AngemerkcduH280.jpg
"Pour la monnaie unique, la patronne c’est moi" , voilà ce que la chancelière A. Merkel vient de faire comprendre à Sarkozy et aux autres gouvernants européens.
Nicolas Sarkozy s’est incliné à Berlin devant toutes les revendications de la chancelière sur l’austérité comme système de gouvernance de l’euro en crise.
Les pays « laxistes » seront privés de droit de vote au Conseil européen...et les sanctions vont pleuvoir
Tous au pas de l'oie?
Le monde actuel ? un capitalisme financier mondialisé en crise profonde, dominé par les USA fort de leur dollar, monnaie d'échange, et une zone euro dominée par l'Allemagne.
Mais c'est aussi un système capitaliste enfermé dans ses contradictions fortement contesté par les peuples. Voici un article de Bruno Odent sur le super pacte de stabilité à la sauce Merkel et ses conséquences : report de l'age de la retraite, bas salaires, chômage et casse des services publics...