Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - crise du capitalisme

Fil des billets - Fil des commentaires

"Où trouver l’argent ? pas sur les marchés financiers!", par Denis Durand, économiste et syndicaliste.

acredselec.jpg
Le programme du Front de gauche n’est pas un catalogue de promesses sociales que l’on pourrait satisfaire par la vertu d’une simple redistribution des richesses.
La crise du capitalisme financiarisé est profonde, aussi notre stratégie économique est-elle d’amorcer un nouveau type de développement fondé sur l’économie des dépenses en ressources naturelles et en charges financières, pour pouvoir dépenser plus pour les salaires et l’emploi?: l’humain d’abord?!
Mais cela exige dès à présent de réaliser des investissements considérables pour pouvoir créer beaucoup d’emplois.
Où trouver l’argent?? Sur les marchés financiers?? Sûrement pas?!
C’est cela qui nous a conduits au chômage de masse et aux crises spéculatives de plus en plus destructrices.
Dans les banques, alors?? En effet, les banques disposent d’un pouvoir extraordinaire?: décider à qui ira l’argent de leurs crédits.
Mais depuis trente ans les politiques monétaires menées par les banques centrales ont incité les banques à financer les spéculations financières plutôt que l’emploi et la création de richesses réelles.
Changer ces politiques est un levier indispensable pour sortir des cercles vicieux du chômage et de l’austérité.
Bien sûr, pour changer les objectifs et le statut de la Banque centrale européenne, il faudra changer les traités européens.
C’est ce que prévoit le programme du Front de gauche.
Mais il appelle à commencer cette action dès aujourd’hui.

Lire la suite...

 

P. Le Hyaric (PCF): "Comme député européen, je me dois de vous alerter"

afbailloneur.JPG
Comme député européen, je me dois de vous alerter des graves décisions qui se prennent dans votre dos parce qu’elles vont avoir de dures conséquences pour votre vie quotidienne et celle de votre famille.
Le lundi 31 janvier dernier, sur proposition de Mme Merkel et de M. Sarkozy, le Conseil européen, c’est-à-dire les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne ont décidé de confirmer deux nouveaux traités européens.
L’un est baptisé « traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’Union économique et monétaire » (TSCG).
Derrière ces mots barbares se met en place un pilotage des choix budgétaires des pays, donc de la France, sans que vous, votre député, votre maire n’aient leur mot à dire.
Seules les institutions européennes, élues par personne, décideraient comme elles le font aujourd’hui pour la Grèce.

Lire la suite...

 

La "démondialisation" : Une radicalité illusoire, Paul Boccara

Bocdemond.jpg
L’expression « démondialisation » peut correspondre à une exigence de mesures radicales contre la mondialisation en cours. Cependant, ces mesures devraient concerner plus exactement la construction d’un autre monde de partages
Un thème est devenu à la mode dans une partie des courants de critique de la mondialisation néo-libérale : celui de la démondialisation.
En réalité, cela correspond à une confusion entre la mondialisation actuelle et toutes formes de mondialisation éventuelles, comme si on acceptait l’idée que la mondialisation actuelle est la seule possible.
Cette idée serait donc partagée entre les partisans de la mondialisation existante et certains de ceux qui se veulent ses adversaires radicaux.Certes, cette expression peut, en fait, correspondre à une exigence de mesures radicales contre la mondialisation en cours.
Cependant, ces mesures devraient concerner, à mon avis, plus exactement la construction d’un autre monde. Il s’agirait d’un monde d’émancipation des dominations sociales exacerbées, du plan local au plan mondial, avec l’institution de coopérations très nouvelles à tous les niveaux.

Lire la suite...

 

Les conséquences des plans d’austérités sur les étudiants en Europe

Affetudcap.jpg
Dialogue clichois reproduit la déclaration commune d’organisations de jeunesse communistes et progressistes d’Europe dont est signataire l'Union des Étudiants Communistes de France (UEC).
Depuis 2008, le système capitaliste est rentré dans une nouvelle période de crise. Cette crise systémique qui a d’abord commencé aux Etats-Unis et s’est ensuite développée en Europe ayant de nombreuses conséquences pour les classes populaires de notre continent.
Le système d’aide de la "Troika" qui vient en aide aux gouvernements de droites et sociaux-démocrates afin de sauver les capitalistes, ne peut pas arrêter la crise. Pire encore, en appliquant des mesures réactionnaires, ils ont conduit les peuples dans une situation encore plus difficiles dans une période ou la crise du capitalisme s’accentue.
Avec la crise, l’Union Européenne montre son vrai visage, celui d’une institution impérialiste dont l’objectif est de servir les intérêts de la bourgeoisie européenne.

Lire la suite...

 

Partage de la richesse : UN HOLD-UP DE 60 MILLIARDS SUR LES SALAIRES, entretien avec Nasser Mansouri-Guilani (CGT)

Nmansouri2.jpg
Le rapport Cotis de l’INSEE sur le partage de la valeur ajoutée, vient d’être remis au premier ministre. Ce rapport est bien obligé de mettre en évidence ce que dénoncent le PCF et les syndicats, à savoir la montée des prélèvements opérés par les actionnaires sur la valeur ajoutée.
Mais ses conclusions les plus discutables confortent l’idéologie dominante et la position patronale, et sont d’ores et déjà utilisées contre le mouvement social.
Ce rapport Cotis montre que, au cours du demi-siècle écoulé, le partage de la valeur ajoutée a évolué au détriment des revenus du travail. La part de la valeur ajoutée consacrée aux salaires est passée de 75 % en 1982 à 67 % aujourd’hui. Encore faut-il préciser que, dans la masse salariale, les très hauts salaires sont les seuls à progresser de façon vertigineuse. Ce rapport confirme donc l'accroissement des inégalités salariales.
Cela signifie que la part des richesses créées revenant aux travailleurs est proportionnellement de moins en moins importante. La CGT chiffre ce manque à gagner annuel pour les salariés à 62 milliards d’euros. En revanche, depuis 20 ans, les dividendes ont explosé.
Le montant de ces prélèvements parasites sur l‘excédent brut d’exploitation (EBE = le résultat d’exploitation une fois payés les salaires et les impôts) est maintenant de 25 %.
C’est même un véritable siphonnage de la valeur ajoutée par les dividendes des actionnaires, au détriment des salaires et de l’autofinancement des entreprises qui est constaté : ceux-ci ont quasiment quintuplé depuis 1993.
Ainsi au fil des ans, le versement des dividendes et les intérêts des emprunts réalisés sur les marchés financiers, accroissent les charges financières des entreprises. Ce sont ces charges financières-là qu’il faut réduire et non les salaires et les cotisations sociales patronales qui eux sont utiles et contribuent à la croissance.
Mais le rapport Cotis va être utilisée par Sarkozy et le MEDEF pour gruger les salariés en prétendant qu’il faudrait cotiser moins pour gagner plus ! Mais qui financerait alors les retraites, la maladie, les allocations ?

Lire l'entretien avec Nasser Mansouri, responsables des activités économiques à la CGT.

Lire la suite...

 

(1) La relance de Sarkozy n'aura pas lieu

plan_social250.jpg
Cela fait maintenant trois mois que Nicolas Sarkozy prétend combattre la crise, et même refonder le capitalisme, et cela fait trois mois que les conséquences de la crise s’aggravent de jour en jour, que les vagues de licenciement déferlent, que le pouvoir d’achat dégringole.

Les perspectives de croissance et de chômage pour 2009 sont alarmantes.

Des dizaines de milliers de milliers d’intérimaires jetés comme des kleenex ces derniers mois à la rue n’ont aucune perspective. Des dizaines de milliers de salariés de la filière automobile, cloués au chômage technique, viennent de passer les fêtes dans l’angoisse. Des milliers de PME sont en rupture de trésorerie.

Dans le secteur public, le gouvernement a fermé à double tour les portes de l’embauche. Alors que la crise démultiplie les besoins sociaux, l’hôpital public, l’éducation nationale et l’université, le secteur du logement et du bâtiment sont au point de rupture.

Les collectivités locales sont asphyxiées. Et partout, le pouvoir d’achat est berne, tirant toute la demande vers le bas.Le Plan de relance de Sarkozy est un plan qui remettra en selle la spéculation, mais qui fera un flop en matière d'emploi et de croissance. (lire l'analyse du PCF)

Lire la suite...

 

Conseil municipal : A. Mendez salue l'action des associations caritatives et des partenaires sociaux et appelle à s'attaquer aux causes réelles de la misère

Au nom des élus communistes, je salue tout d’abord le dévouement, le travail solidaire quotidien des associations et des partenaires ici présents dont l’utilité n’est pas à démontrer. Le conseil municipal consacre un budget aux affaires sociales dont les besoins sont en augmentation chaque année. Et nous ne devons pas relâcher nos efforts.
Mais ne créons pas d’illusions sur les compétences, les responsabilités et les possibilités municipales dans l’action sociale. Soyons lucides sur les limites car c’est tout le système qui engendre la misère. (lire la suite)

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs