sarkobachelot.jpg
L’aggravation du chômage et de la récession économique, dont sont responsables les politiques économiques du gouvernement, et les gestions capitalistes sont les causes profondes de l’explosion des difficultés de financement de la sécurité sociale. Le déficit prévisible est de 23 milliards d’euros en 2009 (plus du double par rapport à 2008)et de 30 milliards en 2010.
Pour le combler, le plan du gouvernement vise à faire payer les malades et à accélérer sa politique de casse de la sécurité sociale solidaire.
Le gouvernement veut faire payer plus cher les malades : hausse du forfait hospitalier, baisse du taux de remboursement des médicaments dits « non indispensables », restriction du nombre de personnes bénéficiant du dispositif des affections longue durée (ALD : prise en charge à 100%), … l’accès aux soins est compromis.