capvertV300.jpg
Le 1er mai dernier, un communiqué national du PCF exprimait les vives inquiétudes des communistes face au nouveau drame de la marée noire qui se jouait en Louisiane depuis le 20 avril.
Nos craintes étaient fondées. Nous condamnions la désinvolture avec laquelle les dirigeants de BP traitaient les conséquences de leur politique industrielle.
Il aura fallu plus de cinq mois pour colmater définitivement le puits (communiqué officiel le 18 septembre). Toutefois, personne n’est réellement en capacité de mesurer les séquelles écologiques et environnementales de l’accident de la plate-forme Deepwater Horizon.
Cette catastrophe, pourtant loin de nos terres, ne peut nous laisser indifférents car elle est au cœur de la conception capitaliste du rapport homme/nature.
Hervé Bramy, responsable de la commission écologie du PCF, tire les leçons de cette tragédie