Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - mouvement social

Fil des billets

Intersyndicale: Communiqué CGT, CFDT, UNSA, FSU, Solidaires

IntersynManif.jpg
Le gouvernement a annoncé le 24 août des mesures censées réduire « le déficit de la France ». Les organisations syndicales CGT, CFDT, UNSA, FSU, Solidaires en dénoncent le caractère injuste et inéquitable. La facture est principalement supportée par les salariés et les consommateurs.
Le gouvernement ne remet pas en cause les niches fiscales dont on sait qu’elles n’ont aucune efficacité économique et sociale. La contribution des plus hauts revenus reste symbolique et n’est pas de nature à réduire les inégalités.
Pour relancer la croissance, en respectant les impératifs de développement durable, réduire les inégalités et maîtriser les déficits, une politique visant une autre répartition des richesses et favorisant le développement économique et social est incontournable.

Lire la suite...

 

Purge sociale européenne...

p03babouse.gif
Combien de fois les promoteurs du traité de Lisbonne n’ont-ils pas expliqué, avec morgue et suffisance, que leur texte était si sacré qu’il était intouchable ? Intouchable !
Évidemment, s’il s’agissait d’y inclure le moindre progrès social ou démocratique.
Or, voilà que subitement le Conseil des chefs d’Etat et de gouvernement, engage une procédure pour modifier ce traité, de telle sorte qu’il devienne encore plus un instrument d’application de sacrifices décuplés pour les peuples.
Il décide de pérenniser le fonds dit « de stabilité financière » et, décision gravissime, de le placer sous la tutelle du FMI. Ce fonds ne servait jusqu’ici qu’à mettre de l’argent public sur la table -440 milliards d’euros pour l’instant- pour permettre aux Etats, pillés par les réductions d’impôt sur le capital et les taux d’intérêt bancaires usuraires, de rembourser les banques qui les pratiquent, tout en continuant d’abaisser les impôts des plus fortunés et d’appliquer de véritables purges sociales à tous les autres.

Lire la suite...

 

Intelligence, par Maurice Ulrich

Borelly2809H400.jpg
Malgré la période des vacances, deux millions de personnes ont défilé dans la rue hier pour dire non à la réforme des retraites. Avec le soutien de deux français sur trois Du jamais vu en période de congé ! Voici l'analyse de Maurice Ulrich de l'Humanité.

Nicolas Sarkozy peut-il recevoir sa bonne note de la part des agences de notation?? En d’autres termes, les marchés financiers peuvent-ils aujourd’hui s’estimer satisfaits jugeant désormais gagnée la réforme des retraites qu’ils attendaient??
Car c’est bien cela qui se joue dans cette bataille sans précédent depuis des années, voire des décennies. Oh, bien sûr, on ne sera pas étonné de ce qu’on va lire et entendre ce matin dans nombre de médias. ?
De fait, la mobilisation hier était inférieure à ce qu’elle fut lors des manifestations précédentes. En divers endroits les grévistes ont repris. On peut spéculer sur leur lassitude mais, la réalité, ce sont aussi les factures à payer à la fin ?du mois.
Les grèves coûtent cher et d’abord à ceux qui ?les font. D’autres, comme les éboueurs à Marseille, ont aussi pris en compte les risques sanitaires et les sentiments de leurs concitoyens. Mais quand a-t-on vu, pendant ?les vacances et après un vote du Parlement censé en finir avec une loi, une mobilisation qui reste à ce niveau??
Est-ce fini?? Non, évidemment non. D’une ?part, parce que la prochaine journée d’action, ?le 6?novembre, peut susciter une nouvelle vague populaire.
Ensuite, parce que les Français, ?à 66?% toujours, continuent de soutenir ?les actions décidées par les syndicats.

Lire la suite...

 

Retraite : La mobilisation persiste (communiqué de la CGT)

CGT92bal12809H400.jpg
Fait exceptionnel dans l’histoire sociale du pays, pour la 7ème fois depuis le début septembre, une journée nationale de grèves et de manifestations unitaires s’est illustrée par 270 cortèges et près de 2 millions de manifestants.
C’est un cinglant démenti pour toux ceux qui annonçaient un simple « baroud d’honneur de salariés résignés ».
La puissance de cette journée est aussi lourde de sens au lendemain du vote solennel de la réforme des retraites par le Parlement.
La forte détermination des salariés, des retraités, des jeunes est aujourd’hui, en pleine période de congés scolaires, une réponse spectaculaire au gouvernement et au patronat qui appellent à ranger les banderoles ou à passer à autre chose.
Le président de la République doit enfin entendre le message lancé par une grande majorité de la population : il faut surseoir à la promulgation de la loi et ouvrir de vraies négociations avec les organisations syndicales.
Pour la CGT, il n’y a pas d’ambiguïté, la mobilisation doit et peut encore se poursuivre en définissant sur chaque lieu de travail les formes d’action les plus adaptées et unitaires pour être entendus.
La CGT se félicite de l’élan de sympathie et de solidarité financière qui s’exprime de France et d’ailleurs à l’égard des salariés en grève
La CGT appelle à préparer sans attendre la réussite du prochain rendez-vous interprofessionnel unitaire qui mobilisera toutes les générations le samedi 6 novembre en prenant toutes les dispositions dans chaque entreprise, chaque localité pour de nouveaux rassemblements de grande envergure.

