Gare400.jpg
Le budget 2009 de la SNCF prévoit selon la CGT, la suppressions de 2600 postes. Pour 7100 départs prévus, la direction ne programme que 4500 recrutements. Soit un solde négatif de 2600 emplois.
La SNCF, sous la houlette de G. Pépy tourne le dos au développement du service public et se transforme, de plus en plus, en machine à faire du fric sur les lignes les plus rentables. Depuis le premier janvier, les usagers subissent une hausse des tarifs de 3,5%. La nouvelle loi permettant le recours aux heures supplémentaires défiscalisées, à elle seule entraine une diminution de 743 postes, c’est bien la preuve que cette Loi joue contre l’emploi. Ainsi, pour la gare St Lazare, alors que le nombre de trains augmente, la SNCF est passée de 770 à 705 conducteurs.
Si on ajoute la fermeture des lignes et des gares, les investissements insuffisants, la dégradation des conditions de travail pour les salariés et de transports pour les usagers, et les salaires plus bas que dans le privé, on comprend que les cheminots ont toutes les raisons de participer massivement à la journée d’interprofessionnelle unitaire du 29 janvier.
La CGT cheminots s’adresse aux voyageurs.