Hferm_.jpg
Le 2 avril dernier, tout ce que la santé comptait de personnels, de syndicats, de comités d’usagers, d’associations, de militants de gauche et parfois aussi classés à droite se sont donnés rendez-vous pour pousser ensemble un grand cri de colère.
Les communistes Clichois appellent au développement de la mobilisation pour sauver et développer Beaujon, menacé par la droite, Sarkozy, Fillon, Bachelot et le socialiste Claude Evin, directeur de l'Agence Régional de Santé.
L'argument de la réduction des dépenses publiques n'est pas recevable quand on voit la France dépenser chaque jour des millions d'euros, pour faire la guerre dans des opérations néo-colonialistes en Libye, en Afghanistan, en Côte d'Ivoire.