AFFelecam.jpg
A Clichy, Annie Mandois et François Delalleau (PCF-FDG) font 7,9 % et progressent de + 2,8 % par rapport aux élections cantonales de 2004 et gagnent 7 voix, malgré le bond de l'abstention (+ 6,33%).
Si l'on analyse les résultats des 11 villes du Département où nos candidats gagnent des voix sur 2004, la progression sur Clichy représente à égalité avec nos camarades de Montrouge, la plus forte progression constatée sur les Hauts de Seine.

  • L'abstention, venant des milieux les plus populaires, atteint 66,13 % à Clichy. A l'évidence, l'enjeu de la reconquête de cet électorat populaire, sans laquelle, dans notre pays, il n' y a pas de changement véritable et durable possible à gauche, reste entier.
  • Les Verts (Europe-Ecologie) avec M. C. Fournier atteignent 18,9 % et confirment leur percée (+9 %) en gagnant180 voix.
  • Le PS-PRG, avec A. E. Faure, fait 32,9 % et perd 5,4% sur le total PS-div gauche de 2004. Malgré la candidature cette fois commune avec le PRG, il perd même 310 voix sur le candidat socialiste de 2004.

Cette déperdition peut être en partie imputée à l'orientation droitière de Gilles Catoire, qui après avoir rompu l'alliance avec le PCF et les Verts, se retrouve désormais à la tête d'une municipalité PS- Droite depuis qu'il a fait entrer le MODEM-Nouveau Centre dans sa majorité.
Ainsi, le fait que le suppléant de la candidate est un conseiller municipal socialiste clichois favorable à l'alliance avec le MODEM-Nouveau centre a pu conduire certains électeurs socialistes à ne pas voter pour ne pas cautionner l'alliance avec la droite.
On constate que le PS est la seule force de gauche à ne pas progresser à Clichy par rapport à la cantonale de 2004.

  • S'il est hélas en progrès (+1,2 %), le FN réalise 13,4 % à Clichy, mais contrairement à la tendance nationale, ne retrouve pas la totalité des voix que la droite sarkozyste lui a siphonnées : - 105 voix.
  • La droite UMP balkaniste fait 12,7% avec Sylvie Ramond, mais est devancée d'une courte tête par l'autre tendance issue de l'UMP, Rémi Muzeau qui fait 13% des voix. La Droite UMP, aujourd'hui scindée, si elle retrouve le total de ses voix, perd néanmoins 5, 8 % sur le score 2004 d'I. Balkany. Toutefois en 2004, elle disposait de la réserve de voix du Modem qui avait alors réalisé 9,9 %. Cette fois-ci, le MODEM ayant rejoint Catoire, ne présentait pas de candidats....

Les communistes sont et seront en première ligne pour combattre la droite sous toutes ses formes, sur le terrain comme dans les urnes.