mirfranH300.jpg
A droite Sarkozy, Fillon, Woerth, DSK, comme hélas certains à gauche, veulent nous faire travailler plus longtemps pour gagner moins, pour le plus grand bénéfice des patrons, du MEDEF, des banquiers et des spéculateurs.
A terme, ils rêvent de liquider la retraite par répartition et de nous obliger à recourir à des assurances privées pour compléter le montant de nos retraites et pensions dont le pouvoir d’achat recule depuis qu’elles ne sont plus alignées sur l’évolution des salaires.
Ces choix participent d’une accentuation de la «déresponsabilisation» sociale des entreprises : tous tentent de dégager les entreprises du financement – en partie – des retraites, pour accroître ainsi leur profit.