la-poste300.jpg
Au cours de la dernière session du Parlement européen avant les élections de juin, les présidents du Conseil et de la Commission ont rivalisé de propos élogieux pour vanter leur bilan.
Ils se sont mutuellement félicités en associant le Parlement européen à l’adoption des 50 propositions législatives qui ont des effets directs pour les citoyens.
Pour le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, il faut présenter "avec conviction et clarté" ces résultats aux citoyens européens.
Ceux-ci sont tellement convaincus par ces résultats qu’ils s’apprêtent à s’abstenir (1) massivement aux élections européennes de juin pour exprimer leur opposition à des politiques européennes qui sont mises en œuvre contre leurs intérêts et pour satisfaire les marchés financiers.
Dans leur grande majorité, ils n’ont pas été dupes de la comédie du G20 dont les mesures ne visaient qu’à "restaurer la confiance des marchés".
Le soufflé médiatique du G20 est vite retombé et les salariés ont subi de plein fouet les conséquences d’une crise dont ils ne sont nullement responsables.
( Continuer la lecture de J.P. Le Marec)

(1) Note de Dialogue clichois : En France, le plus efficace pour exprimer sa colère, c'est naturellement d'élire des députés communistes, donc de voter pour la Liste Front de Gauche, conduite par Patrick Le Hyaric