roiloizo.jpg
On l'imaginerait presque entrer à petits pas dans la salle aux dorures, ses talonnettes claquant sur les dalles de marbre comme le roi Charles V et trois fois font huit et huit font seize dans le Roi et l'Oiseau, le film de Paul Grimault et Jacques Prévert.
Il y a quelque chose de ridicule dans l'exercice, comme une parodie monarchique. Mais il s'agit sur le fond, d'un très mauvaise message adressé à la démocratie.
Le chef de l’État veut capitaliser la fragile "victoire" en trompe l'oeil de son camp aux européennes en fixant, aujourd’hui devant le Congrès, un nouveau cap aux « réformes. »
(lire la suite)