Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - fonction publique

Fil des billets

Fonctionnaires : le 31 mai mobilisation pour les salaires!

8Logounis.jpg
Huit organisations syndicales de la fonction publique ont lancé un appel commun à la mobilisation le 31 mai, sur les salaires des fonctionnaires, suite au gel du point d’indice en 2012 pour la deuxième année consécutive.
Les fonctionnaires sont invités à se mobiliser sous les formes locales les plus appropriées, donc des rassemblements, manifestations ou grèves.
Déclaration
Les organisations syndicales (CFDT - CFTC - CGC - CGT - FO - FSU - SOLIDAIRES - UNSA), réunies ce jour, condamnent la politique d’austérité salariale menée par le gouvernement à l’égard des agents publics. Celle-ci aggrave encore un contexte marqué par les suppressions d’emplois et la dégradation des conditions de travail.
Elles dénoncent l’absence de véritables négociations salariales qui auraient dû permettre a minima le maintien du pouvoir d’achat des agents publics pour 2011 et 2012.

Lire la suite...

 

Fonction publique : Trois questions à Anicet Le Pors

pn_debat_fonction-publique_4.1272401056.miniature.jpg
A. Le Pors est ancien ministre communiste de la fonction publique.

La fonction publique, et notamment la fonction publique territoriale, est présentée aujourd’hui comme un luxe que nous ne pourrions plus nous payer, en tout cas en l’état. Est-il possible de démontrer qu’elle représente au contraire un bien inestimable pour notre pays ?

A. Le Pors. La conception française de l’intérêt général est qu’il constitue une catégorie spéciale, éminente, et qu’il n’est pas la somme des intérêts particuliers.
Le service public en est le vecteur principal et la fonction publique le cœur. La fonction publique territoriale, comme les autres fonctions publiques est fondée, en vertu du statut général des fonctionnaires, sur des principes républicains : d’égalité d’accès aux emplois publics, d’indépendance vis-à-vis des pressions politiques ou économiques, de responsabilité qui suppose que le fonctionnaire soit un citoyen à part entière.
C’est pour cette raison que la fonction publique française est reconnue comme efficace et intègre aussi bien par les usagers quand ils sont honnêtement consultés qu’à l’étranger.

Lire la suite...

 

FONCTIONNAIRES : LA CHASSE EST OUVERTE !, par Roland Perrier

bombeump300.jpg
Eric Woerth ouvre la chasse aux fonctionnaires .
Commentant le projet de décret sur la « réorientation professionnelle des fonctionnaires », il déclare le 02 février 2010 : « Si la personne refuse d’être mutée après trois propositions d’emploi, c’est qu’au fond elle n’a plus envie de travailler dans l’administration ».
Ce projet de décret que le gouvernement tentera de soumettre au Conseil supérieur de la fonction publique de l’Etat (...) est proposé en application de la loi dite mobilité et parcours professionnels du 3 août 2009.
Elle avait fait l’unanimité contre elle et provoqué déjà des luttes conséquentes.

Lire la suite...

 

A. Le Pors : La fonction publique, création continue au service de l'efficacité sociale

Fonc400.jpg
A la veille d'une nouvelle grève de la fonction publique le 21 janvier, Anicet Le Pors, ancien ministre communiste, revient sur le caractère progressiste du statut général des fonctionnaires.
La Fonction publique à la française doit être une création continue. Il insiste sur l'idée que les fonctionnaires peuvent participer à la construction d'une société plus solidaire, davantage dégagée des intérêts marchands.

En 1983 et 1984, sous votre responsabilité, la loi a modernisé la fonction publique et les statuts des fonctionnaires. Où en est-on aujourd’hui ?

Anicet Le Pors. Quatre lois en 1983-1984-1986 ont créé une fonction publique à « trois versants », sur la base d’un statut général des fonctionnaires comprenant un titre 1er regroupant les droits et obligations de tous les fonctionnaires, les trois titres suivants étant relatifs respectivement à la fonction publique de l’État, à la fonction publique territoriale et à la fonction publique hospitalière, l’ensemble regroupant 5,2 millions de fonctionnaires.
L’unité de cette architecture était essentiellement fondée sur trois principes : l’égalité, l’indépendance, la responsabilité, ancrés dans notre tradition républicaine.

Lire la suite...

 

CGT Educ 92- Réforme du lycée : résister pour gagner une réforme de progrès

darcos400.jpg
Luc Chatel a pris le relais de X. Darcos, mais la philosophie du Gouvernement reste la même : restriction des dépenses publiques, suppression des postes d'enseignement, soumission du système éducatif aux attentes du MEDEF et des patrons.
La CGT Educ92 appelle à participer à la grève de la fonction publique du 21 janvier. Dialogue Clichois reproduit son appel.

La réforme imposée aujourd’hui par le ministère est tout sauf une réforme pédagogique.
Elle doit se comprendre comme faisant partie prenante d’une politique d’attaque plus globale contre les services publics. C’est avant tout une réforme idéologique.
Il s’agit à la fois de faire des économies de moyens (dans le cadre du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite) par le biais de la réduction horaire dans certaines disciplines (options de détermination en seconde dont l’horaire est divisé par deux), par le regroupement de champs professionnels pour la réforme technologique mais aussi d’assurer l’autonomie voulue par certains qui conduit à la mise en concurrence des établissements et des personnels ( ce qui sera possible avec le conseil pédagogique tel qu’il est prévu).
Pour le ministère, il s’agit de prendre une revanche sur le retrait de la réforme Darcos en décembre 2008.

Lire la suite...

 

Déclaration du comité national pour des états généraux des services publics

SPTout.jpg
Après les batailles sur l’eau, le rail, l’éducation, la santé… La votation citoyenne en défense de La Poste vient de démontrer à la fois le fort potentiel de résistance et d’attachement aux services publics existant dans la population, l’efficacité de l’unité la plus large et l’importance de mettre ensemble citoyenn-es/usagé-e-s, personnels et élu-e-s.
La résistance est indispensable, mais nous ne pouvons nous contenter de défendre un existant que nous voulons transformer, ni nous résigner à le faire dans le cadre d’un choix de société par nature antagonique à l’essence du Service Public (SP). Il nous faut reprendre l’offensive idéologique sur le terrain du Service Public (et pas seulement de tel ou tel Service Public).



Les politiques néolibérales viennent d’exploser dans une crise économique, sociale et environnementale qui confirme à la fois leur inefficacité, leur coût et l’injustice qu’elles produisent.
Nous sommes convaincus que notre époque est celle d’une prise de conscience par les peuples de l’unité de leur destin. Nombre de biens et de services sont appelés à entrer dans le patrimoine commun de l’humanité ce qui appelle une large appropriation sociale et la mise en œuvre de services publics à tous niveaux : local, national, international, mondial.
Le XXI° siècle peut et doit être l’ « âge d’or » du service public. En raison de son expérience et de son histoire, la contribution de notre pays pourrait être essentielle dans cet avènement.
(lire la suite de la déclaration)

Lire la suite...

 

Non au hold-up démocratique et financier ! Oui au développement du service public !

CGTSP.jpgLa Fédération CGT des Services publics appelle l’ensemble de ses syndicats à un rassemblement national à Paris le 18 novembre prochain Porte de Versailles à l’occasion de la venue de Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, au 92ème congrès des Maires de France.
Ce rassemblement vise à porter nos exigences concernant le service public territorial dans le contexte créé par la réforme de la taxe professionnelle et le projet de loi de réforme des collectivités territoriales.

Lire la suite...

 

Supprimer 16 000 postes, c’est dégrader l’offre éducative ! par Brigitte Gonthier-Maurin (PCF)

BrigitteGM260.jpg
"Avant de quitter la rue de Grenelle, Xavier Darcos se targue, dans un entretien à La Tribune paru ce matin, de faire de l’éducation nationale le plus gros pourvoyeur de suppressions de postes dans la fonction publique en 2010.

Ainsi, ce sont 16 000 postes, dont 14 000 d’enseignants stagiaires et 600 d’agents administratifs, qui seront ainsi « économisés ».

Le ministre affirme que cette politique ne dégradera en rien l’offre éducative. C’est faux.

La suppression des enseignants stagiaires aura en effet deux conséquences immédiates. D’une part, sur la formation continue des enseignants : en effet ce sont les enseignants stagiaires qui assurent le remplacement des enseignants titulaires lorsqu’ils sont en formation. D’autre part, la « mastérisation » s’accompagnera bien de la disparition de l’actuelle année de formation en alternance.

Par ailleurs, ce nouveau tournant de rigueur imposé à l’éducation nationale pourrait bien sonner le glas de l’enseignement agricole public. Pourtant, cet enseignement est souvent une voie de réussite pour des jeunes en situation d’échec scolaire et répond à la diversité des territoires.

Une fois de plus, c’est le grand écart entre les paroles et les actes de la majorité. Depuis 2008, ce sont plus de 40 000 postes qui ont été supprimés.

Le nouveau ministre, Luc Chatel, a d’ores et déjà confirmé la poursuite de cette politique de rigueur budgétaire dramatique pour l’école.

Ce n’est pas ainsi qu’on fera reculer les inégalités à l’école. L’école a tout au contraire besoin de moyens, de formation, de qualifications reconnues et de statut revalorisé pour ses personnels."

 

Sarkozy a la banane, mais la France est en récession et le chômage explose .

lagardepourboire350.jpg
La prévision actuelle de croissance du gouvernement est de -1,5%. Nous avions noté ici-même, son caractère fantaisiste. Voilà que le Premier ministre François Fillon estime maintenant "probable" que la récession sera en fait de - 2,5%.
Des institutions économiques comme l’OCDE ou le FMI suggèrent des hypothèses encore plus basses et la Commission européenne table sur une baisse de la croissance de 3% en France. Mr Sarkozy s’avère en réalité être le Président de la récession, des bas salaires et du chômage massif. Comme son compère en Espagne, le socialiste Zapatero qui dirige un pays de 4 millions de chômeurs. Les mêmes politiques produisent les mêmes effets. Faute de s’attaquer à la logique capitaliste.
En Europe, la crise du capitalisme s’étend de la sphère financière à celle de la production. Selon les données de l'Insee, la production industrielle française a baissé pour le septième mois consécutif en mars (- 1,4%).

Lire la suite...

 

"Les services publics, c’est l’affaire de tous" (Tract unitaire de la Fonction Publique )

servicepublic350.jpg

Les services publics c’est l’affaire de tous Nos responsables répètent souvent que si les effets de la crise semblent moins dévastateurs en France que dans la plupart des autres pays, c’est que nous avons conservé des dispositifs sociaux qui contribuent à amortir ces effets : protection sociale solidaire, retraites par répartition et bien sûr services publics.
Mais au lieu de renforcer ces services publics pour répondre encore mieux aux besoins sociaux, le gouvernement fait le choix de les affaiblir. La Révision Générale des Politiques Publiques qu’il impose à marche forcée va à l’encontre de l’intérêt des usagers, des citoyens et des personnels. Restructurations, externalisations, privatisations se multiplient sans souci de la qualité du service public et de son avenir.
Assez de suppressions d’emplois !
Comment faire plus et mieux avec moins de personnels, par exemple en matière de santé, d’éducation, de services sociaux… ? Partout les suppressions d’emploi remettent en cause l’efficacité et la qualité des services rendus. Les premières victimes en sont les usagers, notamment les plus fragiles.
Et en bout de chaîne ce sont soit des personnels recrutés à titre précaires soit des jeunes en fin de formation qui vont se trouver sans emploi Face à l’explosion du chômage, aucun employeur public, surtout pas l’Etat, ne doit esquiver ses responsabilités.

Une politique salariale ambitieuse !
Plus de cinq millions de personnes travaillent dans la Fonction Publique et leur pouvoir d’achat dépend directement de la politique salariale du gouvernement. L’Etat dispose ainsi d’un outil formidable pour une relance de la consommation et de l’économie.

Pourquoi ne pas s’en servir en ouvrant sans tarder des négociations ?
Qualité et efficacité ?
Il faut pour tous et sur tout le territoire des services publics de qualité, des services publics efficaces ! Mais la défense de l’intérêt général et des libertés, la lutte contre les inégalités, l’aménagement du territoire, la contribution au développement durable ne se mesurent pas au travers de critères strictement comptables ou au travers d’indicateurs parcellaires.

Evaluer la qualité et l’efficacité du service public doit se faire de façon globale et doit porter sur l’ensemble des missions qui lui sont confiées.

Le travail des agents n’a jamais cessé d’évoluer et il doit le faire encore ! Mais ce n’est pas l’individualisation accrue, la dégradation des conditions de travail ou le stress permanent qui garantiront la qualité du travail et la qualité du service rendu.
Au contraire, reconnaissance des qualifications, politique de formation dynamique et développement du travail en équipe doivent être mis en oeuvre avec les personnels et dans le respect des missions de service public. Malgré la crise, le gouvernement conserve une politique réductrice des services publics.

Le 1er mai, nous manifesterons aussi pour leur défense et leur développement. Le service public est l’affaire de tous.

 

L'Europe actuelle contre les services publics

Lepors280.jpg
Pour Anicet Le Pors, ancien ministre de la fonction publique l'Union Européenne est très hostile aux services publics, pourtant ceux-ci sont indispensables pour assurer les missions d'intérêt général, et donc promis à un bel avenir, dans une civilisation de progrès.
A l'opposé de leur démantèlement auquel conduit la RGPP (révision générale des politiques publiques), la crise appelle leur extension et leur prolongement afin de leur donner une dimension européenne et internationale. Lire les réflexions d'A. Le Pors.

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs