emploi_jeunes200.jpg Le plan d’urgence annoncé par Nicolas Sarkozy est une fois de plus un simple coup de communication politique !
Pour les jeunes communistes, sous prétexte de s’occuper d’agir contre les conséquences catastrophiques de la crise sur la vie des jeunes, Sarkozy sert avant tout l’intérêt des entreprises !
Contrats de professionnalisation, stage en alternance, rémunération des stages au bout de deux mois… Développer la formation des jeunes pourrait être en soit une bonne chose.
Or, ici la droite s’aligne uniquement sur les besoins des entreprises. Dans le même temps elle supprime des milliers de postes dans l’Education Nationale et livre les universités au privé !
Alors que nous savons que la meilleure arme sur le marché de l’emploi reste le niveau du diplôme et la qualité de la formation initiale !

Ce plan pour la jeunesse ne prévoit rien non plus sur l’accès au logement des jeunes, l’accès à la santé... alors que la aussi nous sommes les premières victimes de la crise. Nous ne voulons pas de placebos supplémentaires à l’emploi stable et sécurisé !
(voir la suite de la réaction de la JC au plan Sarko pour la jeunesse)