Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - PLU Clichy

Fil des billets

Je lutte de classe!

jeulutteH350.jpg
L’imposant mouvement de lutte contre le projet gouvernemental de réforme de la retraite constitue une donnée nouvelle qui bouleverse le paysage social et politique.
Il rappelle à tous ceux qui d’une façon ou d’une autre avaient spéculé sur la fin de l’histoire, c’est-à-dire pour être précis, sur la fin de la lutte des classes, que l’histoire de l’humanité non seulement n’est pas finie, mais qu’elle entre dans une phase d’accélération qui pousse comme jamais au dépassement de l’ordre existant.
En faisant de la retraite une sorte d’emblème du combat contre l’exacerbation de la dérive financière du capitalisme, les salariés et la population, s’ils n’avaient pas tous, au commencement du conflit, une perception claire de l’enjeu de société qui le traverse, ils en ont maintenant une conscience de plus en plus aiguë.

Lire la suite...

 

Vote du PLU: Catoire s'appuie sur la droite UMP et MODEM ! Lire l'intervention de Guy Schmaus

GS1beauj250rot.jpg

G. Catoire a finalement réussi, grâce au renfort des voix de la droite UMP et du MODEM, à faire voter son PLU Sarko-compatible ouvrant les vannes de la spéculation immobilière sur la ville .
Ce Plan local d'urbanisme aurait il été adopté si le vote avait été à bulletin secret ? Pas certain. A gauche, les élus communistes, les Verts, des divers gauche et 5 élus socialistes, dont deux maires adjoints, ont voté contre. Un autre maire adjoint socialiste s'est abstenu.
Le renfort des 8 voix de droite à donc été décisif.
Résultat : une gauche profondément divisée (17 pour et 15 contre et 1 abstention), un maire isolé jusque dans son bureau municipal...
Le bilan de G. Catoire est très mauvais et inquiète les clichois:
- anticommuniste viscéral, il retire leur délégation aux élus communistes et casse l'union de la gauche,
- il n'écoute pas les clichois, majoritairement opposés à ses options d'aménagement pour la ville, il s'apprête à mettre en œuvre un PLU ne pouvant réjouir que les promoteurs à même de rentabiliser les grandes tours,
- désertant le combat pour le dédoublement de notre ligne de métro, il abandonne les usagers de la ligne 13 à leur sort.
- il porte, par son inaction, une lourde responsabilité dans le scandale du chauffage urbain qui alourdit les charges de chauffage des locataires et des propriétaires
Et maintenant G. Catoire joue la carte de la compromission ouverte avec la droite UMP et MODEM, lesquels lui apportent l'appui qui lui manque à gauche.
Est-ce le prélude à une ouverture à droite , à une alliance avec le MODEM ou même avec l'UMP ?
Voici l'intervention de G. Schmaus, lors du dernier conseil municipal.

"Bien penser notre ville pour les 20 ans à venir, c’est naturellement long et difficile, car le préalable à tous les choix n’a qu’un nom : l’humain. L’humain dans ses besoins, dans ses attentes, dans ses espoirs et dans ses futurs.
Or, le seul moyen de ne pas se tromper est de satisfaire à l’exigence démocratique.
Tous vos déboires, Monsieur le Maire, au sujet du plan local d’urbanisme viennent de cette « exigence démocratique » que vous avez oubliée, négligée et hélas même, méprisée.
Nous ne nous réjouissons pas, nous communistes, de votre échec, puisqu’un P.L.U. est indispensable à une bonne gestion d’une ville comme Clichy.
Mais pas un P.L.U. soumis aux puissances d’argent dont les appétits, jamais rassasiés, n’écrasent pas seulement les plus modestes, mais tous ceux qui souffrent du chômage, de la vie chère, du manque de logements aux loyers accessibles, de l’angoisse du lendemain, des multiples régressions sociales, dont le recul de l’âge de la retraite n’est pas le moindre….
Aussi, nous nous prononçons pour un nouveau plan local d’urbanisme rédigé avec et pour les clichois, fondé sur trois règles de gauche : la fidélité aux engagements, le courage de résister et de riposter, la franchise sur ce que l’on dit et ce que l’on fait."

Lire la suite...

 

(2) Halte au projet de Grand Paris!

Assassi300.jpg
Dialogue Clichois propose l'intervention de la sénatrice communiste Eliane Assassi sur le dangereux projet de Grand Paris qui vise a aménager de façon technocratique la métropole au seul bénéfice des marchés financiers et de la haute finance, au détriment des franciliens.
Seraient au rendez vous : la spéculation et la flambée des loyers, les tours de grandes hauteur ( (comme à Clichy avec les Tours-Catoire), la liaison rapide entre aéroport et pôle d'affaires pour les biznessmen pressés plutôt que le dédoublement de la ligne 13, le développement des inégalités plutôt que la solidarité entre territoire et l'étouffement de la démocratie de proximité avec la suppression à terme des départements et des pouvoirs de décisions restant aux communes..

