chassegerin375.jpg
A. Chassaigne et A. Gérin

Bruno Benoît :Où se situe pour vous André Chassaigne, le vrai changement, terme facile à employer, mais difficile, en effet, à définir et à réaliser ?

André Chassaigne :
Alors pour moi, le vrai changement n’est pas un changement de tête. Le vrai changement ce n’est pas seulement un changement de gouvernement où l’on mettra en place une gauche qui se contenterait de gérer les affaires du capitalisme sans apporter de modifications fondamentales.
Le changement c’est véritablement mettre en œuvre des mesures, qui sont des mesures de transformation sociale, quelques mesures de transformation sociale qui sont absolument indispensables. Si on ne les met pas en œuvre, on aboutira absolument à rien.
Et si je devais parmi plusieurs, si je devais en citer une, une mesure, qui me semble absolument incontournable, indispensable pour que l’on puisse parler de changement si demain la gauche arrive au pouvoir, c’est que l’on puisse maîtriser la question financière ; et en particulier dans le pays mettre en place un pôle public bancaire qui permettrait d’accompagner le développement économique, qui permettrait de peser sur l’utilisation de l’argent, de mettre en œuvre une véritable politique nouvelle.
Parce que si on n’a pas la maîtrise de l’argent, il ne peut pas y avoir de changement dans ce pays.