darcos400.jpg
Luc Chatel a pris le relais de X. Darcos, mais la philosophie du Gouvernement reste la même : restriction des dépenses publiques, suppression des postes d'enseignement, soumission du système éducatif aux attentes du MEDEF et des patrons.
La CGT Educ92 appelle à participer à la grève de la fonction publique du 21 janvier. Dialogue Clichois reproduit son appel.

La réforme imposée aujourd’hui par le ministère est tout sauf une réforme pédagogique.
Elle doit se comprendre comme faisant partie prenante d’une politique d’attaque plus globale contre les services publics. C’est avant tout une réforme idéologique.
Il s’agit à la fois de faire des économies de moyens (dans le cadre du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite) par le biais de la réduction horaire dans certaines disciplines (options de détermination en seconde dont l’horaire est divisé par deux), par le regroupement de champs professionnels pour la réforme technologique mais aussi d’assurer l’autonomie voulue par certains qui conduit à la mise en concurrence des établissements et des personnels ( ce qui sera possible avec le conseil pédagogique tel qu’il est prévu).
Pour le ministère, il s’agit de prendre une revanche sur le retrait de la réforme Darcos en décembre 2008.