stiglitz.jpg
Le prix Nobel d'économie estime que les politiques de réductions budgétaires vont conduire à des difficultés en Espagne et à une baisse de la croissance de l'UE.
"L'Amérique a peut-être été à la base de la récession mondiale mais c'est l'Europe qui dorénavant rend la pareille", juge Joseph Stiglitz, l'ancien économiste en chef de la Banque Mondiale et Nobel d’économie.
L'économie espagnole en premier lieu, mais aussi la croissance dans la zone euro sont menacées par les programmes d'austérité mis en place en Europe, prévient le prix Nobel d'économie.
Son analyse se rapproche sur certains points de celle des économistes communistes...