"Comment croire également au développement d'un grand Paris si vous sacrifiez la production matérielle de richesses et des projets de développement économique au profit –c’est le cas de le dire- de la création de bulles financières ? En l’état, votre texte va accentuer un peu plus encore la désindustrialisation de la région capitale. C'est un vrai problème.

Lire la suite...

 

Crise à Clichy la Garenne

Communiqué du Groupe communiste de Clichy la Garenne

ANECR.jpg
Si Gilles Catoire, le maire socialiste de Clichy, a dû, in extremis, sortir de l’ordre du jour du Conseil municipal du 17 février 2010, le vote sur son Plan Local d’Urbanisme (PLU), c’est que l’hostilité initiale des seuls élus communistes, il y a 15 mois, a gagné sa propre majorité au point de lui faire mordre la poussière.

Lire la suite...

 

PLU de Clichy : Pétition des cheminots des ateliers SNCF

ateliersNCF400.jpg
Le PLan Local d'Urbanisme, présenté par le maire socialiste G. Catoire fait des vagues.
Outre le rejet massif des supers-tours, prévues par 72 % des clichois (résultat au Questionnaire de la Ville), la non prise en compte de la nécessité de dédoubler la Ligne 13 hyper saturée, le document s'inscrit dans la perspective de la disparition des ateliers SNCF, le long de la gare.
Ces trois raisons ont conduit les élus communistes à ne pas voter ce PLU, ce qui leur a valu, de la part du maire, le retrait de leurs délégations.


Les cheminots travaillant aux ateliers sont inquiets et mettent en avant les risques pour l'emploi,les inconvénients pour l'environnement et les dangers pour le service public. 350 emplois sont en jeu. L'émotion est grande. Les cheminots de la CGT ont rédigé une pétition qui se couvre de signatures.
Dialogue clichois a décidé de la faire connaître.

Pétition pour la sauvegarde de notre site de Clichy

Dans le projet de Plan Local d’Urbanisme (PLU), établipar la majorité du Conseil municipal de Clichy, nous avons relevé : Les terrains SNCF ont vocation à être mutables à plus ou moins long terme (page 151).

Cette perspective va à l’encontre du nécessaire développement des transports en commun de la région Paris Saint Lazare. Nous qui entretenons le matériel roulant et préparons les trains pour environ 450 000 usagers quotidiens du secteur,n’acceptons pas la disparition de ces terrains.

C’est contraire au développement du service public, à l’(environnement, et contraire au maintien des 350 emplois sur le site de Clichy. De surcroît des investissements importants sont en cours afin de moderniser le site et de le rendre plus efficace pour le futur matériel roulant de la région paris Saint-Lazare. Pour l’intérêt du Service Public, de l’Emploi et de la rentabilité sociale et économique, nous disons non à la mutation des terrains SNCF de Clichy !

 

PLU : l'avis de Guy Schmaus

guycasjpg.jpg
Guy Schmaus et ses collègues communistes n'ont pas voté le Plan Local d'Urbanisme Urbain, proposé par le maire G. Catoire, à cause d'un certain nombre d'orientations discutables en matière de logement, d'urbanisme, de transport et d'emplois.

Une évidence : ce PLU qui prévoit des tours immenses, (aux futurs loyers inabordables), les " Super tours Catoire", vient d'être DESAVOUE par les clichois puisque d'après les résultats du questionnaire proposé par la mairie, 72 % des clichois y sont opposés.
Aux Européennes, l'effondrement spectaculaire de la liste socialiste à Clichy qui n'arrive qu'en 3em position (-12, 7% et perte de 1342 voix!) a sans doute aussi été accentué par les projets d'urbanisme aberrants du maire, sourd aux attentes réels des clichois en matière de construction sociale. La Mairie en toute logique, si elle veut prendre en compte l'avis des clichois, devrait revoir sa copie.
L'électorat Vert qui refuse les tours à Paris et qui à Clichy vient d'effectuer une percée notable en arrivant en tête, est , lui aussi, très hostile aux tours Catoire.
Les clichois ne comprendraient pas que le maire, affaibli politiquement et bien isolé sur cette question, refuse de tenir compte de leur hostilité à ce projet.

Ce PLU est soumis actuellement et jusqu'à la fin juin, à enquête publique.
Dialogue clichois publie les critiques apportées par G. Schmaus, lesquelles en effet justifient des modifications du document initial. A leur tour, les clichois peuvent s'exprimer sur le livre-registre de l'enquête publique. Toutes les remarques et avis seront transmis au Commissaire enquêteur. Plus il y aura de remarques écrites, plus nous aurons de chances de faire valoir les besoins et les attentes des Clichois.__Faites-le savoir autour de vous.

Le lieu et les délais d’ouverture sont les suivants : Maison des Projets, 64, rue de Paris, du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h 30, le samedi de 9 h à 12 H
Lire dans la suite l'avis écrit de Guy Schmaus...

Lire la suite...

 

Logement social: la vérité qui dérange sur les chiffres du 92

carte_logements_sociaux450.jpg
Les derniers chiffres de l’INSEE et de la DDE permettent de faire un comparatif entre la situation du logement en 1999 et en 2006 dans les Hauts-de-Seine.