Montreuil, le 28 octobre 2010

 

Retraite : Un signe de faiblesse

flashball226x300.jpg
Le bras de fer entre dans une nouvelle phase, celle de la durée, il devient l’affaire ?de tous. La condition de son succès, c’est la solidarité.
Jeudi prochain 28 octobre et samedi 6 novembre, ?de nouvelles journées de mobilisation à l’appel ?des syndicats seront l’occasion de risposter massivement au mauvais coup présidentiel.
Quelle image déplorable pour ?la démocratie française?!
Dans ?le palais du Luxembourg sous haute surveillance, les sénateurs sont priés de mettre fin à leurs débats ?sur la réforme des retraites voulue ?par Nicolas Sarkozy. Ces messieurs (et quelques dames) de la Haute Assemblée, majoritairement membres de l’UMP et du centre, se voient ainsi bousculés sans ménagement par le président qui les enjoint d’en finir par un vote bloqué sans discussion.
Silence dans les rangs?! Mais ce coup de force, qui doit susciter la réprobation de tout républicain conséquent, signe un nouvel échec, particulièrement cinglant, de Nicolas Sarkozy.
Le président de la République n’a pas été capable de présenter un semblant de débat parlementaire pour faire croire à une légitimation de son projet de démolition ?de la retraite à 60 ans.
Le Sénat, cette chambre si policée et conservatrice, qui prend des allures de fort Chabrol rebelle au gouvernement de droite?!

Lire la suite...

 

P. Le Hyaric : Retirer le projet

Reculesarko300.jpg
Après la puissance de la 6ème journée d’action des organisations syndicales unies, le pouvoir ne peut plus rester autoritairement arc-bouté sur sa néfaste contre-réforme des retraites.
Les sénateurs, mandataires de l’opinion du peuple, c’est-à-dire des 70% de nos concitoyens qui refusent l’abrogation de la retraite à 60 ans, seraient dans leur rôle s’ils considéraient qu’ils ne peuvent adopter un texte contre une opinion populaire majoritaire et donc décider de renvoyer le débat à une négociation entre syndicats et gouvernement.
L’idée d’un Grenelle des retraites, après le vote de la loi, qui ne porterait que sur des enjeux de l’après 2016, n’est qu’une tromperie, un leurre.
Que le pouvoir ne s’y trompe pas ! Au fil des jours, à partir de la question des retraites, le débat populaire porte de plus en plus sur le type de société dans laquelle nous voulons vivre.
Nos concitoyens refusent l’injustice, les inégalités galopantes, la pauvreté, l’austérité pour le peuple, pendant que les grands fortunés et les puissants se gavent et spéculent.
Le slogan chanté dans les manifestations : « Les jeunes dans la galère, les vieux dans la misère », dit exactement ce que notre peuple ne veut plus alors qu’on apprend que notre pays est classé 3ème Nation au monde pour le nombre de ses multimillionnaires.
Il n’y a qu’une issue raisonnable : celle réclamée par la majorité de notre peuple.
Retirer ce texte. Organiser un débat public. Consulter le temps nécessaire les organisations syndicales et associer réellement le Parlement.

P. Le Hyaric

 

Sarkozy sourd aux électeurs comme aux manifestants !

Sarkoround400.jpg
Sarkozy est dur de la feuille.
Après la large défaite de la droite dimanche dernier, des centaines de milliers de salarié-es ont manifesté ce mardi pour dire leur ras-le-bol d’une politique qui détruit nos vies, leur exigence d'autres choix politiques.
Pourtant, les attaques du gouvernement continuent et voilà que Nicolas Sarkozy réaffirme tranquillement son désir de maintenir le cap de sa politique, notamment sur les retraites.
Si inflexion, il y a, c'est même plutôt d'un coup de barre à droite dont il s'agit.
Le parti communiste dénonce la surdité de ce gouvernement et s 'engage pour mettre un coup d'arrêt à ces logiques qui ont conduit à la crise et ouvrir une alternative à gauche.

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs