Sarkorolls350.jpg
La décision de supprimer la taxe professionnelle est une nouvelle preuve de la volonté élyséenne d’encourager l’accumulation du capital au détriment de la réponse aux besoins sociaux.
Pour l’occasion la crise constitue un excellent prétexte à la liquidation d’un impôt tant décrié par le Medef.
Mais pour les citoyens, c'est la sombre perspective de voir leurs services locaux se rabougrir, voire être confiés au privé avec les hausses de tarif qui suivront. Il est à craindre de voir demain les maires se tourner vers l'augmentation de la taxe d'habitation pour équilibrer leurs budgets. Déjà à Clichy, la taxe d'habitation augmentera de 3,9 % cette année.....
Jean-Marc Durand, économiste, analyse les conséquences prévisibles : le recul des solidarités, la baisse des investissements publics, l’encouragement à une réforme régressive de l’organisation du territoire, les attaques contre les emplois publics et le renforcement de l’illusion selon laquelle les charges sociales pèseraient sur l’emploi.