Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - STIF

Fil des billets

Le STIF tape encore dans notre porte monnaie !

AAABus.jpg
Le STIF, syndicat des transports d'Ile de France, présidé par le socialiste J. P. Huchon, vient de décider encore une fois une hausse des transports franciliens : une augmentation d'en moyenne 2,4% pour l'ensemble des titres de transport.
Ainsi non content de mépriser les clichois et les alto séquanais en refusant obstinément le dédoublement de la ligne 13, demandée par les Clichois, les Gennevillois et les Asnierois, les Audoniens et les Dyonisiens qui voyagent chaque jour dans des conditions d’entassement indignes, le STIF frappe au porte monnaie !
Le détenteur du Passe Navigo zone 1-2 verra le prix de son forfait mensuel bondir de 3,5% à 65,10 euros et la carte Imagine R pour les jeunes augmentera de 3%. Côté métro, le prix du carnet de 10 tickets passera de 12,70 euros à 13,30 euros. Et ce n'est pas mieux pour l'autobus : le prix du ticket à l’unité pour le bus passe à 2 euros, contre 1,90 euro jusqu'ici.
« Nous avons besoin de ressources nouvelles pour financer les investissements et le fonctionnement des nouveaux moyens de transports mis en place», plaide Jean-Paul Huchon dans le Parisien.
Mais Huchon préfère ponctionner l’usager et la jeunesse plutôt que de se battre pour exiger une hausse sérieuse du versement transport des entreprises. Une augmentation de cette taxe permettrait pourtant de dégager 800 millions d’euros supplémentaires.
Par ailleurs, s’agissant de la Région capitale, il est inadmissible - hier comme aujourd'hui - que l’Etat se retire du financement des infrastructures.
Une fois de plus les clichois sont mis à contribution et payent plein pot alors qu’ils ne bénéficient pas d’un niveau acceptable de service sur la ligne 13: fréquence moindre des rames, entassement insupportable, retards et pannes fréquents.
Les élus PCF/FDG au conseil d’administration du STIF s’opposent à cette nouvelle hausse et ont publié le communiqué suivant .

Lire la suite...

 

"Monsieur Hollande, venez à Clichy voir notre métro !", par G. Schmaus, A. Mendez et Ch. Garnier

AL13.jpg
Désormais Président de la République, grâce à la gauche rassemblée avec notre apport, nous souhaitons que « le changement maintenant » passe par le métro de Clichy.
Venez voir à la station « Mairie de Clichy », l’entassement des usagers comme des bestiaux.
Savez-vous qu’en 1969, il y a 43 ans, le conseil d’administration de la R.A.T.P. avait décidé le dédoublement de la ligne 13 pour en finir avec les deux branches partant de « La Fourche » et allant, l’une vers Saint-Ouen, l’autre vers Clichy ?
Aujourd’hui, les pouvoirs publics prétendent que le prolongement de la ligne 14 (météor) de Saint-Lazare à Saint-Ouen permettra de désaturer suffisamment la ligne 13. C’est inexact.
En effet, dans son rapport du 26 mars 2012, la commission d’enquête reconnaît elle-même, page 84, que la désaturation de la ligne 13 à Clichy n’atteindra pas 20%, tout en taisant que dans les 10 ans à venir, la population augmentera dans ce secteur de 10% et les emplois de 25%.

Lire la suite...

 

Tansports : Les Clichois disent OUI à la zone unique mais NON et NON à l’augmentation du Pass Navigo !

A_placeClichL13.jpg
Le débat autour de la tarification des transports en commun en Ile-de-France va être discuté au conseil d'administration du STIF le 7 Décembre et à la Région.
Le PCF est favorable à la création du tarif unique pour l’Ile de France afin de favoriser la mobilité des clichois et des franciliens. Mais pas question que ce tarif unique s’accompagne d’une hausse significative du coût du PASS Navigo .
En particulier des tarifs du Navigo pour la zone1 et 2 dans laquelle est située Clichy.
Toute explosion des tarifs serait intolérable. Alors que la droite et les marchés financiers imposent sans cesse de nouveaux plans de rigueur aux peuples, les communistes refusent de faire payer davantage les usagers.
D’autant que le gouvernement ponctionne une nouvelle fois payer les usagers : le ‘’super plan d’austérité’’ annoncé par François Fillon augmentera ainsi la TVA sur les forfaits et tickets de 5,5 % à 7 %.
Alors zone unique oui, mais pas touche au tarif du Navigo de la zone 1 et 2….
Nous refusons aussi de faire financer la zone unique par les collectivités locales : cela reviendrait à faire payer les contribuables ou à amputer leurs politiques au service des Franciliennes.
Les tarifs sont déjà trop élevés pour la qualité du service rendu : dans le 92 les clichois, comme les gennevillois et les asniérois sont traités par la RATP, le STIF (et donc la Région), l’Etat qui se désengage du financement des infrastructures, comme du bétail sur la Ligne 13 !
Les usagers paient plein pot pour un service moindre qu’ailleurs puisque faute de dédoublement de la ligne, le cadencement des rames est moindre, tandis que les incidents, les arrêts de services, les retards se multiplient. Quant à la dignité des usagers, elle est mise à mal avec l’intervention des « pousseurs RATP » aux portes palières….
Au mépris des usagers, lâchés par le maire G. Catoire, le STIF et la Région ont poussé le prolongement de la ligne 14 répondant mieux aux objectifs du Grand Paris de la Finance au détriment du dédoublement de la ligne 13. Ils ont présenté faussement la ligne 14 comme une solution pour soulager le trafic sur la ligne 13.
C’est prendre les usagers, ou plutôt les sardines de la ligne 13 pour des idiots.

