Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - Ph. Marlière

Fil des billets

Royaume-Uni : le droit de grève en ligne de mire, par Philippe Marlière

Sarkoblair.jpg

Philippe Marlière est maître de conférences en sciences politiques à l'University College London. Il revient sur la politique menée par les socialistes du New Labour, Tony Blair et Gordon Brown, qui loin de mettre le cap à gauche, ont tous deux chaussé les patins de M. Thatcher, la Dame de fer...


Les banquiers de la City se portent bien, très bien même, merci pour eux ! Après avoir amené le système bancaire au bord de la faillite, ils n’ont eu aucun scrupule à venir demander l’aide d’un Etat habituellement honni.
Le gouvernement Brown a répondu à l’appel, en injectant des sommes colossales d’argent public pour éviter que la gabegie bancaire ne s’étende à l’ensemble de l’économie.
L’Etat s’est porté garant de banques réputées « infaillibles ». Fidèle à sa croyance dans le capitalisme de casino, le New Labour a socialisé les pertes bancaires, tout en permettant aux banques de bénéficier des profits futurs.

Lire la suite...

 

En votant pour des primaires, le PS va enterrer la gauche, par Philippe Marlière

PRIMAIRES_AUBRY.jpg
Après l'adoption du principe des primaires par les adhérents socialistes, Dialogue clihois reproduit le point de vue de Ph. Marlière, maître de conférences de sciences politiques à l'University College de Londres :

« Moderne » et « démocratique », l’idée des « primaires ouvertes à gauche » semble tellement aller de soi que personne au PS ne se risquerait à la critiquer. Les « réformateurs » du PS la présentent comme une mesure « efficace » et de « bon sens».

En réalité, ses promoteurs sont sur le point de mettre le doigt dans un engrenage qui pourrait à terme être fatal au premier parti de la gauche française.
(continuer la lecture de Ph. Marlière)

Lire la suite...

 

La cogestion néolibérale sanctionnée, par Philippe Marlière, maître de conférences en sciences politiques à l’université de Londres.

Marliere-Philippe.jpg
Les résultats de Clichy font apparaître une progression du Front de Gauche qui gagne 1,45 % et 163 voix dans la ville, malgré la forte abstention. Dans trois quartiers, il dépasse même les 9%.
Ce n’est donc pas toute la gauche qui s’effondre, mais le vote socialiste.

Comme dans le reste du pays, l’effondrement du PS est impressionnant : il perd 12,7 % et 1346 voix, malgré le soutien du maire G. Catoire. L’électorat populaire est souvent resté chez lui, et une partie importante a souhaité visiblement sanctionner le glissement à droite du PS et son ralliement au social libéralisme en Europe et en France.



A Clichy même, G. Catoire impose aux socialistes une orientation droitière : rupture de l’union de la gauche et éviction des maires-adjoints communistes, soutien à certains points de la Loi Boutin de casse du logement social (vente des HLM, surloyers), Plan Local d’Urbanisme s’intégrant dans les projets de Grand Paris avec des Tours géantes (refusées par 72% des clichois !), surdensification, déménagement des ateliers SNCF (350 emplois en jeu).

A l’heure ou la crise appelle un rassemblement de toutes les forces de gauche autour de réformes transformatrices s’attaquant au capitalisme lui même, c’est cette dérive à droite qui heurte l’électorat et le détourne du vote socialiste.
Dialogue Clichois propose une analyse de Philippe Marlière, maître de conférences en sciences politiques à l’université de Londres,sur les conséquences de ce ralliement des socialistes au libéralisme (le Blairisme).

La cogestion nèolibérale sanctionnée

Selon une interprétation dominante des résultats de l’élection européenne, l’UMP et les Verts seraient les grands vainqueurs de ce scrutin.
En réalité, avec 27,87 % des voix, le parti sarkozyste et ses alliés sont minoritaires et isolés. Le rejet dont fait l’objet la politique du gouvernement, dans la rue , est confirmé dans les urnes.
L’UMP a progressé par rapport à l’élection de 2004 en siphonnant une partie des électorats du Modem et du FN, mais n’a pas mordu sur l’électorat de gauche. Le total des voix de droite n’a pratiquement pas varié :
il était de 8 427 807 (49,58 %) en 2004, contre 8 594 036 (49.91 %) en 2009.
(lire la suite de l'analyse de Ph. Marlière)

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs