Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - pacte de stabilité

Fil des billets

Après les retraites, c’est au tour du budget 2011...

Sarkotron_onH400.jpg
Baisse de 20 % des crédits pour l’emploi, de 5 % pour l’agriculture, de 1,45 % pour le logement…
Dans l’esprit du pacte de stabilité européen renforcé et décidé par les gouvernements de droite et socialistes de l'Union européenne, le gouvernement Fillon programme d’ici à 2013 une baisse terrible des dépenses utiles.
Les responsables de la droite et les grands médias à leur botte se gardent bien de le faire savoir aux citoyens.
Dans le prolongement de sa réforme des retraites, le pouvoir entend maintenant s’attaquer aux dépenses utiles du budget de l’État afin que le déficit des comptes publics soit ramené de 7,7 % du PIB en 2010 et à 3 % en 2013.
Et pour cela, plutôt que de taxer le capital et les spéculateurs pour améliorer les recettes fiscales, le gouvernement préfère sabrer dans les dépenses publiques utiles au plus grand nombre : santé, éducation, logement, retour à l'emploi, etc....
Les coupes programmées entre 2011 et 2013 dans le cadre de la loi de programmation triennale sont sans précédent.
Une série de dépenses vitales pour les Français, notamment les plus frappés par la crise, le chômage, la précarité, subissent des baisses nettes.

Lire la suite...

 

Européens sous tutelle : Vingt-sept états à souveraineté limitée

Eurolandgaros300.jpg
Le Conseil européen a décidé (...) de renforcer le pacte de stabilité : les budgets devront être visés par Bruxelles avant de passer devant les Parlements nationaux.
Le traité de Lisbonne sera modifié pour pérenniser le Fonds de stabilisation.
Un nouveau serrage de vis contre les Européens. Voilà ce qui ressort du Conseil européen qui s’est tenu jeudi et vendredi à Bruxelles.
Les chefs d’État et de gouvernement se sont alignés sur la proposition formulée le 18?octobre à Deauville par la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy?: un changement minime des traités.

Lire la suite...

 

Déficits publics : ce que l’on vous cache

baffe.gif
C’est moins la hausse des dépenses (+ 3,8 %) que la chute des recettes ?(– 4,2 %) qui ont fortement creusé les déficits publics en France en 2009. En cause : le soutien apporté par le pouvoir aux banques et au capital contre le social.
D’où viennent les déficits? ? Il faut effectivement utiliser le pluriel, car si celui de l’État est le plus gros (117,2 milliards d’euros en 2009), s’y ajoutent ceux de la Sécurité sociale (24 milliards) et des collectivités territoriales (5,6 milliards).
La raison de ces trous est simple et le pouvoir la cache? : c’est d’abord l’insuffisance des recettes publiques.

Lire la suite...

 

« Les Ultra-libéraux ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait ! »

Holduppatrons.jpg
L'UE propose d'imposer dès 2011 un examen très en amont des budgets nationaux afin de bien s'assurer que les déficits resteront compatibles avec le pacte de stabilité voulu par les orientations européennes : les projets de budgets nationaux seraient soumis à la Commission chaque année au printemps, puis examinés par les ministres européens des finances qui donneraient leur avis.
En cas de feu vert, ces budgets seraient soumis ensuite aux Parlements dans les Etats.
Partout ce serait le même programme pour les peuples : austérité, baisse du pouvoir d'achat, liquidation des services publics, casse des acquis sociaux.
Aucun pays ne pourrait désormais mener une politique originale sortant des dogmes du capitalisme et de l'ultra libéralisme. Cela reviendrait à institutionnaliser le pouvoir des Banques, à imposer une dictature des marchés à chaque pays.
Voici la réaction de Pierre Laurent, au nom du PCF.

Lire la suite...

 

Contre le pacte de « stabilité », un pacte européen d’expansion des dépenses publiques d’efficacité sociale

PC_Belge_.jpg
Un vrai plan de combat contre la crise exige une politique sélective du crédit en faveur de l’emploi, de la formation, de la recherche, et un nouveau financement des services publics.

Un défi que les plans, dits de relance, avancés aujourd’hui en France ou dans d’autres pays de l’UE s’avèrent incapables de relever. En grande partie parce qu’ils restent soumis aux logiques du Pacte de stabilité, (limitation du déficit public à 3% et de l’endettement public à 60% du PIB) voire qu’ils s’en revendiquent.

Pourtant, le Pacte dit de stabilité actuel est facteur d’aggravation de la récession qui touche déjà l’Europe bien plus fortement que les autres parties de la planète (-4,6% selon les dernières estimations du FMI). Car il induit des politiques restrictives.

Lire la suite...

 

Sarkozy a la banane, mais la France est en récession et le chômage explose .

lagardepourboire350.jpg
La prévision actuelle de croissance du gouvernement est de -1,5%. Nous avions noté ici-même, son caractère fantaisiste. Voilà que le Premier ministre François Fillon estime maintenant "probable" que la récession sera en fait de - 2,5%.
Des institutions économiques comme l’OCDE ou le FMI suggèrent des hypothèses encore plus basses et la Commission européenne table sur une baisse de la croissance de 3% en France. Mr Sarkozy s’avère en réalité être le Président de la récession, des bas salaires et du chômage massif. Comme son compère en Espagne, le socialiste Zapatero qui dirige un pays de 4 millions de chômeurs. Les mêmes politiques produisent les mêmes effets. Faute de s’attaquer à la logique capitaliste.
En Europe, la crise du capitalisme s’étend de la sphère financière à celle de la production. Selon les données de l'Insee, la production industrielle française a baissé pour le septième mois consécutif en mars (- 1,4%).

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs