Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - dettes publiques

Fil des billets

Denis Durand : "2012 se jouera cohérence contre cohérence"

Dendurfethuma.jpg
Dialogue Clichois publie l'intervention de l"économiste Denis Durand lors du dernier CN.

Personne ne peut plus nier que nous soyons en présence d’une crise du capitalisme.
Le vainqueur de la bataille politique en cours – 2012 et au-delà - sera celui qui convaincra les Français qu’il propose les meilleures solutions pour en sortir.%%% Mais les Français peuvent être ballotés entre deux réactions : se laisser pousser au désespoir par la crise, ou bien être tentés par des solutions magiques. Pourtant, ils savent par expérience que ces solutions ne marchent pas.
On est dans un monde et c’est ce monde qu’il faut changer de fond en comble, il n’y a pas moyen de faire autrement parce que la crise est trop profonde.
Donc, évidemment, on n’en sort pas par de simples mesures fiscales ou par la construction du « socialisme dans un seul pays », ce pays fût-il l’Europe. Ni en sortant de l’euro ou par une simple annulation de la dette.
On sort d’une crise systémique radicale en construisant un autre système, une autre civilisation à partir des réalités de la crise actuelle.

Lire la suite...

 

P. Le Hyaric : Des propositions pour une issue à la crise européenne

CamaradeH400.jpg
L’ampleur, la gravité, la durée de la crise qui frappe si durement les populations, particulièrement le monde du travail, la jeunesse et les plus fragiles, appelle l’ouverture d’un vrai débat démocratique sur les choix de politiques économique, budgétaire, monétaire, sociale en France et dans toute l’Europe.
Or, nous n’entendons sur les grands médias qu’un seul son de cloche ressassé toujours par les mêmes experts, les mêmes chroniqueurs, affichant peut-être des couleurs différentes mais pour une seule et même thèse selon laquelle il n’y aurait qu’une politique possible : celle du dogme de la soumission de l’action politique aux exigences de la rapacité des requins de la finance.
Selon eux, comme la pluie ou la neige, les marchés financiers auraient une existence naturelle, nécessaire pour l’efficacité économique.
Dés lors, ils considèrent que les marchés dictent leurs lois en lieu et place des élus. La phrase la plus prononcée dans les cercles dirigeants est : « les marchés vont-ils l’accepter ? » Quelle ineptie qui tourne le dos à l’intérêt général !

Lire la suite...

 

La Commission Européenne est à la botte des marchés financiers

PLHuma.jpg
Sur le terrain, comme à Bruxelles : P. Le Hyaric, député communiste européen et directeur de l'Huma

Pour la commission européenne, répondre à la crise c'est satisfaire les marchés financiers et écraser les solidarités.
C'est ce qu'explique le député communiste européen, Patrick Le Hyaric :
"Alors que cette année 2010 a été décrétée « année de lutte contre la pauvreté en Europe », et que le chômage ne cesse d’augmenter, la Commission européenne prépare pour cette fin de semaine un conseil économique et financier des plus antisociaux qui va accentuer la désindustrialisation, le chômage et la pauvreté.
Au moment du déclenchement de la crise, de nombreuses institutions ont salué le rôle des politiques de solidarité dans les pays européens comme « amortisseurs de la crise », pourtant la commission pousse à la destruction de ces solidarités.

Lire la suite...

 

Le financement au cœur du débat sur les retraites

mirfranH300.jpg
A droite Sarkozy, Fillon, Woerth, DSK, comme hélas certains à gauche, veulent nous faire travailler plus longtemps pour gagner moins, pour le plus grand bénéfice des patrons, du MEDEF, des banquiers et des spéculateurs.
A terme, ils rêvent de liquider la retraite par répartition et de nous obliger à recourir à des assurances privées pour compléter le montant de nos retraites et pensions dont le pouvoir d’achat recule depuis qu’elles ne sont plus alignées sur l’évolution des salaires.
Ces choix participent d’une accentuation de la «déresponsabilisation» sociale des entreprises : tous tentent de dégager les entreprises du financement – en partie – des retraites, pour accroître ainsi leur profit.

Lire la suite...

 

Mikis Theodorakis: « Prémonition de grands malheurs pour la Grèce »

Mikis250.jpg
Le célèbre compositeur et musicien grec Mikis Théodorakis s'exprime sur la crise qui s'abat sur son pays.
Avec le sens commun dont je dispose, je ne peux pas expliquer et encore moins justifier la vitesse à laquelle notre pays a dégringolé à partir de 2009, au point d’en arriver au FMI, perdant ainsi sa souveraineté nationale et passant à un régime de tutelle.
Et il est curieux que personne jusqu’à présent ne s’est occupé du plus simple, à savoir de notre parcours économique chiffré à partir de données, degré par degré, de manière à ce que nous ignorants comprenions les motifs réels de ce développement vertigineux et sans précédent, qui a abouti à la perte de notre identité nationale accompagné de l’humiliation internationale.
J’entends parler d’une dette de 360 milliards, alors qu’en même temps je vois les mêmes dettes, voire de plus grandes, dans de nombreux autres pays.
Donc, celle-là ne peut pas être la cause de notre malheur. De plus, un élément s’ajoute à mon trouble, celui de l’exagération des coups internationaux, portés sur un pays à l’économie insignifiante, ce qui finit par être suspect.

Lire la suite...

 

La Grèce aujourd'hui, la France demain?

grecemanif2H400.jpg
Les communistes sont totalement solidaires des salariés, des jeunes, des retraités grecs qui manifestent par centaines de milliers contre le plan de casse sociale et économique de leur pays.

Le peuple grec sera de nouveau dans la rue le 5 mai, à Athènes. Le « remède » de l'Union Européenne et du FMI de Strauss-Kahn se confond avec le mal.
Les banques européennes et françaises ont reçu des Etats des fonds à 1 % qu’elle prêtent aux grecs à 4 %. C’est de l’usure pure et simple.
L'aide de la BCE et du FMI est conditionnée à la pire des régressions sociales en Grèce.
L’Etat français et le Parlement n'ont pas à cautionner cette regression, en validant un « prêt » à intérêt conditionné à la baisse des salaires et à la casse des acquis sociaux, dont les aigrefins du monde de la finance seront les principaux bénéficiaires. Ce recul social serait inédit dans un pays d’Europe et constituerait un encouragement pour les forces du capital et Sarkozy en France même..
L’UMP et hélas le PS de Martine Aubry se préparent à voter au Parlement le principe de cette aide européenne de 110 milliards d'euros, conditionnée à une austérité sans précédent.
Les députés communistes ne poignarderont pas dans le dos le peuple grec.

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs