Avjcmotiv.jpg
Dialogue clichois met en ligne cette tribune commune de Marie-George Buffet, députée communiste et de Pierric Annoot, secrétaire du mouvement de la Jeunesse Communiste
Le débat de la campagne électorale ne recueille pas l’enthousiasme populaire tant il apparait comme éloigné des préoccupations et enjeux des françaises et des français.
C’est particulièrement vrai pour les jeunes auxquels elle semble ne pas s’adresser et dont elle fait peu de cas. Une enquête Ipsos révélait récemment que 87% des jeunes interrogés pensaient que les responsables politiques ne se préoccupaient pas de ce qu’ils pensent ni de leurs préoccupations.
Elles sont pourtant très grandes, au niveau de l’ampleur de la situation d’extrême précarité dans laquelle la jeunesse s’enfonce depuis trente ans, dans notre pays mais aussi en Europe et dans le monde.
Le président du SPF, Julien Lauprêtre a lui même alerté l’opinion sur le « raz de marée de la pauvreté chez les jeunes ».
Ainsi, nous sommes dans une situation d’urgence sociale pour cette jeunesse qui se sent abandonnée par la République.
Le mandat de Nicolas Sarkozy aura, là aussi, été celui de la régression. Indéniablement la génération de jeunes d’aujourd’hui est celle qui concentre les conséquences du grand bon en arrière libéral.
La précarité touche la majorité d’entre eux, dans tous les domaines de leur vie, au point de les priver de se projeter sur l’avenir qu’ils et elles souhaiteraient.
Comment pourrait il en être autrement ?