rechauffement-climatique.jpg
Selon le GIEC (Groupe international d’experts sur le climat), il est très probable que le réchauffement climatique observé depuis la moitié du XXème siècle est dû aux activités humaines, en particulier à l’utilisation de combustibles fossiles (charbon, fuel, gaz) pour la production d’énergie, les transports, l’industrie, l’habitat.
Si les peuples n’imposent pas des mesures efficaces, le réchauffement climatique pourrait dépasser 4°C en 2050, provoquant des catastrophes climatiques, sociales, et économiques, des centaines de millions de victimes, morts ou réfugiés « climatiques ».
Sans compter la possibilité d’un dérapage encore plus violent du réchauffement que celui prévu par les modèles linéaires actuels.
(lire la suite de la réflexion de Pascal Lederer, membre de la commission recherche du Pcf)