Ils montrent pourquoi la situation du logement social dans le 92 est de plus en plus dramatique malgré les belles promesses des présidents successifs du Conseil Général. Ainsi entre 1999 et 2006 quand la population a augmenté de 7,63 % (+ 110 036 habitants) et que le nombre de logements a augmenté de 8,5 % (+ 53129 logements), le nombre de logements sociaux a lui diminué de 3,82 % (- 6975 logements sociaux).
Nombre de villes de droite ne respecte pas la Loi SRU qui impose 20 % de logements sociaux.
Et Clichy la Garenne ? Certes en 2006, la ville compte encore 30,8% de logements sociaux, mais elle en avait 32, 4 % en 1999. La tendance est la même que dans les villes de droite : la part du logement social diminue dans la ville, alors que Clichy compte des milliers de demandeurs de logement.
On voit l’enjeu du débat autour du PLU car, sous l’impulsion de G. Catoire, il risque encore d’accentuer cette dérive négative.

Si les clichois n’arrive pas à imposer de nouvelles orientations au PLU, il est clair qu’au prochain recensement, Clichy sera tombé sous les 30% et rejoint le peloton des villes de droite. (Voir le tour d'horizon des villes des Hauts de Seine)

Lire la suite...

 

GiIlles Catoire ou le mépris pour les communistes : l'intervention de G. Schmaus (Conseil municipal)

guy280.jpg
Conseil municipal du 16 décembre 2008

intervention de Guy Schmaus, Président du Groupe communiste
Monsieur le Maire,

Mesdames, Messieurs,

Pourquoi le vote sur les postes d’adjoints d’Annie Mendez et de Christian Garnier sont-ils inscrits au dernier point de l’ordre du jour ? Parce que c’est le point le moins important, avez-vous répondu à la conférence des présidents.Quel aveu de votre mépris à l’égard de la composante communiste de la gauche à Clichy ! Quel aveu de votre rôle de diviseur de la gauche au risque de la faire perdre, face à la droite ! Quel aveu du peu de cas que vous réservez aux Clichoises et aux Clichois qui souffrent de cette crise du capitalisme où la corruption des uns le dispute à l’arrogance des autres !

Vous avez fait là, le choix politique de tourner le parti socialiste vers la droite alors que tout commande la riposte de gauche à la folie financière qui plombe le pouvoir d’achat, casse les salaires, noie les emplois et porte un coup fatal au logement social, à l’école, à la santé, aux transports et à l’environnement.

Lire la suite...

 

Gilles Catoire offre un cadeau de Noël à la droite, aux promoteurs, au MEDEF, et à la Finance: il prive les clichois d'adjoints communistes

cadeau_copie.jpg
Gilles Catoire avaient déjà retiré leurs délégations aux élus communistes. Il vient de faire voter le 16 décembre par le conseil municipal dominé par le PS et ses satellites, leur retrait des postes d'adjoint (23 pour, 4 contre, 7 abstentions, 5 refus de vote). En clair: les clichois qui ont voté pour la liste d'union de la gauche, conduite par G. Catoire sont floués : contrairement aux accords signés, Clichy n'a donc plus de maire-adjoint communiste. On comprend l'inquiétude des clichois attachés à la gauche devant cette casse de l'Union qui ne peut profiter qu'à la droite.

Lire la suite...

 

Urbanisme : Quelle place pour le logement social à Paris et en proche banlieue?

Grand_Parissarkozy350.jpg
Le débat public est lancé à Clichy autour d’un Plu prévoyant quatre ou cinq tours géantes, en cohérence avec un aménagement francilien faisant la part belle aux promoteurs et aux marchés financiers. Le projet consensuel de Paris-Métropole que Delanoë propose aux villes de banlieue comme Clichy, vise à faire prévaloir la logique parisienne sur la proche banlieue.
Ce projet technocratique d’inspiration social-libérale ne constitue pas une réponse vraiment alternative à la hauteur aux menaces du Grand Paris de Sarkozy. Quelle place en effet est-il réservé au respect de l’autonomie communale, à la démocratie, au logement social, à la croissance et à l’emploi ? Quelles sont les exigences tournées vers l'Etat en matière de financement des infrastructures et des équipements de la région capitale? Et quels sont les objectifs affichés en matière de réforme de la fiscalité locale et nationale pour répondre aux attentes sociales ?
Cette logique parisienne d'aménagement que certains rêvent d'étendre à la banlieue mérite en tout cas, d'être examiné de plus près. Les projets d’aménagements de la porte de Clichy ne peuvent-ils aussi être regardés sous cet aspect ? L’exemple de la gestion Delanoë mérite d’être examinée de prêt. Paris met en avant son effort pour le logement social, inexistant sous J.Tibéri et J. Chirac. Ayons présent à l'esprit que Clichy compte 4000 demandeurs de logement. Pour nourrir le débat, nous livrons l'analyse critique de S. Kouvélakis, directeur adjoint de la revue Actuel Marx, enseignant au prestigieux King's Collège de Londres. Précisons qu'il n'est pas adhérent du PCF.

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs