Au nom des élus communistes, je salue tout d’abord le dévouement, le travail solidaire quotidien des associations et des partenaires ici présents dont l’utilité n’est pas à démontrer. Le conseil municipal consacre un budget aux affaires sociales dont les besoins sont en augmentation chaque année. Et nous ne devons pas relâcher nos efforts.
Mais ne créons pas d’illusions sur les compétences, les responsabilités et les possibilités municipales dans l’action sociale. Soyons lucides sur les limites car c’est tout le système qui engendre la misère. (lire la suite)