abasnucleaire.jpg
Sauvons le Climat avait soigneusement analysé le scénario Négawatt dans sa version 2006 (...) « Comparaison des scénarios Negawatt et Negatep »).
C’est avec intérêt que Sauvons le Climat attendait « les profondes améliorations » annoncées par l’Association Négawatt et révélées le 29 septembre 2011.
Hélas, si comme pour les éditions précédentes nous partageons quelques avis sur l’importance de la sobriété énergétique, nous constatons notre désaccord total sur la faisabilité des réductions de consommation retenues, sur la possibilité de faire face à l’intermittence de l’éolien et du photovoltaïque et sur le rôle primordial dévolu au méthane.
Le scénario Négawatt, par une approche dite « sobriété et efficacité » prétend diviser par deux la consommation finale d’énergie.
Compte tenu de l’accroissement de la population, chaque Français devrait ainsi réduire sa consommation de 60 %. Les réductions de consommation escomptées aussi bien dans les logements que dans les transports sont techniquement et financièrement totalement irréalistes.