à gauche, présentaient son adoption comme un moyen simple et évident d’échapper à l’emprise des marchés?: « Supprimez la lire, la peseta, le franc, le Deutsche Mark, et vous supprimerez automatiquement la spéculation contre les monnaies européennes… »
Vingt ans après, la spéculation n’a pas disparu?: elle vise maintenant l’euro et le dollar. La dictature des marchés financiers n’a jamais été aussi forte, elle va jusqu’à menacer l’existence de l’euro lui-même?!
Loin de se réduire, la fracture entre une Allemagne dominatrice et des économies « périphériques », vulnérables à tous les aléas de la crise, n’a fait que s’accentuer avec la perte des marges de manœuvre procurées par les possibilités d’ajustement à la hausse ou à la baisse des monnaies.
Devant l’impasse évidente de la construction monétaire actuelle, voici revenir, surtout à l’extrême droite mais aussi parfois à gauche, la tentation de solutions apparemment simples et évidentes?: «?Sortons de l’euro, et nous échapperons ainsi aux pressions des marchés financiers?!?»
Cette tentation est aussi illusoire que l’autre.

Lire la suite...

 

Les communistes clichois exigent la parution de la Lettre d'André Chassaigne dans l'Humanité

Achass400blog2.jpg
Jacques Chabalier, dans l’Humanité du 19 janvier, retraçant les débats du CN et ceux de l’assemblée des animateurs de sections, réaffirme que « dans l’immédiat, les communistes sont invités à débattre de l’ambition qu’ils se donnent dans la perspective de l’élection présidentielle… » et que « les communistes seront régulièrement informés… ».
Il n’évoque pas la Lettre d’André Chassaigne qui a justement et officiellement fait acte de candidature à la candidature pour le Front de Gauche lors de ce même CN du 7 janvier.
Pour sa part, devant l'assemblée des animateurs de section, le rapporteur des groupes de discussion ("les ruches") a déformé, sans retenue, le contenu des échanges qui faisaient ressortir un large soutien à l'idée d'une candidature d'un communiste aux Présidentielles.
Pourquoi ces œillères et ces parti-pris dans l'information les communistes ? Ceux ci sont de grands garçons et n’ont nul besoin qu’on leur livre du prêt à penser .
Ces oublis et cette désinformation des communistes sont d’autant plus regrettables, lorsque l’on s'aperçoit dans le même temps que la lettre ouverte aux communistes qu’André Chassaigne adresse à tous les communistes, explicitant le sens de son offre de candidature, n’est toujours pas parue dans l’ Humanité.
Pourquoi et qui décide ce black-out imposé à la direction du journal ?
Y aurait –il dorénavant deux poids deux mesures ?
L’Humanité en date du 24 janvier, propose un entretien avec Jean-Luc Mélenchon dont la candidature a été entérinée la veille par le conseil national du PG. Pourquoi pas ? C'est en effet un élément important d'information.
Mais alors, pourquoi le silence s’agissant d’André Chassaigne ?

Lire la suite...

- page 1 de 5

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs