Cubatag350.jpg
Une nouvelle révolution balaie l’île de Cuba, qui est en train de faire d’énormes progrès en matière d’efficacité énergétique et de production de renouvelables.
En effet, le succès du programme lancé il y a deux ans sur cette petite île de 11 millions d’habitants est tel que d’autres pays pourraient s’inspirer de ses efforts pour être indépendante énergétiquement et maîtriser le changement climatique.
Il y a juste quelques années, la situation énergétique de Cuba étai sombre. Le pays avait 11 centrales thermoélectriques de grande taille vraiment inefficaces pour toute l’île.
La plupart des usines avaient 25 ans et ne fonctionnaient que 60% du temps. Il y avait de fréquentes coupures, en particulier dans les périodes de pic de la demande. Il y avait aussi un pourcentage élevé de pertes le long du réseau de distribution électrique.
Pour ajouter à la crise énergétique, la plupart des ménages cubains avaient des équipements inefficaces, 75% de la population cuisinait avec du kérosène, et les charges énergétiques pour les particuliers n’encourageaient pas les économies.
En 2004, le côté est de Cuba a été touché par deux ouragans en une courte période de temps, affectant les lignes de transmission et laissant 1 million de personnes sans électricité durant dix jours.
En face des incitateurs que sont les prix du pétrole et le changement climatique, tout cela a fait les cubains réaliser qu’ils devaient faire entrer l’énergie dans leurs priorités. Ainsi, en 2006, commença ce que les cubains nomment la revolucion energetica, la révolution énergétique.
( source :Danièle Bleitrach, sur Changement de société http://socio13.wordpress.com)