Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - RATP

Fil des billets

Le STIF tape encore dans notre porte monnaie !

AAABus.jpg
Le STIF, syndicat des transports d'Ile de France, présidé par le socialiste J. P. Huchon, vient de décider encore une fois une hausse des transports franciliens : une augmentation d'en moyenne 2,4% pour l'ensemble des titres de transport.
Ainsi non content de mépriser les clichois et les alto séquanais en refusant obstinément le dédoublement de la ligne 13, demandée par les Clichois, les Gennevillois et les Asnierois, les Audoniens et les Dyonisiens qui voyagent chaque jour dans des conditions d’entassement indignes, le STIF frappe au porte monnaie !
Le détenteur du Passe Navigo zone 1-2 verra le prix de son forfait mensuel bondir de 3,5% à 65,10 euros et la carte Imagine R pour les jeunes augmentera de 3%. Côté métro, le prix du carnet de 10 tickets passera de 12,70 euros à 13,30 euros. Et ce n'est pas mieux pour l'autobus : le prix du ticket à l’unité pour le bus passe à 2 euros, contre 1,90 euro jusqu'ici.
« Nous avons besoin de ressources nouvelles pour financer les investissements et le fonctionnement des nouveaux moyens de transports mis en place», plaide Jean-Paul Huchon dans le Parisien.
Mais Huchon préfère ponctionner l’usager et la jeunesse plutôt que de se battre pour exiger une hausse sérieuse du versement transport des entreprises. Une augmentation de cette taxe permettrait pourtant de dégager 800 millions d’euros supplémentaires.
Par ailleurs, s’agissant de la Région capitale, il est inadmissible - hier comme aujourd'hui - que l’Etat se retire du financement des infrastructures.
Une fois de plus les clichois sont mis à contribution et payent plein pot alors qu’ils ne bénéficient pas d’un niveau acceptable de service sur la ligne 13: fréquence moindre des rames, entassement insupportable, retards et pannes fréquents.
Les élus PCF/FDG au conseil d’administration du STIF s’opposent à cette nouvelle hausse et ont publié le communiqué suivant .

Lire la suite...

 

"Monsieur Hollande, venez à Clichy voir notre métro !", par G. Schmaus, A. Mendez et Ch. Garnier

AL13.jpg
Désormais Président de la République, grâce à la gauche rassemblée avec notre apport, nous souhaitons que « le changement maintenant » passe par le métro de Clichy.
Venez voir à la station « Mairie de Clichy », l’entassement des usagers comme des bestiaux.
Savez-vous qu’en 1969, il y a 43 ans, le conseil d’administration de la R.A.T.P. avait décidé le dédoublement de la ligne 13 pour en finir avec les deux branches partant de « La Fourche » et allant, l’une vers Saint-Ouen, l’autre vers Clichy ?
Aujourd’hui, les pouvoirs publics prétendent que le prolongement de la ligne 14 (météor) de Saint-Lazare à Saint-Ouen permettra de désaturer suffisamment la ligne 13. C’est inexact.
En effet, dans son rapport du 26 mars 2012, la commission d’enquête reconnaît elle-même, page 84, que la désaturation de la ligne 13 à Clichy n’atteindra pas 20%, tout en taisant que dans les 10 ans à venir, la population augmentera dans ce secteur de 10% et les emplois de 25%.

Lire la suite...

 

Métro : Dédoublez la ligne 13 !

acrobligne13.jpg
La journée du 13 mars aura été une journée de mobilisation des communistes autour de l'exigence de dédoublement de la ligne 13, refusé par l'Etat Sarkozien, la Région dirigée par le socialiste J.P. Huchon et le STIF.
La galère quotidienne, le ras le bol et la colère ne cessent de grandir chez les usagers, écœurés de voir prévaloir le Grand Paris de la Finance au détriment des usagers dans le développement des réseaux de transport.
Contrairement aux affabulations de l'Etat, de la Région et du STIF , la ligne 14 - dont l'utilité n'est évidemment pas en cause-, ne permettra nullement de décongestionner la ligne 13 durablement.
La RATP, le STIF et la Région se sont contentés d'une concertation bidon où tout était décidé d'avance et dont le but premier était l'enfumage des usagers.
Ceux qui, comme le maire de Clichy G. Catoire, ont cru à la solution ligne 14, plutôt que de rejoindre le rassemblement pour le dédoublement de la ligne 13 devraient enfin ouvrir les yeux : contrairement à leur affirmation, il n'y aura pas de nouvelle station de la Ligne 14 sur Clichy !
La station Maison du Peuple, miroir aux alouettes brandie par Catoire à fait pschiiiit !
Les communistes de Clichy, d'Asnières, de Gennevilliers, de la RATP, de Paris, de St Denis, etc. représentant au total 17 sections ont, le matin et le soir, distribué un 4 pages aux usagers, fort bien accueilli.
F. Delalleau, candidat PCF-Front de gauche aux législatives, et G. Schmaus, président du groupe des élus communistes de Clichy ont participé à cette initiative rassembleuse.
De son côté la CGT- RATP dans le communiqué ci dessous porte une appréciation négative sur le projet de contrat entre le STIF (dirigée par la Région) et la RATP qui tourne le dos aux intérêts des usagers et dégraderait encore la situation des transports parisiens tout en accroissant l'exploitation des salariés.
Usagers et agents de la RATP, même combat!

Lire la suite...

 

Tansports : Les Clichois disent OUI à la zone unique mais NON et NON à l’augmentation du Pass Navigo !

A_placeClichL13.jpg
Le débat autour de la tarification des transports en commun en Ile-de-France va être discuté au conseil d'administration du STIF le 7 Décembre et à la Région.
Le PCF est favorable à la création du tarif unique pour l’Ile de France afin de favoriser la mobilité des clichois et des franciliens. Mais pas question que ce tarif unique s’accompagne d’une hausse significative du coût du PASS Navigo .
En particulier des tarifs du Navigo pour la zone1 et 2 dans laquelle est située Clichy.
Toute explosion des tarifs serait intolérable. Alors que la droite et les marchés financiers imposent sans cesse de nouveaux plans de rigueur aux peuples, les communistes refusent de faire payer davantage les usagers.
D’autant que le gouvernement ponctionne une nouvelle fois payer les usagers : le ‘’super plan d’austérité’’ annoncé par François Fillon augmentera ainsi la TVA sur les forfaits et tickets de 5,5 % à 7 %.
Alors zone unique oui, mais pas touche au tarif du Navigo de la zone 1 et 2….
Nous refusons aussi de faire financer la zone unique par les collectivités locales : cela reviendrait à faire payer les contribuables ou à amputer leurs politiques au service des Franciliennes.
Les tarifs sont déjà trop élevés pour la qualité du service rendu : dans le 92 les clichois, comme les gennevillois et les asniérois sont traités par la RATP, le STIF (et donc la Région), l’Etat qui se désengage du financement des infrastructures, comme du bétail sur la Ligne 13 !
Les usagers paient plein pot pour un service moindre qu’ailleurs puisque faute de dédoublement de la ligne, le cadencement des rames est moindre, tandis que les incidents, les arrêts de services, les retards se multiplient. Quant à la dignité des usagers, elle est mise à mal avec l’intervention des « pousseurs RATP » aux portes palières….
Au mépris des usagers, lâchés par le maire G. Catoire, le STIF et la Région ont poussé le prolongement de la ligne 14 répondant mieux aux objectifs du Grand Paris de la Finance au détriment du dédoublement de la ligne 13. Ils ont présenté faussement la ligne 14 comme une solution pour soulager le trafic sur la ligne 13.
C’est prendre les usagers, ou plutôt les sardines de la ligne 13 pour des idiots.

Lire la suite...

 

Métro et bus : NON à la hausse décidée par Huchon (PS)

arton1704.jpg
Les communistes s'opposent à l'augmentation des tarifs des transports en Ile-de-France.
Au 1er juillet 2011, le Pass Navigo Mensuel va passer
zones 1-2 de 60,40 € à 62 €
zone 1-3 de 78,20 à 80,3 €
zone 1-4 de 95,50 à 98,10€
soit 2,7 % de hausse sur les abonnements.
Cette nouvelle hausse est inacceptable pour les habitants et les salariés de Clichy et des Hauts de Seine ! Elle s’ajoute à la hausse de 6,7 % que le PS et les Verts avaient imposée aux usagers de notre département en 2010.
Entre 2008 et 2011, ce sont plus de 10 euros mensuels supplémentaires que les usagers doivent débourser alors que les RER et métros sont bondés, saturés, en retard.
Ainsi les usagers de la ligne 13 dont la situation dramatique n'a pas été prise en compte par le STIF et Huchon qui refusent obstinément le dédoublement de la ligne, paieront toujours plus pour un service toujours moins. Ils "bénéficient"en effet de deux fois moins de rames que sur les autres lignes , vu l'alternance des destinations St Denis\Asnières...
Faute d’investissement pendant des années, le réseau francilien souffre actuellement de dégradation et de ressources insuffisantes pour assurer son bon fonctionnement.
Ces nouvelles hausses décidées par le STIF (Syndicat des Transports d’ile-de-France) qui gère les transports en Ile-de-France, ne sont pas de nature à régler les problèmes, il faut absolument obtenir de nouveaux financements.
Notamment du côté des entreprises ( versement transport) et de l'Etat. Le PCF propose la création d’une zone unique à 60 € pour toutes et tous. L’harmonisation du versement transport à 2,6% permettrait de financer cette mesure de justice sociale et territoriale et de renforcer l’offre de transports.
Les communistes exigent le transfert du FARIF (Fonds d’ame?nagement de la Re?gion I?le-de-France) au STIF. Il s’agit d’une taxe sur les bureaux, centres commerciaux et entrepo?ts. Destine?e a? l’I?le-de-France, l’E?tat la de?tourne depuis 10 ans ! Un hold-up de 1,7 milliards d’€ qui auraient du? profiter aux transports franciliens.
Rappelons qu'en créant en 1981 la carte Orange (ancêtre du Navigo), remboursée à 50 % par l'entreprise, le ministre Communiste Ch. Fiterman estimait qu'il s'agissait d'une étape vers la prise en charge totale par l'employeur.
On n'a toujours pas avancé sur ce point ! Les communistes clichois s'inscrivent toujours dans cette perspective pour les déplacements liés au travail.
Contrairement aux élus PS et Europe Ecologie-les Verts, les élus PCF-Front de Gauche ont voté contre cette augmentation proposée par Jean-Paul Huchon (PS).

 

Grand-Paris : l’Accord Huchon-Sarkozy ignore la Ligne 13 et la galère quotidienne des Clichois

ProHuchonSarko.jpg
Belle opération de communication, d'enfumage et de manifestation consensuelle !
J.P. Huchon et le ministre de la ville M. Leroy ont tenu une conférence de presse pour présenter leur accord sur le volet transport du Grand Paris.
Ce plan, c’est 32,4 milliards d’euros d’investissement. Il prévoit la modernisation des réseaux de transport actuels, en particulier des RER, pour 11,9 milliards, et la réalisation d’un métro automatique de rocade autour de Paris, pour 20,5 milliards, (hors achat du matériel roulant).
Il s’agit avant tout de relier les pôles d’activités entre eux, ce qui serait une bonne chose, si ça ne s’opérait pas au détriment de l’amélioration des conditions de transports de centaines de milliers de banlieusards de la banlieue nord.
La desserte fine du territoire et l’amélioration des conditions de transports actuelles ne sont visiblement pas une priorité pour Sarkozy qui veut un Grand Paris au service de la Finance.
Quant au STIF et à Huchon, ils continuent d’ignorer la ligne 13. Pas un centime n’est prévu pour la ligne 13.
Des métros pour les uns, des « pousseurs » pour les autres », voilà ce que les clichois retiendront de ce Plan qui tourne le dos à leurs revendications et promet une aggravation de l'inégalité de traitement des usagers totalement contraire à l’esprit même du service public.
Comment ne pas s’indigner de voir un beau mensonge repris en cœur par les promoteurs de cet accord qui s’est conclu sur le dos de toute une partie des banlieusards: la fable de la désaturation de la ligne 13 par le prolongement de la ligne 14, ce qui est formellement démenti par les experts et les projections de trafic.

Lire la suite...

 

Métro : Trouver des recettes pour la zone unique et le dédoublement de la ligne 13 !

MetPlClichyunder400.jpg
Le gouvernement n’a visiblement que faire des conditions de voyage des Francilien-nes, et comme dans d’autres secteurs - éducation, santé, logement… il mène une véritable politique de casse des services publics.
Les élus communistes et FDG pointent, dans un vœu adopté au STIF, les moyens de dégager 800 M€ de recettes nouvelles pour financer une zone unique au taux de la zone 1-2 (donc sans augmentation) et un renforcement de l'offre de transport.
Pour les clichois, le plus urgent dans l'amélioration de l'offre, c'est le dédoublement de la ligne 13!
Ce dédoublement de la L 13 faisait partie des axes de luttes du programme de la liste FDG, menée par P. Laurent aux récentes régionales. Il faut imposer ce dédoublement au STIF et à Sarkozy.
La question des financements étant déterminante pour un réseau de transport public de qualité, c’est donc l’affaire de tous !

Lire la suite...

 

Bus et métro : Non à la hausse Huchon-Placé sur les transports franciliens

Plac_stif300.jpg
C'est le coup de bambou sur la hausse des transports franciliens.
L'équipe d'Huchon et d'Europe Ecologie qui dirige le Syndicat des transports parisiens a décidé de matraquer les voyageurs aux niveaux des tarifs et de faire flamber les prix des cartes et tickets de bus et métro.
Passées les élections, oubliées les promesses...
Jean Paul Huchon et son adjoint, le Vert Jean Vincent Placé n'y vont pas avec le dos de la cuiller.
Le pass Navigo va augmenter de 6,7 % pour les clichois.
Ils préfèrent en bon sociaux-libéraux faire payer les usagers que de se battre pour arracher les financements du côté de l'État, des patrons, des aménageurs, de toutes les grandes sociétés bénéficiant des transports en commun. Voici un communiqué des élus Front de gauche au Conseil Régional.

Lire la suite...

 

Dédoublement de la Ligne 13 : Le combat continue, par Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers

Bourgoin230.jpg
Jeudi 11 février en soirée, s’est tenue la réunion de clôture de la soi-disante concertation, ouverte par le STIF, pour la désaturation de la ligne 13 du métro.
J’y étais, j’ai écouté, à nouveau pris part au débat et fais des propositions. J’en sors déçu mais renforcé dans ma conviction que le combat continue et s’amplifie.
Alors que tous les usagers transportés dans des conditions indignes et de nombreux élus locaux demandent le dédoublement de la ligne 13, seule solution valable pour vraiment la désaturer, la direction du STIF s’entête à n’étudier que le prolongement de la ligne 14, solution dont toutes les études démontrent l’insuffisance flagrante.
Le retard pris depuis 30 ans nécessite un plan d’une toute autre ampleur et, enfin, des engagements financiers clairs de l’Etat au côté du STIF.
C’est pourquoi, avec les élus gennevillois, nous poursuivrons l’action aux côtés des usagers du Nord-ouest parisien pour obtenir un service public du transport de qualité.
A très court terme, nous serons vigilants à la mise en œuvre, dans des délais rapides, des annonces faîtes hier soir : la généralisation des portes palières et le renforcement de l’offre de bus.
Jacques Bourgoin, maire de Gennevilliers