Lire la suite...

 

Métro et bus : NON à la hausse décidée par Huchon (PS)

arton1704.jpg
Les communistes s'opposent à l'augmentation des tarifs des transports en Ile-de-France.
Au 1er juillet 2011, le Pass Navigo Mensuel va passer
zones 1-2 de 60,40 € à 62 €
zone 1-3 de 78,20 à 80,3 €
zone 1-4 de 95,50 à 98,10€
soit 2,7 % de hausse sur les abonnements.
Cette nouvelle hausse est inacceptable pour les habitants et les salariés de Clichy et des Hauts de Seine ! Elle s’ajoute à la hausse de 6,7 % que le PS et les Verts avaient imposée aux usagers de notre département en 2010.
Entre 2008 et 2011, ce sont plus de 10 euros mensuels supplémentaires que les usagers doivent débourser alors que les RER et métros sont bondés, saturés, en retard.
Ainsi les usagers de la ligne 13 dont la situation dramatique n'a pas été prise en compte par le STIF et Huchon qui refusent obstinément le dédoublement de la ligne, paieront toujours plus pour un service toujours moins. Ils "bénéficient"en effet de deux fois moins de rames que sur les autres lignes , vu l'alternance des destinations St Denis\Asnières...
Faute d’investissement pendant des années, le réseau francilien souffre actuellement de dégradation et de ressources insuffisantes pour assurer son bon fonctionnement.
Ces nouvelles hausses décidées par le STIF (Syndicat des Transports d’ile-de-France) qui gère les transports en Ile-de-France, ne sont pas de nature à régler les problèmes, il faut absolument obtenir de nouveaux financements.
Notamment du côté des entreprises ( versement transport) et de l'Etat. Le PCF propose la création d’une zone unique à 60 € pour toutes et tous. L’harmonisation du versement transport à 2,6% permettrait de financer cette mesure de justice sociale et territoriale et de renforcer l’offre de transports.
Les communistes exigent le transfert du FARIF (Fonds d’ame?nagement de la Re?gion I?le-de-France) au STIF. Il s’agit d’une taxe sur les bureaux, centres commerciaux et entrepo?ts. Destine?e a? l’I?le-de-France, l’E?tat la de?tourne depuis 10 ans ! Un hold-up de 1,7 milliards d’€ qui auraient du? profiter aux transports franciliens.
Rappelons qu'en créant en 1981 la carte Orange (ancêtre du Navigo), remboursée à 50 % par l'entreprise, le ministre Communiste Ch. Fiterman estimait qu'il s'agissait d'une étape vers la prise en charge totale par l'employeur.
On n'a toujours pas avancé sur ce point ! Les communistes clichois s'inscrivent toujours dans cette perspective pour les déplacements liés au travail.
Contrairement aux élus PS et Europe Ecologie-les Verts, les élus PCF-Front de Gauche ont voté contre cette augmentation proposée par Jean-Paul Huchon (PS).

 

Grand-Paris : l’Accord Huchon-Sarkozy ignore la Ligne 13 et la galère quotidienne des Clichois

ProHuchonSarko.jpg
Belle opération de communication, d'enfumage et de manifestation consensuelle !
J.P. Huchon et le ministre de la ville M. Leroy ont tenu une conférence de presse pour présenter leur accord sur le volet transport du Grand Paris.
Ce plan, c’est 32,4 milliards d’euros d’investissement. Il prévoit la modernisation des réseaux de transport actuels, en particulier des RER, pour 11,9 milliards, et la réalisation d’un métro automatique de rocade autour de Paris, pour 20,5 milliards, (hors achat du matériel roulant).
Il s’agit avant tout de relier les pôles d’activités entre eux, ce qui serait une bonne chose, si ça ne s’opérait pas au détriment de l’amélioration des conditions de transports de centaines de milliers de banlieusards de la banlieue nord.
La desserte fine du territoire et l’amélioration des conditions de transports actuelles ne sont visiblement pas une priorité pour Sarkozy qui veut un Grand Paris au service de la Finance.
Quant au STIF et à Huchon, ils continuent d’ignorer la ligne 13. Pas un centime n’est prévu pour la ligne 13.
Des métros pour les uns, des « pousseurs » pour les autres », voilà ce que les clichois retiendront de ce Plan qui tourne le dos à leurs revendications et promet une aggravation de l'inégalité de traitement des usagers totalement contraire à l’esprit même du service public.
Comment ne pas s’indigner de voir un beau mensonge repris en cœur par les promoteurs de cet accord qui s’est conclu sur le dos de toute une partie des banlieusards: la fable de la désaturation de la ligne 13 par le prolongement de la ligne 14, ce qui est formellement démenti par les experts et les projections de trafic.

Lire la suite...

 

Métro : Trouver des recettes pour la zone unique et le dédoublement de la ligne 13 !

MetPlClichyunder400.jpg
Le gouvernement n’a visiblement que faire des conditions de voyage des Francilien-nes, et comme dans d’autres secteurs - éducation, santé, logement… il mène une véritable politique de casse des services publics.
Les élus communistes et FDG pointent, dans un vœu adopté au STIF, les moyens de dégager 800 M€ de recettes nouvelles pour financer une zone unique au taux de la zone 1-2 (donc sans augmentation) et un renforcement de l'offre de transport.
Pour les clichois, le plus urgent dans l'amélioration de l'offre, c'est le dédoublement de la ligne 13!
Ce dédoublement de la L 13 faisait partie des axes de luttes du programme de la liste FDG, menée par P. Laurent aux récentes régionales. Il faut imposer ce dédoublement au STIF et à Sarkozy.
La question des financements étant déterminante pour un réseau de transport public de qualité, c’est donc l’affaire de tous !

Lire la suite...

 

Bus et métro : Non à la hausse Huchon-Placé sur les transports franciliens

Plac_stif300.jpg
C'est le coup de bambou sur la hausse des transports franciliens.
L'équipe d'Huchon et d'Europe Ecologie qui dirige le Syndicat des transports parisiens a décidé de matraquer les voyageurs aux niveaux des tarifs et de faire flamber les prix des cartes et tickets de bus et métro.
Passées les élections, oubliées les promesses...
Jean Paul Huchon et son adjoint, le Vert Jean Vincent Placé n'y vont pas avec le dos de la cuiller.
Le pass Navigo va augmenter de 6,7 % pour les clichois.
Ils préfèrent en bon sociaux-libéraux faire payer les usagers que de se battre pour arracher les financements du côté de l'État, des patrons, des aménageurs, de toutes les grandes sociétés bénéficiant des transports en commun. Voici un communiqué des élus Front de gauche au Conseil Régional.

Lire la suite...

 

STIF (1) : Toujours l'enfer pour la ligne 13, mais des hausses injustes des tarifs!

Fourchel13H4002.jpg
Le Syndicat des Transport d’Ile de France (STIF), présidé par le socialiste Jean-Paul Huchon, s’apprête à taper dans les poches des usagers pour équilibrer ses comptes.
Un relèvement de 6,7% pour le passe Navigo zones 1 et 2. Excusez du peu!
Les clichois doivent savoir qu'ils doivent ces hausses inadmissibles aux élus socialistes mais aussi aux élus Verts d'Europe-Ecologie, en particulier à J. M. Placé qui s'attache à justifier cette hausse de de 3,80 euros par passe Navigo.
Ce sont des hausses bien supérieures à l’inflation qui sont soumises à l’approbation du nouveau conseil d’administration, renouvelé après les dernières régionales.
Seule communiste, élue au STIF, Laurence Cohen met en garde contre ces hausses injustes qui, à la faveur de la modification de la tarification par zone, frapperont les usagers des zones 1 et 2 dont font partie les clichois.
C'est antisocial et inadmissible : faut -il rappeler qu'à sa création la carte orange (ancêtre du passe Navigo) était prise en charge à 50 % par l'employeur, et qu'elle était destinée, dans l'esprit du ministre communiste de l'époque, à être prise à 100% par les patrons!
Par ailleurs, le STIF et J. P. Huchon, tout comme le Vert J.V Placé, nouveau vice-président aux Transports demeurent totalement sourds à l’exigence du dédoublement-débranchement de la ligne 13.
Rappelons que ce dernier, en supprimant le goulot d’étranglement de la Fourche résoudrait la question de la saturation.

Lire la suite...

 

STIF (2)- De nouvelles ressources pour les transports franciliens : Ensemble à gauche, relevons le défi !

L13plclicH380.jpg
« Des millions de Franciliennes et de Franciliens, parmi lesquels de très nombreux usagers des transports en commun, subissent aujourd’hui de plein fouet les effets de la crise.
De son côté, afin de répondre à une situation financière difficile, liée à la fois à cette conjoncture économique défavorable et au désengagement financier de l’Etat, le Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF) envisage de voter le 2 juin prochain de nouvelles hausses tarifaires dépassant largement l’inflation.
Pour nous, élu-e-s régionaux du groupe Front de Gauche, Parti Communiste, Gauche unitaire et Alternative Citoyenne, et notre représentante au STIF Laurence Cohen, il n’est pas possible de faire peser les contraintes budgétaires sur les usagers et les collectivités !
Notre position reste celle de l’alignement des hausses tarifaires sur l’inflation, conjuguée à une extension du droit à la mobilité pour les plus démunis, par des mesures de tarification sociale.
Cela a été largement engagé lors du mandat précédent, en grande partie à notre initiative, et doit être poursuivi – notamment en ce qui concerne les jeunes en insertion.

Lire la suite...

 

Carte Améthyste : Protestation et intervention des élus communistes au Conseil général

amethyste.jpg
Le Conseil général UMP de l'équipe Devedjian-Balkany-Sarkozy junior a décidé de durcir les conditions d'attribution de la carte améthyste aux séniors.
Et ce n'est pas tout : en cas de perte ou de vol, une somme de 168 euros leur sera réclamée!
Au nom des élus communistes, P. Alexanian exige, dans une question écrite, d'assouplir les règles d'attribution et d'abaisser à 60 ans l'age requis pour être bénéficiaire de ce titre de transport valable sur l'ensemble du réseau RATP et SNCF.

Voici l'intervention de P. Alexanian...

Des organisations de retraités, ainsi que de nombreuses personnes à la retraite dans les Hauts-de-Seine m’ont interpellé sur les nouvelles conditions d’obtention et de renouvellement de la carte Améthyste dans notre Département.
Le 23 octobre dernier, la majorité des élus départementaux ont approuvé le rapport 09.202 relatif à l’actualisation du règlement départemental d’aide sociale.
Avec mes collègues du groupe communiste et citoyen nous avons été les seuls à nous prononcer contre ces modifications injustes. Avec ce rapport, les critères d’obtention de cette carte ont été durcis, notamment les conditions de ressource, conduisant des personnes qui la possédaient jusqu’alors, à ne plus y avoir droit.

Lire la suite...

 

Régionales : Résultats de Clichy

electionspan600.jpg
Inscrits 28 112
Abstentions 59.4%
Votants11 416 40.6%
Exprimés 11 106 39.5%

Jean-Paul HUCHON (SOC) 3 407 Voix 30.7%
Cécile DUFLOT (VERTS) 2 192 Voix 19.%
Valérie PECRESSE (MAJ) 2 068 Voix 18.6 %
Marie-Christine ARNAUTU (FN) 979 Voix 8.8%
Pierre LAURENT (FDG) 733 Voix 6.6 %
Olivier BESANCENOT (NPA) 529 Voix4.8%
Alain DOLIUM (MODEM) 472 Voix 4.2 %
Nicolas DUPONT-AIGNAN (DVD) 357 Voix 3.2%
Jean-Marc GOVERNATORI (Alliance Ecolo Indep.) 135 Voix 1.2%
Jean-Pierre MERCIER (LO) 102 Voix 0.9%
Axel de BOER (Liste Chrétienne) 81 Voix 0.7%
Almamy KANOUTE (Emergence) 51 Voix 0.5%

Dans ce contexte marqué avant tout par une très forte abstention traduisant le désarroi des couches populaires, un rejet massif de la droite présidentielle au profit de la Gauche et un regain du Front National, le Front de Gauche, sur Clichy avec 733 voix et 6,6 %, gagne 84 voix et 0, 6% sur les Européennes. A Clichy, sans retrouver leur score des européennes, les Verts se maintiennent à un niveau élevé.
Trop d'électeurs des couches populaires, victimes de la crise du capitalisme sont restés chez eux et sont venus grossir les rangs des abstentionnistes.

