Cacinves400.jpg
Un grand emprunt européen permettrait de sortir les pays de la crise, peut on lire un peu partout. Pierre Ivorra montre qu'il s'agit là d'une illusion....

Les prises de position se multiplient en faveur de mesures permettant de transférer au niveau européen une partie de la dette publique des différents pays et/ou de doter l’Union d’une capacité à emprunter directement sur les marchés financiers.
Martine Aubry vient de se déclarer favorable à l’émission d’emprunts européens afin «?de réduire les déficits?» et de «?relancer?» l’économie. Jacques Delors a lui aussi repris l’idée et préconise en outre la création d’une «?caisse européenne d’amortissement qui prendrait en charge une partie du déficit de chacun des Seize, une sorte de mutualisation partielle qui allégerait le poids de la dette pour chacun et dégagerait des marges pour le soutien de l’activité durant le processus d’assainissement des finances publiques et privées?».
La Confédération européenne des syndicats s’est déjà prononcée en faveur d’un dispositif similaire.