 

Transports collectifs : Pour P. Laurent (PCF), il est possible de répondre aux besoins des franciliens

Plaurentmeet300.jpg
© Copyright by Photothèque du mouvement social
Lors de la conférence de presse du 10 février, consacrée aux transports franciliens, Pierre Laurent, tête de liste (PCF) du Front de Gauche en Île-de-France, a fait valoir le droit au transport à travers l’idée d’une zone unique pour tous les Franciliens au prix de la zone 1 et 2, le remboursement à 100 % des trajets domicile-travail par l’employeur et l’extension de la gratuité aux titulaires de la CMU, aux jeunes en formation et aux salariés à bas revenus.
Pour Pierre Laurent, il est d’abord nécessaire de rattraper « les retards sur investissements.
Et, dans un deuxième temps, on pourrait avancer sur la gratuité totale.
En premier lieu, menons la bagarre avec l’État qui reconnaît lui-même que le développement des transports dans la région nécessite des milliards ».
Des mesures que le Front de gauche chiffre à 4 milliards d’euros répartis entre la région, le Syndicat des transports d’Île-de-France et l’État.
Les transports, pris comme « piliers de la cohésion sociale », serviraient à réduire les frontières invisibles avec la création de 250 lignes de bus.
Par ailleurs, la cauchemardesque ligne 13 se verrait dédoublée.
Cela implique donc une réorientation des priorités du STIF.
Enfin un engagement clair et précis et bienvenu quand toutes les autres listes, à l'exception de celle du Front de gauche, font l'impasse sur cette attente majeure des clichois..
L’occasion pour Pierre Laurent de revenir sur le « grand huit », ce réseau de transports qui prend forme dans le cadre du Grand Paris sarkozyen.
« Dans ce projet, les stations seront éloignées de 5 à 8 km les unes des autres, cela signifie que des zones entières resteront isolées. Certes, le temps de transport entre les grandes zones d’affaires sera diminué mais le temps de trajet restera le même pour les Franciliens.
De plus, on ne sait rien du financement et du partenariat public-privé qui nous est annoncé.
C’est un projet conçu pour créer des zones spéculatives » grâce au droit de préemption que s’octroierait l’État dans un rayon de 1?500 mètres autour des gares.

 

RER : Communiqué de presse commun des organisations syndicales C.G.T Métro-RER, UNSA Transports, CFDT, SUD RATP, Indépendants RER, Force Ouvrière de la ligne A

100RER.jpgLes organisations syndicales CGT Métro-RER, UNSA Transports, CFDT, SUD RATP, Indépendants RER, Force Ouvrière constatent que la direction de la RATP a fermé la porte à toutes discussions alors que la loi l’oblige à négocier après le dépôt des préavis de grève concernant les revendications des conductrices et conducteurs de la ligne A.
Les organisations syndicales précitées réaffirment leur appel à la mobilisation à partir du jeudi 10 Décembre 2009.
Ces préavis font suite à un ensemble de problématiques, dénoncées depuis plusieurs mois par l’ensemble des organisations syndicales, CGT Métro-RER, UNSA Transports, CFDT, SUD RATP, Indépendants RER, Force Ouvrière, concernant notamment la dégradations des conditions d’exploitation de la ligne A du RER et l’absence de reconnaissance du professionnalisme et du savoir faire des agents de conduite de la ligne A. Pourquoi la direction générale de la RATP refuse t-elle de négocier durant la période du préavis passant ainsi outre ses obligations légales ?
Malgré la tentative de chantage exercée par la direction générale de la RATP les organisations, CGT Metro-RER, UNSA Transports, CFDT, SUD RATP, Indépendants RER, Force Ouvrière, restent disponibles pour négocier et ne portent en aucun cas la responsabilité de la rupture de la discussion.