La liste conduite par P. Laurent (PCF) dépasse la barre des 10% dans quatre quartiers de la ville : le 10èm bureau (école Victor Hugo) avec 11,61 % des voix, le bureau n° 22 (école Pasteur) avec 11,16%, le bureau n°25 (école Jean Jaurès) avec 10,26 % et le bureau n° 11 (école Victor Hugo) avec 10,19 %.
Ces résultats sont encourageants et sont à mettre au crédit des militants et élus communistes de Clichy.
Dans les Hauts de Seine, le score de P. Laurent à Clichy arrive en septième position des résultats du Front de gauche: derrière les résultats de Gennevilliers, Malakoff, Bagneux, Nanterre, Villeneuve la Garenne, Colombes, viennent ensuite Clichy et Fontenay aux roses.
Au niveau national, la défaite de la droite sarkoziste et du Modem est sévère.
On note le succès des listes du Front de Gauche conduite par le PCF : 14,2% pour A. Chassaigne en Auvergne, 13,1 % pour Ch. Audouin en Limousin, 10,8 pour Alain Bocquet dans le Nord-Pas de Calais, 10% par D. Bucchini en Corse. En Picardie, le total des deux listes communistes (M. Gremetz et Th. Aury) fait 11, 5%.
Les communistes de Clichy appellent à faire partout barrage à la droite et à amplifier la déroute de Sarkozy.
Ils se prononcent pour une fusion technique des listes, respectueuses des diverses sensibilités de la gauche et de la réalité politique des Hauts de Seine et de l'Ile de France.
Ils demandent aux futurs élus du Front de Gauche de rester libres de leur choix et de leur vote en toute occasion, de continuer à porter leurs revendications avec offensive et sans esprit de renoncement, notamment au sein du STIF pour contribuer à la réorientation nécessaire. A l'évidence, les luttes devront s'amplifier sur les questions de l'emploi et de l'utilisation de l'argent des banques, du logement social, de la défense de la retraite, de la santé pour sauver l'Hôpital public et développer Beaujon, autour du refus du Grand Paris et sur la ligne 13 pour obtenir la réorientation des priorités du STIF, le dédoublement de la ligne et la tenue d'un référendum sur les villes concernées.
Les clichois peuvent compter sur la mobilisation des communistes sur ces enjeux si importants pour la vie quotidienne de chacun.

 

Ligne 13 : Les élus communistes clichois demandent l'organisation d'un référendum

fdgtract_transportbis350.jpg
Seul, le programme de la liste Front de Gauche conduite par Pierre Laurent (PCF) retient le débranchement de la ligne 13 afin de supprimer le goulot d'étranglement que constitue La Fourche.
Mais la mobilisation des usagers, la tenue des réunions de concertation et la campagne des Régionales ont fait grandir l'exigence de ce dédoublement.
Dans la perspective de la fusion des listes Front de Gauche avec celle de J.P. Huchon pour le second tour, ce dernier devra intégrer cette exigence forte des clichois dont sont porteurs les candidats du Front de gauche.
Les élus communistes clichois ont décidé de s'adresser à j. P. Huchon, Président du STIF et futur Président de la Région - à en croire les sondages- pour la tenue d'un référendum francilien auprès des populations concernées.
DIalogue clichois publie la lettre des élus communistes à l'adresse de Jean Paul Huchon.

Lire la suite...

 

Dédoublement de la Ligne 13 : Le combat continue, par Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers

Bourgoin230.jpg
Jeudi 11 février en soirée, s’est tenue la réunion de clôture de la soi-disante concertation, ouverte par le STIF, pour la désaturation de la ligne 13 du métro.
J’y étais, j’ai écouté, à nouveau pris part au débat et fais des propositions. J’en sors déçu mais renforcé dans ma conviction que le combat continue et s’amplifie.
Alors que tous les usagers transportés dans des conditions indignes et de nombreux élus locaux demandent le dédoublement de la ligne 13, seule solution valable pour vraiment la désaturer, la direction du STIF s’entête à n’étudier que le prolongement de la ligne 14, solution dont toutes les études démontrent l’insuffisance flagrante.
Le retard pris depuis 30 ans nécessite un plan d’une toute autre ampleur et, enfin, des engagements financiers clairs de l’Etat au côté du STIF.
C’est pourquoi, avec les élus gennevillois, nous poursuivrons l’action aux côtés des usagers du Nord-ouest parisien pour obtenir un service public du transport de qualité.
A très court terme, nous serons vigilants à la mise en œuvre, dans des délais rapides, des annonces faîtes hier soir : la généralisation des portes palières et le renforcement de l’offre de bus.
Jacques Bourgoin, maire de Gennevilliers

 

Transports collectifs : Pour P. Laurent (PCF), il est possible de répondre aux besoins des franciliens

Plaurentmeet300.jpg
© Copyright by Photothèque du mouvement social
Lors de la conférence de presse du 10 février, consacrée aux transports franciliens, Pierre Laurent, tête de liste (PCF) du Front de Gauche en Île-de-France, a fait valoir le droit au transport à travers l’idée d’une zone unique pour tous les Franciliens au prix de la zone 1 et 2, le remboursement à 100 % des trajets domicile-travail par l’employeur et l’extension de la gratuité aux titulaires de la CMU, aux jeunes en formation et aux salariés à bas revenus.
Pour Pierre Laurent, il est d’abord nécessaire de rattraper « les retards sur investissements.
Et, dans un deuxième temps, on pourrait avancer sur la gratuité totale.
En premier lieu, menons la bagarre avec l’État qui reconnaît lui-même que le développement des transports dans la région nécessite des milliards ».
Des mesures que le Front de gauche chiffre à 4 milliards d’euros répartis entre la région, le Syndicat des transports d’Île-de-France et l’État.
Les transports, pris comme « piliers de la cohésion sociale », serviraient à réduire les frontières invisibles avec la création de 250 lignes de bus.
Par ailleurs, la cauchemardesque ligne 13 se verrait dédoublée.
Cela implique donc une réorientation des priorités du STIF.
Enfin un engagement clair et précis et bienvenu quand toutes les autres listes, à l'exception de celle du Front de gauche, font l'impasse sur cette attente majeure des clichois..
L’occasion pour Pierre Laurent de revenir sur le « grand huit », ce réseau de transports qui prend forme dans le cadre du Grand Paris sarkozyen.
« Dans ce projet, les stations seront éloignées de 5 à 8 km les unes des autres, cela signifie que des zones entières resteront isolées. Certes, le temps de transport entre les grandes zones d’affaires sera diminué mais le temps de trajet restera le même pour les Franciliens.
De plus, on ne sait rien du financement et du partenariat public-privé qui nous est annoncé.
C’est un projet conçu pour créer des zones spéculatives » grâce au droit de préemption que s’octroierait l’État dans un rayon de 1?500 mètres autour des gares.

 

On n'est pas des sardines: Dédoublez la ligne 13 ! par Jean-Claude Guillou

JCG2.jpg
Ligne 13, c’est l’enfer au quotidien !
Les usagers clichois vivent chaque jour l’enfer, la galère, et ils le disent : « C’est l’horreur, inhumain!», « C’est indigne de notre temps.»
Comme l’indique le badge diffusé par les comités d’usagers de Clichy, Asnières, Gennevilliers et Saint-Denis : « On n’est pas des sardines : dédoublez la ligne 13 !»
C’est la seule solution qui diminuerait la surcharge d’usagers de 50 %. C’est, en effet, la structure même de « fourche » – deux branches débouchant sur une seule ligne – qui est la cause de son engorgement, reconnu par tous.

Lire la suite...

 

Ligne 13: Encore, un effort, Monsieur Karoutchi !

L13foule400.jpg
« On prolonge une ligne saturée pour en désaturer provisoirement une autre ! ».
Roger Karoutchi, Président du groupe UMP à la Région et co listier de Mm Valérie Pécresse aux prochaines Régionales vient de reconnaître que le prolongement de la Ligne 14 ne constitue pas une solution sérieuse pour désaturer la Ligne 13. Exact.
« La ligne 13 a un taux de saturation de 120% et son trafic croit de 4% par an. A ce rythme, continue R. Karoutchi, d’ici 2017, la ligne pourrait être empruntée par 800 000 voyageurs, soit un taux de saturation de 160 % ».
Il avance aussi que « la ligne 14 , aux heures de pointes est déjà saturée à 93%.'' ». Et tous les records de saturation seront battus quand, avec le grand-huit de Sarkozy, elle sera prolongée jusqu’à la future gare Pleyel et l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle !
R. Karoutchi demande au STIF (Syndicat des Transports d’Ile de France, autorité organisatrice des transports, présidée par J.P. Huchon), « d’envisager d’autres solutions complémentaires pour désaturer la ligne 13 ».
Ce positionnement nouveau est à mettre au crédit du Comité des usagers, au crédit des élus communistes de Gennevillers, de Clichy, de Seine St Denis. C’est la preuve que les choses peuvent bouger et que les luttes et opération de sensibilisation auprès des voyageurs sont utiles.
La vérité fait son chemin.
Mais R. Karoutchi appartient à une majorité qui depuis des années n’a pas consacré les crédits nécessaires à l’extension du réseau de transport public. Il est donc mal placé pour donner des leçons. Il ne va pas d’ailleurs jusqu’à réclamer la réalisation des travaux de dédoublement- débranchement de la ligne 13 et préfère rester dans le flou..
Il se contente d’envoyer la balle dans le camp du président de la Région, J. P. Huchon, qui certes porte une part de responsabilité en refusant d’inscrire le dédoublement de la 13 dans les objectifs prioritaires du STIF.
R. Karoutchi veut il faire oublier que les sommes initialement destinées dans le Plan de relance de Sarkozy aux transports en commun, ont finalement été affectées ailleurs ?
Les communistes estiment que le désinvestissement de l’Etat doit cesser et que ce dernier doit mettre la main à la poche, surtout quand les collectivités locales sont étranglées financièrement. Les transferts de charges, ça suffit !
Pas question non plus de faire payer les usagers via la hausse des tarifs.
Les communistes se battent contre le détournement du FARIF (le fonds spécial prévu en Ile de France pour les transports en commun acquitté par les entreprises) par l’Etat et exige son reversement intégral au STIF. Ils demandent l’augmentation de la contribution transport des entreprises (versement transport, et la mise à contribution des grandes surfaces, des banques, des aménageurs, …)
Quant au prochain Président de la Région et donc du STIF quel qu’il soit, il devra impérativement réviser la stratégie du STIF pour faite figurer la Ligne 13 dans la liste des travaux à réaliser d’urgence.

 

Nous voulons le débranchement de la Ligne 13

Sch_ma_L13.jpg
Les Comités d’usagers de Saint-Denis, Gennevilliers et de Clichy de la Ligne 13 préparent, en liaison avec la CGT-RATP une mobilisation de grande ampleur.
A Clichy, les usagers doivent particulièrement se mobiliser puisque, contrairement aux élus communistes, le maire socialiste G. Catoire a abandonné la revendication du dédoublement de la ligne 13, pour comme Huchon, le STIF et Delanoé se rallier à la pseudo solution du prolongement de la ligne 14.

Malgré les multiples débats de ces deux dernières années, les promesses faites aux usagers, aux annonces en tous genres, la galère des voyageurs de la ligne 13 n'a guère évolué.
En raison du trafic qui ne cesse d'augmenter, aux incidents à répétitions et à l'éternel retard des projets de modernisation de la ligne, les conditions de transport ne cessent de se dégrader.
Le sentiment que les pouvoirs publics ne se soucient nullement des usagers de la ligne 13 prédomine de nouveaux. Pourtant les diverses associations d'usagers, la CGT-IDF, 93, 92, 75 et RATP, s'étaient réjouis il y a deux ans d'une évolution intéressante du dossier de dé-saturation de la ligne 13 même si au final le projet choisi par le STIF et la RATP, à savoir le prolongement de la ligne 14, ne nous satisfait toujours pas.
Nous le jugeons inefficace pour la ligne 13, et trop long à mettre en œuvre comparé au projet que nous soutenons : le débranchement et le dédoublement de la ligne 13.
Le débat sur le grand Paris ne fait que renforcer notre sentiment. Plutôt que d'apporter des réponses concrètes pour améliorer les conditions de transport des usagers franciliens, l'état fait le choix d'un développement des transports qui répond avant tout à un choix politique affirmé : dynamiser l'économie de la région capitale en privilégiant les liens entre les centres d'affaires, les pôles de compétitivités, les aéroports…
Ce projet tourne volontairement le dos aux besoins de dé-saturation du réseau existant, aux besoins exponentiels des franciliens en termes de transports collectifs.
Et la ligne 13 dans tous cela !!
(Lire dans suite la fin de l'article sur la ligne 13)

Lire la suite...

 

Grand Paris : Inquiétudes pour le devenir de la RATP

projetsGrand-Paris450.jpg
Les clichois veulent le débranchement de la ligne 13. Celui ci n'est pas prévu dans les mesures annoncés dans le cadre du Grand Paris. Ils ont tout intérêt à être attentifs au devenir de la RATP, entreprise publique prise dans la tourmente des mises en concurrence voulues par l'Europe du Traité de Lisbonne.
Pièce centrale des transports franciliens, la RATP est confrontée à deux dossiers importants liés entre eux :%%% - le dossier du Grand Paris avec le projet de loi paru fin août et le rapport Carrez concernant le financement des projets transport ,
- l’entrée en vigueur du règlement concurrentiel européen OSP (organisation des services publics) avec l’article de loi présenté par le gouvernement pour définir les conditions de sa mise en œuvre.

Le projet du Grand Paris (comprenant un « Grand Huit » et intégrant le tracé d’Arc Express voulu par la Région et le prolongement de la ligne 14 à Orly au sud et Roissy au nord) prend en compte à sa façon, l'insuffisance de développement des modes lourds de transport collectif ayant conduit à la saturation des réseaux et à une situation souvent inacceptable pour les usagers (comme sur le RER ou la ligne 13).
Le débat sur le contenu du projet est d’abord un débat sur l’avenir de la région parisienne :

- S’agit-il comme le veulent le MEDEF et N. Sarkozy d’en faire une grande place financière internationale pour séduire les marchés financiers et donc de favoriser l’essor des pôles de compétitivité en les reliant entre eux et aux aéroports ?
- Ou bien recherche-t-on un développement solidaire par le droit à la mobilité et à l’accessibilité des territoires pour tous, ce qui suppose de s’attaquer en priorité aux énormes inégalités et exclusions en la matière ?

A partir de là, la bataille politique tourne autour de trois questions: Qui va décider ? Qui va payer ? Qui va réaliser et exploiter ?

Les communistes inscrivent leur vision de l'Ile de France, non dans le cercle étroit de l'accompagnement des dégâts provoqués par le capitalisme financier, mais dans la perspective de la transformation sociale s'attaquant à la logique même du capitalisme.
(lire la suite)

Lire la suite...

 

LIGNE 13 : "Les décisions du STIF, ça ne va pas !" par Anne Laure PEREZ, conseillère municipale de Gennevilliers et Patrice LECLERC, conseiller général des Hauts de Seine

ALP350.jpg
Le conseil d’administration du Syndicat des Transports d’Île-de-France (STIF) a adopté, ce mercredi 8 avril, un projet de prolongement de la ligne 14 du métro à Mairie de Saint-Ouen. Très bien pour améliorer le maillage du réseau de transport en commun !
Par contre, nous ne croyons pas que cette mesure est efficace pour améliorer la situation à court et long terme de la ligne 13.
- l’investissement pour la ligne 14 est estimé à 900 millions d’euros pour 8 ans de travaux à partir des 2 ans de dépollution des terrains de St Ouen, rendez-vous donc en 2019 !
- le dédoublement de la ligne 13 est estimé à 600 millions et 5 ans de travaux.
L’Etat a de lourdes responsabilités dans le grave retard sur le développement des transports en commun en Ile-de-France.
Nous estimons aussi irresponsable de ne pas avoir décidé d’engager maintenant le dédoublement de la ligne 13 et des mesures d’urgence pour améliorer les conditions de transport des usagers. Les retards s’accumulent pour des prises de décisions efficaces et réelles.
Les décisions du Stif ne sont ni à la hauteur des urgences actuelles ni des besoins de développement des transports en commun en Ile-de-France. Cette gestion « petits-bras » est décevante.
Nous continuerons et développerons l’action avec le comité des usagers d’Asnières et Gennevilliers de la ligne 13 pour obtenir satisfaction.

Anne-Laure Perez, Conseillère municipale et Patrice Leclerc, Conseiller général

 

Le STIF vote le prolongement de la ligne 14 mais ignore la Ligne 13 !

Ligne1314.JPG%%

Le STIF vient d'adopter le prolongement de la ligne 14. Cette ligne est effectivement utile et son prolongement nécessaire, tant pour le futur Quartier des Docks à Saint-Ouen que pour le futur Quartier des Batignolles à Paris.
Mais cette réalisation n'aura qu'un impact minime sur la saturation de la ligne 13. A moins de se bercer d'illusions, l'action doit donc se poursuivre pour obtenir de l'Etat, les financements nécessaires au dédoublement de la ligne 13 et aux autres projets utiles. C'est la seule solution efficace pour désaturer durablement la ligne 13 en rendant les branches St Denis et Gennevilliers autonome.
Les comités d'usagers de Clichy, de Saint-Denis, d'Asnières Gennevilliers vont donc poursuivre la mobilisation conjointement avec les salariés CGT-RATP du métro.
Le STIF développe une campagne fallacieuse tentant à faire croire que le prolongement de la ligne 14 est réalisé...pour soulager la ligne 13 ! Alors qu'il s'agit de travaux conçus pour desservir deux nouveaux quartiers... Les élus siégeant au STIF doivent intégrer dans leur réflexion que les usagers ne renonceront jamais à exiger le débranchement. D'autant plus que le coût est en réalité minime. Pour information, voici un article Vu sur le site les Audonien.com.

Lire la suite...

- page 1 de 2

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs