Strauss-Kahn200.jpg
Dialogue Clichois publie cet article de Sylvain Lapoix, (vu sur le site web du journal Marianne), concernant Dominique Strauss-Kahn, le dirigeant socialiste présidentiable qui en attendant l'Elysée, dirige, avec l'aval de Sarkozy, le FMI, bras armé des multinationales et des marchés financiers.

A l'annonce de l'augmentation de 20% du salaire minimum validée par le président ukrainien, Dominique Strauss-Kahn a hurlé au déficit ! Rapporté au revenus nationaux, l'augmentation représenterait un peu plus de 10€ par mois...
Halte là ! Le président du Fonds monétaire international veille !
Quand il voit un Etat frappé de plein fouet par la crise montrer des velléités de politique sociale, Dominique Strauss-Kahn rappelle aux sacro-saints principes du Fonds.
A peine le président ukrainien Viktor Iouchtchenko a-t-il esquissé le projet d'augmenter le salaire minimum ukrainien de 20% que DSK a frappé du poing sur la table : face au risque de voir le déficit budgétaire de l'Etat ukrainien croître de 10 milliards de dollars, il a menacé de ne pas mener à son terme le quatrième versement du programme d'aide du FMI d'un montant total de 16,4 milliards.
(voir la suite du papier de Syvain Lapoix)