PARIS le 08 décembre 2009

 

Métro : C'est le refus d'investir dans la modernisation du réseau qui plonge des milliers d'usagers dans la galère !

metrorail340.jpg
Un rail cassé entre Châtelet et Gare du Nord a entraîné mercredi 18 novembre une quasi-paralysie des RER B et RER D.
Cet évènement en apparence anodin a entraîné des retards de plus d’une heure pour le million d’usagers quotidiens de ces deux lignes.
Une galère de plus…
Mais pourquoi un rail cassé impacte-t-il le trafic de 2 lignes RER au lieu d’une seule ?
Tout simplement parce qu’entre Châtelet et Gare du Nord, seules 2 voies sont disponibles pour les RER B et D !
Ainsi, systématiquement, tout problème sur une ligne entraîne des retards sur l’autre !
La solution est simple : il suffirait de percer un deuxième tunnel entre Châtelet et Gare du Nord pour passer de 2 à 4 voies et rendre enfin les RER B et D « indépendants » l’un de l’autre.
Mais comme pour le dédoublement de la ligne 13, ce n'est pas jugé prioritaire!
( lire la suite du billet sur la situation du RER...)

Lire la suite...

 

Ils projettent l’éclatement de la RATP!

L’UMP TOMBE LE MASQUE!

placlich440.jpg
Communiqué de la section RATP du PCF
Vendredi 13 novembre, à l’initiative de deux députés UMP, Yves Albarello et Gilles Carrez (ce dernier également administrateur de la RATP), la Commission du développement durable de l’Assemblée Nationale a adopté un amendement au projet de loi « Grand Paris » scindant la RATP en deux entités « juridiquement séparées » : l’une chargée de la gestion des infrastructures du métro, l’autre de l’exploitation des réseaux de transport.
Autrement dit, il s’agit d’appliquer à la RATP le modèle imposé il y a douze ans à la SNCF avec la création de RFF.
(lire la suite de l'analyse des communistes de la RATP)

Lire la suite...

 

Grand Paris : Inquiétudes pour le devenir de la RATP

projetsGrand-Paris450.jpg
Les clichois veulent le débranchement de la ligne 13. Celui ci n'est pas prévu dans les mesures annoncés dans le cadre du Grand Paris. Ils ont tout intérêt à être attentifs au devenir de la RATP, entreprise publique prise dans la tourmente des mises en concurrence voulues par l'Europe du Traité de Lisbonne.
Pièce centrale des transports franciliens, la RATP est confrontée à deux dossiers importants liés entre eux :%%% - le dossier du Grand Paris avec le projet de loi paru fin août et le rapport Carrez concernant le financement des projets transport ,
- l’entrée en vigueur du règlement concurrentiel européen OSP (organisation des services publics) avec l’article de loi présenté par le gouvernement pour définir les conditions de sa mise en œuvre.

Le projet du Grand Paris (comprenant un « Grand Huit » et intégrant le tracé d’Arc Express voulu par la Région et le prolongement de la ligne 14 à Orly au sud et Roissy au nord) prend en compte à sa façon, l'insuffisance de développement des modes lourds de transport collectif ayant conduit à la saturation des réseaux et à une situation souvent inacceptable pour les usagers (comme sur le RER ou la ligne 13).
Le débat sur le contenu du projet est d’abord un débat sur l’avenir de la région parisienne :

- S’agit-il comme le veulent le MEDEF et N. Sarkozy d’en faire une grande place financière internationale pour séduire les marchés financiers et donc de favoriser l’essor des pôles de compétitivité en les reliant entre eux et aux aéroports ?
- Ou bien recherche-t-on un développement solidaire par le droit à la mobilité et à l’accessibilité des territoires pour tous, ce qui suppose de s’attaquer en priorité aux énormes inégalités et exclusions en la matière ?

A partir de là, la bataille politique tourne autour de trois questions: Qui va décider ? Qui va payer ? Qui va réaliser et exploiter ?

Les communistes inscrivent leur vision de l'Ile de France, non dans le cercle étroit de l'accompagnement des dégâts provoqués par le capitalisme financier, mais dans la perspective de la transformation sociale s'attaquant à la logique même du capitalisme.
(lire la suite)

Lire la suite...

 

L’EUROPE LIBÉRALE CONTRE LA RATP ET LA LIGNE 13

sardineL13-1.jpg
Bien entendu, l'absence de financements pour le débranchement de la ligne 13, l’Etat le justifie par son désir de respecter les critères du pacte de stabilité de l'Union européenne et ses conséquences : la réduction continue de la dépense publique. On voit ainsi combien le sort réservé aux revendications des sardines de la ligne 13 est en partie lié aux enjeux européens!
Mais ce n'est pas tout : L'Europe libérale et le Traité de Lisbonne menacent directement l'opérateur public qu'est la RATP.
Avec le recul des ans, on perçoit mieux le véritable objectif de la libéralisation des Services Publics lancée par le traité de Maastricht en 1992 : favoriser la mainmise des groupes privés sur des secteurs dont ils étaient jusque là absents, pour leur offrir de nouvelles opportunités de profit.
Aujourd’hui, avec le règlement OSP, (le règlement relatif aux services publics de transport de voyageurs par chemin de fer et par route), c’est la RATP qui est dans le collimateur, puisqu’elle va se retrouver en compétition sur son propre territoire avec Véolia et d’autres.
Or, la mise en concurrence, c’est la course au moins-disant et donc d’abord la mise en concurrence des salariés. Avec pour résultat le dumping social.
(lire la suite)

Lire la suite...

 

Ligne 13 : La RATP prend vraiment les voyageurs pour des veaux

ligne13.jpg Ils ont osé le faire . À lire la dernière campagne de communication de la RATP, on se demande si ses responsables prennent souvent le métro. Particulièrement les fameuses lignes A du RER et ligne 13, de Châtillon à Asnières-Genevilliers ou Saint-Denis-Université. Qui, quasiment à chaque heure du jour, sont bondées. Mais bondées à ne pas pouvoir respirer.
Sur les fenêtres des métros de ces fameuses lignes, sont collées, depuis la semaine dernière, des affichettes : « 1 seconde en station = du retard sur toute la ligne » (pas du tout cyniques sur une ligne qui cumule les problèmes techniques). « Préparer ma sortie facilite ma descente », « les portes s’ouvrent, je laisse descendre », « retenir les portes, c’est retenir le métro », « au signal sonore, je m’éloigne des portes », « le train a plusieurs portes, n’hésitez pas à les utiliser »…
La même campagne se décline aussi en une fresque de 19 mètres au métro Saint-Lazare. Tout cela, comme l’explique la RATP sur son site Internet, parce que « face à la fréquentation du métro et du RER qui ne cesse d’augmenter, la régularité devient de plus en plus difficile à assurer ».
Et c’est de ta faute, pauvre usager ! Tu retiens trop les portes quand 200 personnes sortent en même temps et que tu as déjà laissé passer trois métros RER blindés de monde.
Tu ne te conduis pas de façon civique. On va te montrer, citoyen, comment autoréguler ta ligne de métro surpeuplée. D’ailleurs, ne pourrais-tu pas rester chez toi, voyageur ? Ou prendre ta voiture ? Ah non, zut, c’est vrai : le périf aussi est surpeuplé…

Caroline Constant (l'Humanité).
Nous n'ajouterons qu'une précision : La solution pour éviter d'être transporté comme des sardines et d'être pris pour des veaux sur la ligne 13, c'est le débranchement, pour rendre chaque ligne (Asnières et St Denis) autonome.

 

La RATP veut rééduquer les usagers de la ligne 13, par Samy Mouhoubi

jpg_ligne13350.jpg
Les communistes de Clichy organisent avec les Amis de 60 jours à Clichy une réunion d'informations sur la ligne 13, le 5 Février à 18h 30 (6 bis rue du Guichet) avec la participation de syndicalistes de la RATP.
En attendant voici un article cinglant de Samy Mouhoubi, paru sur le site Bakchich. " Les 500.000 voyageurs de la ligne 13 n’en peuvent plus. Pas de quoi émouvoir le président de la RATP, qui, lui, veut « responsabiliser » l’usager.
La colère grandit parmi les usagers de la ligne 13 ? Les pannes et les retards s’accumulent ? Les élus protestent ? Le chef de l’Etat, Nicolas Sakozy s’inquiète ? Et bien, la vieille dame qu’est la RATP a imaginé un redoutable plan qui tient dans une com’ un rien culpabilisante envers les usagers.
Congestionnée, la ligne 13 ? Qu’à cela ne tienne, les responsables sont, pour partie, tout désignés : ces maudits voyageurs qu’il est grand temps de raisonner. Bakchich s’est procuré un cahier des charges, daté du 31 juillet 2008, rédigé à peine un mois et demi après l’inauguration des flambant neuves stations Les Agnettes et Les Courtilles. Et qui constitue toujours la doxa de la Ratp.
Lire la suite de l'article de Bakchich.

Lire la suite...

 

Clichy-Ligne 13 : Les transports parisiens ou les trompettistes de Mr Sarkozy

metro350.jpg
Pour Mrs P. Mongin (Pdg de la RATP) et G. Pepy (Pdg de la SNCF), pas question d’admettre que les dysfonctionnements avant toute chose, nécessiteraient pour être résolus, des « moyens supplémentaires".

Nos deux PDG entonnent en choeur, les trompettes de Sarkozy et jurent les grands dieux que les retards et dysfonctionnement …sont avant tout de la faute des voyageurs ! Ceux-ci s’amusent à tirer la sonnette d’alarme dans le Transilien ou bloquent la fermeture des portes sur la ligne 13 ! Ce n’est donc pas avant tout une question de moyens… L’air est connu et la rengaine nous est déjà servie pour l’Hôpital public et l’Ecole.
Ce n’est pas en cherchant à les culpabiliser qu’on réussira à calmer les usagers de la ligne 13 ! Ils veulent le dédoublement de la ligne 13. C'est clair?
Quant aux mesures d'urgences, évoquées à grands renforts de trompettes, elles ne sont pour l'essentiel, que des confirmations de projets, et continuent de faire l'impasse sur le dédoublement de la ligne13.

Lire la suite...

 

Métro : GREVE LE MARDI 9 DECEMBRE SUR LA LIGNE 13 POUR EVITER UN DRAME


GREVE LE MARDI 9 DECEMBRE SUR LA LIGNE 13 POUR EVITER UN DRAME

La situation est invivable, tant pour les salariés que pour les usagers !
En effet, la direction de la R.A.T.P. refuse des effectifs suffisants pour améliorer le trafic, si bien que chaque jour on frôle le drame.
Ainsi, à cause de pannes diverses, il a manqué 1 200 aller-retour ces deux derniers mois, ce qui équivaut à 3 jours sans métro !
Pour fonctionner normalement, la ligne n°13 doit effectuer 400 aller-retour par jour.
Seul le débranchement à La Fourche et le dédoublement de la ligne permettront de diminuer de 50% l’entassement des voyageurs et d’assurer des conditions de transport acceptables pour tous.
MERCI pour votre compréhension !
Exigeons ensemble, salariés et usagers, le dédoublement de la ligne 13
Déclaration commune des sections communistes de la RATP et de Clichy la Garenne

 

Plan de relance de Sarkozy : de l'argent frais pour le Medef

volbillet330.jpg
Le chef de l’État a annoncé un "plan de relance" chiffré à 26 milliards d’euros. Il s’agit d’un gros coup de com’, car en grande partie, cette sommes renvoie à des dépenses d’investissements déjà budgétisées. Le surplus d’investissement public ne s’élève qu’à 10,5 milliard d’euros. Après le renflouement des banques, c’est sans surprise tout pour les entreprises et de nouveau sans exiger la moindre contrepartie, et rien ou presque pour le pouvoir d’achat.

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs